JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : X360

Test Deadlight

Test Deadlight sur Xbox 360Mangeant à tous les râteliers, Tequila Works propose avec Deadlight un titre melting-pot qui puise ses origines dans des productions et titres divers tels que The Walking Dead pour son scénario, ou bien encore LIMBO et Prince of Persia pour sa jouabilité. Mais l'inspiration ne fait pas tout, car en dépit d'une direction artistique audacieuse, le classicisme de son gameplay, mêlant certes  intelligemment action, plate-forme et réflexion, ne suffit pas à proposer une expérience inoubliable. Qui plus est, avec sa faible durée de vie, Deadlight est à réserver aux joueurs peu regardants, à la recherche seulement d'une expérience d'outre-tombe le temps d'un court après-midi.
Retrouvez plus bas la suite de notre test de Deadlight

La Note
13 20 note Deadlight
Les plus
  • Une direction artistique soignée
  • Le gameplay équilibré
Les moins
  • Pas très novateur
  • Durée de vie réduite
  • Les phases d'action brouillonnes


Le Test
Voilà bien des décennies que les zombies ne sont plus une source d'originalité dans le jeu vidéo. Servis à toutes les sauces, les célèbres morts-vivants n'ont toujours pas l'intention de déserter nos machines de sitôt, comme l'atteste Deadlight, une production indépendante profitant du Summer of Arcade de Microsoft pour hanter le Xbox Live Arcade. Avec sa direction artistique en 2D, le titre des studios Tequila Works possède-t-il assez de mordant pour se démarquer des vivants ? Pas totalement.

DeadlightLe scénario de Deadlight, qui se déroule en 1986, est loin d'être d'une transcendance extrême. On y incarne Randall, ex-shérif et survivant d'un monde envahi par les ombres, des zombies nés d'une épidémie ayant transformé la planète en terre désolée. Sous ces quelques lignes, vous n'aurez aucun mal à y reconnaître plusieurs productions bien connues du petit et grand écran telles que The Walking Dead, I Am Legend ou bien encore 28 Jours Plus Tard. Ces clins d'œils, dont ne se cachent pas les développeurs, ne suffisent cependant pas à se plonger pleinement dans l'histoire, malgré un cliffhanger final surprenant. La faute à un manque cruel d'originalité et des personnages secondaires peu charismatiques. Les quelques items secrets et les pages du journal intime de notre héros à retrouver permettant de lever le voile sur son passé, n'éveillent pas a fortiori un soupçon d'intérêt capable de renforcer l'immersion. C'est donc du côté de la réalisation artistique qu'il est préférable de s'attarder, bénéficiant d'un travail plus minutieux. Sous forme de pages de comics, les cinématiques retranscrivent tout d'abord bien la tension de certaines scènes d'action, grâce notamment à un doublage de Randall sympathique et un coup de crayon original. Les environnements traversés, des rues et immeubles dévastés de Seattle, aux sous-terrains humides, en passant par les quelques cauchemars éveillés de Randall qu'il sera possible de vivre, profitent quant à eux d'une modélisation 2D convaincante. La profondeur des décors et les jeux de lumière qui abondent, y sont pour beaucoup dans cette réussite. On regrette que la lisibilité de certains décors s'avère très brouillonne, ce qui à tendance à rendre les nombreuses séquences de plates-formes dont bénéficie Deadlight, encore plus difficiles qu'elle ne le sont déjà, malgré un énième héros aux gênes d'acrobate.

 

Mort au tournant

 

DeadlightRandy peut en effet courir, sauter, s'accroupir, mais également prendre appui sur les murs et bien entendu interagir avec des éléments du décor, malheureusement avec une précision très approximative. Il n'est donc par rare de rater une corniche d'un millimètre, et l'atteindre l'instant d'après, sans comprendre véritablement pourquoi. Grisant. Pour ne rien arranger, chaque environnement renferme des pièges et des mécanismes tueurs dont la particularité est de forcer le joueur à se diriger vers une mort certaine pour en comprendre les rouages. La rapidité des phases scriptées à l'image des séquences de free-run au milieu des zombies qu'il est nécessaire de recommencer à plusieurs reprises pour terminer en un seul morceau, renforce cet aspect. Les détracteurs de la progression par l'échec sont prévenus. Mais rassurez-vous, la menace zombie a aussi son mot à dire, bien qu'il s'agisse principalement de l'éviter tout au long de l'aventure, soit en fuyant, soit en utilisant à son avantage les pièges du jeu. Car si Randall peut également faire parler la force à l'aide d'une hache et de gros calibres (aux munitions rares, sinon c'est pas drôle), une maniabilité hasardeuse de l'arsenal poussera d'autant plus les joueurs à préférer la fuite. Ne parlons pas de la barre d'endurance, censée limiter nos actions, mais que les joueurs oublieront très vite tant son influence sur le gameplay est quasi-inexistante. Des petits détails malheureux qui font que la sauce ne prend pas. Trop classique dans sa construction, Deadlight ne peut s'appuyer pleinement sur son gameplay mêlant réflexion, plate-forme et action, certes de façon équilibrée. Le titre peine donc à décoller, et c'est finalement durant la dernière heure de jeu que celui-ci semble pleinement prendre son envol, ce qui est fort regrettable quand sa durée de vie se compte sur les doigts d'une main...

 





par Vincent de Lavaissière
le lundi 27 août 2012, 13:54


 Furieux Votez  Blasé Votez  Indifferent Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Indifferent


À découvrir également
Autres articles

Xbox 360 : Hitman Absolution et Deadlight gratuits en avril pour les membres gold Microsoft a officialisé les deux jeux gratuits qui serviront l'offre Games With Gold sur Xbox 360 en avril : il s'agira du dernier épisode d'Hitman ainsi que du très visuel Deadlight. 2 | 01/04/2014, 11:36
Astuces Deadlight Toutes les astuces pour Deadlight qui vont vous permettre de récupérer tous les Succès, les Trophées pour finir le jeu à 100%. 09/10/2012, 11:03


Derniers commentaires
Par Vertigo le Mardi 28 Août 2012, 9:46

likeSmall
ah merde je m'attendais à une bombe façon limbo

Répondre
-
voter voter

>> Voir la réponse dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Deadlight

Jeu : Action/P-F
Editeur : Microsoft Game Studios
Développeur : Tequila Works
1 Août 2012

Zone Membres

Vos Notes :
19/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Les vidéos
 
Deadlight : l'Apocalypse a un nouveau visage !
Deadlight : trailer Deadlight : un trailer qui fait peur