JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : PC - X360 - PS3

Test Metro Last Light

Test Metro Last Light sur PC

A mille lieux du folklore d'un Fallout 3, Metro Last Light mise sur une ambiance post-apocalyptique réellement sombre et angoissante. Il s'agit incontestablement de son principal point fort, mais ce n'est pas le seul. Le jeu de 4A Games mêle habilement séquences de tirs, passages d'infiltration, et pauses narratives qui confirment l'origine littéraire de l'univers décrit. On y croit pleinement, malgré les quelques petits soucis de scripts et d'intelligence artificielle. Il faut dire que la beauté du jeu aide à faire passer la pilule, notamment sur PC où l'on peut profiter d'effets poussés au maximum. Si les fans de Metro 2033 pesteront contre la politique de distribution du mode "Ranger", ils peuvent tout de même être rassurés : pour le reste, Metro Last Light fait aussi bien que son aîné, et même mieux !

Retrouvez plus bas la suite de notre test de Metro : Last Light


La Note
17 20 note Metro Last Light
Les plus
  • Magnifique sur PC
  • Univers très détaillé
  • Ambiance prenante
  • Infiltration plus aboutie
Les moins
  • Mode Ranger en DLC
  • Niveaux relativement courts
  • Intelligence artificielle perfectible
  • Quelques bugs de scripts


Le Test
A l'origine, Metro 2033 est un roman post-apocalyptique de Dmitry Glukhovsky. L'adaptation ludique sortie il y a 3 ans avait su trouver son public, et marquer les esprits grâce à une réalisation et une ambiance à couper le souffle. Un temps envisagée comme étant l'adaptation du roman Metro 2034, Metro Last Light bénéficie finalement d'une histoire originale, qui fait directement suite aux évènements précédemment vécus par les joueurs.

Metro Last LightNous retrouvons donc Artyom, notre héros, qui croit avoir sauvé l'humanité en exterminant tous les Sombres à l'aide de missiles dirigés sur leur nid. Mais aussi inquiétantes furent-elles, ces créatures filiformes ne cherchaient en réalité qu'à communiquer avec la race humaine. Artyom va progressivement s'en rendre compte, alors qu'il part à la poursuite du dernier des Sombres, seul rescapé de la gigantesque explosion. Et des explosions, le Moscou futuriste que l'on nous présente en a connu ! L'hiver nucléaire s'est abattu depuis longtemps sur la capitale russe, obligeant les habitants à se réfugier dans les souterrains du métro pour échapper aux radiations mortelles. Mais l'homme étant un loup pour l'homme, cela n'empêche pas diverses factions antagonistes de s'entretuer pour des idéologies douteuses ou de simples conquêtes de territoires. Engagé dans les forces de l'Ordre des Rangers, notre héros croisera ainsi le chemin de néo-communistes et celui de nostalgiques du Troisième Reich.

 

Metro, boulot, dodo

 

Metro Last LightDes ennemis un peu plus surnaturels et monstrueux sont également de la partie, histoire de pouvoir vider ses chargeurs sans aucun scrupule. Car pour qui le désire, Metro Last Light peut également être abordé comme un jeu d'infiltration lors de certains passages. En approchant un soldat ennemi discrètement, le choix nous est d'ailleurs donné entre le fait de l'assommer ou de l’exécuter. La gestion de la lumière revêt une importante particulière, et l'on ne manquera pas de tirer au silencieux ou au couteau, non seulement sur les adversaires pour les éliminer sans bruit, mais également sur les ampoules placées en hauteur. Il est également possible de dévisser celles qui sont à notre portée et, naturellement, d'actionner certains interrupteurs. A l'inverse, le jeu n'hésite pas non plus à nous placer de temps à autre face à des monstres qui craignent la lumière, ce qui nous pousse alors à la rechercher au maximum. D'ailleurs, la lampe-torche qu'on recharge en pompant répond à nouveau à l'appel, tandis que le briquet sert non seulement à y voir plus clair quand on lit le journal d'objectifs avec boussole intégrée, mais également à brûler les toiles d'araignées qui freinent notre progression.

 

Car pour qui le désire, Metro Last Light peut également être abordé comme un jeu d'infiltration lors de certains passages. En approchant un soldat ennemi discrètement, le choix nous est d'ailleurs donné entre le fait de l'assommer ou de l’exécuter."

 

Metro Last LightLes développeurs ont clairement le souci du détail, notamment dans les passages calmes, axés sur l'exploration et la narration. Visiter une nouvelle station de métro est toujours un enchantement, tant ces refuges semblent vivants et paraissent crédibles. De nombreuses scènes du quotidien évoquent la nostalgie des temps d'avant l'apocalypse nucléaire, ou la dureté de la survie actuelle. Tous ces petits moments volés aux habitants participent à renforcer l'immersion et à instaurer une ambiance délicieusement pesante et prenante. Le goût de la précision est tel qu'on peut même assister à un spectacle de théâtre entier, et néanmoins totalement facultatif, où différents numéros se succèdent les uns après les autres. Les puristes pourront d'ailleurs passer les voix en russe, afin de profiter au maximum de la couleur locale. Le jeu a en effet le bon goût de nous laisser choisir la langue audio ainsi que celle des sous-titres. On remarquera au passage, et sans réel étonnement, que les voix anglaises sont plus agréables que les doublages français, comme c'était déjà dans le cas dans le précédent épisode.

 

 

Metro Last LightAu rayon des "redites", on se réjouira de retrouver le système si particulier de munitions. En sus des cartouches standards, il existe en effet des munitions de grade militaire. Même si ces dernières sont bien plus efficaces lors des combats, le joueur malin évitera de les utiliser à tort et à travers car elles servent également de monnaie d'échange. Si vous êtes du genre à vouloir posséder les meilleures armes (ce qui est plutôt logique puisque nous sommes dans un FPS), il vaudra mieux savoir économiser ces précieuses balles ! Le masque à gaz, et ses filtres qu'il faut changer régulièrement, est également de retour. Il bénéficie d'un raffinement supplémentaire, puisqu'une touche permet désormais de l'essuyer. Une fois de plus, les projections de boue ou les insectes qui courent sur la visière participent à renforcer l'immersion. La réussite de l'ambiance du jeu tient également à ses somptueux graphismes, qui allient bon goût artistique et grande maîtrise technique. Déjà très beau sur consoles, Metro Last Light prend pleinement ses aises sur PC. Effets physiques renforcés et parfaite gestion de la 3D stéréoscopique sont même disponibles pour ceux qui possèdent le matériel adéquat.

 

Metro, c'est trop

 

Metro Last LightDans ce concert de louanges, n'y a-t-il aucune fausse note à relever ? Bien sûr que si ! Certains défauts sont réels mais guère gênants, comme par exemple le fait que les niveaux soient assez courts. Si vous êtes du genre à tracer sans profiter du paysage, il vous sera facile d'expédier certains chapitres en dix minutes. Plus problématique : l'intelligence artificielle aurait mérité d'être un peu plus réactive. Lorsqu'on déboule un peu rapidement sur un ennemi, notamment en mode infiltration, il semble parfois mettre quelques instants de trop à comprendre ce qu'il se passe et à réagir en conséquence. On ne sait pas trop si c'est voulu par les développeurs ou non, mais dans tous les cas cela introduit un flottement assez désagréable. Il faut également faire avec quelques bugs de scripts, clairement involontaires ceux-là, dans les passages où l'on est accompagné. A deux ou trois reprises, notre compagnon du moment s'est mis subitement en grève, refusant d'avancer et, par là-même, de déclencher le prochain script nécessaire au bon déroulement de l'histoire. Mais tout cela, on fait volontiers avec tant les qualités de Metro Last Light sont grandes par ailleurs. La seule faute impardonnable provient en réalité de la politique éditoriale, qui réserve le mode de difficulté "Ranger" à l'édition limitée du jeu. Pour les autres, il faudra passer par la case DLC payant... Oui, oui, nous y sommes : en 2013, un éditeur ose ouvertement vous vendre un niveau de difficulté ! C'est insultant, et d'autant plus stupide et regrettable que ce mode enrichit encore plus l'immersion et l'intérêt du jeu, puisqu'il permet non seulement d'augmenter la difficulté générale, mais également de faire disparaître certaines indications d'interface. Comme quoi, même les plus belles stations de métro peuvent cacher de mauvaises surprises...

