JeuxActuJeuxActu.com


Violence dans le jeu vidéo : Viennot répond à Miyamoto

Violence dans le jeu vidéo : Viennot répond à Miyamoto

Le thème de la violence est en train d'agiter le petit monde du jeu vidéo. Suite aux réactions de Warren Spector, qui s'est opposé clairement à toute forme de violence dans le jeu, et surtout Shigeru Miyamoto, qui s'inquiète de la surreprésentation des armes dans les mondes virtuels, Eric Viennot, créateur d'InMemoriam, a vivement réagi, en essayant aussi d'élever le débat. "S'opposer à la violence dans le jeu vidéo, n'est-ce pas le considérer comme un simple divertissement? Miyamoto fidèle à la ligne", a lâché le patron de Lexis Numérique sur son compte Twitter. Ou n'est-ce pas simplement imposer des limites à ce média encore jeune ?

 

Lexis Numérique


Florian Velter par Florian Velter
le mercredi 20 juin 2012, 13:21

À découvrir également
Autres articles

Lexis Numérique : les créateurs d'In Memoriam mettent la clef sous la porte Voilà une bien triste nouvelle que nous apprenons de la part de son fondateur Eric Viennot : Lexis Numérique, soit le studio à l'origine d'In Memoriam, vient de mettre la clef sous la porte. 17/06/2014, 13:16
LEGO Zelda : ça aurait pu être chouette... LEGO Ideas, sorte d'énorme réservoir à idées de la firme de briques danoise, a failli donner naissance à un kit consacré à Zelda, avant d'échouer de peu. Voici les images de ce que cela aurait pu donner. 3 | 04/06/2014, 11:54


Derniers commentaires
Par Gevilgamesh le Mardi 26 Juin 2012, 12:53

likeSmall 9
voter citer
oui les jeux videos sont une certaine forme d'art et pas simplement de divertissement. Les concepteurs sont d'abord des artistes! ils écrivent, dessinnent et donnent vie à tout un monde. Mais soyont franc, il y a violence dans un but artistique (ou narratif comme dit Joeb) et violence bête et méchante pour faire du grand spectacle! C'est cette derniére qui est malsaine. Elle n'est pas à bannir (aprés tout le cinéma est bien fourni en film à gros guns, explosion et voiture qui font boum) il faut être juste vigilant sur qui voit sur ce genre d'image! Les enfants, les ados, les personnes fragiles psychologiquement, ce genre d'images peuvent être choquantes, traumatisante même!
Oui on ne va pas les supprimés ni s'en priver sous pretexte qu'il y a des "minorités" qui peuvent être choquer mais pensez y! Devenez parents et jouer à resident evil 5 devant votre gamin de 8 ans, vous testerez la joie des terreurs nocturnes et des retours du pipi au lit =)


Par Tsuki-Yomi le Samedi 23 Juin 2012, 18:32

likeSmall 796
voter citer
Parti pris évident chez l'auteur de l'article de ce blog.

Faire passer la crise financière pour responsable de la montée de la violence dans les jeux vidéos, c'est profondément osé et extrêmement vicieux.
Cela fait clairement endosser aux joueurs le costume de pauvres victimes dans le meilleur des cas, voir pour le pire, celui de malades ne demandant qu'à être secourus. Vite vite, un vaccin contre la violence dans les jeux vidéos, car sinon, comme pour la grippe A, nous allons tous mourir.
Les jeux vidéo violents ?
_Jamais avant le mariage ! dira le gamer sain, ou saint, allez savoir.
_J'ai honte, mais j'aime ça... répondra l'infecté.

Lorsque le cinéma est passé des films d'action funky à la Die Hard à du Matrix froid et sophistiqué, c'était aussi lié à un effet de crise ? Ou pour mieux dire, d'avant-crise ?
Le passage au début des années 2000 de séries bonne enfant comme McGyver et autres Arnold et Willy à tous ces merveilleux experts criminels parlant sans cesse à des heures de grand audimat de sperme, de sang et de meurtres, est-ce aussi un effet pré-crise ?

L'Homme a toujours été attiré par le morbide, le paranormal, l'interdit, le sexe, la violence voir la décadence.
Tous ces gens la bouche enfarinée de bonne volonté et de clairvoyance saine et apaisante sont finalement les plus dangereux. Et de loin.
À vouloir à tout prix donner du sens à la violence dans un média ludique, à vouloir coûte que coûte justifier l'utilisation de l'hémoglobine pixelisée, à vouloir lentement dévier cette réflexion de façade à propos de la violence dans les jeux vidéo sur le terrain tout trouvé de la moral... Ah pauvre de nous !
Dans tous les sens du terme "pauvre".
Les poches vides et le cerveau aussi. Nos dernières pièces emportées par une crise financière sans précédent et nos derniers neurones pulvérisés par un ultime jeux à la violence gratuite et abrutissante.

Qu'il est bon d'être materné.
Pensez pour moi, pauvre pécheur.
La liberté sacrifiée au nom de la sécurité ? La belle affaire !
Nous vivons une époque merveilleuse.


Par Joeb le Vendredi 22 Juin 2012, 15:42
voter citer
Bonjour.
Je me permet de réagir à ce sujet après la lecture d'un article très bien écrit sur un blog : http://blog.lefigaro.fr/jeuxvideo/2012/ ... oufre.html

Cet article traite de la violence des jeux vidéos, lorsque celle-ci sert un but purement commercial et non narratif, ce qui est le cas dans la majorité des cas.
Et puis le jeu vidéo n'est plus un média jeune, il faut arrêter avec ça. C'est son public qui l'est. Un public mature se renseigne sur la valeur divertissante d'un jeu avant d'acheter de l'hémoglobine.


Par Tsuki-Yomi le Mercredi 20 Juin 2012, 19:11

likeSmall 796
voter citer
@olimann

Non, le raisonnement d Eric Viennot n'est pas aussi basique.

"S'opposer à la violence dans le jeu vidéo, n'est-ce pas le considérer comme un simple divertissement ?" est un appel à la vigilance. Attention à ne pas limiter le jeu vidéo au simple divertissement sans prétention ni aspiration, si ce n'est celui d'amuser.

Certains auteurs et développeurs essayent de faire passer le jeu vidéo au niveau d'art à part entière, que celui-ci devienne un vecteur de création et d’expression.
L'art distrait. Mais pas que. Il fait réfléchir, rêver, laisse de marque ou écoeur. Mais dans tous les cas il communique librement.

Car il s'agit bien là de (re)donner au jeu vidéo toute la crédibilité qu'il mérite, et de le respecter au nom de la liberté artistique.

L'art face à la censure. Ou comment parler d'une des pages les plus sombres et violentes de l'histoire de l'humanité.
Et pour le coup, d'une violence ni virtuelle ni ludique.


Par Oojam le Mercredi 20 Juin 2012, 19:08

likeSmall 20
voter citer
Un pauvre type que ce Viennot... C'est surtout que plus un jeu est violent plus il interpelle les joueurs et les médias. Du reste, plus il se vend... C'est juste une histoire de gros sou... En ce qui me concerne je ne trouve aucun interret au jeu ultra violent. la vie elle-même est déjà suffisamment violente...

Par seblegamer le Mercredi 20 Juin 2012, 18:20

likeSmall 68
voter citer
Le problème dans le jeu vidéo c'est le non respect des limites d'age ... combien de fois sur Call Of ou BF on attend des pyjamas qui ont 12 ans max ... pour un jeu interdit -18ans ....

Si tu veux aller voir un film et que t'as pas l'age .. tu rentres pas ... bah ils n'ont qu'à faire pareil avec les jeux à la vente (ou responsabiliser les parents ...)

Après que Miyamoto veuille supprimer la violence, jusqu'à preuve du contraire Mario et Link ne distribuent pas des bisous ... :p


Par klein88 le Mercredi 20 Juin 2012, 18:09
voter citer
la violence peut apporter de la crédibilité aux scénarios de jeux vidéos, le logo pegi est là pour guidé les consommateurs dans le monde vidéo ludique.

Par Mitch00 le Mercredi 20 Juin 2012, 15:46
voter citer
Exact Olimann,
Dans "jeu vidéo", il y a "jeu", donc divertissement, et beaucoup oublient ça.

De là à bannir la violence dans le jeu vidéo... peu importe.
Il y en a aussi au cinéma, qui est aussi un divertissement.

Chacun choisira sa position face à la violence, et fera ce qu'il veut.


Par JOJOETSATEAM le Mercredi 20 Juin 2012, 15:30

likeSmall 11
voter citer
halala ok par exemple call of on rage on traite par fois mais bon donc on et un peux violent dans les mots mais bon si non sa va sa ren plus ou moin violant.



*******************************SI C'EST QUE SA*******************************


Par olimann le Mercredi 20 Juin 2012, 13:50

likeSmall 420
voter citer
"S'opposer à la violence dans le jeu vidéo, n'est-ce pas le considérer comme un simple divertissement?

Ce n'est pas un des sujet du Bac Philo de cette année, je vous rassure ! :lol:

Donc si j'ai bien compris, un jeu vidéo "violent" n'est pas un simple divertissement ? :?
Quel est le rôle d'un jeu vidéo si ce n'est de divertir avant tout ?


>> Voir les 10 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Nintendo

Zone Membres

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours