JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : IPhone - Android - IOS

Test ROG Phone II : un monstre de puissance qui tient dans le creux de la main

Test ROG Phone 2 : un monstre de puissance dans le creux de la main
Le Test

Si le jeu vidéo sur mobile n’est pas des plus populaires en Europe - où le PC et les consoles se taillent la part du lion - l’Asie fait en revanche preuve d’un appétit considérable pour les productions destinées aux smartphones. Avec un marché de plusieurs milliards de clients potentiels, quelques marques se sont donc mises à séduire les joueurs nomades. Ces téléphones proposent ce qu'il se fait de mieux en termes de puissance de calcul, sans oublier leurs fonctionnalités et autres accessoires pensés pour rendre la vie plus facile. Dernièrement, nous avons eu l'occasion de tester le ROG Phone II d'Asus afin de savoir s'il peut convenir aux utilisateurs européens.


AsusSous nos latitudes, rares sont ceux à passer leurs journées scotchés devant leur mobile, si ce n'est dans les transports en commun ou en faisant la queue.  Bien sûr, certaines applications engendrent des pics d’utilisation (Pokémon GO, par exemple), mais la mode finit généralement par se tasser, ce qui signifie qu’un smartphone gamer doit avant tout être un excellent téléphone afin de gagner le cœur des clients occidentaux. Sur ce point, pas de souci pour le ROG Phone II, bien que sa taille et son poids trahissent un léger embonpoint (170,99 x 77,6 x 9,48mm pour 240g). Ceci dit, en termes de maniabilité, il n’est pas plus exotique que les modèles XL proposés par Apple, Samsung, Sony, Xiaomi ou encore Honor. Équipé du système d’exploitation Android Pie, l'appareil reste très proche de ce que la majorité des utilisateurs connaissent, sachant que la surcouche Asus ROG n’est pas très intrusive et qu’il est même possible d’en désactiver certains éléments afin que l’ensemble affiche un habillage moins gamer. Pour ce qui est du design du ROG Phone II, il est à la fois agressif et sobre grâce à l’utilisation de matériaux nobles dans des teintes discrètes. Une fois le système RGB éteint, seule la fente d’aération du système de refroidissement rappelle la nature vidéoludique de ce produit dont la finition est impeccable. Vous l’aurez compris, à aucun moment on a honte de sortir son ROG Phone II, surtout lorsqu’il est débarrassé de ses accessoires. Avec une puce Qualcomm Snapdragon 855 à 2.9 Ghz, et un chipset graphique Adreno 640, le téléphone offre des performances de haute volée, que l’on soit en jeu ou pas ; et c'est encore plus impressionnant quand on craque pour les 12 Go de RAM embarquée.

 

POCKET GAMER

 

AsusAvec un si gros moteur sous le capot, autant vous dire que le protégé d'Asus ne traînera pas en route, et ce quelle que soit la tâche confiée. Sans partir dans un étalage de gros chiffres, sachez que ce bébé sort 6300 points sur le test Slingshot extrême de 3D Mark, soit plus du double de la puissance d’une Nintendo Switch. Aucun jeu disponible sur mobile ne mettra votre bigophone à mal, y compris avec les réglages graphiques à fond. D’ailleurs, pour profiter de sa grosse puce, Asus a muni son terminal d’un écran AMOLED de 6,59 pouces, avec une dalle HDR de 2340 x 1080p capable d’un taux de rafraîchissement de 120 Hz et un temps d’affichage de 1ms ; en gros, aussi bien qu’un moniteur PC gaming.  Si l'on n’atteint pas la qualité d’image des meilleures dalles du marché, celle du ROG Phone II est clairement dans le haut du panier et dispose de la meilleure réactivité disponible, ce qui est crucial pour les accros de Call of Duty Mobile qui ne veulent pas manquer le moindre frag. Pour être le premier des serveurs, le smartphone fait aussi appel à ce qui se fait de mieux en matière de connectique sans-fil, via un modem Qualcomm Snapdragon qui permet 1,2 Go/s en téléchargement 4G LTE, et même 2 Go/s sur le modèle haut de gamme. La profusion de bande passante n’est pas qu’un caprice des joueurs prompts à mettre leurs piètres performances sur le dos du lag. En effet, les fichiers lourds chargent également rapidement, que l’on soit en train d ‘installer une application depuis Google Play, que l’on regarde une vidéo en haute qualité sur YouTube, ou que l’on profite de Twitch dans le métro. Eh oui, le module sans-fil de qualité permet de capter encore alors que les gens autour de nous rangeront leur téléphone.

 

Le ROG Phone II dispose aussi de fonctionnalités spécifiquement pensées pour les joueurs comme les fameux Air Triggers II disposées sur la tranche de l’appareil. Il s’agit de boutons de tranche virtuels qui détectent vos doigts et offrent un petit rendu haptique dans la main.

 

AsusAutre avantage du ROG Phone II : son autonomie. Afin de garantir un minimum d’heures de jeu, Asus a équipé son terminal d’une batterie 6000mAh plutôt conséquente  (deux fois plus qu’un Samsung Galaxy S9, par exemple), ce qui explique en partie son poids. Ceci veut dire que dans le cadre d’une utilisation classique, et sans forcer sur les jeux, les utilisateurs vont pouvoir profiter d’une autonomie assez exceptionnelle pour un smartphone. Dans la même veine, on trouve une paire de haut-parleurs stéréo très puissants en façade avec la technologie DTS : X Ultra, ce qui permet de bénéficier d'une meilleure immersion en jeu mais également de plus de puissance lorsque l’on regarde un film. Enfin, au niveau de la photo, l’appareil se pare du capteur Sony 48MPX que l’on retrouve dans les modèles de la gamme Xperia. Sans être le must, le système permet de prendre des clichés tout à fait honnêtes : la qualité soutient la comparaison avec ce qu’offrent les autres smartphones milieu et haut de gamme. Le ROG Phone II dispose aussi de fonctionnalités spécifiquement pensées pour les joueurs comme les fameux Airs Triggers II disposées sur la tranche de l’appareil. Il s’agit de touches virtuelles détectant nos doigts et offrant un petit rendu haptique dans la main. Terriblement efficaces, elles peuvent se paramétrer très facilement via l’utilitaire d’Asus, et ainsi remplir la tâche que vous voulez. On a, par exemple, pu les programmer dans Call of Duty Mobile afin d’avoir la visée à gauche et le tir à droite, ce qui présente l'avantage de jouer sans avoir à lâcher la commande de la caméra et des déplacements. Ces Air Triggers II sont clairement l'une des fonctionnalités qui nous ont le plus bluffés tellement le système fonctionne bien et est facile d’utilisation. Autrement, le téléphone regorge de spécificités pensées pour le jeu, comme ce second port USB-C placé sur la tranche du téléphone (afin de jouer en mode console tout en rechargeant), ou encore ce petit ventilateur que l’on peut brancher et qui souffle de l’air frais sur l’arrière de l'appareil.

 

 

AsusSi ce système de refroidissement - qui fait très gamer - vise avant tout à maximiser les performances de la machine, il refroidit aussi les mains du joueur et limite ainsi la transpiration qui ferait glisser le téléphone de nos mains. Ceci dit, nous n’avons pas relevé de problème de chauffe excessive (même en multipliant les applications énergivores) grâce au puissant système de refroidissement à vapor chamber qui équipe le téléphone. L’inconvénient de tout ceci, c’est que le ROG Phone II n’est donc pas waterproof comme le sont de plus en plus les téléphones haut de gamme. Il est donc préférable de jouer au sec. Asus explique que trois déclinaisons du téléphone sont disponibles : le Strix (8 Go de RAM et 128 Go de stockage) pour 699€, l'Elite (12 Go de RAM et 512 Go de stockage) pour 899€, et l'Ultimate (12 Go de RAM et 1 To de stockage) pour 999€. A nos yeux, le milieu de gamme représente le meilleur compromis. Si jamais vous êtes un joueur mobile invétéré, sachez que la firme a prévu une gamme d’accessoires particulièrement étoffée pour son smartphone. On mentionnera les ROG Kunai qui le transforment en une vraie Nintendo Switch pour 119,99€. Ce kit de manettes, clairement inspiré des Joy-Con, permet de disposer de nombreux boutons et de sticks vraiment qualitatifs, à condition d’être prêt à en payer le prix. Pour métamorphoser son téléphone en 3DS, le Twinview Dock est là et se charge de rajouter un second écran. Forcément, seuls quelques jeux sont compatibles, mais le périphérique permet de faire du multitâche si l'on est un grand utilisateur applicatif.  Enfin, pour connecter le tout à une TV (avec une faible latence), ou pour se servir du ROG Phone II comme un véritable PC, il suffira de vous tourner vers le Display Dock (289,99€), le Desktop Dock (149,99€) ou le Professional Dock (99,99€).

NOTRE VERDICT

Excellent produit destiné en premier lieu aux gamers, le ROG Phone II s'avère être également un très bon smartphone. Avec une puissance de folie, un max de RAM et une batterie énorme qui lui garantit une autonomie colossale, il est d'une efficacité redoutable quelle que soit l’utilisation. Bien ventilé - ce qui réduit drastiquement les risques de chauffe de l’arrière du téléphone - l'appareil d'Asus dispose en sus de nombreuses petites attentions qui feront plaisir aux joueurs, de la prise USB-C placée sur la tranche à la déco RGB, en passant par le ventilateur qui permet de garde rles doigts frais et secs. Mais ce qui nous a le plus séduits, ce sont les Air Triggers II. Enfin, la surcouche logicielle de qualité permet à chacun de paramétrer les fonctions spécifiques au jeu de manière très intuitive, ce qui n’était pas forcément gagné d’avance, surtout lorsqu’on regarde la concurrence.

 

Les plus
- Surpuissant
- L'écran 120Hz
- Le design léché
- Une autonomie de dingue
- Les Air Triggers II qui claquent
 
Les moins
- Le poids
- Le coût élevé des accessoires
- Pas étanche

LA NOTE JEUXACTU : 4,5/5


Asus


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
60% Excité


À découvrir également
Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Asus
Asus

Zone Membres

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.