 





Fabien Pellegrini par Fabien Pellegrini
le mardi 14 mai 2013, 12:50


 Furieux Votez  Blasé Votez  Indifferent Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Indifferent


À découvrir également
Autres articles

Metro Redux : Metro 2033 et Metro Last Light sur PS4 et Xbox One Suite à différentes fuites, l'éditeur Deep Silver a confirmé l'existence de Metro Redux, une compilation regroupant les deux derniers titres de la série et destinée aux consoles Xbox One et PS4. 01/04/2014, 10:49
2013 : LE TOP 5 DE JEUXACTU D'ici quelques heures, 2013 tirera sa révérence. L'occasion pour l'équipe de JEUXACTU de faire le bilan de cette année riche en jeux vidéo. Quels sont les coups de coeur et les coups de griffes de la rédaction ? Séquence émotions. 56 | 31/12/2013, 16:04


Derniers commentaires
Par a-r-z-a-k-1 le Vendredi 14 Juin 2013, 16:55

likeSmall 2
voter citer
Moi aussi j aime l univers du jeu j ai rarement jouer a 1 jeu qui mettait mal a l aise surtout dans le métro mais le 1er montrait un peu plus ce qui aurait pu se passer après des missiles nucléaires pour ceux qui restent et dans le 2 le petit sombre est super j aurai voulu l avoir plus tôt lolje connais que ces deux jeux qui vont aussi loin peut etrestalker mais c est le même studio je crois non ou ça se passe a Tchernobyl mais je l ai pas du cest bien l ambiance russe de l époque enfin je le conseille a tous ceux qui veulent autre chose que callofffffffet of lol

Par a-r-z-a-k-1 le Vendredi 14 Juin 2013, 16:21

likeSmall 2
voter citer
:) c
silverguns a écrit:je vais attendre qui baisse avant de me le prendre, j'aime l'univers du jeu :)

L'est night est 1 super jeu 1 ambiance terrible même résident n avait pas fait mieux p our l ambiance on se sent byzarre mais j ai préfère le premier il était etoufffffant


Par chakib579 le Jeudi 13 Juin 2013, 20:26

likeSmall
voter citer
metro last light à 6 GO mais je ne sait rien je lait telecharger.
bloquage aider moi que fait pour le regler?


Par r4pt0r le Mercredi 22 Mai 2013, 19:16

likeSmall
voter citer
aprés tous se que j'ai vue et entendue je me suis repris metro 2033 pas fini . En plus j'ai une bonne config pour le faire tourner sa va changer de sa date de sortie .Et pour 2034 sa seras surement en livre

Par Michalaccacolac le Mercredi 15 Mai 2013, 0:28
voter citer
Pour les DLC etc... on remercie Deep Silver qui à racheté 4A et en qui profite pour se faire des co... en or :)
Au moins ça leur fais un fais un vrai bon jeu à leurs catalogue ^^ par ce que à part nous sortir un vieux dead island avec un moteur et gameplay à la ramasse ils sont pas capable de grand choses.


Par klija le Mercredi 15 Mai 2013, 0:05
voter citer
olimann si tu achètes l'édition limité qui coute 59.99$ tu obtient gratuitement ton niveau de difficulté et en prime une arme de metro 2033. 400 points microsoft n'est pas si chère sa te fait environ 5,00$

Par jijkik le Mardi 14 Mai 2013, 23:44
voter citer
je me demandais lorsque j'augmente ma sensibilité elle reste comme par défaut
si quel qu'un pouvait me répondre comment faire.(au max elle bouge a peine plus vite que par défaut yia t-il un autre moyen pour augmenter plus vite)


Par PeaceandGeek le Mardi 14 Mai 2013, 23:14

likeSmall 6
voter citer
Ambiance poisseuse réussie et géniale, mais un gameplay pas forcément à la hauteur.

Vous pouvez lire mon test complet ici http://peace-and-geek.blogspot.fr/2013/ ... light.html


Par silverguns le Mardi 14 Mai 2013, 19:30

likeSmall 19
voter citer
je vais attendre qui baisse avant de me le prendre, j'aime l'univers du jeu :)

Par Shadishu le Mardi 14 Mai 2013, 17:26

likeSmall 624
voter citer
Pas très très beau, en effet :roll:

>> Voir les 14 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Metro Last Light

Jeu : FPS
Editeur : Deep Silver
Développeur : 4A-Games
17 Mai 2013

17 Mai 2013

17 Mai 2013

17 Mai 2013

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours