JeuxActuJeuxActu.com



Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4

Test Shiness The Lightning Kingdom : le jeu qui a visé trop haut...

Test Shiness The Lightning Kingdom sur PS4, Xbox One et PC
La Note
12 20

Shiness : The Lightning Kingdom renvoie principalement le sentiment d'un jeu qui n'a pas su se trouver et surtout se canaliser. En partant un peu dans tous les sens, les développeurs ont établi une liste de promesses excitante, mais où rien n'est finalement bien ficelé. Déception claire, Shiness est un jeu joli à regarder, mais terriblement frustrant à jouer. Des combats prometteurs ruinés par une caméra déplorable, des quêtes gâchées par d'incessants allers-retours, un environnement à la DA séduisante saboté par un level-design simpliste et des polygones réalisés à la truelle, chaque bonne idée est finalement mise à mal par une mauvaise réalisation ou par des problèmes techniques. Finalement, seul le scénario a retenu notre attention, hommage aux classiques du RPG, mais il ne séduira que les adeptes de la lecture, puisque 90% du jeu est livré via des dialogues écrits, ponctués par de trop rares cinématiques ou les personnages parlent. Shiness est finalement un excellent exemple d'un studio qui n'a pas su se limiter pour focaliser ses ressources sur certains points qui pourraient être facilement corrigés (comme les combats).


Les plus
  • Scénario classique mais prenant
  • Un direction artistique qui claque
  • Un Chara-Design carrément réussi
  • La BO tout à fait sympathique
  • La grande personnalisation des personnages via les aptitudes
  • Le système de combat complet et exigeant...
Les moins
  • ...mais gâché par la caméra
  • Beaucoup trop d'allers-retours sur la map
  • Un level-design qui manque d'inspiration
  • Des bugs dans tous les sens
  • Des énigmes et des passage plate-forme trop anecdotiques
  • Des polygones taillés à la serpe
  • Pas mal de lecture (pour ceux que cela dérange)


Le Test

Edité par Focus Home Interactive, Shiness : The Lightning Kingdom est l'exemple même de l'intérêt des studios indépendants. Un concept attrayant, une campagne de financement Kickstarter qui a attirée plus de 3 000 donateurs pour un montant total de 139 865$ et enfin une french touch qui doit faire basculer le cœur et la raison du gamer. Tous les ingrédients étaient là pour une faire une pépite. Après trois ans de développement, Ynnis Interactive a-t-il livré un RPG à la française qui tient toutes ses promesses ? Voici notre verdict dans ce test.


Shiness : The Lightning KingdomDirectement tiré du manga de Samir Rebib, Shiness : The Lightning Kingdom nous fait entrer dans un scénario plutôt bien ficelé qui commence par un bête accident. Alors que Chado et son mécanicien Poky voyagent à bord de leur ballon dirigeable, des phénomènes étranges déstabilisent l'aéronef, l'envoyant au tapis. Si le tutoriel consiste à réunir les deux personnages, sachez que l'histoire les fera rencontrer une demoiselle du nom de Rosalya avec qui ils se trouveront un objectif commun. A fur et à mesure de l'aventure, les deux Wakis passeront de personnages peu appréciés à de véritables héros, dans une trame très classique mais plaisante. Sans rien spoiler, l'histoire est vraiment bien taillée avec beaucoup de personnages et un déroulé plutôt intéressant qui motive le joueur à progresser dans le jeu. D'ailleurs, dès les premiers instants, on se rend compte que le studio a clairement visé très haut pour son jeu avec un environnement 3D, disposant d'une jolie direction artistique, des phases d'action, d'infiltration, de plate-forme, de combat, plein d'aspects RPG, et même quelques énigmes. Un véritable fourre-tout qui dénote aussi une petite incertitude quant à la direction à donner au jeu, tant d'ambition semblant presque impossible pour un studio de l'envergure d'Enigami. 

 

RADIO NOSTALGIE

 

Shiness : The Lightning KingdomLes premiers instants dans Shiness sont plutôt plaisant, notamment grâce au moteur Unreal Engine 4 qui offre à nos yeux un environnement très plaisant et coloré, parfait hommage aux jeux d'action de la fin des années 90 et du début des années 2000 dont viennent tout droit les polygones modélisés, tranchant avec les productions actuelles. Un peu comme The Legend of Zelda : Ocarina of Time, Shiness nous permet de nous promener dans un ensemble de zones et de couloirs qui composent une trame implicite qu'il faut suivre pour pouvoir progresser dans le jeu. Il faudra d'ailleurs tirer parti des capacités de nos deux Wakis pour pouvoir ouvrir des portes. Chado peut invoquer des menhirs qu'il peut déposer ou envoyer sur des interrupteurs (ou sur les ennemis avant d'attaquer), tandis que Poky le mécanicien dispose d'une clef de douze magique, capable de manipuler les forces générés par certains artéfacts, afin d'actionner moult mécanismes. Pas de quoi se faire frire la cervelle néanmoins, la plupart des puzzles sont extrêmement simples, et on passe finalement plus de temps à localiser les interrupteurs qu'à se demander comment les activer. Ceci permet aussi d'explorer les environnements, mais malheureusement, si l'approche d'un Ocarina of Time était révolutionnaire sur Nintendo 64, le temps a filé, et désormais le level-design et l'environnement en général n'ont pas grand-chose à apporter au delà de la direction artistique. Généralement très simples, les différentes zones ne proposent pas véritablement de point d'intérêt qui retienne le regard, ou qui marque l'esprit.
 

Oui, à cause du million d'allers-retours qu'on fait, Shiness devient chiant à jouer, seuls les plus motivés continuant leur aventure après quelques heures de jeu.


Shiness : The Lightning KingdomUn manque de piquant qui s'avère très rébarbatif à la longue, surtout lorsqu'on comprend que la plupart des quêtes nous imposent de très (trop) nombreux allers-retours à travers la map. Pas question de fast-travel ici, il faudra tout vous peler en sprintant, et en priant pour que les mobs qui jonchent la route (et que vous avez déjà éclaté 50 fois) ne se jettent pas sur vous, ce qui fait perdre encore plus de temps. Malheureusement, ces incessants allers-retours représentent une part très importante du jeu, les quêtes ayant toujours plus ou moins la même structure. On passe donc 90% de son temps à courir pour traverser des zones déjà arpentés des dizaines de fois, ce qui provoque très rapidement un sentiment de lassitude, qui s'estompe pour laisser place à une vraie déception entamant sérieusement la motivation du joueur. Oui, à cause du million d'allers-retours qu'on fait, Shiness devient chiant à jouer, seuls les plus motivés continuant leur aventure après quelques heures de jeu. Ce n'est d'ailleurs pas tout, car si les quêtes sont une véritable tannée, le jeu est bardé de bugs. Il peut s'agir d'inesthétiques bugs de collision, ou de plus embêtants problèmes, comme votre personnage qui reste coincé entre deux racines, quand il ne passe tout simplement pas au travers de la map. Malheureusement pour vous, pas de sauvegarde automatique, il faudra en cas de mort ou de problème recommencer depuis votre dernier point de sauvegarde manuelle. En conséquence, on joue la peur au ventre, en sauvegardant à chaque fois que c'est possible, et en se gardant bien d'approcher les parois ou les jointures des textures qui peuvent entraîner des bugs.  

 

FIGHT CLUB

 

Shiness : The Lightning KingdomHeureusement, Shiness propose un système de combat plutôt bien pensé qui reprend plus ou moins les concepts de la série Naruto. Dès qu'un ennemis vous repère, le combat s'engage directement, avec un espèce de champ de force qui délimite une arène assez réduite dans laquelle il va falloir se battre. Tout est basé sur un système de combos de coups mêlant poings et pieds dans lequel le timing s'avère crucial. Demandant un véritable skill, les enchaînements sont assez difficiles à effectuer et les parades et autres contres devront êtres placés à la milliseconde pour fonctionner. Il faudra aussi faire très attention aux différentes jauges : le Shi vous permettra d'effectuer certaines attaques liées à vos pouvoirs, mais aussi de renvoyer les projectiles. Pour ne jamais se trouver à court de Shi, il faudra asséner des coups classiques, ce qui oblige à trouver un bon équilibre entre pouvoirs et attaques simples. Des attaques élémentaires sont également disponibles, chaque élément disposant de son propre quota de mana. Pour pouvoir récupérer de la magie élémentaire, il faudra cette fois faire attention à la couleur du champ de force qui entoure l'arène, celui ci-changeant de manière régulière. Chaque couleur permettant de recharger le mana de l'élément correspondant, il faudra garder un œil sur l'ennemi et un sur le décor afin de profiter des attaques les plus puissantes, surtout que certaines couleurs n'apparaissent pas. On s'est ainsi retrouvé en mauvaise posture avec un personnage équipé de capacités eau sans que l'arène ne passe au bleu.
 

Sur le papier, le système est excellent et exigeant, mais malheureusement, on passera plus de temps à pester qu'à s'amuser. La faute principalement à une caméra désastreuse et à des décors qui ne deviennent jamais transparents.


Shiness : The Lightning KingdomPour parer à cet écueil, on pourra aussi changer dynamiquement de personnage, entre les deux Wakis, mais aussi en optant pour le sidekick du moment qui dispose lui aussi de son style de combat propre. L'art de la guerre passera par une équipe homogène, avec différents personnages auquel on attribuera avec science capacités et pouvoirs pour maximiser ses chances. Sur le papier, le système est excellent et exigeant, mais malheureusement, on passera plus de temps à pester qu'à s'amuser. La faute principalement à une caméra désastreuse et à des décors qui ne deviennent jamais transparents. Vous l'avez deviné, on se retrouvera souvent à se faire maltraiter par un ennemi qu'on ne peut pas voir, la caméra étant bloquée derrière un tronc d'arbre ou un rocher. De même, la caméra ne peut jamais sortir de l'arène, dès que les combats ont lieu ailleurs qu'au centre de l'arène,  on dispose d'angles de vue assez dérangeants. Cela aurait pu être passable avec un sytème de combat moins porté sur le timing, mais en l'état, ces problèmes de vue auront tôt fait de vous faire perdre énormément de vie, donnant naissance à un sentiment de frustration très présent. Certains combats en deviennent extrêmement ardus puisque face à des ennemis plus forts et plus rapides, on ne dispose tout simplement pas des outils pour pouvoir mener un affrontement correct.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Furieux


À découvrir également
Autres articles

Shiness The Lightning Kingdom : une vidéo pour célébrer la sortie du jeu Disponible dès à présent sur Xbox One, PC et PS4, Shiness : The Lightning Kingdom s'offre un trailer de lancement que l'on vous invite à découvrir sans plus attendre. 18/04/2017, 12:58
Shiness The Lightning Kingdom : une vidéo qui fait le tour des personnages jouables Focus Home Interactive reprend la campagne promotionnelle de Shiness : The Lightning Kingdom, et dévoile une toute nouvelle vidéo qui fait le tour des personnages jouables. 07/04/2017, 12:28


Derniers commentaires
Par Trikkar le Mardi 25 Avril 2017, 12:42
Y a des gens qui ont kickstarté cette laideur?

Répondre
-
voter voter

Par Cueno-bueno le Lundi 24 Avril 2017, 16:42
Mon dieu ces graphismes d'un autre âge et surtout cette DA digne d'un dessin animé générique de Gulli...

Répondre
-
voter voter

Par n64fan le Lundi 24 Avril 2017, 15:55
La réalisation a l'air sacrément datée, mais en même temps avec 140 000 $ d'investissement... Une fois payé les pcs et les serveurs il devait plus rester grand chose :/
Un jeu moyen de plus qui se noie au milieu de toutes les superproductions disponibles...


Répondre
-
voter voter

Par Mario-59 le Lundi 24 Avril 2017, 15:38
je suis d'accord avec le test malheureusement ! je l'ai pris est j'en suis très déçu dommage...

Répondre
-
voter voter
3

>> Voir les 4 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Shiness : The Lightning Kingdom

Jeu : RPG
Editeur : Focus Home Interactive
Développeur : Enigami
18 Avr 2016

18 Avr 2016

18 Avr 2016

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.