JeuxActuJeuxActu.com


For Honor : on y a bien joué et ça devrait tabasser !

For Honor : on y a bien joué et ça devrait bien déglinguer !
Qui n’a jamais voulu savoir qui était le plus fort entre un chevalier, un samouraï ou un Viking ? Voilà un débat auquel pourrait bien répondre For Honor, la nouvelle IP d’Ubisoft développée par son studio de Montréal. Présenté en grande pompe lors de l’E3 2015, For Honor compte bien donner un grand coup d’épée dans le monde du jeu vidéo. Taxé de beat’em all façon Musô lors de son annonce, le jeu a su rapidement montrer qu’il n’en avait que l’apparence. For Honor se veut bien plus lent que les autres jeux du genre et lorgne même du côté de la simulation de combat à l’arme blanche. Un choix audacieux de la part d’Ubisoft qui espère imposer sa vision du genre. Pendant quatre heures, nous avons pu nous essayer à For Honor, manette en mains. L’occasion pour nous de découvrir trois modes multijoueurs, ainsi que deux missions du mode "Histoire". Après quelques joutes bien sanglantes, For Honor arrivera-t-il à répondre aux attentes des joueurs ? Nos impressions dans la suite de l’article.

For HonorC’est dans le IIIème arrondissement de Paris que nous nous sommes rendus afin d’essayer plus amplement For Honor. A peine le seuil de la porte franchi, on sent déjà l’atmosphère d’époque du jeu, Ubisoft ayant pris soin de recréer un lieu à la sauce médiévale où trône fièrement des armures de chevaliers entourée de botte de foin, qui apportent une bonne odeur dès le matin. Si le lieu a réussi à nous faire voyager dans le passé, le jeu en est tout aussi capable. Que ce soit du côté des Vikings, des chevaliers ou des samouraïs, chaque univers réussit à retranscrire l’ambiance si particulière qui lui est propre, bien que certaines personnes pourront râler à la vue des cornes sur les casques de Vikings. Certes, ces derniers n’ont jamais eu ces excroissances sur leur couvre-chef mais il faut bien avouer que cet ajout les rend quand même beaucoup plus badass. D'ailleurs, la preview a été l'occasion pour Ubisoft de nous dévoiler trois nouveaux personnages jouables, chacun appartenant à une faction différente. Ainsi, les samouraïs accueillent le Shugoki, une brute masquée qui utilise une longue masse. Les chevaliers complètent leur rang avec le Pacekeeper, un assassin aux coups très rapides. Enfin, les Vikings accueillent de leur côté le Warlord, un soldat combattant à l'épée et au bouclier. Chacun de ces trois personnages apporte son propre style de jeu par rapport aux autres soldats déjà présents dans les factions. Les joueurs n'auront donc pas besoin de prendre une faction précise s'il souhaite jouer avec un assassin par exemple. Côté technique, la réalisation globale du titre ne laisse pas non plus indifférent et l’on prend un malin plaisir à observer les différents décors sur lesquels nous évoluons. Plus important, le titre réussi à rester fluide en toutes circonstances, y compris lorsqu’il y a de nombreux ennemis à afficher à l’écran. Malheureusement, nous avons essayé le jeu sur un PC équipé d’une carte graphique haut de gamme et il est pour l’instant impossible de vous dire si la PS4 et la Xbox One seront capable de maintenir un tel niveau de détails sans sacrifier la fluidité. Mais qu’importe, même si les graphismes font honneur au jeu, c’est le gameplay de For Honor qui prime par-dessus tout.


L'HABIT NE FAIT PAS LE MOINE
 

For HonorLors de notre première prise en main du titre, nous vous avions déjà évoqué le fait que For Honor avait beau ressembler à un beat’em all traditionnel, il n’avait rien à voir avec le genre. Cette deuxième session de jeu n’a fait que confirmer ce que nous vous disions. Beaucoup plus lent, le jeu ressemble plus à une simulation de combat à l’épée qu’à un classique jeu d'action où il faut massacrer du péon sans réfléchir. Ici, bien au contraire, le joueur va devoir être patient avant d’attaquer l’ennemi, puisqu’il faut aussi penser à parer les coups de l’ennemi afin de se protéger. Pour ce faire, le joueur peut compter sur un indicateur au centre de l’écran qui lui indique où va frapper l’ennemi. Séparé en trois, ce marqueur nous prévient lorsque l’ennemi va frapper à gauche, à droite ou par le haut. Une fois que l’on sait où l’ennemi s’arrête à attaquer, il suffit de diriger son stick droit dans la bonne direction afin de placer sa garde au bon endroit. Si en théorie parer s’avère assez simple, c’est une toute autre histoire en pratique. En effet, le laps de temps pour préparer sa garde est relativement court surtout lorsque l’ennemi change la direction de son coup en permanence. A vous donc de bien lire les mouvements de l’ennemi pour ne pas vous faire surprendre. Une fois que l’on a compris comment parer les coups de l’adversaire, il va vous falloir attaquer. Et là aussi, le salut ne passera pas par l’abus de pression sur les touches d’attaque. Ainsi, le joueur peut appuyer sur Carré / X pour effectuer une attaque légère et sur Triangle / Y pour une attaque plus lourde. Attention, les grosses frappe vous font consommer de l’énergie, qui vous sert aussi à pouvoir parer efficacement. Il est donc nécessaire de savoir jauger ses salves d’attaques pour ne pas se retrouver sans défense.

Beaucoup plus lent, le jeu ressemble plus à une simulation de combat à l’épée qu’à un classique jeu d'action où il faut massacrer du péon sans réfléchir. 


For HonorAvec ce système, les combats sont plus lents mais aussi beaucoup plus réalistes. Il faut savoir faire preuve de patience et surtout ne pas céder à la pression imposée par l’adversaire, qui guette le moindre faux pas de notre part. De même, se mettre à courir pompe aussi de l’énergie et c’est donc avec parcimonie qu’il faut se déplacer sur la carte. Enfin, Ubisoft n’a pas oublié le petit côté sadique des joueurs friands de finish moves. En effet, chaque personnage possède sa propre palette de coups ainsi que des exécutions bien à lui. Pour les déclencher, il vous suffit d’appuyer sur L2 + Carré / X ou Triangle / Y lorsque que la vie d’un ennemi est pratiquement à zéro. S’ensuit alors une séquence où la caméra effectue un gros plan sur votre adversaire qui est en train de se faire humilier. Ces exécutions peuvent bien sûr être modifiées et chaque personnage possédera plusieurs façons de finir un adversaire qu’il vous faudra choisir avant chaque début de partie. De même, vous pouvez associer quatre objets ou compétences secondaires à votre personnage. Parmi ces features, on retrouve un bonus de soin qui permet de récupérer de la vie instantanément, ou encore une grenade aveuglante afin de prendre rapidement l’avantage sur son adversaire. Et terme de compétences, le joueur aura l’embarras du choix mais il faudra tout même faire monter son personnage en niveau afin d’obtenir tous les bonus possibles. Dans son ensemble, le gameplay de For Honor répond bien aux attentes que l’on se fait du titre et la dimension stratégique des combats ajoute une véritable tension lors des parties. Chaque coup peut vous mettre en mauvaise posture et il faudra sans doute plusieurs heures de jeu avant de maîtriser parfaitement le système de contres et d’attaques.


YOU SHALL NOT PASS !!
 

For HonorLors de notre session de jeu, nous avons pu nous essayer à trois modes multijoueurs. A commencer par le mode "Dominion" où les joueurs doivent capturer trois zones sur la carte afin de marquer des points. Les parties se déroulent en 4 vs 4 et chaque équipe est accompagnée d’une armée de soldat contrôlée par l’I.A. Chaque capture de zone permet de gagner 100 points et chaque minion tué rapporte un point à votre équipe. Vos adversaires vous ramènent quant à eux cinq points par mort. Il s’agit donc ici de gérer la prise de position des zones tout en enchaînant un maximum de kill pour contribuer au score de votre adversaire. De leur côté, les minions se concentrent sur une seule et unique zone de la carte, les deux autres points de capture donnant lieu à des affrontements individuels. A vous donc de choisir votre stratégie afin de marquer un maximum de points sans vous faire tuer. A noter que pour récupérer votre vie, il faudra obligatoirement capturer l’une des deux zones où il n’y a aucun minion. Du coup, malgré son aspect bourrin, le mode "Dominion" arrive quand même à imposer une certaine retenue au joueur qui serait tenté de foncer dans le tas en permanence.

Pour vous aider durant votre combat, plusieurs bonus sont disposés sur la carte. Il est ainsi possible de récupérer de la vie ou même d’augmenter sa puissance d’attaque en récupérant les bonus. 


For HonorAssez classique, le mode "Dominion" fait office de mode parfait pour débuter les parties en ligne. La stratégie ne prend pas trop le dessus sur l’action, ce qui laisse le temps au néophytes de bien comprendre comment fonctionnent les combats en 1 vs 1. Les joueurs recherchant avant tout la stratégie se dirigeront vers le mode "Elimination", qui mise beaucoup plus sur l’esprit d’équipe. Dans ce second mode, les joueurs s’affrontent aussi en 4 vs 4 mais sans aucun bot présent sur la carte. Les matchs se déroulent en trois manches gagnantes, les joueurs ne réapparaissent pas après et il faudra compter sur ses alliés pour se faire réanimer. Néanmoins, pour éviter le retour d’un membre adverse tombé au combat, le joueur peut terminer l’ennemi avec une exécution qui empêche tout respawn. Beaucoup plus tactique, ce mode "Elimination" force à jouer en permanence avec son équipe pour éviter de se retrouver en position de faiblesse. Les plus confiants s’occuperont des adversaires un à un alors que les autres pourront compter sur la supériorité numérique pour mettre un ennemi à terre. Pour vous aider durant votre combat, plusieurs bonus sont disposés sur la carte. Il est ainsi possible de récupérer de la vie ou même d’augmenter sa puissance d’attaque en récupérant les bonus. Ces derniers peuvent donc complètement inverser la physionomie du combat en permettant par exemple de résister à deux adversaires qui ont décidé de s’acharner sur vous.
 

For HonorBeaucoup plus technique, le mode "Elimination" apporte une véritable dimension stratégique aux combats, les rendant beaucoup plus stressants surtout lorsque l’on voit notre vie descendre à une vitesse ahurissante. Enfin, nous avons pu nous essayer au mode "Duel", où les joueurs s’affrontent en un contre un dans des parties en cinq manches. Rien de bien original dans ce mode où les joueurs ont pour seul but de tuer l’adversaire. Finalement, on perd le côté stratégique du jeu pour se concentrer uniquement sur notre talent. Si ça peut s’avérer amusant entre potes, il ne serait pas surprenant de voir les joueurs délaisser ce mode pour les autres qui imposent des combats beaucoup plus dynamiques et vivants. Tous ces modes multijoueurs servent un combat plus grand où les joueurs pourront décider de représenter une des trois factions du jeu. Ainsi, pendant dix semaines, les joueurs de chaque faction gagneront des points à la fin de chaque partie en ligne. Ces points permettent ensuite à votre faction de gagner du territoire sur une carte que l’on peut voir dans le menu du jeu. Sachez également qu'après avoir choisi votre faction, vous pourrez quand même faire des parties en utilisant les soldats des autres factions.

 

MEGA THREESOME
 

For HonorAprès avoir pris en main quelques modes multi, Ubisoft nous a permis d’essayer deux missions de la campagne. Pour la première, nous incarnions Mercy, une assassin au service des chevaliers. Lors de cette mission, nous devions nous infiltrer dans un camp Viking afin de saboter leur système d’ascenseurs et détruire une partie de leur camp. Assassin oblige, vous allez devoir vous farcir les ennemis un par un tel un maître de l’ombre. A l’inverse du mode multijoueur, les ennemis contrôlés par l’I.A sont ici beaucoup plus coriaces. Alors que dans le mode "Dominion", il suffit de marteler les touches Carré / X et Triangle / Y pour éliminer les bot, ici, les combats sont exactement les mêmes que lorsque l’on affronte d’autres joueurs. Il faut donc alterner entre attaque et défense, tout en avançant prudemment vers les ennemis suivants. Vous pourrez bien sûr compter sur des objets bonus disséminés à travers la carte, qui pourront vous aider à éliminer des gros packs d’adversaires plus facilement. Pour notre seconde mission, nous avons cette fois pris le contrôle d’un Raider, un Viking mobile à la force colossale qui mène ses troupes à l’attaque d’un autre village Viking, qui pille les ressources de la région. Contrairement à la mission de Mercy, on se retrouve ici dans une configuration beaucoup bourrin. Notre personnage attaque le village ennemi avec ses troupes et s’ensuit une bataille générale sanglante. Alors que la première mission misait sur l’infiltration, la seconde penche plus sur la destruction. En effet, en plus de devoir tuer vos adversaires, il vous sera demandé de brûler les maisons d’où sortent les Viking ennemis. Une fois cette étape acquise, vous arrivez au sommet du village, là où vous attends Ragnar, le chef du village.

Le jeu passe alors en mode course-poursuite où l’on doit éviter des obstacles tout en éliminant les adversaires qui viennent nous barrer la route. Si l’idée est sympathique, on reste quand même dubitatif face à l’intérêt de ce passage. 


For HonorIci, vous combattez en duel avec le chef du village afin de déterminer le vainqueur de cet bataille. Beaucoup plus difficile à tuer que les soldats classiques, Ragnar finit par s’enfuir à cheval lorsqu’il voit sa défaite arriver. Les Viking ne lâchant jamais le morceau, notre personnage bondit ensuite sur un cheval pour se lancer à sa poursuite. Le jeu passe alors en mode course-poursuite où l’on doit éviter des obstacles tout en éliminant les adversaires qui viennent nous barrer la route. Si l’idée est sympathique, on reste quand même dubitatif face à l’intérêt de ce passage. Les ennemis étaient tout sauf embêtants et si les combats au corps-à-corps paraissent réalistes, il faut dire que les courses-poursuites le sont beaucoup moins. Il faudra attendre d’avoir le jeu final entre les mains avant de pouvoir réellement juger de la valeur de ces courses, mais on espère réellement que les suivantes proposeront un challenge un peu plus corsé. Sinon, autant mettre une cinématique avec une mise en scène beaucoup plus léchée. Mis à part ce petit faux pas, For Honor réussi pour l’instant son pari et arrive à proposer un jeu au gameplay exigeant mais qui rend les combats nettement plus réalistes, tout en ajoutant une pression permanente sur le joueur qui doit toujours penser à alterner entre phases d’attaque et phases de défense. Bien sûr, il faudra encore voir le reste du mode "Histoire" avant de pouvoir donner un avis définitif sur le jeu mais ce dernier semble être dans la bonne direction et l’on a hâte de pouvoir découvrir le jeu complet.

 


Notre degré d'attente


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Excité


À découvrir également
Autres articles

For Honor : le Gladiateur et le Highlander font couler le sang en vidéo Alors que la saison 3 de For Honor est sur le point de débuter, Ubisoft en profite pour dévoiler deux vidéos qui nous présentent le Gladiateur et le Highlander, les deux nouvelles classes qui rejoignent le jeu. 11/08/2017, 18:16
For Honor : le jeu bientôt disponible gratuitement sur Xbox One, PC et PS4 C'est par le biais d'un communiqué officiel qu'Ubisoft annonce que For Honor sera bientôt disponible gratuitement sur Xbox One, PC et PS4. On vous explique tout juste là. 08/08/2017, 10:00


Derniers commentaires
Par herc le Mardi 20 Décembre 2016, 17:47

likeSmall 9
j'ai un peu peur avec les jeux ubisoft depuis quelques temps ...

Répondre
-
voter voter

Par NovapolisJade le Lundi 19 Décembre 2016, 15:55
La simulation de combat est une idee de base exelente et captivante si chacun avec ses propres mouvements et techniques very good dommage que se soit que du online

Répondre
-
voter voter

Par Ken_Block le Samedi 17 Décembre 2016, 14:42

likeSmall
Avec WD2 qui est vraiment excellent et ce For Honor qui s'annonce plutot bon, je trouve que UBI reprend un peut du poil de a bête !

Répondre
-
voter voter

Par Rex 63 le Vendredi 16 Décembre 2016, 12:43
Je n'ai plus confiance en Ubisoft

Répondre
-
voter voter

Par ryuken le Jeudi 15 Décembre 2016, 17:41
Je suis curieux de voir ce que le mode solo a dans le ventre (sans mauvais jeu de mots)

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 5 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







For Honor

Jeu : Action
Editeur : Ubisoft
Développeur : Ubisoft Montréal
14 Fév 2017

14 Fév 2017

14 Fév 2017

Zone Membres

Vos Notes :
1/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours