JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : DS

Test Ace Attorney Investigations

Test Ace Attorney Investigations Miles Edgeworth DS
La Note
15 20

Déclinaison du concept d’origine, mettant cette fois-ci en vedette le charismatique procureur Miles Edgeworth,  Ace Attorney Investigations : Miles Edgeworth échange le monde des tribunaux contre des enquêtes sur le terrain plus rythmées mais pas forcément plus efficaces. Prenant parfois des chemins rallongés artificiellement, le titre souffre également d'un système de jeu qui commence à se rouiller quelque peu. Une réserve qui n'empêche pas le titre de Capcom d'emporter facilement le joueur et d'être "simplement" un bon jeu. Fin de l'enquête.


Les plus
  • Un rythme plus soutenu
  • Réalisation bien plus agréable
  • Un scénario global prenant
  • Très grande qualité d'écriture
  • Références nombreuses
  • Miles Edgeworth comme héros
  • Bande-son très convaincante
  • Le système Logic bien pensé
Les moins
  • Des enquêtes un peu moins percutantes
  • Des chemins détournés voyants
  • Un fonctionnement basé sur les switch qui vieillit
  • Pas de traduction française !


Le Test

Suite en partie à la demande express des fans du procureur Miles Edgeworth (Benjamin Hunter en français) le procureur amateur de chemise à jabot le plus charismatique, Capcom a décidé de lui consacrer un épisode entier de sa série d’investigations. Loin des tribunaux et des juges barbus à l'impartialité relative, Ace Attorney Investigations : Miles Edgeworth utilise le terrain comme cour de justice et supprime les plaidoiries devant une foule déchaînée. Une orientation vers l'enquête "directe" surprenante qui ne prend néanmoins pas beaucoup de risques.


Comme dans la majeure partie des épisodes de la saga, Ace Attorney Investigations : Miles Edgeworth se sert de la première enquête comme d'un appât subtil pour conduire ensuite le joueur sur des événements antérieurs. Une pirouette scénaristique toujours aussi efficace, plaçant avec parcimonie l'ensemble des faits pour distiller par la suite les révélations et permettre au joueur de remettre en place chaque pièce du puzzle. Car au-delà d'une série d'investigations, le jeu est une grande enquête globale. Commençant d’ailleurs de manière abrupte, ce nouvel épisode met directement le célèbre procureur face à une situation cornélienne. Au retour d'un voyage, ce dernier découvre son bureau complètement sens dessus-dessous et se fait immédiatement braquer par un inconnu dans la pénombre. S'en suit la découverte d’un cadavre et l'arrivée de la Police sur place, incriminant sans plus de preuves le procureur. L'art de la plaidoirie et de la déduction va donc être votre seul arme et ce dès les premières minutes sur fond d'une histoire de politique internationale. Une approche originale permettant de se rendre une nouvelle fois compte de la qualité d'écrire de cette série.

Les Experts : Edgeworth

Si les phases d'enquêtes sur le terrain occupaient une part très importante dans les premiers épisodes de la série,  Ace Attorney Investigations : Miles Edgeworth en fait le centre du gameplay. En effet, les fameuses plaidoiries enflammées au tribunal prennent désormais place dans chaque lieu où un meurtre a eu lieu. Face à face avec les suspects, Miles n'a de fait plus besoin de jurés, ceux-ci étant remplacés par un acolyte, faisant office d'une sorte de validation des conclusions du joueur. Cette disparition d'un cadre purement juridique n'empêche cependant pas le jeu de comporter les classiques interrogatoires et contre-interrogatoires, transposés ici en des accusations directes, défendues par le témoin/suspect. Il ne s'agit en réalité que d'un affrontement entre accusateur et défenseur pour définir la culpabilité d'une personne. Ici, Miles Edgeworth est le seul à tirer des conclusions dans le but de piéger sa "cible". Une modification du gameplay qui oblige le jeu à proposer une structure narrative différente, multipliant les personnages et les rebondissements dans des huis-clos qu’on retrouve chez Agatha Christie. Indifférenciées des phases de "procès", les questions posées aux personnages présents deviennent aussi importantes que les accusations formulées dans le chemin du jugement, conférant un rythme plus soutenu au jeu. Vous devrez tout de même prendre le temps de dénicher des preuves matérielles lors de missions d'investigations, remplacement à la dimension ludique un peu plus importante des enquêtes des volets précédents.

Ici, Miles Edgeworth est le seul à tirer des conclusions dans le but de piéger sa « cible ». Une modification du gameplay qui oblige le jeu à proposer une structure narrative différente, multipliant les personnages et les rebondissements dans des huis-clos qu’on retrouve chez Agatha Christie."

Se déroulant dans une 2D affichant enfin les personnages « en pied », ces phases vous demandent de scruter différentes parties du décor à la recherche d'indices visuels. Ces derniers viendront ensuite logiquement rejoindre l'ensemble de vos preuves dans votre dossier, mais deviendront également parfois des éléments de déduction. Principale nouveauté de cet épisode, le menu "Logic" vous permet de lier ces mêmes éléments entre eux dans le but de générer une certitude qui ouvre une nouvelle voie dans l’enquête. Un principe intéressant qui, aux premiers abords, semble basique mais qui s'étoffe au fil de l'aventure avec des mises en relation de plus en plus complexes. Plus accessible que le système des "verrous psychés", la logique permet une progression fluide et correspond bien au personnage de Miles Edgeworth, bien plus sûr de lui et observateur qu'un Phoenix Wright, plutôt procédurier. Quant aux pièces amassées sur les scènes de crime, elles demandent une analyse minutieuse et profitent de l'écran tactile de la DS pour être observées sous toutes les coutures. Cependant, il est dommage que Ace Attorney Investigations : Miles Edgeworth ne tire pas plus parti des fonctionnalités inhérentes à la portable de Nintendo comme le premier épisode avait su le faire. Car en l'état, le jeu de Capcom ne corrige pas vraiment les défauts de la série et ce malgré une nouvelle représentation graphique plus agréable et un rythme moins irrégulier.

Encore une question

Charismatique et intransigeant, Miles Edgeworth se rapproche bien plus de Phoenix Wright qu'il ne le laisse penser. Tout comme ce dernier, il a parfois quelques soucis à justifier une contradiction au moment propice. En effet, le titre souffre du même esprit tatillon que ses prédécesseurs, limitant drastiquement l'éventail de possibilités du joueur. Il n'est pas rare de présenter une preuve irréfutable dans une partie idéale du témoignage et de se voir malgré tout remis à sa place, soit par une réplique cinglante, soit par un coup de fouet qui l'est aussi ; la faute à un système de "switch" obligatoire pour la progression. Forçant le joueur à mettre en lumière le bon élément à un moment précis (et ce même si une allégation précédente de la déposition convenait parfaitement à une objection détonante), ce système commence à accuser un vieillissement notable. Très artificiel, il s'avère souvent frustrant et empêche quelque part la série d'évoluer vers un principe faisant justement appel à la déduction pure qu'à un simple déclencheur. Si les révélations, les retournements de situations et les montées en puissance dues à la présentation d'une preuve accablante demeurent jouissives, elles perdent de plus en plus en force au fil des épisodes. Dans le même temps, si la multiplication des personnages prenant part aux enquêtes permet au nouveau concept de s'insérer facilement sans une possible perte de rythme, les rebondissements se multiplient tout autant ; jusqu'à paraître parfois un peu superficiels.

Forçant le joueur à mettre en lumière le bon élément à un moment précis […], ce système commence à accuser un vieillissement notable."

Excellemment bien écrit, à l’instar de tous les épisodes de la série, Ace Attorney Investigations : Miles Edgeworth souffre tout de même de ces changements de piste à répétition. Bien qu’ils soient un moyen de gagner du temps et de tenir le joueur en éveil, ces derniers se montraient bien plus habiles et moins voyants dans les derniers opus parus, notamment dans Phoenix Wright Ace Attorney : Trials and Tribulations. L'impression d'être écarté de la conclusion par de gigantesques détours sans avoir réellement de prise sur les événements en devient plus présente, et la qualité habituelle d'immersion s'en ressent quelque peu. Le jeu n'en reste pas moins addictif et parvient avec la même habileté que ses prédécesseurs à susciter une excitation dès les dernières étapes d'une contradiction franchies. D'autant qu'en ayant choisi Edgeworth comme personnage principal, cet épisode possède un héros qui en impose immédiatement au sein d'une intrigue qui lui ressemble : tortueuse mais ambitieuse. Bourré de références aux autres épisodes et possédant un casting délirant, quoique moins original qu'à l'accoutumée, le titre de Capcom est clairement le volet destiné aux fans. Plus simple que les autres titres de la série et moins complet dans ses mécanismes de jeu,  Ace Attorney Investigations : Miles Edgeworth est l'épisode le moins surprenant et convaincant. Ce qui ne l'empêche pas non plus d'être un bon jeu ; juste une enquête un peu moins intense et humaine. Pour le glacial Miles Edgeworth, c'est idéal. 







 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Ace Attorney Investigations : Miles Edgeworth - Trailer Capcom lâche une bande annonce de Ace Attorney Investigations : Miles Edgeworth à quelques jours de sa sortie sur Nintendo DS. 17/02/2010, 10:33
Ace Attorney Miles Edgeworth en vidéo Capcom lâche une trailer de lancement de Ace Attorney Investigations : Miles Edgeworth pour marquer sa sortie aux Etats-Unis. 7 | 17/02/2010, 10:13


Derniers commentaires
Par noedf le Lundi 15 Mars 2010, 19:00
Moi j'adore et même si je suis nulle en anglais, je joue quand même et j'arrive à comprendre !

Répondre
-
voter voter

Par GGScream le Samedi 6 Mars 2010, 0:25

likeSmall
pas de traduction=pas d'achat

Répondre
-
voter voter

Par alfoux le Vendredi 5 Mars 2010, 12:59
Un autre avis sur le sujet :

http://levelfive.fr/ace-attorney-investigations-ds/


Répondre
-
voter voter

Par Gevilgamesh le Vendredi 5 Mars 2010, 11:17
XD malgré une conclusion sur un ton assez negatif vous lui fouttez un 15 (et il le mérite)
mais bon moi l'anglais j'en fait une allergie! dommage, avec les ventes minable que va faire celui là plus question de voir un ace attorney sortir en france (prions qu'il le traduise pour le wiiware...)


Répondre
-
voter voter

Par SEB2BREST le Vendredi 5 Mars 2010, 10:37

likeSmall
Dommage que le jeux ne sois pas traduit.Apparament as cause des faibles ventes du jeux par chez nous.

Répondre
-
voter voter

Par utada_hikaru_fr le Jeudi 4 Mars 2010, 23:38

likeSmall 10
pas traduit qu'ils aillent se faire ****** , c'est abusé sérieux

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 7 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Ace Attorney Investigations : Miles Edgeworth

Jeu : Aventure
19 Fév 2010

Zone Membres

Vos Notes :
14/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours