JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : Xbox One

Test Ryse Son of Rome : il faut sauver le soldat Titus !

Test Ryse Son of Rome sur Xbox One

Ryse : Son of Rome est un jeu typiquement Crytek, à savoir plus fouillé du côté technique qu’au niveau du gameplay ou du scénario. Il faut dire que le titre est très beau, parfois magnifique, mais il déçoit aussi par une certaine inégalité visuelle et par une direction artistique qui ne s’exprime que par à-coups. L’histoire du jeu bénéficie de la qualité graphique du titre dans de superbes cut-scenes et l’aspect complot romain accroche toujours le chaland, mais cela reste convenu et très hollywoodien. Cependant, c’est le gameplay de Ryse qui pose le plus de problèmes : répétitif, redondant, qui manque d'ambition malgré quelques bonnes idées et un côté jouissif éphémère, il pourrait rougir de honte face au Retour du Roi, le beat’em all d’Electronic Arts sorti en même temps que le film de Peter Jackson, c’est-à-dire fin 2003. A comparer les scènes de siège de York et de Minas Tirith, on réalise que Ryse : Son of Rome ne mérite pas vraiment son titre de "jeu next-gen". 
Retrouvez plus bas la suite de notre test de Ryse : Son of Rome 


La Note
13 20 note Ryse : Son of Rome
Les plus
  • Une réalisation globalement très clean et impressionnante
  • Le système de rémunération des exécutions
  • Des exécutions variées et assez jouissives
  • Une certaine variété dans les niveaux
  • Du grand spectacle
Les moins
  • Un gameplay archaïque et répétitif
  • Peu d'évolution possible dans le gameplay
  • Pas de système de couvert
  • Des ennemis clonés à foison
  • Visuellement inégal par moments
  • Une direction artistique peu présente
  • Un scénario un peu convenu où l'Histoire sert un peu de faire-valoir
  • Des niveaux étroits
  • Se termine en 5h


Le Test
L’odeur du nouveau matos, la possibilité de produire une vitrine technologique sur un nouveau support, d’être à la pointe techniquement, ne serait-ce que pour un moment : c’était inévitable, la sortie des nouvelles consoles ne pouvait qu’attirer l’appétit des Allemands de Crytek. Oui, ils aiment les saucisses et la bière, mais pas que. Et c’est la Xbox One qui a décroché la timbale avec Ryse : Son of Rome, un péplum modèle géant qui forme aux côtés de Forza Motorsport 5 et Dead Rising 3 le trident d’exclusivités de Microsoft pour la sortie de sa nouvelle console. Une question se pose pourtant : blockbuster et exclusivité signifient-ils vraiment bon titre ? Réponse dans notre test.

Ryse : Son of RomeNous sommes à Rome en... Ah bah tiens, c’est vrai ça, on ne sait pas vraiment quand se déroule Ryse. On est bien dans l’Antiquité romaine, sous le règne de Néron comme on l’apprend en avançant dans le jeu, mais Crytek a soigneusement pris ses distances avec la réalité en se délestant de toute forme d’information trop précise. Ou trop cohérente  avec l’Histoire. On nous propose donc d’incarner le jeune soldat Titus Marius (l’équivalent d’un Pierre Dubois chez nous, plus basique, tu meurs), un légionnaire qui va assister à l’éradication de sa famille et de son clan par une horde de barbares, en plein jour et en plein cœur de la capitale romaine. Forcément, ça sent le complot, ou le choix scénaristique improbable. Oui, parce que ce sont des Bretons, les fameux barbares qui ont donc fait tout le chemin jusqu’à Rome pour se farcir la famille de Marius… Mouais… Enfin, passons sur ces invraisemblances. Vous l’aurez compris, Ryse : Son of Rome est une histoire de vengeance. Péplum, vengeance, oui, ça rappelle évidemment quelque chose : le Gladiator de Ridley Scott dans lequel le général Maximus est trahi et laissé pour mort avant de revenir dans la capitale romaine dans la peau d’un gladiateur. Sans trop spoiler, ce long-métrage et le cinéma en général ont été des sources d’inspiration particulièrement marquées pour Ryse ; la scène du débarquement en Bretagne est juste une copie conforme de celle de Spielberg dans "Il faut sauver le Soldat Ryan". Et qui dit Hollywood dit forcément quelques scènes un peu grosses, dans lesquelles Marius nage avec son armure, saute sur une trirème depuis un rocher sur le rivage ou encore fait des chutes de plusieurs dizaines de mètres sans avoir une seule égratignure. Autant certains titres jouent complètement la carte d’un contexte historique revisité (on attend d’ailleurs The Order 1866 dans ce registre), autant ici, Crytek semble agir par confort et on fronce les sourcils plus d’une fois devant des évènements un peu improbables. Néanmoins, la narration fonctionne plutôt bien et la qualité des cut-scenes fait qu’on accroche au récit quand même.

 

Beau comme un romain


Ryse : Son of RomeMais allez, ne soyons pas trop mauvaise langue, comme un bon gros film de Michael Bay, le scénario de Ryse : Son of Rome n’est pas vraiment sa qualité première. Next gen' oblige, Crytek a mis le paquet sur la réalisation du jeu qui est globalement magnifique, mais qui peut s’avérer assez inégale suivant les éléments concernés et les niveaux du jeu. Le tout demeure détaillé et fluide. Les jeux de lumière sont bien souvent à tomber par terre, et on admire pendant de longues secondes le soleil se refléter sur l’armure de Titus Marius. Les visages ont bénéficié, pour la plupart, d’un soin tout particulier ; on peut apercevoir les pores de la peau, la sueur, le moindre mouvement de pupilles et c’est assez saisissant. Les modèles du commandant Vitallion et de Basilius  sont des exemples de réussite, contrairement à Marius qui, jusqu’à la fin du jeu, conserve son aspect un peu trop vide et son teint cireux. Les textures sont également concernées par ce côté inégal : si la grande majorité d’entre elles sont fines et détaillées, bizarrement, certaines sont passablement banales. Les explosions en jettent, mais dès qu’on s’approche un peu trop des flammes, celles-ci ont un côté JPG pas franchement ragoûtant. En bref, c’est très joli et la Xbox One expose son potentiel, mais on est loin de l’inspiration artistique qui est celle d’un The Last of Us ou d’un Batman : Arkham Asylum sur la génération précédente. On aurait même été en droit d’en attendre plus au vu du caractère très linéaire et étroit des niveaux. Si cela correspond certes aux mécaniques du jeu (sur lesquelles nous nous attarderons ensuite), Crytek aurait certainement dû s’attarder un petit peu plus sur le niveau de détails proposé dans le décor, qui n’est pas franchement folichon…

 

BOURRIN COMME UN BARBARE


Ryse : Son of RomeMais il y a un point plus important sur lequel Ryse laisse vraiment le joueur sur sa faim, et c’est évidemment le gameplay, qui correspond à celui d’un beat’em all du début des années 2000. Et encore, ce serait dire du mal de certains des meilleurs représentants du genre. Vraiment beaucoup trop répétitif, c’est ce qui caractérise le gameplay de Ryse. Aucun combo à réaliser, quasiment aucune forme de customisation du personnage ou de ses armes : la seule forme d’enchaînement disponible est d’alterner entre une attaque à l’épée et au bouclier, point barre. Alors on martèle comme un bourrin, en parant de temps à autre, en esquivant plus rarement, ça ne sert pas à grand-chose à part dans des cas précis, et la roulade de notre légionnaire l’envoie beaucoup trop loin pour contre-attaquer. Une fois l’ennemi bien amoché, une icône au-dessus de sa tête vous indique qu’il est possible de l’exécuter en appuyant sur RT. S’enclenche alors un bullet-time durant lequel vous devez réussir un QTE pour finir l’adversaire. Ce dernier prend, pendant quelques secondes, la couleur du bouton sur lequel vous devez appuyer pour le frapper de votre bouclier, l’égorger ou encore lui couper un bras. C’est assez jouissif et visuellement bien foutu. Seulement voilà, que vous appuyiez ou non n’influe pas vraiment sur la mise à mort du pauvre diable que vous allez désosser, seulement sur les points d’expérience que vous accumulez. De plus, il n’y a que deux boutons dont vous aurez besoin, X et Y, ce qui réduit grandement le challenge du QTE et aussi l’intérêt de cette phase. D’ailleurs, une fois la vingtaine exécutions passées, on se lasse assez rapidement du système et du ralenti qui se déclenche inévitablement. D’autant que les combats en eux-mêmes ne sont vraiment pas géniaux : comme dans Assassin’s Creed, vos adversaires ne coordonnent pas vraiment leurs attaques et vous regardent gentiment exécuter leurs copains avec un enchaînement bien longuet. Les types d’ennemis se comptent d’ailleurs sur les doigts d’une main, on affronte les mêmes clones pendant tout le jeu, et ceux qui ont des attaques légèrement différentes des autres et qui obligeraient le joueur à réfléchir sont grillés par des indications à l’écran…

 

Les combats en eux-mêmes ne sont vraiment pas géniaux : comme dans Assassin’s Creed, vos adversaires ne coordonnent pas vraiment leurs attaques et vous regardent gentiment exécuter leurs copains avec un enchaînement bien longuet

 

Ryse : Son of RomeRyse tente bien quelques petites choses pour se sortir de ce carcan. Grâce au pad directionnel, le joueur peut choisir ce qu’il gagne en exécutant un soldat adverse : de la santé, de l’expérience, de la Rage (qui est une sorte de mode super ralenti dont la Jauge se vide quand vous le déclenchez), ou encore un bonus de dégâts. Dans le dernier cas, vous aurez besoin de moins de coups pour déclencher la mise à mort (oui, il faudra en passer par là relativement souvent). Le système est une bonne idée, mais il est mal équilibré, ce qui fait que si on choisit la régénération de la santé, il est quasiment impossible de mourir. La mécanique d’évolution du personnage (si on peut appeler ça comme ça) est, elle vieille comme le monde et assez limitée : au-delà d’un rallongement de la jauge de vie ou de Rage, il est impossible d’acheter des enchaînements, seulement des exécutions. Elles sont certes différentes suivant le nombre d’ennemis à achever (simple ou double) et le mode enclenché (Rage, XP, Santé ou Dégâts). Mais il est quasiment impossible de choisir laquelle effectuer puisqu’elle se déclenche en partie au hasard et en partie suivant les conditions de l’exécution. Le corps de l’ennemi est d’ailleurs parfois l’objet d’une légère téléportation au moment de la mise à mort, pour coller au début de l’animation… Si on ajoute la coloration de l’ennemi pendant les QTE, ça fait un peu mal à l’immersion. Certaines phases de jeu sont également faites pour varier l’expérience. C’est le cas des formations en tortue pour se protéger des volées de flèches des archers barbares, qui sont beaucoup trop faciles à gérer, ou encore de la planification de certains assauts, dont les choix se réduisent à : 1) affronter plus de guerriers au corps-à-corps mais ne pas être dérangé par des armes de jet 2) avoir un peu de chaque à gérer. Et une fois qu’on a compris qu’il n’y a pas de système de couvert (!) et que l’ami Titus met douze ans à envoyer un pauvre javelot dans la trogne d’un archer, on choisit souvent la première solution.





Florian Velter par Florian Velter
le samedi 23 novembre 2013, 19:45


 Furieux Votez  Blasé Votez  Indifferent Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Indifferent


À découvrir également
Autres articles

Ryse Son of Rome : Crytek ne dirait pas non à la PS4 A l'occasion d'un interview accordée à Worlds Factory, Crytek a confié qu'il n'était pas impossible que Ryse Son of Rome sorte un jour sur PS4. 5 | 15/10/2014, 13:58
Ryse Son of Rome : il n'y aura aucune microtransaction sur PC Les développeurs de Crytek Studios font savoir que contrairement à la version Xbox One, Ryse Son of Rome ne proposera aucune microtransaction sur PC. 1 | 29/09/2014, 15:22


Derniers commentaires
Par MxTiger le Mardi 17 Décembre 2013, 14:22

likeSmall
Perso je trouveque le jeu est vraiment beau mais naze ;(

Répondre
-
voter voter

Par zimou13 le Dimanche 15 Décembre 2013, 21:13

likeSmall
Salut à tous, je me permets de créer ce topic à fin de réunir toute personne ayant commandé le jeu Ryse : Son of Rome sur Xbox 360 et Xbox One sur Amazon, et de dire vos avis.

Répondre
-
voter voter

Par Toll_Khyenn le Samedi 7 Décembre 2013, 18:27

likeSmall
Je viens de finir le mode histoire.
Pas loin d'une dizaine d'heures de jeu et je n'ai pas tout trouvé (d'ailleurs, je me demande bien où se cache le reste des trucs à chercher ^^).
Les QTE (à déclencher soi même) varient quand on les fait évoluer avec l'expérience.
Les cut scènes sont géniales et vraiment prenantes.
Les commandes vocales sont plus efficaces que leur version pad (elles sont instantanées, alors qu'il faut maintenir un bouton pour les déclencher).
Le jeu est magnifique, il n'y a pas à dire, il est doté d'une bonne jouabilité et les musiques sont appropriées (il en est de même pour les bruitages).

Un bémol toutefois... La fin m'a paru être faite à la va vite.
Hormis ça, ce jeu est génial. Je ne mettrai pas de note car une note n'est que le reflet de celui qui la donne et n'a, à mon sens, absolument aucune valeur. ;)


Répondre
-
voter voter

Par Agitateur59 le Samedi 7 Décembre 2013, 14:21
DJleNageur a écrit:J ai le jeux c est un chez d oeuvre il merite plus que 13, je lui met 18,j en suis à 6h de jeux et je n ai fait que 30% de l histoire.Le gameplays n est pas repetitif si on sait jouer avec les combo et les nombreux finisher,il y a beaucoup d ennemi c est jouissif, on peut leur couper les jambes, les bras,la tête.Le jeux est de toute beauté , crytek a fait du très bon travail.Les niveaux ne sont pas étroit.Crier les ordres avec kinect est jouissif.On sait tous que jeux actu est pro sony mais de la à mettre la même note pour Ryse et knack il y a un sérieux problème dans leur tête.Enfin à tout possesseur de la one je vous conseille ce jeu c est une merveille vous ne le regretterez pas.N ecoutez pas les sites pro sony.


Enfin un mec qui a compris le jeu, ça fait plaisir. Les 13 likes de ton post aussi. Finalement, on n'est pas si peu. Ryse est un pur bonheur de bout en bout et son système de combat une merveille. On maîtrise toujours ce qu'on fait et la variation vient notamment de l'attitude des ennemis : ce qui marchait pour certains ne marchent plus pour d'autres. Cela en fait le beat'em all le plus réaliste jamais vu. Et il y a tellement plus de choses que dans un beat'en all classique.

Avec sa réalisation de malade qui en fait le seul jeu véritablement next gen actuel, c'est une pure tuerie qui vaut tout à fait 18.


Répondre
-
voter voter

Par DJleNageur le Lundi 2 Décembre 2013, 18:34

likeSmall
Mais t es con où quoi on est pas obligé d avoir la console pour tester un jeux , on peut le tester chez quelqu'un qui à une ps4 , j ai assez de pote et de relation pour tester la ps4 , je ne juge pas sans tester et quand je test c est pas quelque minutes, je sais pas quel âge tu as ,mais j arrête de discuter avec un abruti comme toi.Je reste sur ma position knack est jeux pas terrible et pour ryse c est un bon jeux , et pour moi un chef.d oeuvre.Chacun son opinion.

Répondre
-
voter voter

Par AlexandreLeGrand le Lundi 2 Décembre 2013, 14:30
C'est bien ce qui me semblait. Tu n'as pas de PS4 et tu juges Knack comme de la merde par discours rapporté (si ce n'est pas par jugement personnel gratuit par amour d'une marque rival).

Bref discussion sans intérêt. Pour ceux qui ont une ou les deux consoles, Knack est un jeu que je vous conseille, tout comme Ryse, car ils sont sympathiques. Par contre ce ne sont pas du tout des chef-d'oeuvre ou des must have, voir la killerapp qui vous fait acheter une console plusieurs centaines d'euros.


Répondre
-
voter voter

Par DJleNageur le Lundi 2 Décembre 2013, 13:06

likeSmall
Gamesbeat 86 sur 100 même avis que moi tu devrait regarder la majorité des joueurs trouve que ce jeu est une bomBe donc je ne suis pas le seule à fumer.Pas besoin d avoir la ps4 pour la tester suffit de connaître quelqu'un.knack n arrive pas à la cheville d un spyro il.mérite 10 max il aurait du le sortir sur ps3.Ma note de Ryse n engage que moi , je reste sur mon 18
:-D .Xbox desancrez.Xbox aller à Ryse. Thanks Xbox.


Répondre
-
voter voter

Par AlexandreLeGrand le Dimanche 1er Décembre 2013, 16:02
Je sais très bien utiliser les combos, djlenageur, merci de t'en inquiéter. Et je maintiens, le jeu est trop rapidement monotone. C'est quoi ce parallèle avec Tekken ? Bientôt tu vas nous dire que Ryse a plus de combos que street fighter 4. C'est marrant que tu ais acheté la PS4 day one. Car moi aussi, et je n'ai pas trouvé Knack pourri comme tu le laisses entendre. C'est un jeu moyen, comme Ryse. Mignon graphiquement mais pauvre en maniabilité aussi. Ryse et Knack sont des jeux qui plafonnent à 14 maxi (vu que tu m'as l'air fan de notation). Et ne traite pas jeuxactu de pro Sony, le monde est pro sony vu que metacritic donc un score moyen de 60/100 à ton chef d'oeuvre.

Répondre
-
voter voter

Par DJleNageur le Dimanche 1er Décembre 2013, 14:23

likeSmall
AlexandreLeGrand a écrit:DJ t'es sérieux ?! J'ai le jeux et en tant que fan de l'univers rome antique je suis d'accord avec le fait que ce soit un jeu moyen. Je l'ai fini, et l'excitement du début est retombé au bout de quelques heures. Actuellement je joue à Dead Rising 3, tout autant répétitif mais plus nerveux et fun. 18/20 ? Faut pas déconner non plus. Car si jeuxactu est pro Sony toi t'es le remplacant d'Ibrahimovic pour le titre d'ambassadeur de Microsoft, en tout cas sur ce site.


Un chef d'oeuvre mérite entre 15 et 20,cette note n'engage que moi mais 13 faut pas exagérer,si tu le trouves repetitif c'est que tu ne sais pas utilisé les combo et les finisher, c'est comme si un mec dit à bah tekken c'est repetitif coup de poing coup de poing, il mérite au dessus de 13 sans problème.Et la durée les testeurs ont du jouer en mode facile et aller en ligne droite sinon c'est impossible.

J'ai testé autant knack que Ryse et knack est vraiment une m-e-r-d-e il n'arrive même pas à la cheville d'un spyro ou d'un crash ou d'un sly.


Répondre
-
voter voter

Par gfhjk le Dimanche 1er Décembre 2013, 0:03
DJleNageur a écrit:On sait tous que jeux actu est pro sony mais de la à mettre la même note pour Ryse et knack il y a un sérieux problème dans leur tête.

Qu'est-ce que t'en sait, t'as fini Knack aussi ?
Si ça trouve Knack aussi est un super jeu et mériterait 18, ou alors c'est juste que t'as des goûts de chiottes.


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 41 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Ryse : Son of Rome

Jeu : Action
Editeur : Microsoft Game Studios
Développeur : Crytek Studios
10 Oct 2014

22 Nov 2013

Zone Membres

Vos Notes :
14/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours