JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PC - Xbox One

Test Sea of Thieves : un jeu qui tient bon la vague et le vent ?

Test Sea of Thieves : un jeu qui tient bon la vague et le vent ?
La Note
14 20

Bien que Sea of Thieves propose un emballage particulièrement réussi avec une grande liberté donnée aux joueurs, un vaste open-world et une direction artistique séduisante, l’ensemble reste tout de même bien trop vide pour que les joueurs y passent de longs moments. Les quêtes prévues sont bien trop répétitives et le joueur ne dispose d’aucune récompense pour son engagement, si ce n’est les items cosmétiques qu’on pourra acheter chez les vendeurs. Misant absolument tout sur les interactions entre joueurs, le jeu n’offre qu’un intérêt très limité en solo, et devient rapidement répétitif même en multi. Espérons que Rare ajoutera d’autres activités via de nombreuses mises à jour, afin de continuer à attirer du monde sur les serveurs. Gare à l'effet No Man’s Sky...


Les plus
  • Direction artistique séduisante
  • La plus belle mer jamais créée dans un jeu vidéo
  • L'ambiance paradisiaque
  • Un côté très décalé
  • Plutôt bien optimisé sur PC
  • La navigation à voile
Les moins
  • Quêtes FedEx répétitives
  • Une sand-box un peu vide
  • Peu de joueurs sur les serveurs
  • Beaucoup de spawnkills
  • Nombreuses îles similaires
  • Pas assez de musique
  • Ça manque de contenu


Le Test

Annoncé en juin 2015 lors de la conférence E3 de Microsoft, Sea of Thieves a mis du temps à se dévoiler et à trouver sa direction, avec la sortie d’une première bêta en novembre 2016. Grâce à sa direction artistique séduisante, et à sa promesse de mener la vie d’un pirate, le jeu a rapidement attiré l’œil des joueurs et de la presse. Initialement prévu pour une commercialisation en 2017, le jeu est finalement sorti il y a quelques jours, ce qui nous laissait penser qu’on aurait affaire à un jeu bien léché capable de faire remonter le studio Rare dans notre estime. Peut-on réellement se prendre pour Barbe-Noire grâce à Sea of Thieves ? Réponse dans notre test !


Sea of ThievesDès les premiers instants passés dans Sea of Thieves, on a l’impression de mettre les pieds dans un jeu bac-à-sable assez brut de décoffrage. En effet, aucun tutoriel ne vient expliquer le fonctionnement du jeu, ni aucun de ses mécanismes, et il va donc falloir passer par une période d’adaptation assez longue avant de pouvoir sillonner sereinement les mers. Après une rapide création de notre personnage (on choisit parmi des skins pré-déterminés et générés aléatoirement), on va devoir rejoindre un équipage. Taillé pour le multijoueur, le jeu nous propose donc de rejoindre un équipage de quatre personnes qui naviguera sur un galion (un gros navire à deux mâts), ou un équipage plus réduit sur un Sloop (un petit bateau, mais plus maniable). Ce dernier navire permettra également de jouer en solo grâce à ses commandes très bien placées qui évitent d’avoir à courir partout sur le pont pour gérer son embarcation. Sea of Thieves n’offre pas vraiment d’objectif en soi, si ce n’est de faire augmenter son compte en banque et dépenser ses deniers en items cosmétiques pour personnaliser son bateau, son pirate et son équipement. Si vous vous attendiez à un RPG, vous pouvez directement oublier le jeu de Rare puisque ce dernier ne propose aucune progression dans son gameplay, et aucun stuff à récolter ni à farmer.

 

Sea of ThievesOn se surprend assez tôt à admirer la jolie direction artistique du jeu qui nous plonge dans un véritable épisode de Pirate des Caraïbes avec un look très cartoon (style très à la mode depuis l'explosion de Fortnite). L’ensemble est plutôt sympathique à regarder, même si personne ne se retrouvera béat d’admiration devant les environnements, sauf peut-être face à la mer. En surface, la grande bleue est magnifique, surtout lorsque la météo se couvre et que la mer d’huile commence à se déformer sous l’effet du vent et de la houle. Les vagues sont très crédibles, et les tempêtes donnent lieu à d’impressionnants creux qu’on doit affronter à la barre de notre navire. On a aussi apprécié les effets lumineux qui permettent de bénéficier de splendides couchers de soleil lorsque l’horizon est dégagé. Malheureusement, le jeu souffre aussi de problèmes de gamma car dès que l’on passe sous la surface, tout devient très lumineux, même si en surface c’est la nuit noire. Sur ce point, on repassera pour le réalisme et l’immersion, surtout qu’on aurait pu éclairer nos plongées grâce à la lampe à huile de notre pirate qui fonctionne aussi bien à l’air libre que sous l’eau. Heureusement, on passera la plupart de notre temps à la surface en train de naviguer entre les différentes îles qui composent l’open world de Sea of Thives.

 

LA FLIBUSTERIE POUR TOUS

 

Sea of ThievesOn dénombre 64 îles, très variées dans leur forme ou dans leur taille, allant du simple banc de sable aux plus gros archipels volcaniques, comportant un imposant réseau de souterrains et de grottes. Pour se déplacer, Sea of Thives fait appel à un système assez permissif autour de la navigation à voile. Si vous avez déjà fait de la plaisance, vous verrez rapidement les limites du système, mais ce dernier permet d’inculquer les bases de la navigation aux joueurs. Il va donc falloir gérer la surface de la voile, son orientation par rapport au vent, mais aussi les caps à suivre. Pas de panique pour les novices, car même avec une voile mal réglée et en allant face au vent, le bateau continuera à avancer avec une vitesse honorable. Il faudra aussi savoir trouver sa route en combinant l’utilisation du compas et de la carte. Très bien faite, la maniabilité du bateau demande une petite habitude afin de prendre en compte l’inertie du navire, qu’il s’agisse de l’accélération, du rayon de braquage, mais aussi de la latence entre le moment où l’on tourne la barre et le moment où le bâtiment vire enfin. S’il est possible de naviguer à peu près sereinement en solo avec le Sloop (sauf lors des tempêtes où il faut se battre avec la barre), le galion demandera une véritable coordination entre les membres d’équipage afin de pouvoir en tirer sa quintessence. Ceci s’avère particulièrement crucial lors des combats sur l’eau où il faut réussir à bien se positionner par rapport à l’ennemi afin de faire usage des canons.

 

Sea of ThievesEn ce qui concerne les occupations, sachez que Sea of Thieves propose trois types de quêtes faites pour différentes guildes. En se rendant sur les îles qui disposent d’avant-postes, on pourra trouver une taverne (pour picoler), divers marchands (pour dépenser son or et avoir des objets cosmétiques), ainsi que les comptoirs des trois guildes. L’Alliance des Marchands va nous permettre de s’adonner à la vie de marin marchand puisqu’on devra aller trouver des animaux, avant de les livrer à bon port. Il s’agira de capturer des serpents, des poules ou des porcs avec des cages adéquates avant de les ramener à bon port, tout en s’assurant que la marchandise reste en vie. Si les poules ne sont pas fragiles, les cochons devront être régulièrement nourris de bananes afin de rester en vie lors du voyage. L’Ordre des Âmes va pour sa part nous donner des quêtes qui se concentrent sur le combat où on devra aller tuer des squelettes (le seul type d’ennemi du jeu avec le Kraken) par vagues entières, avant qu’un mini-boss ne fasse son apparition. Enfin, les Collectionneurs d’Or nous vendront des cartes aux trésors (ou des énigmes) qui nous permettront d’aller déterrer divers coffres. Une fois les coffres/crâne de squelettes en notre possession, il suffira d’aller les revendre à l’avant-poste du coin pour empocher une juteuse récompense. Ce voyage retour sera aussi le plus risqué car c’est le moment où les autres joueurs du serveur auront le plus intérêt à nous détrousser.

 

Si la sand-box est géniale et permet de très bonnes interactions entre amis ainsi que de bons fous-rires grâce aux effets du grog ou des instruments de musique, l’expérience se révèle rapidement creuse au possible.

 

Sea of ThievesEn cas de décès, notre personnage finira sur le vaisseau des damnés avant de pouvoir –après quelques instants – revenir sur son navire. Si ce dernier a été coulé, le respawn se fera alors sur un îlot désert, à proximité d’un navire flambant neuf. Parfait sur le papier, ce système présente plusieurs problèmes, dont celui de favoriser le spawnkill. La technique favorite sur les serveurs consiste à attendre sur un avant-poste qu’un joueur (ou un équipage) vienne décharger ses marchandises. Une fois sur le quai et les bras chargés de trésors (donc dans l’impossibilité d’utiliser des armes), il suffit aux pirates de tuer l’équipage à coups de pistolet, avant de s’emparer de la marchandise. Un joueur va alors se placer sur le bateau afin de spawnkill les joueurs en boucle, tandis que son comparse vide les cales des victimes. Du côté des forbans ,la technique n’est pas très intéressante d’un point de vue gameplay, même si elle s’avère indéniablement rémunératrice. Du côté victime, c’est simplement un enfer puisqu’il est alors impossible de jouer jusqu’à ce que les pirates prennent la fuite ou coulent le bateau. Pire, puisqu’il est possible de réparer son bateau via des planches, les batailles navales à coups de canon se transforment rapidement en une course entre les artilleurs qui percent la coque de leurs boulets, et les réparateurs qui colmatent à la chaîne les nouvelles brèches. Bref, vous l’avez compris, avec des quêtes FedEx et un combat  assez ennuyeux, il ne reste finalement plus grand-chose à faire dans Sea of Thieves, malgré les quelques quêtes aléatoires comme les bouteilles à la mer ou les trésors maudits.


AU NEZ ET À LA BARBE NOIRE

 

Sea of ThievesC’est le défaut majeur du jeu de Rare. Si la sand-box est géniale et permet de très bonnes interactions entre amis, ainsi que de bons fous-rires grâce aux effets du grog ou des instruments de musique, l’expérience se révèle rapidement creuse au possible. Sans ces interactions, le jeu n’est rien, et il est donc très rare de s’amuser lorsqu’on joue en solo ou via le matchmaking aléatoire. Même avec un ami on finira rapidement par s’ennuyer ferme, surtout que l’aspect exploration n’est pas vraiment mis à profit par le jeu. Après quelques heures à réaliser des quêtes, on finit rapidement pas avoir fait le tour des îles (dont la plupart sont vraiment minuscules), et le besoin de naviguer 20 minutes pour se rendre à destination sera tout simplement décourageant. Le danger représenté par les autres joueurs sera une embûche en plus, puisqu’après avoir été la victime de pirates plusieurs fois, on laissera tomber les quêtes pour se focaliser sur la piraterie, bien plus rentable. Se prendre pour Barbe-Noire fait gagner de l’argent facilement, mais n’offre par une expérience plus trépidante. Les serveurs sont très peu peuplés (16 joueurs au max) et on pourra passer plusieurs heures à errer sans jamais croiser personne. Bref, vous l’avez compris, on fait rapidement le tour de Sea of Thieves, et à moins de mises à jour pour lui donner de la substance, le jeu ne dispose pas de beaucoup d’arguments pour garder les joueurs longtemps sur ses serveurs.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
100% Joyeux


À découvrir également
Autres articles

Sea of Thieves : des mises à jour anticipées pour combler le manque de contenu ? Alors que la presse spécialisée et les joueurs ont critiqué avec insistance le manque de contenu dans Sea of Thieves, on apprend que Rare pourrait déployer des mises à jour plus vite que prévu. 3 | 06/04/2018, 18:23
Sea of Thieves : on vous unboxe le press kit + la manette collector Disponible depuis une semaine sur Xbox One et PC, Sea of Thieves dispose bien évidemment d'un press kit et d'une manette collector que nous nous sommes empressés d'unboxer. 1 | 28/03/2018, 15:04


Derniers commentaires
Par The-blob le Mardi 24 Avril 2018, 18:28

likeSmall 48
El-Tuco a écrit:T'es lourd! Je ne critique pas la ONE mais la manière désastreuse dont elle a été lancée! OUI beaucoup de joueur MS sont parti chez Sony depuis 2013. Le constat est qu'au bout de 5 ans de commercialisation, il est anormal que la ONE ne soit qu'a 32.5 millions de console face à son rival qui en a le double! Il y a bien une raison à cela non ?
Réfléchi un peu, beaucoup, passionnément, à la folie.... :mrgreen:


Source des 32 millions ? Vgchartz XD debile


Répondre
-
voter voter

Par Napoleone le Jeudi 12 Avril 2018, 22:28

likeSmall 766
https://youtu.be/fjvDyLoj1As

Répondre
-
voter voter

Par El-Tuco le Mardi 3 Avril 2018, 17:35

likeSmall 3057
placebo a écrit:Donc visiblement tu comprends rien ! T'insinues que Si sony vend pleins de ps4 c'est parce que microsoft à foiré avec la one, mais sony vendait pleins de ps3 aussi quand microsoft vendait plein de 360, donc ta phrase: "Si Microsoft n'avait pas FUCK UP en 2013 avec le lancement de la ONE, par le biais de choix stratégiques marketing désastreux, SONY ne serait pas là ou il est, et la PS4 ne serait pas à 76.5 millions de consoles vendues dans le monde! n'a aucun sens !
Et je sais que t'es pas un anti-microsoft parce que t'avais la 360 et la première xbox, mais ça t'empêche pas de passer ton temps à critiquer la one. Tout comme moi c'est pas parce que je critique la ps4 que je suis un anti-sony.
ça va t'as compris ou faut que je te re-explique ?


T'es lourd! Je ne critique pas la ONE mais la manière désastreuse dont elle a été lancée! OUI beaucoup de joueur MS sont parti chez Sony depuis 2013. Le constat est qu'au bout de 5 ans de commercialisation, il est anormal que la ONE ne soit qu'a 32.5 millions de console face à son rival qui en a le double! Il y a bien une raison à cela non ?
Réfléchi un peu, beaucoup, passionnément, à la folie.... :mrgreen:


Répondre
-
voter voter
1

Par ikki_le_phenix le Mardi 3 Avril 2018, 15:24

likeSmall 40
Encore une fois, graphisme lécher pour un contenue plus que rachitique.
Attendre deux voir trois mois quand on voit son concept sur la duré, le jeu serait pas sortie prématurément ?
Clairement j'ai envie d'y croire, j'aimerais bien être convaincu, attendre 3 mois pour une maj, sa fait beaucoup.
Il y'a tellement plus de possibilité à ajouté, si Rare n'apporte pas assez de contenue dés les premières maj ...
Ça risque d’être chaud.


Répondre
-
voter voter
2

Par placebo le Mardi 3 Avril 2018, 13:53
SONY ne serait pas là ou il est, et la PS4 ne serait pas à 76.5 millions de consoles vendues dans le monde!


T'insinues que sony est à son apogée? Mais ils vendent de moins en moins de console entre chaque gen. ps2>ps3>ps4. ok elle est pas en fin de vie, mais je suis pas sûre qu'ils en vendront plus de 10 millions avant la sortie de la ps5, surtout depuis la sortie de la switch.


Répondre
-
voter voter
1

Par placebo le Mardi 3 Avril 2018, 13:26
El-Tuco a écrit:La Xbox One (tous modèles confondus) depuis 2013, n'a toujours pas franchi la barre des 35 millions! Et la Nintendo Switch sortie l'an dernier, est déjà à 15 millions de consoles vendues! Et puis je vais te dire, j'étais déjà sur Xbox day one en 2002 alors que tu suçais encore ton pouce! Hein ? J'ai bon dos avec mon stick collé au kul "Anti-Microsoft", elle est bien bonne celle là! DES BARRES DE RIRE!!!


Donc visiblement tu comprends rien ! T'insinues que Si sony vend pleins de ps4 c'est parce que microsoft à foiré avec la one, mais sony vendait pleins de ps3 aussi quand microsoft vendait plein de 360, donc ta phrase: "Si Microsoft n'avait pas FUCK UP en 2013 avec le lancement de la ONE, par le biais de choix stratégiques marketing désastreux, SONY ne serait pas là ou il est, et la PS4 ne serait pas à 76.5 millions de consoles vendues dans le monde! n'a aucun sens !

Et je sais que t'es pas un anti-microsoft parce que t'avais la 360 et la première xbox, mais ça t'empêche pas de passer ton temps à critiquer la one. Tout comme moi c'est pas parce que je critique la ps4 que je suis un anti-sony.

ça va t'as compris ou faut que je te re-explique ?


Répondre
-
voter voter
1

Par El-Tuco le Mardi 3 Avril 2018, 12:21

likeSmall 3057
placebo a écrit:C'est n'importe quoi ce que tu dis, la 360 s'est très bien vendu et sony a quand même vendu 86 millions de ps3 !





La Xbox One (tous modèles confondus) depuis 2013, n'a toujours pas franchi la barre des 35 millions! Et la Nintendo Switch sortie l'an dernier, est déjà à 15 millions de consoles vendues! Et puis je vais te dire, j'étais déjà sur Xbox day one en 2002 alors que tu suçais encore ton pouce! Hein ? J'ai bon dos avec mon stick collé au kul "Anti-Microsoft", elle est bien bonne celle là! DES BARRES DE RIRE!!! :mrgreen: :lol:


Répondre
-
voter voter
2

Par placebo le Mardi 3 Avril 2018, 8:41
El-Tuco a écrit:Ptn les mecs! Cette guéguerre des consoles depuis 16 ans, M$ VS SONY c'est vraiment LOURDINGUE!


C'est vous qu'êtes lourdingues, c'est vous qu'alimentez cette guéguerre en nous traitant d'anti-machhin ou d'anti-truc parce qu'on a critiqué votre console fétiche. Tu vas dire que t'es pas anti-microsoft parce que t'avais la 360, mais depuis la One tu passe ton temps à critiquer Microsoft. Je suis pas anti-sony, des playstation j'en ai 3, mais la ps4 c'est de la m*rde ! J'peux critiquer la ps4 sans être anti-sony. J'peux critiquer la ps4 en connaissance de cause puisque je l'ai, alors que toi tu critiques la One alors que tu l'as pas ! Ceux qu'on la One en sont satisfaits, je vois rarement les joueurs qui l'ont la critiquer. Vous critiquez le manque de jeux, y en a peut-être pas énormément, mais y en a des bons. Et regardez chez vous avant de regarder chez les autres, 70% des jeux ps4 sont des remastereds et les 30% qui reste sont soit des Dark Soul-like, soit des Uncharted-like.

El-Tuco a écrit:Si Microsoft n'avait pas FUCK UP en 2013 avec le lancement de la ONE, par le biais de choix stratégiques marketing désastreux, SONY ne serait pas là ou il est, et la PS4 ne serait pas à 76.5 millions de consoles vendues dans le monde


C'est n'importe quoi ce que tu dis, la 360 s'est très bien vendu et sony a quand même vendu 86 millions de ps3 !


Répondre
-
voter voter
2

Par Toll_Khyenn le Lundi 2 Avril 2018, 23:47

likeSmall 569
El-Tuco a écrit:Ptn les mecs! Cette guéguerre des consoles depuis 16 ans, M$ VS SONY c'est vraiment LOURDINGUE!


C'est bien plus vieux que ça... Sega VS Nintendo, c'est vieux aussi :lol:


Répondre
-
voter voter

Par El-Tuco le Lundi 2 Avril 2018, 18:25

likeSmall 3057
Image


ImageImageImage

"Ils sont pauvre chez Microsoft, ils n'ont pas de pognon, comme c'est triste...et regardez les vilains Mario et Crash comme ils sont méchants..."

ImageImageImage



Ptn les mecs! Cette guéguerre des consoles depuis 16 ans, M$ VS SONY c'est vraiment LOURDINGUE!
Si Microsoft n'avait pas FUCK UP en 2013 avec le lancement de la ONE, par le biais de choix stratégiques marketing désastreux, SONY ne serait pas là ou il est, et la PS4 ne serait pas à 76.5 millions de consoles vendues dans le monde!

Ce n'est pas du Fan Boy attitude c'est la réalité économique AC-TU-ELLE! WAKE UP!!!


Répondre
-
voter voter
2

>> Voir les 23 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Sea of Thieves

Jeu : Action/Aventure
Editeur : Microsoft Game Studios
Développeur : Rare
20 Mar 2018

20 Mar 2018

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.