JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4

Test Sebastien Loeb Rallye Evo : champion du monde des rallyes?

Test Sebastien Loeb Rallye Evo sur PS4
La Note
15 20

Sebastien Loeb Rallye Evo est sans conteste un retour aux affaires de la part de Milestone, qui nous livre enfin ici un jeu de rallye valable. Avec un contenu pléthorique, le studio transalpin frappe un grand coup dans cette niche du jeu de course en incluant toutes les voitures qui ont fait la légende du rallye, ainsi qu'un nombre respectable de spéciales et un hommage appuyé au plus grand pilote français. On regrettera tout de même ce feeling d'avoir le cul entre deux chaises dégagé par le titre, qu'il s'agisse de la physique plutôt pas mal ou des dégâts totalement improbables (mention à la Lancia Stratos qui se cabre à la verticale à chaque impact frontal). Avec une approche résolument arcade, Sebastien Loeb Rallye Evo devrait réconcilier les amateurs de jeu de rallye avec les productions du studio italien, et attirer les fans du nonuple champion du monde avec son contenu dédié. Les amateurs de simulation plus pointue se dirigeront pour leur part vers le DIRT Rally de chez Codemasters.


Les plus
  • Contenu pléthorique
  • Garage fourni
  • Co-pilote qui n'a pas été négligé
  • Fan-service pour Sébastien Loeb
  • Vues cockpit de qualité
Les moins
  • Un moteur graphique qui commence à dater
  • Le système de dégâts trop permissif
  • Le manque de bruitage et de vibrations pour les pneus
  • Des menus et un mode carrière intégralement recyclés de RIDE
  • Retour de force minable sur les volants


Le Test

Lorsqu'on associe le studio de développement Milestone aux jeux de rallye, c'est plus souvent à un résultat médiocre que l'on s'attend, avec une finition douteuse en prime. Les nombreux épisodes de la série WRC (avant qu'elle ne soit délocalisée chez Kylotonn) nous l'ont bien prouvé. Néanmoins, débarrassé du carcan de la licence officielle, le studio milanais retente le coup avec un épisode dédié au roi du rallye : Sebastien Loeb himself. Loin de n'être qu'on produit brandé comme le sont tant d'autres, ici, on nous a juré que le pilote alsacien s'est impliqué dans le développement afin de fournir un important feedback, mais aussi pour s'assurer que les Spéciales soient enfin dignes d'intérêt, coupant avec la répétitivité des précédents opus. Bref, pleins d'arguments que nous allons vérifier dans notre test afin de savoir si Sebastien Loeb Rallye Evo est bel et bien le champion du monde des rallyes.


Sébastien Loeb Rally EvoAprès plusieurs épisodes scabreux, on n'attendait pas grand-chose de ce Sébastien Loeb Rallye Evo pour être honnêtes avec vous, surtout que le premier build qu'on avait pu essayer aux prémices du développement n'augurait rien de bon. Physique aux fraises, moteur graphique moyen, pilotage pas toujours très convaincant, bref, à l'Ouest rien de nouveau. Une impression initiale qui fut d'ailleurs confirmée lorsqu'on a lancé la version test du jeu pour découvrir que toute l'User Interface avait été recyclée de RIDE, un jeu de moto sorti il y a quelques mois par le même développeur. Mêmes menus, système de carrière identique qui vous demande de participer à des épreuves afin de monter dans la hiérarchie des pilotes, et mise en place d'une monnaie pour débloquer vos voitures qui tombent à chaque victoire. Le repompage était identique jusqu'au ton des vidéos introductives de chaque classe de véhicules ; limite, on aurait remplacé les WRC par des Superbike sans voir de différence avec le jeu de moto. D'ailleurs, le recyclage ne s'arrête pas là puisque le moteur graphique est également issu de RIDE, ce qui n'est d'ailleurs pas vraiment un reproche puisqu'il fait le job de manière à peu près honorable, sans excès de zèle. Là encore, les route et les voitures sont assez bien modélisées tandis que le framerate reste à 60fps sans sourciller. Seul le faciès très anguleux des spectateurs et les décors très moyens nous feront râler, mais à 140 km/h sur une spéciale, on n'y prête pas vraiment attention à vrai dire.

 

A NEW HOPE

 

Sébastien Loeb Rally EvoAvec autant de recyclage, on se demande alors ce qui a vraiment changé. Presque tout en réalité. Le moteur physique est désormais au point, et la conduite des véhicules est de très bonne facture. On ne tombe pas dans la simulation irréprochable, mais le jeu propose suffisamment d'arguments pour revendiquer sa place sans peine auprès des autres titres de rallye comme WRC 5 ou DIRT Rallye, bien que ce dernier soit quand même nettement au-dessus sur ce point. Le comportement des voitures est relativement réaliste, on ne gère pas une traction comme une propulsion ou comme une transmission intégrale, ce qui permet pas mal de choix en termes de pilotage. On regrettera tout de même un certain manque de feedback sur le grip des pneus, qu'il s'agisse du retour de force sur un volant, ou du bruit de crissement lorsqu'on se retrouve en sous-virage avec une Super 1600 ou une Kit-Car par exemple. De même, il sera difficile de tenir de longues glisses propres sur asphalte au volant des propulsions, toujours à cause de ce manque d'information. On ne sait jamais vraiment si l'on est aux limites de la voiture ou pas. Avec un positionnement entre simulation et arcade, le jeu a en fait le cul entre deux chaises, sauf sur un point : sa jouabilité à la manette. Ici, jamais le volant ne vous manquera, et on comprend bien que le titre a été développé davantage pour les fans de la discipline et du pilote alsacien (pas forcément équipés en matériel de pilotage), que pour les joueurs hardcores de simulation qui ont investi des centaines d'euros dans un bon volant/pédalier.

La neige de la Suède n'est pas une patinoire, et on a au final du mal a faire une différence entre la terre compacte d'Australie et la boue du Pays de Galles. Bref, de l'accessible qui reste fun, loin de l'exigence d'un DIRT Rally par exemple.

 

Sébastien Loeb Rally EvoLà ou Milestone enfonce le clou, c'est avec le contenu proposé dans son jeu. Les épreuves et spéciales d'abord, qui malgré l'absence de noms officiels pour cause de perte de licencing, sont en nombre. On recense en effet pas moins de 8 destinations avec chacune 8 spéciales pour un total de 64 pistes (une quarantaine si on exclut celles en mode Reverse), ce qui nous oblige à écouter les notes de son co-pilote pour éviter de se planter. D'ailleurs, ce dernier a été largement amélioré par rapport aux précédents jeux du studio puisqu'il distille désormais des infos précises et utiles, pour peu que l'on augmente le son de sa voix et qu'on se fasse livrer les notes un poil plus tôt. Ceux qui se contenteront des symboles affichés en haut de l'écran ne sont pas prêts de faire des temps. Les différentes surfaces offrent un feeling différent mais toujours accessible dans une optique arcade. La neige de la Suède n'est pas une patinoire, et on a au final du mal a faire une différence entre la terre compacte d'Australie et la boue du Pays de Galles. Bref, de l'accessible qui reste fun, loin de l'exigence d'un DIRT Rally par exemple. D'ailleurs, là aussi ne comptez par retrouver les noms officiels des compétitions, toujours à cause du manque de licences. On verra ainsi la Finlande appelée Rallye des forêts (au lieu des 1000 lacs). Cependant, les spéciales se rapprochent de la réalité et si le tracé n'est évidemment pas un laser-scan des vrais circuits, on pourra retrouver certains détails des spéciales réelles pour donner l'illusion d'y être, qu'il s'agisse d'une maison, d'un pont ou d'un croisement un peu célèbre.  

 

GARAGE DE LÉGENDES

 

Sébastien Loeb Rally EvoAu niveau des voitures, Sébastien Loeb Rally Evo continue d'offrir un max de contenu avec une bonne cinquantaine de caisses, toutes issues des plus grandes heures de la discipline. On retrouvera les gloires des années 60 (Mini, Lancia Fulvia HF), 70 (Alpine-Renault A110, Lancia Stratos), les groupes B des années 80 (205 T16, R5 Maxi-Turbo, Lancia Delta S4, etc.) et les WRC des années 90 à 2010. De quoi s'amuser, d'autant que presque tous ces véhicules disposent de leurs livrées officielles, moins les sponsors pour les clopes et l'alcool (adieu aux logos Martini des Lancia ou aux stickers Camel de la 205 T16 Pikes Peak). La modélisation des voitures est réussie et même les cockpits sont fidèlement reproduits avec des jauges fonctionnelles pour ceux qui veulent se prendre pour Vatanen. On regrettera seulement un sacré manque de réalisme dans le système de dégât des voitures, puisque même de sacrés chocs ne feront guère plus que de briser vos vitres (une exception, le pare-brise terriblement fragile) ou de cabosser votre carrosserie. Pour obtenir des pannes techniques qui se ressentent en pilotage, vous devrez vous livrer à une véritable session de demolition derby avec votre voiture, ce qui renforce un peu plus l'aspect arcade du titre. D'ailleurs, en cas de pépin, vous pouvez toujours recourir au fameux "rewind" qui vous permet de remonter le temps afin de réparer votre erreur et ainsi éviter de rayer votre peinture. Si jamais vous finissez quand même pas endommager votre tire, vous retrouverez le système habituel de la discipline qui vous permet de réparer toute les deux spéciales avec une limite de temps, en cas de dégâts trop prononcés il faudra donc faire des choix.

 

En bonus, chaque période de sa vie est introduite par une interview vidéo où la légende du rallye livre son ressenti ainsi que certaines anecdotes sur les périodes concernées. Le summum en matière de fan-service.

 

Sébastien Loeb Rally EvoAvec les modes de jeu, le titre de Milestone continue sur sa lancée avec de quoi occuper les joueurs pendant de longs moments. On retrouve donc un mode carrière calqué sur le World Tour de RIDE qui vous demandera de monter votre écurie, puis de prendre part à tout un tas d'épreuves dans différentes catégories, le tout pour monter dans le classement et ainsi devenir le meilleur pilote du monde. D'ailleurs, en fonction de votre classement dans la carrière, vous pourrez participer aux épreuves Loeb Events dans lesquels l'Alsacien se mue en un mentor qui recherche son nouveau poulain. Les épreuves proposées sont très variées et vont de la spéciale simple, au championnat en passant par du rallycross, des slaloms entre des cônes, et des épreuves d'élimination ou de temps à réaliser sur un secteur de piste. Bref, pas de quoi s'ennuyer de ce côté. Sorti de la carrière, vous trouverez le mode course rapide qui vous permet d'utiliser n'importe quelle voiture pour faire n'importe quelle épreuve. Un mode multijoueur qui vous proposera les épreuves à plusieurs (principalement du rally-cross), qu'il s'agisse de course côté-à-côte ou bien de chasse aux chronos sur une spéciale. Enfin, le mode Sebastien Loeb Experience vous permettra de revivre la carrière du nonuple champion du monde des rallyes à travers tout un tas d'épreuves qui ont jalonné sa carrière. Depuis ses débuts en pilote privé avec la Saxo Kit-car de Dominique Heintz jusqu'à son record de Pikes Peak en passant par ses titres mondiaux en JWRC et en WRC au volant des Xsara, C4 et DS3 WRC. En bonus, chaque période de sa vie est introduite par une interview vidéo où la légende du rallye livre son ressenti ainsi que certaines anecdotes sur les périodes concernées.  Le summum en matière de fan-service.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Excité


À découvrir également
Autres articles

Charts France : LEGO Avengers et Sébastien Loeb Rally Evo sèment la zizanie Pour la quatrième semaine des ventes de jeux consoles en France, on note un gros chamboulement dans le Top 5, puisque LEGO Marvel's Avengers et Sébastien Loeb Rally Evo viennent semer la zizanie. 08/02/2016, 10:12
Sébastien Loeb Rally Evo : une démo livrée à temps pour Noël C'est par le biais d'un communiqué officiel que Milestone annonce qu'une démo de Sébastien Loeb Rally Evo sera disponible à partir de jeudi prochain sur Xbox One et PS4. La preuve en vidéo. 2 | 22/12/2015, 10:05


Derniers commentaires
Par Koubiwan le Mercredi 10 Février 2016, 16:34
bobzecat a écrit:N'en déplaise à la majorité d'entre vous mais moi, après avoir testé la version démo sur PS4, j'ai vite annulé ma commande.Quelle déception !!!! Le gameplay est très mauvais. On a la sensation que la voiture est sur coussin d'air et pèse 10 tonnes: Aucune sensation de grip, freinage long trop progressif.Bref, on ne peut pas dire qu'on est secoué !Vivement la sortie de Dirt Rally !!!!!!

Dommage car la démo est très loin d'être représentative du soft!
La démo m'avait laissé une sensation étrange bien que j'ai pu y prendre du plaisir dessus. Une fois les mains posées sur le jeu, je ne décroche plus.
Très bonnes sensations de vitesse, de conduite avec des tracés réalistes et loin d'être faciles. Finir une ES sans sortie de route est un VRAI challenge!


Répondre
-
voter voter

Par bobzecat le Mardi 2 Février 2016, 8:57
N'en déplaise à la majorité d'entre vous mais moi, après avoir testé la version démo sur PS4, j'ai vite annulé ma commande.
Quelle déception !!!! Le gameplay est très mauvais. On a la sensation que la voiture est sur coussin d'air et pèse 10 tonnes: Aucune sensation de grip, freinage long trop progressif.
Bref, on ne peut pas dire qu'on est secoué !
Vivement la sortie de Dirt Rally !!!!!!


Répondre
-
voter voter

Par hubbub le Mardi 2 Février 2016, 7:23

likeSmall 37
Je suis assez d'accord , bien que novice en volant à retour de force, je le trouve très puissant sur ce jeu avec d'excellente sensation lorsque l'on prend de la vitesse. De mon côté c'est un g920 donc je ne comprends pas ceux qui disent que l'on ne ressent rien...

Répondre
-
voter voter

Par tu as tout dis le Lundi 1er Février 2016, 19:01
amgfe a écrit:Messieurs les testeurs : changer de Volant, le retour de force sur mon TX est si puissant sur ce jeu que je dois descendre à 60% pour pas m'arracher les bras !quand à la conduite Arcade que nenni, à vos réglages à aussi, on est loin d'un WRC qui lui est arcade, ce n'est pas pur Simu, mais il faut vraiment maîtrise la bête pour éviter les faux pas, c'est assez jouissif d'aller au combat avec les autos d'ailleurs.Seul les graphismes sont assez inégaux, mas globalement datés, mais c'est pas le plus important, le pilotage est vraiment cool.


Répondre
-
voter voter

Par amgfe le Lundi 1er Février 2016, 16:02
Messieurs les testeurs : changer de Volant, le retour de force sur mon TX est si puissant sur ce jeu que je dois descendre à 60% pour pas m'arracher les bras !
quand à la conduite Arcade que nenni, à vos réglages à aussi, on est loin d'un WRC qui lui est arcade, ce n'est pas pur Simu, mais il faut vraiment maîtrise la bête pour éviter les faux pas, c'est assez jouissif d'aller au combat avec les autos d'ailleurs.
Seul les graphismes sont assez inégaux, mas globalement datés, mais c'est pas le plus important, le pilotage est vraiment cool.


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 5 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Sébastien Loeb Rally Evo

Jeu : Course
Editeur : Bandai Namco Entertainment
Développeur : Milestone
29 Jan 2016

29 Jan 2016

29 Jan 2016

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Les vidéos
 
Sébastien Loeb Rally Evo : une vidéo en compagnie des développeurs
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.