JeuxActuJeuxActu.com



Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4

SteelSeries Arctis 3 : on a testé le casque gaming, le digne remplaçant du Siberia V2 ?

Test SteelSeries Arctis 3 : le digne remplaçant du Siberia V2 ?


Très inspiré par son prédécésseur le Siberia V2, l'Arctis 3 est un casque simple qui fait honnêtement le travail pour la plupart des joueurs. Léger et discret au point de pouvoir servir de casque-audio une fois dans la rue, il n'est néamoins pas le périphérique le plus raffiné pour les gamers exigeants. On regrettera simplement l'abandon du cordon renforcé de l'oreillette du Siberia V2 au profit d'un connecteur propriétaire qui a tendence à se détacher, ou à souffir de faux-contacts lorsqu'on a des mouvements un peu brusques. Il faudra en prendre soin, et éviter à tout prix de trop tirer sur le cordon. Hormis ce défaut, l'Arctis 3 reste un très bon casque à l'encombrement réduit, qu'on peut conseiller sans soucis à la plupart des gamers qui ne veulent pas se ruiner dans un périphérique bourré d'options qui peuvent paraître plus secondaires.

Les plus
  • Poids contenu
  • Confort
  • Son neutre
  • Micro de bonne qualité
  • Strap personnalisable
  • Pièces détachées facilement remplaçables
Les moins
  • 100€ tout de même
  • Le connecteur maison qui peut se décrocher et avoir des faux contacts au niveau de l’oreillette gauche.
  • L’obligation de passer par le logiciel propriétaire SteelSeries pour pouvoir profiter du 7.1


Le Test

La firme danoise Steelseries vient de refondre complètement sa gamme de casques gaming pour 2017. L’heure de faire nos adieux aux excellents Sibera et de souhaiter la bienvenue à la gamme Arctis qui prend désormais la relève. Cette collection se décline en trois modèles : les Arctis 3, 5 et 7. Nous avons reçu le casque d’entrée de gamme, à savoir le Arctis 3, sachant que le 5 propose en plus un branchement USB et un éclairage RGB, tandis que le 7 est une version sans-fil.


Comme toujours avec Steelseries, notre Arctis 3 arrive dans un joli packaging minimaliste qui fleure bon le design scandinave. Au déballage, on tombe directement sur le casque, tandis que les câbles sont situés au fond de la boîte. On trouve le câble propriétaire Steelseries qui se relie au casque, sachant qu’on peut y adapter deux jacks différents dessus. Il y a soit le couple classique avec un jack son stéréo et un jack micro pour brancher l’Arctis sur votre tour, soit un jack 3-way qui permet d’utiliser le casque sur un PC portable n’offrant qu’une seule prise Jack. Une bonne initiative de la part du fabricant danois puisque quelle que soit la connectique de votre ordinateur, l’Arctis 3 pourra s’y adapter sans problème.

 

SteelSeriesAu niveau design, le Arctis 3 est un casque vraiment sobre, surtout lorsqu’on le compare à ce qui se fait dans l’univers du gaming. On peut parfaitement s’en servir dehors ou dans le métro, sans que personne ne fasse attention à nous. Le revêtement arbore un discret gris mat, tandis que les oreillettes sont recouvertes d’une sorte de gomme très agréable au toucher. Comme toujours chez Steelseries, le micro est rétractable et vient se cacher discrètement dans l’oreillette gauche lorsqu’il n’est pas en service. En plus du micro, l’oreillette gauche abrite également une molette de réglage du son, un port jack 3.5 afin de pouvoir partager le signal avec un ami, et un bouton pour désactiver le micro (mute). Une fois sur le crâne, on découvre un casque très léger qui isole plutôt bien des bruits extérieurs sans pour autant exercer une forte pression sur le crâne. Niveau maintien, on retrouve le système à sangles issu des Siberia, sauf qu’ici, il s’agit d’un strap de masque de ski qu’on règle soi-même via des pads velcro. Même après de très longues heures, le confort reste impérial : on n’a pas chaud aux oreilles, tandis que le casque se fait vite oublier.

 

SteelSeriesEn ce qui concerne le son, l’Arctis 3 propose du 7.1 émulé à condition de passer par le logiciel propriétaire de Steelseries (SteelSeries Engine). Mais le gain n’est pas vraiment fou comparé à d’autres casques, et carrément incomparable à un vrai set-up d’enceintes 7.1. Utilisé en stéréo, l’Arctis fait forte impression. Le son est bon, avec un rendu équilibré très plaisant à l’oreille. On est loin des casques genre Monster Beats qui boostent à mort les basses pour un rendu final assez inégal. Quoi que vous fassiez, l’Arctis se pliera sans rechigner à l’utilisation, tandis que les amateurs de basses bien grasses n’auront qu’à passer par un égaliseur logiciel (ou le SteelSeries Engine) pour modifier le rendu audio. Le micro est pour sa part de bonne facture sans disposer de fioritures. Le son est clair, mais l’atténuation du bruit ambiant reste en dessous des meilleurs micros. Aucun problème si vous jouez tranquillement dans une pièce isolée, plus problématique si il y a vraiment du bruit ambiant. Néanmoins le système pour le rétracter est bien fait, tandis que le bouton mute sur le casque permet de manger des chips sans briser les tympans de tout le serveur TeamSpeak.

 

SteelSeries

 

CASQUE

Haut-parleurs néodyme : 40mm 

Réponse de fréquence du casque : 20 - 22000 Hz 

Sensibilité du casque : 98db 

Impédance du casque : 32 Ohm 

Taux de distorsion harmonique du casque : < 3% 

Contrôle du volume du casque : Sur écouteur

 

MICRO 

Réponse de fréquence du micro : 100 Hz - 10 000 Hz 

Type de micro : Bidirectionnel 

Sensibilité du micro : -48 dB 

Impédance du micro : 2200 Ohm 

Élimination du bruit du micro : Oui 

Emplacement du micro : Rétractable 

Bouton silence du micro : Sur écouteur 

CONNECTIQUE

Type de connecteur : Prise double 3,5 mm, 3 pôles ou prise simple 3,5 mm, 4 pôles via l'adaptateur inclus 

Longueur du câble : 3m, 10ft 

Matière du câble : Caoutchouc 

Adaptateur : Prise simple 3,5 mm, 4 pôles 

Prise jack de partage : Oui 

Câble amovible : Oui 

 

LA NOTE JEUXACTU : 3/5

Très inspiré par son prédécésseur le Siberia V2, l'Arctis 3 est un casque simple qui fait honnêtement le travail pour la plupart des joueurs. Léger et discret au point de pouvoir servir de casque-audio une fois dans la rue, il n'est néamoins pas le périphérique le plus raffiné pour les gamers exigeants. On regrettera simplement l'abandon du cordon renforcé de l'oreillette du Siberia V2 au profit d'un connecteur propriétaire qui a tendence à se détacher, ou à souffir de faux-contacts lorsqu'on a des mouvements un peu brusques. Il faudra en prendre soin, et éviter à tout prix de trop tirer sur le cordon. Hormis ce défaut, l'Arctis 3 reste un très bon casque à l'encombrement réduit, qu'on peut conseiller sans soucis à la plupart des gamers qui ne veulent pas se ruiner dans un périphérique bourré d'options qui peuvent paraître plus secondaires.


Damien Greffet par Damien Greffet
le mardi 7 février 2017, 19:48


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Steelseries : voici les nouveaux tapis de souris QcK et QcK + Limited Steelseries nous dévoile aujourd'hui deux nouveaux tapis de souris (ou surfaces de jeu pour reprendre le terme marketing) assez sympathiques. Il s'agit du QcK Limited et du QcK + Limited, deux tapis textiles haut de gamme. 07/12/2016, 17:29



Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







SteelSeries

Zone Membres

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.