JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : X360 - PS3

Test Sacred 2 : Fallen Angel

Test Sacred 2 : Fallen Angel
La Note
15 20

On pouvait craindre le pire avec cette adaptation sur consoles d'un jeu plutôt dédié au PC, mais on se retrouve au final quasiment avec un résultat très satisfaisant. L'écueil principal, à savoir une interface mal adaptée au gamepad, a été évité avec brio et le jeu conserve donc toutes ses qualités initiales. Exception faite de l'incompatibilité avec les écrans cathodiques, les quelques problèmes techniques encore présents ne nuisent jamais au plaisir du joueur, qui pourra passer des centaines d'heures, en solo ou en ligne, à parcourir le vaste univers qui lui est proposé, à construire au fil des combats un personnage parfaitement optimisé, et à abattre des boss légendaires. Un menu sacrément alléchant !


Les plus
  • Interface bien adaptée
  • Des boss réellement gigantesques
  • Un monde vaste et ouvert
  • Certaines quêtes mémorables
Les moins
  • Animations raides
  • Décors génériques
  • Voix peu convaincantes
  • Injouable sur une télé cathodique


Le Test

Le hack'n slash est un genre qui a incontestablement acquis ses lettres de noblesse en 1996, grâce à Diablo. De Titan Quest à Loki en passant par Sacred ou Dawn of Magic, le hit de Blizzard a depuis fait de nombreux émules. Jusqu'à maintenant, la plupart n'étaient disponibles que sur PC. Mais les temps changent, et le développement multiplateforme devient la norme. Résultat des courses : Sacred 2 sort aujourd'hui sur PS3 et Xbox 360. Les possesseurs de l'une ou l'autre de ces deux consoles ne pourront que s'en réjouir.


Si l'action de Sacred 2 prend place une nouvelle fois dans le monde d'Ancaria, elle se déroule en revanche environ 2 000 ans avant celle du premier épisode. Les joueurs qui ne connaissent pas la série ne sont donc aucunement désavantagés, ce qui tombe plutôt bien puisque Sacred était sorti exclusivement sur PC. De toute manière, il faut bien avouer que le scénario n'a guère d'importance. Il s'articule autour d'une guerre pour l'énergie T, source de toute vie et magie. Mal contrôlée, cette force engendre le chaos et transforme les créatures environnantes en monstres belliqueux. En vérité, il ne s'agit là que d'un prétexte pour  fournir au joueur des hordes d'ennemis à abattre. Sacred 2 respecte à la lettre le cahier des charges du hack'n slash et se focalise donc sur les combats, la montée en niveau du héros et le ramassage d'items par milliers. Pour cela, nous avons tout de même droit à des classes de personnages un peu plus originales qu'à l'accoutumée. En lieu et place des sempiternels barbares et magiciens, le joueur peut incarner un ange déchu grâce au Séraphin, un Guerrier noir ramené d'entre les morts, un Haut-Elfe, une Dryade, un Inquisiteur et même un Gardien du temple, être cybernétique à tête de loup capable d'utiliser des pistolets lasers.... Cette dernière classe est certainement la plus atypique puisqu'elle introduit de la technologie dans un monde purement médiéval fantastique par ailleurs. Ces personnages tous très différents assurent une bonne rejouabilité, d'autant plus que chacun d'entre eux peut choisir de parcourir la campagne de la Lumière ou celle des Ténèbres. A l'exception du Séraphin et de l'Inquisiteur, que leur nature limite respectivement au camp du bien et du mal. Dans tous les cas, ce sont des dizaines voire des centaines d'heures de jeu qui attendent l'explorateur en mal d'aventure. Bien qu'il se parcoure sans chargement, l'univers d'Ancaria est réellement très vaste, et les quêtes secondaires semblent innombrables. On pourrait d'ailleurs reprocher au jeu une certaine répétitivé en ce qui concerne les objectifs, qui se résument souvent à ramasser tel objet ou tuer telle créature. Mais c'est un peu le genre qui veut ça, et ce serait faire peu de cas de l'excellence de certaines quêtes.

 

Du métal dont on fait les héros

 

Régulièrement, les développeurs se lâchent et délaissent le côté épique et sérieux du scénario global pour une bonne dose d'humour. L'un des moments les plus forts est certainement celui mettant en scène le groupe de métal allemand Blind Guardian. Ces teutons chevelus ont non seulement participé à la bande-son de Sacred 2, mais ils apparaissent carrément dans le jeu, sous la forme de donneurs de quêtes. Le joueur doit retrouver leurs instruments égarés, et se voit au final récompensé par une performance live, où le groupe interprète un morceau créé spécialement pour l'occasion, face à un  public galvanisé, composé pour bonne part d'orcs et de trolls headbangers. Une idée que certains n'auraient pas hésité à qualifier de géniale s'il s'était agit par exemple de Blizzard et Metallica... D'ailleurs, que ceux qui ont été subjugués par le boss gigantesque présenté dans la première vidéo promotionnelle de Diablo III sachent qu'ils peuvent d'ores et déjà en combattre d'aussi impressionnants dans Sacred 2. Face à ces colosses, on se sent réellement peu de choses et en venir à bout est toujours un grand plaisir. On ne peut également qu'apprécier la possibilité de combattre à cheval, ou même à dos de tigre à dents de sabre, chien de l'enfer, serpent ailé, lézard de combat ou araignée noire puisque chaque classe dispose de sa monture spéciale. Le Gardien du temple se distingue une nouvelle fois puisqu'il enfourche un engin motorisé. Le jeu en lui-même ne fait également pas les choses tout à fait comme les autres, puisqu'il privilégie un système de runes au traditionnel arbre de compétences. Il faut un peu de temps et de persévérance pour bien en maîtriser toutes les subtilités, mais cela permet au final une grande personnalisation du héros.

 

Heureusement, l'interface n'a pas souffert de son passage du PC aux consoles. Le travail d'adaptation a été très correctement réalisé, puisqu'aucune fonction essentielle ne manque et que l'ensemble des éléments a été repensé."

 

Heureusement, l'interface n'a pas souffert de son passage du PC aux consoles. Le travail d'adaptation a été très correctement réalisé, puisqu'aucune fonction essentielle ne manque et que l'ensemble des éléments a été repensé. Ainsi, pour plus de clarté et d'accessibilité, l'inventaire abandonne la présentation par cases et se transforme en une succession de panneaux thématiques (armes, armures, potions...). Le curseur de souris a naturellement disparu, le déplacement du personnage et de la caméra s'effectuant grâce aux deux sticks analogiques. La croix directionnelle regroupe quant à elle un sort divin ainsi que trois raccourcis pour des potions, tandis que les sorts et actions de combats sont assignés aux quatre boutons principaux. Sachant que les deux gâchettes permettent d'afficher chacune un set d'actions personnalisable différent, on se retrouve au total avec douze raccourcis de combat sous la main. De quoi se sentir omnipotent, d'autant plus que ces emplacements d'action peuvent également accueillir des combos de pouvoirs. Le multijoueur a légèrement souffert du portage console puisque de 16 joueurs sur PC, nous sommes passés à 4 en ligne et 2 en local. Mais même en effectif réduit, les affrontements entre joueurs ou le fait de parcourir la campagne en coopératif restent des activités très plaisantes. On peut regretter un peu plus vivement le manque d'originalité des décors (qui ont tout de même le mérite d'être relativement détaillés), la qualité très médiocre de certaines animations, les voix insipides qui confinent même au ridicule lors de la présentation des classes, ainsi que quelques bugs techniques occasionnels (ici une apparition progressive des décors, là un personnage au comportement étrange...). Mais le plus gros problème concerne l'impossibilité de profiter du jeu sur une télé classique. Hors des écrans HD, point de salut ! La faute à une police de caractères bien trop petite, qui empêche une lecture sereine des descriptifs de quêtes et d'items. Les possesseurs de télévisions à tube cathodique doivent donc impérativement passer leur chemin. En revanche, les amateurs de hack'n slash correctement équipés ne devraient pas être déçus. Sacred 2 est sans conteste le meilleur représentant du genre sur les consoles de nouvelle génération. Après tout, il s'agit également du seul...






Fabien Pellegrini Fabien Pellegrini
Journaliste / Pigiste en exil
le lundi 25 mai 2009
19:51




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Sacred 2 : Fallen Angel Voilà des astuces pour Sacred 2 : Fallen Angel. 2 | 07/12/2010, 12:45
Sacred 2 Fallen Angel : une vidéo épique En attendant sa sortie le 28 mai prochain sur Xbox 360 et PlayStation 3, Sacred 2 : Fallen Angel compte bien assurer sa promotion. 5 | 14/05/2009, 18:29


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Les commentaires sur ce sujet sont fermés.
Sacred 2 : Fallen Angel

Jeu : Action/RPG
Editeur : Koch Media
Développeur : Ascaron
3 Oct 2008

28 Mai 2009

28 Mai 2009

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours