JeuxActuJeuxActu.com



Test également disponible sur : PS4

Test SPARC : du vrai sport en chambre et en ligne avec le PS VR

Test SPARC : du vrai sport en chambre et en ligne avec le PS VR
La Note
15 20

Présenté avant tout comme un jeu à composante eSport, SPARC ne dévie vraiment pas de sa ligne de conduite. Les sensations une fois en jeu sont véritablement grisantes et l’on a vraiment l’impression de faire du sport, le tout en réalité virtuelle. La courbe de progression du jeu est quasiment illimitée et chaque partie permet de s’améliorer toujours plus. En revanche, difficile de ne pas ressentir une certaine lassitude après quelques heures de jeu. En effet, pour profiter de SPARC, vous n’aurez à votre disposition que trois modes de jeu en ligne et un mode Défi en solo. Malgré ce contenu un peu chiche, le jeu parvient à nous transporter dans son univers dès les premières minutes. Les parties en ligne peuvent vite devenir très intenses et la possibilité d’échanger avec les autres joueurs via le micro rend les matchs beaucoup plus sympathiques. Visuellement, le jeu s’avère être plutôt agréable à l’œil et les phobiques du motion sickness seront ravis d’apprendre que le titre ne procure aucune nausée. Si vous cherchez un jeu pour transpirer, Sparc est fait pour vous et sa durée de vie ne dépendra que de votre investissement personnel. Pour trôner fièrement à la première place du classement général, vous allez devoir jouer énormément avant d’atteindre un niveau suffisant. Finalement, sans être brillant de par son contenu, Sparc laisse entrevoir de bonnes choses pour le vSport et il ne serait pas étonnant de voir d’autres titres lui emboiter le pas, tant le concept fonctionne à la perfection.


Les plus
  • Un concept ultra efficace
  • Des sensations grisantes une fois en jeu
  • Une courbe de progression illimitée
  • Le véritable premier sport virtuel sur PSVR
  • Des graphismes assez fins
  • Une fluidité exemplaire
  • La possibilité de parler avec l'adversaire pendant les matchs
  • Le mode spectateur en 3D
Les moins
  • Un contenu un peu chiche pour le lancement du jeu
  • Quelques soucis de tracking
  • Impossible de jouer un match contre l'IA
  • Le matchmaking traîne parfois en longueur.


Le Test

Après une première expérience en réalité virtuelle avec Eve Valkyrie, CCP Games quitte les batailles spatiales pour s’intéresser à un tout nouveau genre, le vSports (Virtual Sports), avec SPARC. A mi-chemin entre le squash et le dodgeball, SPARC est un jeu compétitif et sportif où les joueurs doivent réussir à toucher leur adversaire avec une balle. Décrit comme étant le premier jeu de vSport, Sparc est un titre qui se joue principalement en ligne contre d’autres adversaires. Mais si le concept en lui-même s’avère plutôt réussi, le contenu du jeu suffira à sustenter les joueurs ?


SPARCSi CCP Games s’est principalement fait connaître avec son MMO Eve Online, le studio islandais commence également à se faire un nom dans le domaine de la réalité virtuelle. Après un premier jet sur le fort sympathique Eve Valkyrie, le studio a décidé de partir aux antipodes du genre avec SPARC, un jeu de sport en VR. Si l’on reste bien dans un univers futuriste, exit les vaisseaux spatiaux qui laissent place à un mix étrange entre la balle au prisonnier et le squash. Pour faire simple, les joueurs ont à leur disposition une balle qui, une fois tenue en main, leur permet de faire apparaître un bouclier d’énergie. Ce dernier vous servira à vous protéger de la balle ennemie en la repoussant, mais il faudra obligatoirement lancer votre balle chez l’adversaire après un contre pour pouvoir recharger votre protection. A mains nues, vous pourrez également compter sur des petits boucliers au niveau des poings pour repousser la balle adverse.

 

WINDJAMMERS DANS LE FUTUR


SPARCLe but du jeu ? Toucher l’adversaire avec votre balle et repousser la sienne. Il est également possible d’éviter le projectile adverse, mais la zone de jeu étant très réduite, vous n’aurez que peu de place pour esquiver. Dans les faits, le gameplay de SPARC peut paraître assez simpliste au premier abord, mais ce n’est qu’une fois les PS Move en mains que l’on se rend compte de la difficulté du titre. Devoir gérer sa balle puis celle de l’adversaire peut vite s’avérer problématique et il faut en plus composer avec les rebonds sur les murs. En effet, pour surprendre votre adversaire, il est également possible de faire ricocher votre balle contre une paroi afin d’en modifier la trajectoire. Fort heureusement, le jeu vous propose de démarrer par un tutoriel assez clair afin de faire le tour des possibilités offertes en terme de gameplay. Après quelques minutes, vous serez parés pour aller affronter d’autres joueurs en ligne, mais si vous ne vous sentez pas encore prêt vous pourrez toujours vous rabattre sur les différents défis proposés en solo. Ces derniers vous permettent de vous faire la main sur les nombreux aspects techniques du jeu, mais surtout, vous allez pouvoir comparer vos meilleurs scores avec ceux des autres joueurs. De quoi entretenir la flamme des plus compétiteurs d’entre vous.

 

Dans les faits, le gameplay de SPARC peut paraître assez simpliste au premier abord, mais ce n’est qu’une fois les PS Move en mains que l’on se rend compte de la complexité du titre.

 

SPARCUne fois les basiques acquis, c’est du côté du multijoueur que tout se passe. Centré avant tout sur l’aspect compétitif, SPARC ne dispose malheureusement d’aucun mode carrière en solo, ni même d’un mode "Exhibition". Si l’on peut comprendre la volonté de CCP Games d’axer son jeu principalement sur le online, un mode match amical n’aurait vraiment pas été de refus, histoire de se faire la main sans subir de cuisantes défaites. Toutefois, ce reproche reste quasiment anecdotique tant le jeu devient intéressant, une fois qu’il est partagé avec d’autres joueurs. Ainsi, lors de vos parties en ligne, vous aurez le choix entre trois types de matchs, à commencer par le mode Novice.

Centré avant tout sur l’aspect compétitif, SPARC ne dispose malheureusement d’aucun mode carrière en solo, ni même d’un mode "Exhibition".

 

SPARCSur ce mode de jeu, les joueurs peuvent utiliser tous les moyens de protection à leur disposition et ils ont trois minutes pour marquer un maximum de points. En mode Avancé, les joueurs ne disposent plus de boucliers au niveau des poings et la visée est bien moins assistée que dans le mode Novice. De plus, la limite de temps disparaît au profit d’un match en trois manches où les joueurs doivent marquer quatre points pour remporter un jeu. Vous l’aurez compris, ce mode se destine avant tout aux joueurs intéressés par la compétition alors que le mode Novice mise principalement sur le fun. Enfin, si vous aimez les challenges, vous pourrez également affronter d’autres joueurs dans le mode Expérimental. Reprenant les règles du mode Novice, ce dernier se distingue grâce à des terrains originaux où les rebonds sont totalement différents de ceux du terrain classique.

TROIS PETITS MODES ET PUIS S'EN VONT


SPARCMalheureusement, en terme de contenu, il faudra se contenter des trois modes de jeu online et des défis pour s’amuser. Clairement, le titre est un peu léger de ce côté et après avoir passé plusieurs heures sur SPARC, difficile de ne pas ressentir une certaine lassitude. Toutefois, si le jeu manque cruellement de contenu, ce dernier s’en sort grâce à son concept et son gameplay imparable. Les sensations de jeu sont vraiment grisantes et pour peu que l’on tombe contre un adversaire expérimenté, les matchs peuvent vite devenir physiques. La courbe de progression est, à l’image d’un Rocket League, quasiment infinie. Au fur et à mesure des matchs, on sent notre niveau s’améliorer et la possibilité d’utiliser des effets permet de tenter des coups assez fous. Au niveau des sensations, SPARC se hisse facilement à la hauteur des jeux les plus sympathiques sur PS VR et l’on se prend très vite au jeu. Les effets d’accélération et de puissance sont bien au rendez-vous et l’on ne pourra que regretter un petit souci au niveau du tracking.

 

Toutefois, si le jeu manque cruellement de contenu, ce dernier s’en sort grâce à son concept et son gameplay imparable. Les sensations de jeu sont vraiment grisantes et pour peu que l’on tombe contre un adversaire expérimenté, les matchs peuvent vite devenir physiques.


SPARCLe jeu poussant à faire de grands gestes, il n’est pas rare de sortir du champ de vision de la caméra, ce qui peut parfois vous faire rater un coup. Pour éviter au maximum ce problème, il vous faudra bien calibrer vos manettes au début du jeu. Dans les faits, cela peut s’avérer particulièrement déplaisant surtout lorsque l’on perd le match. Néanmoins, les parties restent toujours aussi fun et si l’on est prudent, les problèmes de tracking se font plutôt rares. Et si vraiment, la manque de contenu peut être un frein pour vous, rassurez-vous, les développeurs compte ajouter des modes de jeu par la suite avec notamment un possible mode coop' pour des matchs à deux contre deux.

 

L'ISLANDE, L'AUTRE PAYS DE LA VR

 

SPARCSur le plan visuel, le jeu s’en sort avec les honneurs. S’il ne vous décollera pas la rétine, Sparc a tout de même le mérite de proposer des graphismes assez fins le tout sans subir aucune baisse de framerate. Malgré la vitesse des balles, il est facile des les suivre du regard et comme on joue sans vraiment se déplacer, aucun motion sickness n’est à déplorer. Du côté du matchmaking, la mise en relation avec d’autres joueurs peut être assez longue. Heureusement, les développeurs de CCP Games ont eu la bonne idée d’intégrer un mode spectateur lorsque l’on se trouve en salle d’attente. Ainsi, vous pourrez regarder le match qui se déroule avant le votre simplement en tournant la tête sur un côté. Les matchs sont alors diffusés en miniatures mais ce qui intéressant c’est de pouvoir en profiter en 3D. Il est possible de voir tous les effets de la balle et l’on a vraiment l’impression d’assister à un véritable match. Enfin, pour vous démarquer des autres joueurs, Sparc propose un système de personnalisation qui comprend de nombreuses options. Outre la possibilité de changer la couleur de votre maillot, vous allez pouvoir également choisir votre casque mais aussi vos gants ou encore  la forme de votre visage. Le choix ne manque pas, bien que l’on aurait souhaité pouvoir débloquer plus d’objets cosmétiques lors de nos parties.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Joyeux


À découvrir également
Autres articles

SPARC : le jeu VR de CCP Games débarque sur HTC Vive et Oculus Rift Sorti cet été sur PS4 via le PlayStation VR, SPARC débarque enfin sur PC et se révèle être compatible avec les casques Oculus Rift et HTC Vive. A cette occasion, on peut profiter d'un trailer inédit pour le jeu. 16/11/2017, 18:46
SPARC : le jeu de sport virtuel tient enfin sa date de sortie sur HTC Vive et Oculus Rift Initialement sorti sur PlayStation VR, SPARC débarque enfin sur PC via le HTC Vive et l'Oculus Rift. Une bonne nouvelle pour les possesseurs de la machine qui souhaitent faire du sport chez eux. 03/11/2017, 10:49


Derniers commentaires
Par Moi44220 le Mercredi 13 Septembre 2017, 15:26
J'adore. certes un peu simpliste mais super fun
J'ai fait plusieurs parties et franchement moi et les mecs d'en face on s'éclataient.
De plus on peut se chambrer par la parole et avec les mouvements des mains


Répondre
-
voter voter

>> Voir la réponse dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







SPARC

Jeu : Sport
Editeur : CCP Games
Développeur : CCP Games
16 Nov 2017

29 Août 2017

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Les vidéos
 
Sparc : le jeu de sport VR de CCP (EVE Online) se dévoile en vidéo
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours