JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PS4

Test Watch Dogs 2 : le chien est-il enfin devenu méchant ?

Test Watch Dogs 2 sur PS4
La Note
note Watch Dogs 2 16 20
En changeant totalement de lieu et de héros, Ubisoft a souhaité mettre toutes les chances de son côté pour trouver la bonne formule. Un pari osé mais qui porte ses fruits. La ville de San Francisco rempli à merveille son rôle de terrain de jeu en proposant un décor magnifique aux joueurs, qui prendront un malin plaisir à explorer tous les recoins de la carte. Cette dernière offre d'ailleurs de nombreuses missions annexes et un contenu conséquent, qui nous amène souvent à dévier de notre mission principale. Malheureusement, Marcus n'arrive pas à être plus charismatique qu'Aiden Pearce malgré son côté jeune geek plein de swag. Un sentiment dû à l'orientation prise par la série qui cherche à miser avant tout sur le fun et rend l'histoire moins mature que ce qu'elle n'aurait pu être. En revanche, le côté Robin des Bois du héros justifie pleinement la partie infiltration du titre malgré la possibilité de se créer des armes en un claquement de doigts. Si les amateurs de gros calibres pourront s'en donner à cœur joie, c'est bien le piratage et l'infiltration qui restent maîtres. Ainsi, le joueur a à sa disposition de nombreux hacks lui permettant de prendre le contrôle des feux rouges, des voitures ou même de chariots élévateurs. Très faciles à prendre en main, ces hacks permettent également d'appréhender les missions de plusieurs manières. Ainsi, l'infiltration se fait aussi bien au sol avec le Jumper que dans les airs avec le Quadricoptère. Enfin, les routards seront contents d'apprendre que la conduite a été entièrement revue pour proposer des sensations plus réalistes et des trajectoires moins rigides. Gros bémol en revanche sur les motos qui sont toujours aussi peu agréables à prendre en main, mis à part lors des courses de motocross. Si le jeu souffre toujours de quelques lacunes, il faut bien avouer qu'Ubisoft pourrait avoir trouvé la bonne recette pour Watch Dogs 2 tant on prend plaisir à se balader dans San Francisco en compagnie de Marcus. On espère avoir un contenu régulier pour le multijoueur, qui offre également de bonnes sensations sans pour autant bousculer les bases de la licence.

Les plus
  • San Francisco et son ambiance parfaitement retranscrits
  • Un terrain de jeu énorme
  • Le hack offre plus de possibilités et une prise en main plus aisée
  • Le Jumper et le drone offre plusieurs approches pour une même zone
  • Des nombreuses missions annexes et quêtes secondaires
  • Une IA plus réactive
  • Un mode "Histoire" sympathique et fun
  • La conduite, plus réaliste qu'auparavant
  • L'arrivée de le gestion de dégâts des véhicules
Les moins
  • Un clipping un peu insistant
  • Les motos ne sont toujours pas au point
  • Les quêtes annexes peuvent vite être redondantes
  • Comme Aiden, Marcus manque de charisme...
  • ...et ne sait toujours pas sauter
  • Le côté fun qui prend le dessus et rend l'histoire moins mature


Le Test
Ah, San Francisco ! Ses plages de sable fin, ses fameux tramways, ses jolies filles et… ses hackeurs ! Berceau de la technologie, la ville des Warriors de Golden State devient le nouveau terrain de jeu de Watch Dogs 2, la série ayant décidé de laisser de côté Chicago et sa grisaille quotidienne. Pour ce nouvel épisode, Ubisoft a donc décidé de partir pour la côte Ouest histoire de profiter du soleil, mais aussi et surtout pour repartir du bon pied après un premier épisode qui ne s'était pas avéré être à la hauteur. Entre un downgrade graphique qui avait fait jaser et des bugs en pagaille le jour de sa sortie, Watch Dogs n'avait pas réussi à convaincre les joueurs malgré des ventes solides ; assez solides pour convaincre l'éditeur français de renouveler sa licence avec une suite capable de balayer d'un revers de la main tous les défauts du premier opus. Watch Dogs 2 arrive donc avec la lourde tâche de relancer la série mais aussi de développer un héros avec un semblant de charisme, Aiden Pearce étant déjà retombé dans l'oubli pour de nombreux joueurs. Armé de pleins de bonnes intentions, Watch Dogs 2 arrivera-t-il là où son grand frère a échoué ? Verdict dans notre test !

Watch Dogs 2Sorti en 2012, Watch Dogs avait cristallisé les attentes des joueurs au point de devenir l'un des jeux phares de la nouvelle génération. Malheureusement, les nombreux problèmes techniques et une communication totalement ratée ont réussi à venir à bout du jeu. Malgré d'excellentes ventes, Watch Dogs s'était vite retrouvé boudé par les joueurs qui s'attendaient à découvrir le véritable concurrent de GTA V. Un faux pas qui semble avoir marqué Ubisoft au fer rouge, puisque l'éditeur a décidé de faire table rase du passé pour repartir du bon pied avec Watch Dogs 2. Premier gros changement, adieu Chicago et bonjour San Francisco. La licence quitte le froid et la pluie de l'Illinois pour découvrir le soleil de la Californie. Pour ce nouvel épisode, les joueurs auront le loisir d'arpenter les rues de San Francisco tout en profitant des paysages et terrains qui jonchent la zone de jeu. Entre la mer et les parcs, la ville offre des zones variées et l'on prend véritablement du plaisir à se balader dans les différents quartiers de la ville afin de réaliser toutes les missions annexes du jeu, mais aussi découvrir toutes les zones cachées. En effet, dans Watch Dogs 2, les développeurs ont avant tout souhaité créer une ville où l'on ne s’ennuie jamais.
 

D'un point de vue technique, les développeurs ont abattu un travail colossal pour offrir aux joueurs un terrain de jeu à la hauteur de leurs ambitions.


Watch Dogs 2Au-delà, des diverses courses et défis à réaliser, la ville regorge de boutiques et de concessionnaires à visiter. On a vraiment l'impression de voir s’étaler sous nos yeux une cité active et remplie d'habitants, ce qui tranche avec le premier Watch Dogs où il n'était pas rare de se promener dans des rues fantomatiques. Outre ces activités consuméristes, les joueurs auront à coeur d'explorer la ville dans ses moindres recoins afin de découvrir tous les points d'intérêt présents sur la carte. Totalement indépendant de l'histoire, ces zones sont assez similaires à ce que l'on a pu voir dans Far Cry 4. Interdits d'accès, ces lieux sont bien souvent des repères de malfrats ou d’infrastructures protégées par la police qui vous permettront de récupérer des objets bonus ainsi que des grosses sommes d'argent. Disséminées aux quatre coins de la map, ces zones d'intérêt permettent aux joueurs d'avoir des occupations en permanence, ce qui rend la progression dans Watch Dogs 2 beaucoup plus agréable, et il n'est pas rare de délaisser la mission principale pour s’occuper de quelques quêtes annexes. Soulignons que ces dernières permettent d'augmenter votre niveau et de débloquer de nouvelles compétences ; raison de plus de se perdre dans les rues de San Francisco.


"C'EST UNE MAISON BLEUE..."


Watch Dogs 2D'un point de vue technique, les développeurs ont abattu un travail colossal pour offrir aux joueurs un terrain de jeu à la hauteur de leurs ambitions. Sans être le titre le plus beau de l'année, Watch Dogs 2 arrive pourtant à recréer fidèlement San Francisco, et dès les premières secondes de jeu, on a vraiment l'impression d'être transporté en Californie, surtout la nuit quand la ville se dévoile sous les lumières artificielles. Les passants mènent tranquillement leur vie et leurs comportements sociaux donnent une âme à la ville. Dans l'ensemble, les graphismes sont assez fins même s’il n'est pas rare de voir l'aliasing pointer le bout de son nez. Un petit détail assez léger mais qui s'ajoute également à un clipping régulier, en particulier lorsque l'on passe d'un environnement fermé à l'extérieur. Outre quelques bugs de textures et de collision, le jeu s'avère fluide en permanence, y compris dans les zones remplies de passants. Un bon point pour Watch Dogs 2 qui, sans mettre une claque aux ténors du genre, arrive à se placer dans le haut du panier aussi bien en termes de graphismes, que sur le plan du level design. Mais si la ville reste l'un des éléments clés du jeu, l'attente des joueurs se porte également vers Marcus, le nouveau héros.

Tous membres de DedSec, les personnages secondaires remplissent les clichés d'un groupe de hackeurs jeune et tendance. Sitara est la fille cool du groupe quand Wrench et Josh sont les deux gros geeks du collectif.


Watch Dogs 2Il s’agit d’un jeune afro-américain dont le leitmotiv est de jouer au Robin des Bois du XXIème siècle. Comme dans le premier épisode, le ctOS est un système d'exploitation qui est utilisé dans tous les objets électroniques afin de simplifier la vie de ses utilisateurs, et récolter un maximum de données les concernant. Après une première version ratée, le ctOS revient donc dans une version 2.0 plus performante protégée de toute cyberattaque. Vous l'aurez compris, il ne s'agit plus de rendre l'argent aux pauvres mais de rendre la liberté individuelle à tous les habitants de San Francisco. Si Aiden Pearce voulait avant tout mener une vendetta personnelle, Marcus a, lui, tout du justicier des temps modernes. Avec sa bande de hackers de DedSec, notre jeune héros va se lancer dans une croisade contre Blume - la société qui a mis en place le ctOS 2.0 - en déjouant nombres d'opérations du groupe, mais aussi en révélant leurs exactions et leurs liens avec des groupes étranges ; à l'image de New Dawn, une secte religieuse qui profite des informations récoltées par le ctOS pour faire pression sur ses membres. Beaucoup moins sombre que Pearce, Marcus et son groupe sont aussi nourris de meilleures intentions, et si la violence reste un moyen de parvenir à ses fins, DedSec cherche avant tout à se faire aimer du public. Une quête de reconnaissance motivée par le besoin de faire télécharger une application à un maximum de followers, afin de pouvoir utiliser leurs téléphones et ordinateurs pour générer une puissance de calcul suffisante et attaquer le ctOS.


SEA, SEX & HACK


Watch Dogs 2C'est donc dans une ambiance cool et détendue que notre groupe de hackers se lance en croisade contre Blume. Un choix qui tranche radicalement avec le ton du premier épisode, et qui permet de justifier l’aspect infiltration du titre. Il arrive même parfois que Marcus lui-même fasse mention de la police et la nécessité de leur faire confiance. DedSec est un groupe de délinquant certes, mais la violence n'est pas le moteur de leur quête. Côté charisme, Marcus n'arrive finalement pas à faire beaucoup mieux que son prédécesseur. Malgré une approche plus cool et plus jeune, notre héros peine en effet à se démarquer et il est difficile de s'attacher à lui tant le jeu mise avant tout sur un ton fun et décalé. Du coup, on a plus l'impression d’avoir affaire à une bande de petits voyous de l'informatique qui essaient de se faire connaître tant bien que mal. Au fur et à mesure l'histoire prend de l'épaisseur, notre personnage se dévoile progressivement mais de façon beaucoup trop tardive, malheureusement. Une impression renforcée par un bug lors des cinématiques. En effet, lors de nos sessions de jeu, à chaque fois que Marcus portait des lunettes de soleil, seules les montures restaient apparentes. Du coup, à chaque cinématique, le héros ressemblait plus à Steve Urkel qu'à un gros bad boy. Un constat qui se dissipe un peu lorsque l'on découvre les acolytes de Marcus.

 

Comparé au premier Watch Dogs, l'I.A. s'est grandement améliorée et les déplacements des gardes commencent à être dignes d'un jeu d'infiltration.


Watch Dogs 2Tous membres de DedSec, les personnages secondaires remplissent les clichés d'un groupe de hackeurs jeune et tendance. Sitara est la fille cool du groupe quand Wrench et Josh sont les deux gros geeks du collectif. Néanmoins, malgré tous ces stéréotypes, les protagonistes parviennent à insuffler une certaine dynamique à l'histoire et, très vite, on se laisse embarquer par leur cause. En fait, ces choix scénaristiques font que l’on s’intéresse plus aux actions de DedSec qu’à celles menées par Marcus. Et puis, on notera que les différents chapitres de la campagne principale reprennent des faits réels qui ont marqués notre actualité. Pour mener votre mission a bien, vous pourrez compter sur votre téléphone portable, ainsi que sur vos capacités de hacker. Véritable pierre angulaire du titre, le piratage a été retravaillé pour être plus facile à prendre en main. Outre les classiques piratages de bornes électriques afin de paralyser un ennemi, Marcus peut dorénavant contrôler également les voitures à distances ou même utiliser des chariots élévateurs. Ainsi, le joueur peut utiliser de nouveaux éléments pour créer des diversions ou même éliminer un adversaire. Comme pour le premier épisode, Ubisoft a mis l'accent sur l'infiltration. Un choix justifié par le scénario du jeu mais qui sert avant tout à pousser l'utilisation du hack, d'autant que les ennemis sont assez coriaces et vous poserons souvent des problèmes si vous la jouez frontale.


MARCUS, THE HOLLOW MAN


Watch Dogs 2Comparé au premier Watch Dogs, l'I.A. s'est grandement améliorée et les déplacements des gardes commencent à être dignes d'un jeu d'infiltration. Le seul petit bémol pourrait venir du fait qu’après avoir échoué lors d'une mission, certains ennemis se mettent à disparaître, ce qui permet au joueur d'accéder plus facilement à son objectif. Par moments, il est alors peut-être plus opportun de foncer dans le tas histoire de se faciliter la vie par la suite. Pour vous aider dans vos missions, vous aurez également accès au Jumper et au Quadricopter. Le premier est un petit véhicule radiocommandé permettant d'emprunter les conduits pour atteindre la cible. Le quadricopter est, quant à lui, un drone qui vous permettra d'atteindre des zones inaccessibles à pieds. Si, au début, on ne prend pas la pleine mesure de l'utilité de ces objets, après quelques missions, on se rend vite compte que le Jumper s'avère être un redoutable allié pour s'infiltrer dans un bâtiment ; et si vous êtes assez malin, vous pourrez même terminer une mission uniquement avec le Jumper. Bien sûr, vous pourrez également améliorer vos compétences de hacking pour vous faciliter la vie et déclencher le chaos en un rien de temps dans la ville. Pour ce faire, les joueurs devront remplir un arbre de compétences réparties sur sept branches, chacune correspondant à un type de hack bien précis. Les plus bourrins d'entre vous iront du côté de l'amélioration des armes, quand d'autres préféreront plutôt améliorer leur piratage de voiture afin de les subtiliser plus discrètement. Les fans d'armes à feu pourront aussi s'en donner à cœur joie grâce à l'imprimante 3D qui permet de se créer une arme sur mesure.

Enfin, les déplacements des voitures ont été entièrement revus pour l'occasion. Plus souple, la conduite se rapproche tout doucement du réalisme avec des trajectoires améliorées et une gestion des dégâts plus poussée.


Watch Dogs 2Chaque branche de compétence insiste sur un style de jeu et ce sera à vous de choisir celui qui vous convient le plus. Rassurez-vous, vous pourrez bien sûr débloquer tout l'arbre au fur et à mesure de l'aventure en augmentant votre nombre de followers. Pour vous aider à compléter l'arbre de talents, toutes les missions mises à votre disposition vous rapporterons des followers. A chaque fois qu'un pallier est atteint, vous gagnez des points de compétences que vous pouvez dépenser dans différents domaines de hack. Outre les missions principales et secondaires liées à l’histoire de Watch Dogs 2, les joueurs peuvent également participer à de nombreuses courses de motos, de voiliers ou de drones. Sympathiques au début, ces missions annexes deviennent finalement assez lassantes, d'autant qu'il y a quand même beaucoup de missions de ce style. De même, les points d'intérêt cités précédemment refont sortir le syndrome des jeux Ubisoft, ce qui n’incite pas vraiment à ramasser des sacs remplis de billets ou d’autres bonus du même type. Un défaut renforcé par le côté infiltration du titre qui contraint les joueurs à tenter des approches plus discrètes mais qui augmentent considérablement le temps des missions. Heureusement, le jeu peut compter sur son multijoueur, toujours aussi efficace. Plus complet que dans le premier épisode, il propose de nombreux modes de jeu sans pour autant révolutionner les bases de Watch Dogs.


CHIEN QUI ABOIE NE MORD PAS
 

Watch Dogs 2Activables à tout moment, les missions en coopération permettent de gérer des objectifs avec une approche plus frontale. Pendant qu'un joueur s'occupe de pirater les caméras et divers accès sécurisés, son partenaire pourra avancer dans la zone sans se faire repérer. La coop’ permet d'ajouter une touche plus stratégique aux affrontements qui prennent une toute autre dimension lorsque l'on se retrouve en proie à plusieurs ennemis. Naturellement, les plus acharnés pourront toujours essayer de s’incruster dans la partie d'autres joueurs afin de voler leurs données, et ceux qui souhaitent faire parler la poudre auront toujours la possibilité de s'affronter en Deathmatch à 4 contre 4. Enfin, les déplacements des voitures ont été entièrement revus pour l'occasion. Plus souple, la conduite se rapproche tout doucement du réalisme avec des trajectoires améliorées et une gestion des dégâts plus poussée. A l'inverse du premier épisode, le moindre choc laissera des traces sur votre carrosserie et votre conduite sera impactée par les dégâts de votre véhicule. Dans le même esprit, les roues peuvent se crever et le moteur est capable perdre en puissance suite à des accrochages trop sévères. En revanche, les motos sont toujours autant à la ramasse et si elles deviennent jouissives en hors-piste, la conduite sur route s'avère plus énervante qu'autre chose.

Dernier bémol en qui concerne les phases de plates-formes : Marcus ne sait toujours pas sauter ! Il sait nager, c’est certain, mais pour sauter, il faut s'approcher d'un rebord et espérer que notre héros souhaite s'y accrocher. 


Watch Dogs 2Quant aux bateaux, s’il est toujours agréable de se faire une petite sortie en mer, il faut bien avouer que l'on passera vite notre tour malgré un grand nombre de courses à réaliser. Dans l'ensemble, la conduite s'est nettement améliorée bien qu'il reste encore pas mal de progrès à faire pour parvenir à concurrencer la conduite de GTA V ; en particulier lors des sauts qui ont parfois tendance à être scriptés, ce qui donne parfois le sentiment de voir sa voiture se décaler sans raison. Dernier bémol en qui concerne les phases de plates-formes : Marcus ne sait toujours pas sauter ! Il sait nager, c’est certain, mais pour sauter, il faut s'approcher d'un rebord et espérer que notre héros souhaite s'y accrocher. Un détail frustrant, surtout lorsque l'on voit Marcus effectuer des saltos de dingue pour descendre d'un rebord. Un peu nawak, on vous le concède.


par Benjamin Betaux
le lundi 14 novembre 2016, 17:00


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
40% Joyeux


À découvrir également
Autres articles

Watch Dogs 2 : on peut y jouer gratuitement pendant une durée limitée ! Histoire de pousser les joueurs à se laisse convaincre par le très amusant Watch Dogs 2, Ubisoft a décidé de lancer une période d'essai pendant laquelle on peut jouer au jeu gratuitement. Voici les modalités. 6 | 18/01/2017, 09:39
Watch Dogs 2 : un nouveau trailer avec un bus suréquipé pour le DLC "T-Bone" Ubisoft nous a fait parvenir un tout nouveau trailer de Watch Dogs 2 qui, comme on peut le deviner, est consacré au DLC "T-Bone" sorti récemment sur PS4. 23/12/2016, 09:36


Derniers commentaires
Par PoloTheking2000 le Samedi 26 Novembre 2016, 11:30

likeSmall 6
Watch Dogs 2 est beaucoup plus réussi que le premier ; les graphismes sont beaucoup mieux, le mode histoire est beaucoup plus fun et mieux réaliser, la conduite est beaucoup mais alors beaucoup plus réaliste et mieux faite que dans le premier, la carte du jeu est énorme, la ville de San Francisco est super bien faite. Après évidemment il y a aussi des moins dans ce jeu mais beaucoup moins que dans le premier ; les charismes des personnages bah c'est simple il n'y en a pas ;) certaines voitures et surtout les motos ne sont pas en point, même si je trouve l'histoire mieux que dans le 1 c'est vrai que le coté fun et immature prend le dessus sur le jeu. mais sinon conclusion le 2 est beaucoup mieux que le premier et ça c'est deja mieux :). Merci de votre compréhension ;)

Répondre
-
voter voter

Par NovapolisJade le Mardi 15 Novembre 2016, 10:57

likeSmall 76
Cueno-bueno a écrit:Ne pas pouvoir sauter dans un open world QUELLE ABERRATION !!!Ubisoft et ses choix de merde
ne pas pouvoir ramper ou se mettre a couvert voila ce qui m offusque dans un open world dans gta red dead je trouve que ramper est un manque dans le gameplay open world donc j envie le gameplay de metal gear solid 4 et v qui je trouve seraient parfaot pour 1 gta ou autres b


Répondre
-
voter voter
1

Par Kulsh3dra le Mardi 15 Novembre 2016, 10:18

likeSmall 131
Les mecs s'offusque pour le saut mais seront les 1er a acheter le prochain CoD.

Allez Ubi, faut faire un ptit patch pour pouvoir sauter, y'en a qui doivent surement passer leur vie a sauter dans les Open World ... tres fun surement.


Répondre
-
voter voter
1

Par Cueno-bueno le Mardi 15 Novembre 2016, 9:45
Ne pas pouvoir sauter dans un open world QUELLE ABERRATION !!!

Ubisoft et ses choix de merde


Répondre
-
voter voter

Par NovapolisJade le Mardi 15 Novembre 2016, 8:53

likeSmall 76
Brutal Truth a écrit:Le héros a encore moins de charisme que le précédant !!!...... et le mec ne sait toujours pas sauté, pfffffff
a quoi ca sert de sauter si c est pas pour franchir un obstacle... je dis cela en pensant a metal gear et assassins creed syndicate... mis a part un style de jeux de super heros gebre spider man etc dans un jeu un peu moins fantaisiste cela ne sert pas vraiment exemple gta le saut est opsolete mal parametrée


Répondre
-
voter voter

Par batmanmania le Mardi 15 Novembre 2016, 2:58

likeSmall 38
Il a eu 16/20 je m'attendais a plus mais bref.

Répondre
-
voter voter
1

Par titi113 le Lundi 14 Novembre 2016, 20:37
Et pour la pro ça donne quoi techniquement

Répondre
-
voter voter

Par Brutal Truth le Lundi 14 Novembre 2016, 20:30
Le héros a encore moins de charisme que le précédant !!!...


... et le mec ne sait toujours pas sauté, pfffffff


Répondre
-
voter voter
1

Par Corel le Lundi 14 Novembre 2016, 20:07

likeSmall
Je l'ai perco sur PC vus que j'ai bien aimé le premier j'ai hâte de pouvoir y jouer.

Il y a dans les négatifs quelques petites choses où je ne suis pas d'accord, comme le fait de ne pas pouvoir sauter, ce n'est pas un point négatif à mon sens, vu que certains jeux encore aujourd'hui ne propose pas l'option sautée. Et franchement est-ce vraiment ce que les joueurs passent leur temps à faire ? ce n'est pas assassin's creed ^^.

Les quêtes annexes... C'est comme dans tous les jeux qui en propose, on s’amuse 10 minutes - 1 heure et on en a marre donc pour moi ce n'est pas un vrai point négatif à mettre en avant là aussi.

Le côté fun qui retire de la maturité à l'histoire peut plaire à certains, il en faut pour tous les goûts.


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 9 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Watch Dogs 2

Jeu : Action
Editeur : Ubisoft
Développeur : Ubisoft Montréal
29 Nov 2016

15 Nov 2016

15 Nov 2016

Zone Membres

Vos Notes :
9/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.