JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : PC - X360 - PS3

Test RAGE

Test RAGE
La Note
16 20

Aussi incroyable que cela puisse paraître, c'est sur l'aspect technique que la dernière production d'id Software pèche. Si le nouveau moteur de John Carmack sait afficher de superbes paysages, il peine à convaincre dès qu'on s'approche un peu trop près des textures, ou qu'on teste les limites (vite atteintes) du moteur physique. Les six années de développement se font sentir. Heureusement, le contenu du jeu à proprement parler est nettement plus enthousiasmant. L'aspect RPG light fonctionne bien, les amateurs de course de voitures seront aux anges, tandis que les fondamentaux du FPS sont respectés. On pense notamment aux armes, qui procurent de très bonnes sensations, et au comportement dynamique des ennemis. Un peu plus de contenu n'aurait tout de même pas fait de mal, car une dizaine d'heures pour faire le tour d'un monde semi-ouvert, c'est assez peu. Retrouvez plus bas la suite de notre test de RAGE


Les plus
  • Beau de loin
  • Gameplay varié
  • Très bon feeling des armes
  • Animations de certains PNJ
  • Système de craft
  • Neuf missions à jouer en coop'
Les moins
  • Moche de près
  • Bug de chargement des textures
  • Les murs invisibles
  • Pas de vrai moteur physique
  • Pas de multi compétitif à pied
  • Fin assez décevante


Le Test

Avec les licences Wolfenstein, Doom et Quake dans sa besace, le studio id Software n'a vraiment pas volé sa réputation de pionnier et grand-maître du FPS. Et puisque John Carmack et sa bande font partie des grands noms du jeu vidéo, chacun de leur nouveau jeu est attendu comme le messie, ou presque. C'est donc avec un plaisir non dissimulé que nous nous retrouvons aujourd'hui à vous proposer ce test de RAGE. Même si, nous allons le voir, le titre ne tient pas parfaitement toutes ses promesses. En voiture, Simone !


Les armes offrent de très belles sensations !Impossible de l'ignorer pour quiconque a déjà aperçu une ou deux images du jeu : l'action de Rage se situe dans un univers post-apocalyptique. Alors qu'un astéroïde se prépare à rentrer en collision avec la Terre, vous avez la chance d'être cryogénisé pour un aller simple vers le futur. Cent-six années plus tard, l'heure du réveil a sonné. Et il est plutôt douloureux, puisque vous vous retrouvez très rapidement aux prises avec des bandits et des mutants assoiffés de sang. Quelques groupes de survivants ayant su garder leur humanité sont heureusement là pour vous épauler, mais pas gratuitement, évidemment. Il va falloir leur rendre de nombreux services afin d'obtenir des récompenses diverses et variées (armes, argent, munitions, véhicules...). Ces donneurs de quêtes n'aurait pas dépareillé dans un jeu de rôle, et tout cela fait très rapidement penser à Borderlands ou Fallout, les jauges et niveaux d'expérience en moins. Pour l'anecdote, il y a d'ailleurs une figurine du fameux Vault Boy à ramasser dans la ville de Wellspring. Malgré ces similitudes, Rage arrive tout de même à acquérir une personnalité propre. Paradoxalement, c'est en grande partie du au mélange des genres qui nous est proposé. Si les personnages que l'on rencontre, les quêtes à effectuer et le monde semi-ouvert que l'on parcourt rappellent les jeux de rôle, l'accent est également mis sur les courses de voiture. A tel point qu'elles constituent le seul mode multijoueurs compétitif ! Si vous comptiez corriger vos amis à coup de fusil à pompe, vous en serez pour vos frais. Heureusement, les véhicules peuvent être équipés de différentes armes, ce qui vient joyeusement pimenter les courses. En solo, selon les missions et les circonstances, on sera amenés à trouver des rampes pour éclater des petits drones au vol, à livrer des paquets en temps limité, à viser le podium en faisant plusieurs tours de circuits ou encore à s'adonner aux joies du tuning pour améliorer les performances de nos quads et autre buggys.

 

RAGE dedans


Les phases en véhicules sont nombreuses dans RAGETrès arcade, la conduite est suffisamment simple et efficace pour convenir à tout le monde. Pas besoin d'être un pro des jeux de bagnole pour s'en sortir. On regrette tout de même qu'il soit impossible de diriger la caméra indépendamment de la direction des véhicules. Rage, c'est aussi une petite collection de mini-jeux (dont un jeu de cartes à collectionner) qui permettent de gagner quelques dollars de plus...  comme de tout perdre si l'on manque de chance. Et on trouve même un système d'artisanat, qui permet de créer simplement divers dispositifs à l'aide de la quincaillerie ramassée dans le décor et sur les cadavres de nos ennemis. Tourelles, voitures explosives télécommandées, munitions spéciales ou encore  outils pour ouvrir les portes cadenassées, ne sont que quelques-uns des bricolages réalisables. Mais ne nous y trompons pas, Rage reste avant tout un FPS ! Certes, il faut discuter avec la population locale pour obtenir des missions. Certes, il faut ensuite utiliser des véhicules pour se rendre aux lieux indiqués. Mais une fois sur place, on peut sereinement faire parler la poudre, comme au bon vieux temps de Quake et de Doom. Tout le savoir-faire d'id Software en la matière refait alors surface. Dynamiques à souhait, les ennemis se planquent, effectuent des roulades pour éviter les tirs ou, au contraire, nous foncent violemment dessus dans l'espoir de nous achever. Et les armes offrent de très bonnes sensations de puissance. Mention spéciale pour le fusil à pompe à double canon (hélas disponible uniquement pour ceux ayant précommandé le jeu) et les wingsticks, ces boomerangs hyper-tranchants, capables de décapiter rapidement et efficacement les adversaires. On se trouve rarement submergé d'ennemis comme dans un Painkiller ou un Serious Sam, mais certaines arènes laissent tout de même peu de répit. La partie FPS du gameplay est donc extrêmement réjouissante. On n'en attendait pas moins de la part du studio ayant quasiment inventé le genre. Hélas, on espérait aussi qu'il nous sorte, comme à leur habitude, un moteur 3D novateur, performant et impressionnant. Et sur ce point précis, c'est un peu la douche froide.

 

...on espérait aussi qu'il nous sorte, comme à leur habitude, un moteur 3D novateur, performant et impressionnant. Et sur ce point précis, c'est un peu la douche froide."


De près, les textures sont ratéesOu plus exactement la douche tiède, puisqu'il faut admettre que les animations de certains personnages sont extrêmement convaincantes, et que les paysages désertiques touchent souvent au sublime. Mais cette beauté apparente fond comme neige au soleil dès qu'on regarde les choses de plus près. Certaines textures sont tout simplement hideuses en raison d'une trop faible résolution. Il ne faut pas non plus s'attendre à bénéficier d'un véritable moteur physique, la plupart des objets restant totalement insensibles aux coups qui leur sont portés. Pire encore, le jeu souffre d'un bug de chargement des textures qui rappelle celui de l'Unreal Engine 3. Sauf que là, le problème n'apparaît pas seulement au premier chargement d'un niveau mais en permanence. Dès qu'on bouge la tête trop vite, on a le temps d'apercevoir pendant un bref instant des textures floues et baveuses. Elles sont aussitôt remplacées par une version plus détaillée, mais trop lentement pour qu'on ne se s'en rende pas compte. Espérons qu'un patch viennent rapidement corriger cela car, même si on finit par s'y habituer, ça fait tâche. En revanche, on sait qu'aucun correctif ne viendra jamais ôter les trop nombreux murs invisibles qui balisent le chemin. Pas de manière honteuse tel un gigantesque mur venant barrer une route, heureusement, mais il arrive souvent qu'on essaye de sauter en vain sur une petite plateforme, dont l'accès nous est interdit comme par magie. On peut également s'étonner que les armes des ennemis tombés à terre disparaissent comme par enchantement sous nos yeux, sans qu'il soit jamais possible de les ramasser. Looter des munitions sur les cadavres, oui ! Ramasser un fusil, non ! Drôle d'idée... Ces errances techniques, associées à une durée de vie un peu trop faible pour un monde semi-ouvert qui nous demande de faire de nombreux allers et retours, viennent ternir un tableau qui aurait pu être magistral sans cela. Au final, RAGE n'est pas la tuerie atomique qu'on espérait mais "seulement" un bon jeu.

 

TEST VIDÉO RAGE

 





Fabien Pellegrini Fabien Pellegrini
Journaliste / Pigiste en exil
le mercredi 5 octobre 2011
7:55




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Rage : la licence n'est pas morte Tim Willits, cofondateur d'idSoftware, a récemment affirmé à nos confrères de Joystiq que la licence Rage n'était pas morte, et qu'il espérait bien son retour. 3 | 05/08/2013, 15:54
Les musiques de Skyrim et de Dishonored disponibles sur iTunes ! Vous aimez les musiques de jeux vidéo, et plus particulièrement ceux des jeux de Bethesda Softworks ? Ca tombe bien, l'éditeur vient de publier la bande-son de quelques uns des ses jeux sur iTunes. 01/02/2013, 11:24


Derniers commentaires
Par xavier38ps3 le Lundi 12 Novembre 2012, 11:50
franchement je m'ai un 18/20 parce que primo je me fiche totalement des graphisme et deuzio j'adore les jeu univers a la mad max mais celui la il a fait fort car intelligence artificiel me laisse sans voit c'est grandiose,et les animation **** elle est + que bien travailler,le gameplay je l'adore et les dialogue ont de la personnalité grâce aux expressions facial superbe et hallucinent merci beaucoup Messieurs les développeur.

Répondre
-
voter voter

Par John-117 le Jeudi 19 Janvier 2012, 22:08

likeSmall 1
Rage est très bon jeu. Sans doute pas le jeu de l'année mais un jeu suffisamment intelligent dans sa mise en scène et son univers pour nous accrocher.
J'ai adoré les pnj et les doublages d'une excellente facture. Les changements de décors s'apprécient et pourtant il y a toujours un air de déja-vu. Mais là où Rage excelle c'est qu'il a son grain personnel et particulier.
Le gameplay est simple, sobre, sans fioriture, légèrement old-school et c'est ce qui fait son charme sans aucun doute. J'ai vraiment aimé le feeling des armes. Toutes sont utiles (bien que j'ai un attachement particulier au shotgun ici). Elles ne sont pas nombreuses mais amplement suffisantes.
Gros points noirs : les musiques, à chacun ses gouts mais autant l'ambiance sonore est excellente, autant les musiques font genre mauvais films de SF ricains, dommage. La piètre durée de vie, à compter une dizaine d'heures, quêtes principales et quelques quêtes annexes. Le manque cruel de scénario alors que toute l'ambiance est là et ne demande que ça. C'est vraiment un grave préjudice que cette absence totale d'histoire. Dommage... Et cette fin, aie aie, baclé, franchement nulle. Rah!


Répondre
-
voter voter

Par jonah le Vendredi 14 Octobre 2011, 15:54
pour info, le patch sortir par id corrige tous les défauts de textures. les murs invisibles, j'en ai jamais vu, je vois pas de quoi ils parlent. pas de vrai moteur physique : n'importe quoi : le comportement des ennemis quand on les tue ainsi que celui des voitures est tres bien faits ! pas de multi : on s'en fout, le multi tue les jeux videos ! arrétez d'en réclamer partout ! bref, rage vaut 18 pour moi.

Répondre
-
voter voter

Par Thirsk le Jeudi 13 Octobre 2011, 10:51
Très bon test, retranscrit ce que j'ai pensé du jeu au défaut/qualité près. Rage est un très bon jeu à avec des gunfights super tripants et des graphismes impressionnants de loin (et si sur pc on résout le bug de chargement des textures) mais qui manque un brin d'ambition et de durée de vie, et par trop fermé pour un monde ouvert par rapport à un fallout 3 ou un borderland. Ca reste un bon fps mais pas le fps qui tue comme l'ont été la plupart des jeux d'ID.

Répondre
-
voter voter

Par adn1968 le Mercredi 12 Octobre 2011, 13:54

likeSmall
Bizzare tous ces bugs annoncés dans le test .Personnellement je n ai connu aucun de ces défauts et j arrive presque au bout de l aventure .J ai meme été agréablement surpris quand on voit qu il faut 10 secondes pour charger une sauvegarde.

Par contre l univers fait penser clairement a celui de Borderland et il ne faut pas longtemps pour se rendre compte que les bruits poussés par les mutants et émis pour nous avertir de leur présence sont les memes que ceux poussés par les goules de Fallout 3.Les voix de des membres de l autorité ainsi que certaines de leurs expressions sont aussi pompées du meme Fallout.

Maintenant aucun reproche a ca ,apres tout ce n est que prendre du bon .

Le reproche majeur que je fais a RAGE c est son inventaire bordélique sur la fin tellement on dispose d Items et le petit mensonge lors de sa conception sur un grand monde ouvert .C est loin d etre grand et surtout tres loin d etre ouvert .Un bon jeu mais qui sera difficilement rejouable une fois la découverte des rares éléments de surprise lors d un premier passage .


Répondre
-
voter voter

Par Madara le Mardi 11 Octobre 2011, 19:37

likeSmall 1
MOUai mouai

Répondre
-
voter voter

Par maxence59580 le Samedi 8 Octobre 2011, 13:10

likeSmall
bixente23 a écrit:si, ça sert, comme pour les films, à protéger ton esprit fragile de jeune minot ! si je n'ai jamais eu à respecter de limites d'âge quand j'avais ton âge, c'est qu'il n'y avait pour ainsi dire pas de jeux violents, du moins pas comme aujourd'hui...: à part mortal kombat, je n'ai pas souvenir d'un autre jeu ayant été censuré ou limité niveau âge sur les 8 et 16-bits. en y réfléchissant, ni sur les 32 et 64-bits non plus, d'ailleurs. ou alors y en avait UN, mais c'est l'exception qui confirme la règle.
bref, tout ça pour dire, y a une limite d'âge, et ce n'est pas normal que des mineurs de 15 ans et moins aient accès à des jeux réservés aux adultes. je sais bien qu'à 14-15 ans, on a qu'une envie, c'est faire des trucs interdits aux moins de 18 ans, mais c'est pas une raison ! mais là, ce sont les parents et les vendeurs des jeux qui sont (ir)responsables !

si je m'emballe autant pour un truc anodin comme ça, c'est que ça m'a saoûlé grave de devoir supporter des voix prépubères parler sans arrêt au casque/micro lors de mes parties en multi d'assassin's creed brotherhood...

ça ne m' empechera pas d'acheter Mw3 et bien d'autre. :thumbsup:
Image


Répondre
-
voter voter

Par archnophobia1 le Samedi 8 Octobre 2011, 3:02

likeSmall 41
Merde!!!!!! impossible sur PC trôp de problems...

Répondre
-
voter voter

Par midieu_minable le Vendredi 7 Octobre 2011, 18:18

likeSmall
Ce jeu n'a quand même rien à voir avec Borderlands si ce n'est l'univers post-apo!
Dans Borderlands, pas de craft, beaucoup plus d'armes, plus gros délire que Rage, mêmes bugs avec les textures ( ;) ), c'est un FPS/RPG...

Quant au PEGI, il me semble bien qu'il y avait une tripotée de jeux sensibles sur consoles 32/64bits.
Les Resident Evil, les Parasite Eve, les portages Duke Nukem, les Twisted Metal, les Medal of Honor, l'excellentissime Conker Bad Fur Day qui (je le vérifie en ce moment sur la boîte) étaient interdit à un public jeune. Pas autant de jeux que maintenant, je te l'accorde, mais pas des moindres non plus!
J'étais le premier à me battre pour pouvoir y jouer malgré mon jeune age, mais il fallait que je me batte à l'époque!


Répondre
-
voter voter

Par Master117 le Vendredi 7 Octobre 2011, 17:46

likeSmall
C'est vrai que les jeux de l’époque c'était autre chose, je me souviens qu'a 7-8 ans j'ai eu Goldeneye sur n64, mais à cette époque qu'en tu tuer un mec c'étais une tache rouge et il tomber comme un piquet.
Rien à voir avec ce qui ce fait maintenant.


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 23 réponses dans le forum


RAGE

Jeu : FPS
Editeur : Bethesda Softworks
Développeur : id Software
7 Oct 2011

7 Oct 2011

7 Oct 2011

Zone Membres

Vos Notes :
14/20
Notez ce jeu

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.