JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : X360 - PS3

Test Assassin's Creed 3

Test Assassin's Creed 3 sur PS3
La Note
18 20
Après nous avoir fait saliver pendant de longs mois, Assassin’s Creed 3 a fini par nous livrer tous ses secrets pour un résultat proche de l’exceptionnel. Proche, car toutes les exigences des fans n’ont pas été satisfaites : Connor n’est pas aussi charismatique qu’Altaïr et Ezio, l’impact de la météo sur le gameplay reste limité, l’I.A. commet encore quelques bourdes et il est toujours trop facile de se remplir les poches. Pour le reste, Assassin’s Creed 3 prend des allures de grand spectacle, et jamais un jeu n’a autant donné envie de s’intéresser d’un peu plus près à la Révolution américaine. Certaines scènes – la bataille de Bunker Hill – marque les esprits à vie, sans oublier les combats façon free-flow qui donnent une tout autre dimension aux affrontements de la série. Et que dire du mode multijoueur qui permet de prolonger le plaisir à plusieurs ! Bref, Assassin’s Creed 3 fait tout simplement partie des jeux de l’année 2012. A posséder ab-so-lu-ment !
Retrouvez plus bas la suite de notre test d'Assassin's Creed 3

Les plus
  • La marque Assassin's Creed
  • Une réalisation flamboyante
  • Chasser le gibier
  • La Révolution américaine
  • Le scénario
  • Un contenu encore plus riche
  • Desmond Miles plus présent que jamais
  • Le système de combat
  • Des scènes mémorables
  • Le mode multijoueur
  • Un nouveau héros Connor...
Les moins
  • ...mais qui manque de charisme
  • L'impact limité de la météo sur le gameplay
  • L'argent qui tombe du ciel
  • La B.O. un poil décevante
  • I.A. encore imparfaite


Le Test
Avant d'être une poule aux oeufs d'or qui permet à Ubisoft de générer des recettes pharaoniques, Assassin's Creed est surtout une putain de série (pardonnez-nous l'expression) qui nous fait chialer depuis 2007 maintenant. Univers de malade mental, héros charismatiques, dialogues percutants, B.O. de dingue, gameplay rodé, la licence a longtemps flirté avec le très bon sans pour autant atteindre la perfection. Avec Assassin's Creed Revelations, les développeurs d'Ubisoft Montréal ont même été accusés de manquer d'inspiration, mais c'était le prix à payer pour boucler proprement les périples d'Ezio. Assassin's Creed 3 marque donc la naissance d'un tout nouveau héros, et il est grand temps de faire connaissance avec lui mesdames et messieurs.

Connor, l'ange-gardien de la tribu MohawkSoyez rassurés, on ne vous révélera rien du scénario d'Assassin's Creed 3, question de respect et d'intégrité physique. En revanche, il est de notoriété publique que le successeur d'Altaïr et d'Ezio s'appelle Connor, un nom idéal pour les jeux de mots moisis ; sauf si l'on passe par son patronyme d'origine : Ratonhnhaké:ton. Fils d'un père britannique et d'une mère amérindienne, il reste très attaché à la tribu Mohawk dont il défend les intérêts tout au long de l'aventure. S’il n'hésite pas à faire couler le sang pour y parvenir, il va se rendre compte que les conflits sont également faits de nuances et ne versent pas forcément dans le manichéisme. En fait, la personnalité de Connor est beaucoup plus complexe que celle de ses prédécesseurs, ce qui n’en fait pas pour autant un personnage plus charismatique. Un crève-coeur quand on sait que le mythe Assassin’s Creed repose avant tout sur l’éclat de ses protagonistes principaux, et Connor en manque cruellement par moments. L’autre secret de Polichinelle concerne le contexte qui a été retenu pour sculpter le scénario du jeu : la Révolution américaine. La trame couvre une trentaine d’année – de 1753 à 1783 – et démontre si besoin était tout le savoir-faire du studio en matière de recherches historiques. Comme l’exigent les règles ancestrales de la série, cette nouvelle aventure sera l’occasion de croiser des personnalités de l’époque telles que Georges Washington, La Fayette ou encore Benjamin Franklin. Des pourritures, il y en a aussi dans Assassin’s Creed 3, ce qui nous fait avaler les périples de Connor d’une seule traite tellement l’histoire est prenante, et qu’on a envie de leur trancher la gorge. Sans spoiler, vraiment, le jeu débute par une surprise vachement bien amenée, avant de nous coller en pleine figure un coup de théâtre auquel on ne s’attend pas du tout. Bref, bien joué, sauf pour la B.O. qui nous semble un ton en-dessous de ce que l’on a connu jusqu’à présent, surtout en Italie. Il y a des bons morceaux, c’est vrai, mais pas aussi fracassants que Venice Rooftops ou encore The Brotherhood Escapes.

 

Aux galeries, Lafayette !

 

Connor entre les mains de faux TempliersVenons-en à présent au contenu d’Assassin’s Creed 3 qui n’est pas aussi révolutionnaire finalement, dans la mesure où il reprend quand même pas mal d’éléments développés dans les épisodes précédents, mais présentés de façon plus intelligente. Les assassins de la confrérie par exemple, qu’il est désormais possible d’envoyer en mission à n’importe quel moment de la partie (sauf lorsque l’on se trouve en dehors d’une ville) en pressant L2/LT puis Carré/X, alors qu’il fallait jusqu’à maintenant passer systématiquement par un pigeonnier. Hyper pratique. Toujours dans cette idée de dépoussiérer le système de jeu, trouver des recrues pour gonfler les rangs de la confrérie ne passe plus par la destruction d’une tour ennemie ; les deux objectifs ne sont plus liés. Pour convaincre les opprimés de rallier sa cause, Connor devra dans un premier temps délivrer chaque district de la ville (généralement au nombre de trois) en accomplissant des missions dites de Libération (empêcher une balance de dénoncer des rebelles aux Templiers, transporter des blessés à la clinique du coin, libérer des détenus sur le point d’être exécutés…), jusqu’à ce que le taux de contestation atteigne 100%. Ce n’est qu’à cette condition qu’il est possible d’accéder par la suite au repaire de notre futur allié, qui indiquera alors l’endroit où se trouve le Templier à abattre. Les fans remarqueront sans doute que les assassins disposent dorénavant de compétences (Gardes du corps, Escorte secrète, Tireurs d’élite, Assassins, Emeute, Embuscade) qui offrent l’occasion d’aborder une situation de différentes façons. On ne va pas vous décrire chacune d’elles ici, mais on précisera néanmoins qu’on a eu un gros faible pour le skill Escorte secrète (Connor est alors le prisonnier d'assassins déguisés en Templiers), qui se montre particulièrement efficace lorsqu’il s’agit d’infiltrer une zone surveillée. L’habileté la moins intéressante demeure Garde du corps qui n’apporte pas grand chose au gameplay, si ce n’est une certaine incohérence : voir un groupe d’individus suivre un mec à capuche, ça n’éveille jamais les soupçons dans Assassin’s Creed 3. Bizarre.

 

En ce qui concerne la réalisation, Assassin's Creed 3 met des droites à la vitesse de la lumière, et ceux qui avaient pouffé de rire en assistant à la naissance d'Ezio dans Assassin's Creed 2, vont pleurer avec la bataille de Bunker Hill ; sans doute l'un des passages les plus spectaculaires du jeu à nos yeux."

 

Les batailles navales : un grand moment de bonheur !Véritables pépites souvent mises en avant pour vanter les qualités du jeu, les batailles navales représentent l'une des innovations majeures et mettent tout simplement la pression. Pas uniquement d'un point de vue visuel avec des vagues qui donnent le mal de mer, mais aussi et surtout en termes d'immersion. Ca hurle, ça gueule sur le pont lorsque Connor donne les instructions à son équipage, et chaque coup de canon qui fait mouche est l'occasion pour eux de s'époumoner avant de repartir au combat. Terrible. Quid des commandes ? Rien de bien sorcier en fait. La gâchette de gauche permet d'effectuer des tirs précis, alors que la gâchette de droite est utile pour lâcher une rafale via le pont de batterie. Après, il faut surtout se montrer capable de coordonner les mouvements puisque pendant que l'on ciblera une embarcation adverse, il faudra également garder un oeil sur la barre afin de ne pas s'échouer sur un récif façon Costa Concordia. Pour le reste, c'est juste une histoire de finesse et de bon sens. Par exemple, on évitera de se faire encercler par les ennemis pour ne pas être pris en traître, et tirer alors que l'on est dans le creux de la vague sera le meilleur moyen de subir une contre-attaque dévastatrice. D'ailleurs, appuyer sur Carré/X permet d'esquiver les projectiles au cas où. Ah oui, on allait oublier de préciser qu'il est possible d'aborder un bateau ennemi après l'avoir démâté. Malheureusement, cette action reste scriptée et n'est accessible que dans le cadre d'une mission bien précise. La chasse fait partie des autres ajouts d'envergure d'Assassin's Creed 3. Difficile de ne pas penser à Red Dead Redemption lorsque l'on se balade dans Frontière à la recherche du moindre animal pour se remplir les poches, ou alors récupérer de la matière première.

 

Chasse et pêche

 

Les pièges se montrent utiles pour la chasseNéanmoins, l'interaction avec la faune semble moins poussée que dans le titre de Rockstar Games, car à aucun moment un loup ou un puma s'en est pris à notre monture. Mais bon, ça reste du solide quand même et approcher un animal ne se fait pas les doigts dans le nez. En effet, en fonction de la proie visée, les techniques de chasses utilisées seront différentes : s'il faudra décocher une flèche ou placer un piège pour abattre un lièvre, on devra par contre se planquer voire laisser traîner des appâts pour se saisir d'un plus gros gibier. Les QTE sont même de rigueur quand on fait face à une bête enragée, sachant que dans tous les cas, il sera impératif de respecter l'animal et de le dépecer dans les règles de l'art sous peine d'être désynchronisé, ou alors voir la valeur de la viande dépréciée. A l'image du bourg de Monteriggioni dans Assassin's Creed 2, Connor dispose de l'immense domaine de Davenport qu'il peut faire prospérer au fil de l'aventure. Ici, aucun bâtiment à rénover mais des matières premières à développer pour favoriser les échanges commerciaux avec les marchands des grandes villes. Les missions de Domaine - qui consistent la plupart du temps à délivrer les habitants soumis au régime des Templiers - offrent l'occasion de s'entourer d'un fermier, d'un bûcheron, d'un chasseur, d'un pêcheur, d'un menuisier ou encore d'un forgeron capables de fabriquer des produits par le biais d'un système de recettes. S'il sera possible d'en dénicher des nouvelles en fouillant chaque recoin d'Assassin's Creed 3, on pourra également la jouer Pierre Sang et en concocter soi-même, avec le risque de perdre les ingrédients utilisés si la sauce ne prend pas. Une fois les objets commandés prêts, ils seront placés dans un convoi susceptible d'être attaqué à n'importe quel moment de la partie en fonction de la valeur de la marchandise. A vrai dire, l'argent n'est pas vraiment un souci dans le jeu, et on regrette encore une fois qu'il soit aussi facile d'accumuler les pounds, ce qui du coup réduit l'importance de ces transactions commerciales.

 

En fait, la personnalité de Connor est beaucoup plus complexe que celle de ses prédécesseurs, ce qui n’en fait pas pour autant un personnage plus charismatique. Un crève-coeur quand on sait que le mythe Assassin’s Creed repose avant tout sur l’éclat de ses protagonistes principaux, et Connor en manque cruellement par moments."

 

La neige fait son apparition dans Assassin's Creed 3En ce qui concerne la réalisation, Assassin's Creed 3 met des droites à la vitesse de la lumière, et ceux qui avaient pouffé de rire en assistant à la naissance d'Ezio dans Assassin's Creed 2, vont pleurer avec la bataille de Bunker Hill ; sans doute l'un des passages les plus spectaculaires du jeu à nos yeux. Ce n'est pas du Battlefield 3 non plus, n'exagérons rien, mais quand on a suivi la série depuis ses débuts, il s'agit d'une énorme avancée en termes de graphismes et d'effets visuels. Les dégâts causés par les explosions ont fait l'objet d'un soin particulier des développeurs, et on ne parle même pas des quelque 2 000 NPCs présents à l'écran une fois sur le champ de bataille. Ca pète de partout, et nous n'avons constaté aucun ralentissement durant toute la séquence, ce qui est un sacré tour de force, il faut l'avouer. Dans l'ensemble, Assassin's Creed 3 joue avant tout la carte de l'authenticité, et même si nous n'étions pas nés à l'époque pour être en mesure de faire la comparaison, Ubisoft Montréal jure s'être appuyé sur des archives pour reproduire les lieux avec exactitude. En tout cas, ça vit dans chacune des villes explorées par Connor qui a l'occasion de côtoyer différentes couches sociales. Tout le monde n’avait pas les moyens de se balader avec un costard trois pièces sur les épaules, et nombreux sont les enfants à demander l’aumône dans les rues pour tenter de survivre. Les églises avec un clocher pointant à plus de 800 mètres n’étaient pas légions non plus, et comme il fallait absolument conserver cette verticalité qui a toujours caractérisé la série, les développeurs ont contourné le problème en faisant de la nature une zone à part entière avec Frontière. Grimper aux arbres, sauter de branche en branche et escalader des falaises à une hauteur vertigineuse - le tout dans une flore ultra détaillée - est un jeu d’enfant pour Connor, sachant que la frontière nord-est américaine dans Assassin’s Creed 3 est 1,5 fois plus grande que la superficie totale d’Assassin’s Creed Brotherhood. Quant aux expressions faciales, elles ont été entièrement retravaillées, au même titre que les animations du héros. On peut même se cacher à l’angle d’un mur pour écouter une conversation, le genre de détail qui renforce l’aspect infiltration du jeu.

 

La fin Desmond ?


Assassin s Creed IIILe système de combat, lui, a également été revu pour se calquer sur le célèbre free-flow introduit dans Batman Arkham Asylum. Connor est ainsi capable d’exécuter des combos ravageurs face à une armée de tuniques rouges, sachant qu’il est possible de changer de cible à tout moment en inclinant le stick analogique dans une direction ou dans une autre. Même s’il s’agit essentiellement de matraquer Carré/X pour distribuer des claques, les enchaînements n’en sont pas moins spectaculaires et le système reste fluide de bout en bout. Une icône s’affiche systématiquement au-dessus de la tête de l’assaillant sur le point de frapper, pour qu’on ait le temps de placer un contre. Naturellement, l’astuce ne fonctionnera pas face à des ennemis un peu plus féroces, et il faudra donc d’abord briser leur garde avant de leur porter le coup de grâce. Les Templiers sont moins abrutis que dans les Assassin’s Creed précédents, et ils n’attendent pas sagement qu’on leur mette une gifle pour réagir. Les affrontements sont vraiment des bastons de barbare, avec un Connor ambidextre qui fait preuve d’une brutalité extrême avec son tomahawk, surtout lors des actions contextuelles où il élimine plusieurs adversaires à la fois. Du coup, certains soldats n’hésitent pas à se mettre à distance pour mieux l’ajuster à la gâchette. Et comme il n’est plus possible de se gaver de médicaments pour régénérer sa barre vitale pendant les combats, la tâche peut rapidement se compliquer si le timing des contres n’est pas respecté scrupuleusement. Le gameplay d’Assassin’s Creed 3 profite également de l’apparition de la météo (neige, pluie, brouillard), bien que celle-ci soit scriptée d’après ce que l’on a constaté. En outre, elle n’a pas de réel impact sur le comportement des troupes ennemies. Bon allez, les gardes vont peut-être prendre un peu plus de temps pour distinguer la silhouette de Connor dans le brouillard, mais c’est vraiment tout. Une dernière chose : il est très difficile de semer les gardes dans les ruelles. Alors qu'il suffisait de prendre deux virages pour les larguer dans les épisodes précédents, il va falloir cette fois-ci se greffer un troisième poumon. Chaud.






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


Autres articles

Assassin's Creed 3 : le jeu n'apparaît plus sur Uplay et Steam, le remaster poussé par Ubisoft ? Sans doute pour mettre en avant la version remasterisée, Ubisoft a décidé de retirer de la vente Assassin's Creed 3 sur Steam et Uplay. 1 | 02/04/2019, 09:26
Assassin's Creed 3 : Ubisoft propose une nouvelle figurine de Connor, la voici en vidéo Même s'il faudra se passer d'un Assassin's Creed majeur cette année, Ubisoft a décidé de commercialiser une toute nouvelle figurine à l'effigie de Connor, le héros d'Assassin's Creed 3. 29/07/2016, 15:43


Derniers commentaires
Par Nakedsnake75 le Samedi 9 Mars 2019, 10:13
Ce je mérite 4/20 Le pire selon moi c'est le III, vide ,perso chiant, Connor est vide sans personnalité et est aussi assassin de merde (pas discret trop bourrin),je préfère Haytham, intrigue déjà vue 1000 fois, mission secondaire chiantes et open world sans music. Si vous voulez un bon AC y'a Black Flag et Dishonored, c'est pas plus cher et puis eux au mins nous font incarner un vrai assassin avec charisme et non un gros bourrin sans personnalité.

Répondre
-
voter voter

Par Pollueur le Dimanche 20 Janvier 2013, 20:29
A bon depuis quand la marque d'assassin's creed et un "plus" pour le jeu .... Encore pire que chez JVC se test ..... Franchement le scénario est juste moyen pour une telle franchise on se balade de coin en coin comme un vulgaire larbin pour accomplire moulte tâche qui au final n'aboutirons a rien (je parle de sauvé le village de connor) des bug's a foisont des missions annexe qui se résument à courir partout comme un mongole pour (hé oui) que dalle !!! Des combat qui n'on en tout cas pas gagné en difficulté juste un peu plus long a buter un mec, des assistant assassin inexistant et qui nous servent strictement a rien bref de jeu n'a que Assassin's creed comme avantage et apparament chez jeux actu c'est se qu'il priment pour mettre un 18/20 a se jeu honnêtement pour ma part il n'en vaut que 13 et pas plus

Répondre
-
voter voter

Par nono1234 le Mercredi 12 Décembre 2012, 19:01
La version Wii U n'est pas en reste pour les bug, en début de game rien a dire mais plus on approche de la fin plus tu a envie de te faire rembourser par Ubi au prix du jeu c'est juste inadmissible d'avoir des bug majeur de cette ampleur qui t’empêche de finir le jeu à 100% (ex : j'ai un bug majeur sur le dépeçage je ne récup plus rien résultat une quête annexe morte tout simplement ...).

Il y a gros laisser allez au niveau des testeur chez Ubi ils devraient en changer ou stopper de coder avec des moufle !!!

Dommage le jeu en lui mm est extra mais voilà les bugs tue littéralement le jeu et je parle mm pas de l'image d'Ubi, acheter un autre jeu d'Ubi par la suite ? j'en suis pas certain là


Répondre
-
voter voter

Par street fighter le Mercredi 5 Décembre 2012, 19:46
pour le prochain assassin's creed sa seré bien que l'histoir se passe a Paris dans les annés 2010.
le heros serer specialiser dans les sport de combat du genre (mixed martial art, ou boxe thai).
au debut du jeu on aurais des technique de bases et apres on pouré en apprendre autres.
Se sp'****é dans d'autre sport de combat(judo boxe anglaise...)

on pourer rencontre des star du combat francais (dida diafrat , cyril diabate....)
le hero combatre un gang
il ferai du parkour et rencontrerer david belle...
il aurai des arme moderne matraque poing ameriquain...
on paurai acheter des vetements au hero
(entre course pousuite sur les immeuble de paname et street fighting sur la tour eiffel... le jeu serais tro bien).
en ligne il y aurai un systeme de combat lorsque les 2 adversair sont face a face...


Répondre
-
voter voter

Par CAILLOU86 le Lundi 12 Novembre 2012, 16:34
Bonjour à tous,

Je suis un fan de la série assassin's creed.je les ai tous adorééé, sauf celui ci: le assassin's creed 3. Je suis déçu sur plein de petit points même si je reste adepte du concept!
Pas mal de petit bug en jouant (joueur bloqué, gardes qui nous "voient" alors que c'est impossible dans certains cas...), le mode en ligne un peu flou au départ par rapport au précédent (mauvaise présentation pour ma part), histoire trop vite terminé, manque d'évolution de l'armure (je trouvais que ça donnait un bon plus à l'évolution au fil du jeu, un peu comme la fabrication des bombes dans le précédant opus). un point sans trop d'intérêt (mis à part la légère partie financière): le transport de marchandises! Peu d'assassins par rapport à leurs missions.
J'ai par contre trouvé les garde un peu plus dur à tuer (du moins avec seulement la lame secrète) au corps à corps, ce qui donne un peu plus de piquant! :-)
Mode batailles navales pas mal ça donne une bonne touche de nouveauté mais je trouve qu'on s'écarte un peu du coté assassin pur. Introduction avec Haytam bien amenée pour lancer l'histoire.
Grimper dans les arbres! j'adore une réelle amélioration utile!
Tout le contenu de ce message n'engage que moi. Pour ma part malgré une petit déception je noterai ce volet 14/20.
j'attends avec impatience la prochaine histoire, car cela ne peut pas s’arrêter en si bon chemin...


Répondre
-
voter voter

Par Testeur anonyme le Dimanche 11 Novembre 2012, 2:09
Ce jeu juste géniale... j'ai lu vos commentaires signalant des bugs graphiques, j'en ai pas trouvé un seul, ni dans les cinématographiques ni dans le reste...
Il y a des choses quand même qui laissent à désirer, on ne comprend pas très bien certains éléments, certains changements mais cela reste un jeu grandiose !
En revanche, un peu déçu sur la fin...j'ai pas vraiment compris, et certains personnages comme achille disparaissent sans laisser de trace.

Je m'attendais aussi à une grande bataille remplie de soldats des 2 camps, combattre seulement à "l'épée" mais non enfin pas vraiment...


Répondre
-
voter voter

Par Ezio215 le Samedi 10 Novembre 2012, 20:01
Excellent jeu, j'y joue non stop depuis que je l'ai acheté :) il est beaucoup moins cher sur Cashmédia.be je l'ai reçu en 2 jours en plus :)

Répondre
-
voter voter

Par PeaceandGeek le Vendredi 9 Novembre 2012, 17:33
Renouvelant la saga, le jeu n'est pas exempt de défauts, mais reste assez grandiose.

Vous pouvez lire mon test ici http://peace-and-geek.blogspot.fr/2012/ ... d-iii.html


Répondre
-
voter voter

Par RAAM le Jeudi 8 Novembre 2012, 15:17
mais ou est donc passer l'assasin qui travailler a sont conte ???? sa devin n'importe quoi mes si il a l'air tre bien mais sa ne resemble pas du tout au histoir presendent .je suis désue :/

Répondre
-
voter voter

Par niaxmu le Jeudi 8 Novembre 2012, 14:26

likeSmall
Alors je sais pas si c'est la fin de la saga, mais pour moi j'en ai fini avec elle.

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 24 réponses dans le forum


Assassin's Creed III

Jeu : Action/Infiltr.
Editeur : Ubisoft
Développeur : Ubisoft Montréal
31 Oct 2012

31 Oct 2012

30 Nov 2012

22 Nov 2012

Zone Membres

Vos Notes :
18/20
Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.