JeuxActuJeuxActu.com



Test également disponible sur : PC - GameCube - Wii U

Test Super Mario Maker : et vos envies prennent vie !

Test Super Mario Maker sur Wii U Hit JeuxActu
La Note
note Super Mario Maker 17 20
Sans pour autant livrer tous les secrets de fabrication de Nintendo en matière de plates-formes - ne soyons pas naïfs -, Super Mario Maker nous met le pied à l'étrier avec une efficacité redoutable. Accessible, limite basique quand on le prend en main pour la première fois, le jeu laisse exploser toute sa puissance au fil des créations et des combinaisons d'items trouvées ; ce qui pousse à concevoir d'autres stages encore et encore, quitte à s'inspirer de ceux réalisés par une communauté débordante d'imagination. Le GamePad démontre ici qu'il est loin d'être mort, et même si ce n'est pas l'essentiel, l'aspect visuel du titre participe à toute cette magie ambiante. Mais Super Mario Maker, c'est aussi la frustration, celle qui vous bouffe le cerveau quand vous ne parvenez pas à franchir un niveau créé par un autre Maker. Le côté obscur du jeu, assurément. Mais à côté de ça, le fait que le patron du level design nous donne les clés de sa maison est une opportunité qui ne se représentera pas deux fois. Autant la saisir.
Retrouvez plus bas la suite de notre test de Super Mario Maker

Les plus
  • Une ergonomie à montrer dans toutes les écoles
  • L'écran-titre
  • La qualité de l'interface
  • La dimension sociale
  • Addictif au possible
  • Les nombreux didacticiels
  • Des combinaisons d'items à l'infini
  • Pouvoir pourrir la vie des autres utilisateurs
  • Le GamePad à la fête...
Les moins
  • ...mais on ne regarde plus la TV à force
  • La frustration extrême
  • Les amiibo anecdotiques
  • Se faire pourrir la vie par les autres utilisateurs


Le Test
Quand ça parle level design entre gens de bonne compagnie, Nintendo fait souvent figure de référence absolue, surtout lorsque Mario est cité en exemple. Une licence qui, dans le royaume des jeux de plates-formes, ne s'est jamais départie du génie de Shigeru Miyamoto et Takashi Tezuka, deux monstres sacrés que l'on ne présente plus. Pour permettre au commun des mortels de mieux comprendre les rouages de cette excellence créatrice, la firme de Kyoto a décidé de sortir de son chapeau Super Mario Maker dont le concept est on ne peut plus simple : créer ses propres niveaux Mario. Elémentaire sur le papier, le principe s'avère génial une fois le GamePad dans les mains.

Super Mario MakerPuisque la transparence semble être la raison de vivre des chevaliers blancs aujourd'hui, on reconnaît volontiers que Super Mario Maker ne nous a pas fait rêver au moment de son annonce à l'E3 2014. La faute, c'est vrai, à une démo ultra light dans laquelle très peu d'outils de création étaient disponibles. En fait, Nintendo ne faisait que suivre la ligne de conduite qu'il s'était fixé, à savoir révéler progressivement tout le potentiel de son éditeur de levels afin que les architectes en herbe en intègrent correctement les bases. Autrement dit, l'ensemble du contenu de Super Mario Maker n'est pas accessible dès le départ, et ce n'est que de manière quotidienne que sont distillés les différents éléments du jeu. Une façon de procéder qui a de quoi faire grincer des dents quand on a déjà une idée précise des stages que l'on souhaite concevoir, mais que l'on finit par apprécier tant les combinaisons paraissent infinies ne serait-ce qu'avec une dizaine d'items. NDA oblige, nous ne sommes pas autorisés à parler de tous les objets et autres bonus inclus dans Super Mario Maker, mais l'essentiel a été dit ces dernières semaines de toute façon. Quatre univers (Super Mario Bros., Super Mario Bros. 3, Super Mario World, New Super Mario Bros. U), six types de décors (Plein air, Souterrain, Aquatique, Manoir hanté, Forteresse volante, Château), une trentaine d'ennemis et d'items, plus de dix power-ups, la possibilité de déterminer la vitesse du scrolling ou le temps imparti pour boucler le niveau ; le champ d'action laissé aux joueurs est tout bonnement énorme. Ah oui, il y aussi la sonothèque grâce à laquelle on peut modifier les effets sonores, sachant que le micro du GamePad permet d'en enregistrer soi-même. Naturellement, la compatibilité avec les amiibo est de mise et les figurines servent surtout à transformer Mario en l'un des personnages qu'elles représentent - Samus, Bowser, Peach, Luigi, Donkey Kong, Kirby par exemple. Exact, ça ne sert pas à grand-chose.

 

Au-delà de la richesse de son contenu, Super Mario Maker frappe avant tout par son ergonomie. Tout part du stylet et de l'écran tactile du GamePad où l'interface est d'une clarté exemplaire.

 

Super Mario MakerAu-delà de la richesse de son contenu, Super Mario Maker frappe avant tout par son ergonomie. Tout part du stylet et de l'écran tactile du GamePad où l'interface est d'une clarté exemplaire. La bande supérieure est consacrée aux objets que l'on éparpille à travers le stage, tandis que l'espace en haut à gauche permet de jongler d'un claquement de doigts entre les univers/types de décors. La bande inférieure, quant à elle, dispose d'une timeline utile pour rechercher une zone particulière. On note aussi la présence d'une gomme en cas d'erreur, d'un chien pour annuler la dernière action, d'une fonction copier-coller ou encore d'une fusée si l'on souhaite tout effacer et partir d'une feuille blanche. L'ensemble fonctionne avec une fluidité irréprochable et on peut, à n'importe quel moment, tester un passage du niveau avant de revenir au processus de création sans le moindre temps de chargement. Un vrai régal. Une fois le stage réalisé, il suffit de cliquer sur l'icône du Robostock pour le nommer et le sauvegarder ; une opération qui, là encore, est quasi instantanée. Ce qui est sacrément fabuleux avec Super Mario Maker, c'est cette approche pédagogique du level design qui nous scotche à l'écran. Il y a toujours quelque chose à supprimer, à déplacer, à rectifier pour que la progression dans le niveau demeure cohérente. Le premier jet n'est jamais le bon, d'autant que certaines fusions d'items sont assez improbables, voire jamais vues dans un jeu Mario. Saisir le comportement et les effets de tout ce petit monde est primordial afin d'être en mesure de créer des levels dignes d'intérêt, et il ne faut donc pas hésiter à agiter légèrement le stylet une fois un objet sélectionné pour accéder à ses caractéristiques secondaires. Bowser qui devient Bowser Jr., la tortue verte qui se transforme en tortue rouge, la plante piranha classique qui se met à cracher du jeu ou encore le Frère Marto qui devient le Frère Sumo ; les déclinaisons sont multiples.

 

MOVIE MAKER


Super Mario MakerCe déluge de contenu ne doit pas faire oublier qu'il faut se mettre à la place de ceux qui vont explorer notre chef-d'oeuvre pour la première fois, en tenant compte des erreurs qu'ils seront susceptibles de faire, néophytes ou pas. Grâce aux réactions de Madame par exemple, on s'apercevra que la difficulté est beaucoup trop élevée et qu'il est préférable d'ajouter un ou deux power-ups pour que le niveau ne soit pas rebutant. Idem en ce qui concerne les chemins alternatifs : offrir différentes manières d'atteindre un point de chute permet d'aborder le stage sous plusieurs angles. Récompenser un joueur qui aura emprunté la voie la plus difficile par un bonus avantageux est une option envisageable, qui donne plus de relief à un stage linéaire de prime abord. Tout peut être analysé et scruté, notamment grâce aux croix rouges qui indiquent les différents endroits où sont morts les prétendants, ou bien alors le Mario en surimpression avec lequel chaque élément sera placé au pixel près. Malgré tout, même après plusieurs heures de pratique, on a toujours cette désagréable impression d'être à l'ouest, de ne pas faire aussi bien que les talents de Kyoto même si leur arriver à l'orteil serait déjà un miracle. C'est comme si on voulait nous démontrer que l'efficacité d'un éditeur de niveaux ne faisait pas tout, et que savoir utiliser sa matière grise était tout aussi indispensable. L'inspiration, on peut la trouver du côté de la communauté, l'autre gros point fort de Super Mario Maker. Les serveurs ouverts pour cette version test abritent quelques pépites qui valent le détour, comme ce stage aux allures de shoot'em up. Il y a également celui où le but est d'esquiver à tout prix les champignons pour se faufiler à travers des passages étroits, ou encore ce niveau qui imite à la perfection l'univers Donkey Kong. On trouve de tout dans la rubrique "Stages du monde" donc, et les utilisateurs sont mêmes invités à attribuer une étoile (et laisser un commentaire) aux levels qui le méritent, histoire de ne pas mélanger les torchons et les serviettes.

 

Perso, on n'a pris aucun plaisir à se coltiner des stages en mode die & retry qui, pourtant, étaient bien notés par la communauté.

 

Super Mario MakerC'est clair et net : les créations qui ne susciteront pas suffisamment d'engouement seront retirés au bout de quelques semaines, sachant qu'accumuler les étoiles permet d'augmenter le nombre de stages (10 au départ) que l'on peut partager en ligne. De cette manière, Nintendo s'assure un réservoir de qualité même si ça reste subjectif. Perso, on n'a pris aucun plaisir à se coltiner des stages en mode die & retry qui, pourtant, étaient bien notés par la communauté. La seule chance de s'en sortir est de les connaître par coeur, surtout avec la vitesse du scrolling réglée au max, une tonne d'ennemis à l'écran et le chrono qui défile à la vitesse de la lumière. Gavant. En guise de garde-fou, il est demandé de jouer à son propre niveau et de le terminer avant sa publication en ligne, pour prouver en quelque sorte qu'il y a moyen d'en voir le bout. Une restriction bienvenue mais qui n'endigue pas totalement cette frustration que génère Super Mario Maker : ce qui semblera évident pour les créateurs ne le sera pas forcément pour les autres. Quoi qu'il en soit, différents filtres sont disponibles pour trouver son bonheur (levels les plus populaires, les mieux notés, qui viennent d'être publiés, niveau de difficulté entre autres), et ceux qui craignent ne pas retrouver un stage qu'ils ont particulièrement apprécié peuvent toujours le télécharger sur la console. Les Makers ont eux aussi droit à leur propre liste, et là encore il est possible de les classer en fonction des étoiles obtenues et de la région géographique (mondial ou local). Bien sûr, le jeu ne contient pas que des créations venues des quatre coins de la planète mais dispose également de niveaux made in Nintendo - une centaine plus exactement accessibles via le mode "Défi des 10 Mario". Le but est d'en boucler huit (sélectionnés au hasard) avec dix vies en poche,  des 1up pouvant être récupérés sur le chemin.

 

CHEZ MARIO, IL Y A TOUT CE QU'IL FAUT

 

Super Mario MakerComme on peut s'en douter, l'équivalent existe pour les stages créés par les joueurs, sauf qu'il faudra passer par le mode "Défi des 100 Mario". Cette fois-ci, on aura le choix entre trois parcours avec un nombre de niveaux allant de huit (Facile) à seize (Normal et Expert). Comment le niveau de difficulté de chaque level est défini ? Tout simplement à partir du ratio nombre de tentatives/réussite. Evidemment. Si accorder pas moins de cent vies peut sembler hyper généreux en Facile, on peut vous garantir qu'en Expert ce n'est pas suffisant pour plier l'affaire. Avec la foultitude d'esprits tordus qui traînent sur les serveurs, il y a des niveaux qui donnent vraiment mal à la tête. D'ailleurs, il suffit de jeter un oeil à certaines statistiques (plus de 800 échecs pour quelque 1 000 tentatives et 300 stages joués) pour comprendre que les game over s'accumulent à une vitesse folle. Heureusement, en maintenant la touche -, on peut changer de stage si l'on bute trop longtemps sur un même niveau. Et pour ceux qui préfèrent prendre l'air pour revenir encore plus forts, notons qu'il est possible de reprendre la partie là où on l'a laissée. Sur le plan technique, il n'y a pas grand-chose à reprocher à Super Mario Maker. Que ce soit en mode 8-bit (Super Mario Bros.) ou avec un aspect graphique plus récent (New Super Mario Bros. U), le jeu a clairement de la gueule et chaque univers dispose de sa propre identité visuelle. L'animation n'est jamais prise en défaut et certains effets sont vraiment bien fichus. Nintendo est réputé pour ne jamais transiger avec le gameplay, et Super Mario ne fait pas exception. Plus concrètement, la physique de chaque épisode Mario a été conservée ; la prise d'élan ne sera donc pas la même dans Super Mario Bros. que dans Super Mario Bros. 3 par exemple. Pareil pour certains mouvements qui seront présents dans certains univers et pas d'autres. Enfin, impossible de ne pas évoquer le précieux artbook livré avec le jeu, et dans lequel sont dissimulés des codes à saisir pour accéder aux conseils des maîtres. Un autre moyen d'approcher la perfection.

 


Laurely Birba par Laurely Birba
le vendredi 11 septembre 2015, 23:49
Suivre ce rédacteur sur


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
80% Excité


À découvrir également
Autres articles

Il recrée entièrement Super Mario Land de la Game Boy dans Super Mario Maker ! Un joueur et créateur de Super Mario Maker s'est lancé dans la réalisation du tout premier Super Mario Land sur GameBoy à l'aide des outils fournis par le jeu. Et le résultat est assez bluffant, même si tout n'est pas d'origine. 07/01/2017, 14:32
Super Mario Maker : Shaun le mouton arrive en tant que perso jouable Nintendo continue les clins d'oeil dans son Super Mario Maker, puisque la firme de Kyoto annonce un partenariat avec le studio Aardman pour intégrer Shaun le mouton comme personnage jouable. 02/06/2016, 20:01


Derniers commentaires
Par Xavnours le Vendredi 9 Octobre 2015, 19:37
stage cours mais très efficace, donnez moi votre avis dans les commentaires
nom: La peur n'empeche pas le danger
ID: 0377-0000-0082-4365


Répondre
-
voter voter

Par sosolegeek le Mercredi 16 Septembre 2015, 16:37

likeSmall
Une version 3DS serait super...

Répondre
-
voter voter

Par coquillage fermer le Dimanche 13 Septembre 2015, 18:03
pff j'ai fait dix stages 0 etoiles je vend le jeu je suis degouter ma vie etait fonder sur ce jeuj'avais un avenir devenir mario maker celi avec 10000000 etoiles mon reve ce brise avec 0 etoil bloque merci nintendo.

Répondre
-
voter voter

Par Retrogaamer le Jeudi 10 Septembre 2015, 16:43
Pour ceux que ça intéresserait:

ID de stage.

BB51 0000 0011 4EF2

A9D5 0000 0010 198A

5883 0000 0010 3ACC

F600 0000 0010 19CF

Le dernier est bien hardcore :)


Répondre
-
voter voter

Par Retrogaamer le Jeudi 10 Septembre 2015, 16:38
Jayhem a écrit:Je ne le prendrai pas car je n'ai pas le temps de m'y consacrer suffisemment pour vraiment l'exploiter, mais c'est vrai que cela vient clore tout intérêt à un hypothétique prochain Mario en 2d puisqu'on peut ici créer le notre.Par contre, je demande l'avis des joueurs concernés, la diversité des niveaux à créer et le potential creatif en general me semble beaucoup plus restraint que dans des jeux comme Little Big Planet, non?


C'est peut-être le but d'arrêter la série des "new super mario". Par ce qu'après les opus Wii et DS qu'étaient excellent, ceux sur Wii U et 3DS sont quasi-identiques et sans plus d'intêret. Là, on peut créer ses niveaux "new super mario" mais surtout on peut re-créer des niveaux Nes et super nintendo, et ça pour moi c'est vraiment le fantasme! :)

Je connais pas "little big planet", mais pour l'instant(et j'ai pas encore tout débloqué), y a pas mal de potentiel. :)


Répondre
-
voter voter

Par Jayhem le Jeudi 10 Septembre 2015, 14:56
Je ne le prendrai pas car je n'ai pas le temps de m'y consacrer suffisemment pour vraiment l'exploiter, mais c'est vrai que cela vient clore tout intérêt à un hypothétique prochain Mario en 2d puisqu'on peut ici créer le notre.

Par contre, je demande l'avis des joueurs concernés, la diversité des niveaux à créer et le potential creatif en general me semble beaucoup plus restraint que dans des jeux comme Little Big Planet, non?


Répondre
-
voter voter

Par SuzuKube le Dimanche 6 Septembre 2015, 19:01

likeSmall
cocoplax a écrit:"Grâce aux réactions de Madame par exemple, on s'apercevra que la difficulté est beaucoup trop élevée" mais sérieux qu'est-ce que c'est que ce commentaire de beauf ? #années50


J'avoue, j'vais me faire démonter la tête si ma dame lit ce test !


Répondre
-
voter voter

Par cocoplax le Samedi 5 Septembre 2015, 8:38
"Grâce aux réactions de Madame par exemple, on s'apercevra que la difficulté est beaucoup trop élevée" mais sérieux qu'est-ce que c'est que ce commentaire de beauf ? #années50

Répondre
-
voter voter

Par NovapolisJade le Vendredi 4 Septembre 2015, 23:42

likeSmall 76
Bravo Clap Clap Nintendo !!!! C'est genial comme concept.....
Le même concept sur d'autres jeux 2D castlevania et même voir plus ambitieux...
Des mods etc


Répondre
-
voter voter

Par Jeuxactusdd le Vendredi 4 Septembre 2015, 20:22
Donc techniquement ça ne servira plus à rien que nintendo fasse desmario 2D ? Vu qu'on peux créer et jouer à tout les niveaux de nos rêves, jouer à un autre jeux mario 2D serait inutile !

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 12 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Super Mario Maker

Jeu : Gestion
Editeur : Nintendo
Développeur : Nintendo
11 Sept 2015

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Les vidéos
 
Super Mario Maker : une nouvelle vidéo dans laquelle Tezuka et Miyamoto s'amusent avec le jeu
Super Mario Maker : tout ce qu'il faut savoir sur la mise à jour du 22 décembre Super Mario Maker : tout ce qu'il faut savoir sur la mise à jour du 22 décembre
Super Mario Maker : Mercedes s'incruste dans le jeu avec la GLA Super Mario Maker : Mercedes s'incruste dans le jeu avec la voiture GLA
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours