JeuxActuJeuxActu.com



Test également disponible sur : PS Vita - PS4

Test World of Final Fantasy : un spin-off certes, mais de qualité !

Test World of Final Fantasy sur PS4 et Xbox One Hit JeuxActu
La Note
16 20
Nous l'avons dit en introduction, World of Final Fantasy est une bonne surprise. On s'attendait à quelque chose d'à peine survolé, à un jeu dont le seul intérêt véritable serait le fan-service, mais on était bien loin du compte. Le titre de TOSE et Square Enix surprend car, encore une fois, il réadapte un concept avec brio. Et il y ajoute un système de combat particulièrement tactique et fort bien imbriqué dans la structure d'évolution des personnages et des Myrages. On se prend au jeu et le côté collection s'avère un bonus considérable. C'est donc un vrai oui pour ce nouveau spin-off, qui devient une spécialité de Square.

Les plus
  • Un scénario nébuleux au départ mais finalement sympathique à suivre
  • Une adaptation judicieuse du concept de Pokémon
  • Un système de combat beaucoup plus profond qu'il n'y paraît...
  • …et parfaitement lié au système d'évolution
  • La collectionnite fait son petit effet
  • Du fan-service bien réparti
  • La traduction et le doublage, réussis
Les moins
  • Techniquement juste correct
  • Des dialogues un peu niais
  • Les déplacements pas franchement très agréables
  • Les villes, qui font le minimum
  • Pas de VO dans notre version


Le Test
Dans l'ombre de l'ogre médiatique qu'incarne Final Fantasy XV, Square Enix propose en ce moment à ses fans deux spin-offs de ses plus grandes séries. Le premier, c'est Dragon Quest Builders, qui revisite Minecraft à la sauce RPG. Et le deuxième, c'est ce World of Final Fantasy qui devrait arriver aujourd'hui sur les étals de vos boutiques. Tout comme Builders, ce titre, qui pourrait passer pour un produit dérivé, s'avère finalement une bonne surprise.

World of Final FantasyDepuis l'annonce de World of Final Fantasy, le jeu de TOSE et Square Enix est souvent décrit comme un Pokémon-like. Et force est de constater qu'en effet, la comparaison n'est pas galvaudée. Alors bien entendu, ici, pas de Sacha du Bourg-Palette, pas de Pikachu ni de Bulbizarre. Non, on nous propose de prendre les commandes d'un duo adolescent cette fois, les jumeaux Reynn et Lann, au design kingdomheartsien prononcé (logique quand on sait que Tetsuya Nomura s'est chargé de leur conception). L'aventure commence quand ils découvrent qu'ils ne sont pas ce qu'on peut appeler des jeunes gens normaux - comme le laissaient supposer les mystérieux tatouages sur leurs bras. Ce sont en réalité des myramanciens, capables de capturer des Myrages, ces créatures magiques qui peuplent le monde de Grymoire. Bien entendu, Reynn et Lann ne se souviennent de rien, ni de leurs capacités spéciales, ni de leurs origines, ni de Grymoire. Pour avoir une chance de retrouver leurs souvenirs, ils doivent se lancer à travers le portail qui les mènera à nouveau dans ce monde étrange, bourré de références à Final Fantasy et d'individus hauts comme trois pommes.

 

GRYMOIRE, MON BEAU GRYMOIRE


World of Final FantasyEn effet, World of Final Fantasy prend un pari assez original : celui de mélanger un design assez classique avec des personnages en SD. Comme vous allez le voir au cours de vos pérégrinations, la majeure partie de la population de Grymoire est constituée de Lilipuces, en opposition aux Gigantus, de taille normale. Nos deux héros sont d'ailleurs capables de changer de forme à l'envi, ce qui leur permettra de s'adapter aux différentes situations mais aussi et surtout, on le verra plus loin, d'adopter différentes stratégies en cours de combats. Si le parti pris peut déstabiliser au début, il faut avouer qu'on s'y habitue et que les personnages en SD se marient parfaitement bien avec les décors très colorés de Grymoire, véritable mix des différents mondes et influences des épisodes de Final Fantasy. Les Myrages sont ainsi des créatures et monstres rencontrés au cours de la saga, tandis que vous allez croiser à de nombreuses reprises des visages connus voire très connus. Certes, visuellement, le jeu n'envoie pas franchement du pâté – ce n'est sûrement pas la plus grosse production de Square Enix et la compatibilité Vita a dû jouer son rôle – mais on prend tout de même plaisir à visiter Grymoire durant les phases d'exploration.

STRAIGHTFORWARD


World of Final FantasyCar comme dans le modèle Pokémon (ou Persona, qu'on peut également citer en influence), la progression suit un schéma bien connu, alternant entre villes, courtes phases d'exploration et donjons labyrinthiques, rehaussés de rares énigmes. L'ensemble demeure très direct, très linéaire : on ne s'attarde pas longtemps dans les villes, qui ne disposent pas de boutiques et dont on ne peut pas visiter les bâtiments. C'est tout juste si vous y trouverez une quête secondaire et les inévitables portails qui servent pour les voyages rapides. Le minimum syndical en la matière, ce qui amène à la fois un gain de rythme mais aussi une certaine forme de répétitivité, en dépit de la variété des environnements et des donjons. Ici, pas question de s'écarter de la trame principale, de s'égarer dans Grymoire au pifomètre. Vous pourrez au mieux retourner dans un endroit déjà visité pour récupérer des Myrages que vous aviez loupé, libérer un passage jusque-là obstrué grâce à une nouvelle compétence (là encore, à la manière des CS de Pokémon), ou retourner un moment dans votre monde des Neuf-Fresnaies. L'endroit idéal pour faire quelques amplettes, récupérer, sauvegarder, combattre dans le Colisée ou remplir des quêtes annexes.

Eliminer les autres Myrages adverses, lancer une attaque de Feu, rendre des PV, baisser les PV de manière conséquente, infliger une altération d'état sont autant de critères possible avant de pouvoir capturer un Myrage.

World of Final FantasySans aucun doute, le cœur du jeu se situe donc dans les donjons et dans le système de combat. En premier lieu, il s'agira de capturer des Myrages et de se constituer une petite équipe pour pouvoir vous défendre. Pour ce faire, rien de plus simple puisqu'à chaque nouveau Myrage rencontré, le jeu vous vous indique qu'il n'appartient pas encore à votre collection et vous offre le prisme capable de le renfermer. Mais la capture répond à certaines conditions que vous pourrez uniquement découvrir en scannant l'adversaire : éliminer les autres Myrages adverses, lancer une attaque de Feu, rendre des PV, baisser les PV de manière conséquente, infliger une altération d'état sont autant de critères possible avant de pouvoir capturer un Myrage. Ce qui rend l'exercice un poil plus tactique, d'autant que certaines capacités n'appartiennent qu'à certains types de Myrages, il vous faudra donc capturer ceux-là en premier pour pouvoir en obtenir d'autres. Une fois capturé, il est possible d'intégrer le Myrage à son équipe de combat (deux par jumeau), de le garder en réserve – il prendra alors une part significativement réduite des points d'XP – ou de l'envoyer dans la malle à Myrages pour le récupérer plus tard. Evidemment, chacun d'eux, tout comme les jumeaux Reynn et Lann, gagnent des niveaux et débloquent des capacités sur un sphérier façon Final Fantasy X.

L'UNION FAIT LA FORCE... ET LA FAIBLESSE


World of Final FantasyTous ces choix seront dictés par le système de combat et la stratégie que vous souhaitez adopter. Celui-ci est basé sur une feature nommée pyramide : vos héros et leurs Myrages s'empilent afin d'unir leurs forces. Visuellement, ça a l'air un peu neuneu, mais cela implique de nombreuses possibilités tactiques. Ainsi, chaque pyramide est constituée de trois créatures : une grande, une moyenne et une petite. Le groupe ainsi formé unit ses PV, ses capacités, ses forces mais aussi ses faiblesses. Ce système d'addition pourra même faire apparaître de nouvelles capacités endémiques à certaines combinaisons mais gare aux extrêmes ! Empiler les affinités Feu renforcera la puissance des attaques de ce type, débloquera même certaines attaques surpuissantes mais cumulera également les faiblesses à l'élément Eau. D'équilibre il est également question dans la gestion de la pyramide, puisque votre pile pourra être rendue instable par certaines attaques ; et si elle tombe, chacun de ses membres restera étourdi pendant quelques secondes et verra sa jauge ATB être immobilisée. Une éventualité que vous pourrez utiliser à votre compte pour démonter les pyramides adverses, mais que vous devrez éviter soit en restabilisant l'ensemble (grâce à une capacité ou un objet), soit en séparant ses membres en les utilisant indépendamment sur le champ de bataille.

En progressant sur le sphérier, vos créatures pourront se métamorphoser – oui, évoluer – avec à la clé un changement de caractéristiques, mais aussi de taille.

World of Final FantasyVous l'aurez compris, World of Final Fantasy s'avère bien plus technique et plus profond que son côté mignon et ses dialogues un peu niais ne le laissent deviner. Vous devrez également prendre en compte la taille de vos Myrages mais également des Jumeaux dans l'agencement des Pyramides. Sous leur forme Lilipuce, les héros prennent la place intermédiaire de leurs pyramides respectives tandis que sous leur forme Gigantus, ils servent de fondation à leur numéro d'équilibriste. Vous n'associerez pas les mêmes Myrages dans les deux cas et ne disposerez donc pas des mêmes capacités en combat. De même, en progressant sur le sphérier, vos créatures pourront se métamorphoser – oui, évoluer – avec à la clé un changement de caractéristiques, mais aussi de taille, et donc une réorientation tactique et une réorganisation des pyramides. Ajoutez à cela l'usage d'Invocations qui sont en réalité des figures emblématiques des épisodes canoniques de Final Fantasy, et vous vous retrouvez avec un système de combat particulièrement étoffé, en plus d'un aspect collectionnite très addictif.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
60% Joyeux


À découvrir également
Autres articles

World of Final Fantasy : on pourra bientôt invoquer Sora (Kingdom Hearts) dans le jeu C'est par le biais d'un communiqué officiel que Square Enix annonce que les possesseurs de World of Final Fantasy pourront, très bientôt, invoquer Sora dans le jeu. 28/10/2016, 10:52
World of Final Fantasy : un trailer de lancement qui en montre des tonnes Dans deux jours, les fans de Final Fantasy vont pouvoir découvrir un nouveau spin-off très inspiré par le concept de Pokémon. Square Enix propose d'ailleurs d'en découvrir le trailer de lancement. 1 | 26/10/2016, 15:46


Derniers commentaires
Par Nehria le Mercredi 26 Octobre 2016, 16:35
Autant le FF15 me laisse de marbre, me laissant penser à un jeu en "open world" mais sans rien dedans, autant celui-ci me plait beaucoup. J'attends sa sortie avec impatience.
C'est vrai que pour des JRPG, on attend plus des voix japonaises que de l'anglais !


Répondre
-
voter voter

Par Walki76 le Mardi 25 Octobre 2016, 18:11
J'ai la demo du jeux et j'ai les voix en japonais

Répondre
-
voter voter

Par otaku38 le Mardi 25 Octobre 2016, 16:04

likeSmall 100
jamais compris pourquoi les éditeurs japonais font un doublage anglais pour leur JRPG !
les doublages japonais étant bien meilleur un doublage et par son ambiance


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 3 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







World of Final Fantasy

Jeu : RPG
Editeur : Square Enix
28 Oct 2016

28 Oct 2016

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours