JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PS3

Test Saint Seiya Brave Soldiers : des Chevaliers en mousse ?

Test Saint Seiya Brave Soldiers sur PS3

Il fut un temps où le studio Dimps était reconnu et respecté par tous, à l’époque de la série des Dragon Ball Z : Budokai qui avait su insuffler un vrai vent de renouveau au jeu de baston. Depuis, le studio japonais enchaîne les ratés, au point de se demander s’il s’agit des mêmes équipes qui officient en interne. En attendant, Saint Seiya : Brave Soldiers n’arrive à aucun moment à atteindre le Septième Sens, coincé entre une réalisation complètement à la ramasse et un gameplay qui montre ses limites au bout de 2 heures de jeu. Certes, le titre de Bandai Namco Games a gagné en dynamisme et la mise en scène est nettement plus spectaculaire comparé aux épisodes sur PS2, mais quand il s’agit de l’un des derniers jeux de la PS3, on est en droit de s’attendre à de l’excellence. Les fanboys pourront toujours s’astiquer le manche sur les 60 persos disponibles et le générique d’intro qui tabasse, mais ça sera là leur seul lot de consolation. Au moins, vous êtes prévenus.
Retrouvez plus bas la suite de notre test de Saint Seiya : Brave Soldiers 


La Note
11 20 note Saint Seiya : Brave Soldiers
Les plus
  • Générique d’intro qui met la pression
  • Roster de 60 personnages
  • Durée de vie appréciable
  • Les voix japonaises imposées
  • Des combats plus dynamiques…
Les moins
  • …mais une palette de coups limitée
  • Graphismes à l’ouest
  • Animations super rigides
  • Modélisation qui date de l’ère PS2
  • Chara-design de mauvais goût
  • Progression du mode solo ultra lourdingue
  • Décors sans aucun relief
  • Cinématiques en images fixes
  • 5 persos dispos au départ dans le mode Versus
  • Où est le chapitre Asgard ?
  • Musiques non officielles


Le Test
Un an seulement après le bien médiocre Saint Seiya : La Bataille du Sanctuaire, le duo Bandai Namco Games / Dimps remet le couvert en nous proposant cette année un Saint Seiya : Brave Soldiers, lui aussi exclusif à la PS3. Après le beat’em all archaïque façon Dynasty Warriors du pauvre, voilà que les deux firmes japonaises reviennent au jeu de baston pur et dur, en repompant vainement le système de combat des Naruto Ultimate Ninja Storm de CyberConnect2. Copier, c’est toléré mais encore faut-il savoir le faire proprement…

Saint Seiya : Brave SoldiersDe mémoire, il faut remonter à 2006, c’est-à-dire à l’ère PS2 pour se rappeler que la licence Saint Seiya tentait de s’imposer dans le jeu de baston, le versus fighting comme on dit dans les cercles d’initiés. Des tentatives bien vaines, qui se sont à chaque fois soldées par des jeux médiocres, pour ne pas dire mauvais et qu’on avait enflammé sur l’autel du fan-service. A l’époque, c’était déjà le studio Dimps qui opérait à pied d’œuvre, prouvant qu’après les géniaux épisodes de DBZ : Budokai, il était capable de sombrer dans la nullité la plus absolue. Les mauvaises critiques pleuvaient de toute part mais la firme japonaise n’a jamais dévié de sa ligne de conduite, à savoir dénigrer les fans des Chevaliers en leur infligeant à chaque nouvel opus un résultat toujours aussi exécrable ; le dernier en date remontant à 2012. Malgré ces remontrances publiques, Dimps continue d’en faire qu’à sa tête et nous sert aujourd’hui un jeu qui risque une fois encore de faire grincer des dents les puristes du manga de Masami Kurumada qui doit, à cet instant précis, avoir certainement les oreilles qui sifflent.

 

L'heure des braves

 

Saint Seiya : Brave SoldiersPourtant, les choses partaient d’un bon pied, ou du moins d’une bonne intention. En recopiant le gameplay des Naruto Ultimate Ninja Storm de CyberConnect2, Dimps souhaitait insuffler une nouvelle dynamique à la licence Saint Seiya afin de lui offrir un jeu digne de sa popularité. C’est vrai, en comparant Saint Seiya : Brave Soldiers avec les opus PS2 sortis il y a bientôt 10 ans, c’est presque le jour et la nuit. Les combats ont en effet gagné en dynamisme avec deux protagonistes qui se font face dans une arène plus ouverte, en tournant autour d’un point central fixe. Depuis le même écran, et avec deux manettes, il est possible de voir nos deux protagonistes s’éloigner ou se rapprocher sans que cela ne pose de problème de visibilité. Un principe qui rappelle d’ailleurs les DBZ : Budokai Tenkaichi dans une moindre mesure, puisque la zone de combat est ici nettement plus petite et limitée. Cela dit, qu’importe le Chevalier incarnée, le game system ne varie pas et celui-ci est bel et bien calqué sur celui des derniers Naruto. Quand la touche Carré est réservée pour les attaques classiques au corps-à-corps, le bouton Rond permet de balancer les attaques connues de nos Saints, à condition bien sûr d’avoir suffisamment de cosmos dans la jauge qui lui est dédiée. Pour cela, soit on inflige des coups, soit on se les mange, ou plus simple encore, on maintient la touche L2 pour concentrer sa cosmo-énergie. Celle-ci prend un certain temps pour augmenter, classique, et le joueur est forcément exposé et donc vulnérable. Heureusement, certaines attaques, plus dévastatrices que d’autres, foutent un peu plus KO l’adversaire qui met le cas échéant plus de temps à se relever.

 

C’est plutôt bien fichu en termes de mise en scène mais là où le bât blesse, c’est que graphiquement, le jeu ne tient absolument pas la route. Le chara-design pour commencer est vraiment d’un goût douteux."

Saint Seiya : Brave SoldiersL’occasion d’en profiter pour faire grimper sa jauge. Bien entendu, une fois à son maximum, la cosmo-énergie autorise les meilleures attaques de nos Chevaliers, à exécuter en appuyant simultanément sur les touches L2 + R2. Simple comme bonjour, mais la plupart du temps, il vaut mieux être proche de son adversaire sinon l’attaque ne prend pas. De même, chacune de ces "furies" (appelons-les ainsi) se bloquent très facilement. C’est d’ailleurs le bouton de tranche L1 qui est mis à contribution. D’autres coups spéciaux, les choppes pour ne pas les citer, se réalisent en combinant L1 + Triangle, ce qui a pour effet de réaliser des attaques impressionnantes, à la mise en scène soignée. De ce point de vue-là, Saint Seiya : Brave Soldier rend hommage au dessin animé puisque pour les attaques les plus puissantes, Dimps a privilégié le spectacle pour une immersion totale. C’est plutôt bien fichu en termes de mise en scène mais là où le bât blesse, c’est que graphiquement, le jeu ne tient absolument pas la route. Le chara-design pour commencer est vraiment d’un goût douteux. Ce n’est pas la première fois que l’on fait ce reproche au studio japonais et il semblerait que le poste dédié au coup de crayon là-bas soit vacant. A cela s’ajoute une modélisation des personnages vraiment sommaire. Bien sûr, on reconnaît sans peine nos Chevaliers préférés mais dans la douleur dirons-nous. Ces derniers manquent clairement de polygones et si la HD masque un peu la misère, on reste quand même au niveau des jeux sur PS2, sans exagérer. Que dire en plus des animations, réalisées à la pelleteuse et qui sont à des années-lumière de ce que peut nous offrir un Naruto Ultimate Ninja Storm par exemple. Les mouvements sont saccadés, les déplacements grotesques quand il ne s’agit pas de leur stance (notamment quand les persos chargent leur cosmo-énergie) qui frise souvent le ridicule. Le bon goût chez Dimps, on ne connaît définitivement pas.
 

On ne peut pas tromper mille fois un Chevalier...


Saint Seiya : Brave SoldiersPour palier à cette absence totale de rigueur, on peut donc compter sur des combats plus furieux que par le passé, avec notamment l’entrée en lice de la téléportation, reprise de DBZ ou de Naruto, c’est selon. Par exemple, si la jauge de cosmo-énergie est suffisamment pleine, il est possible de se défaire d’une série de combos en appuyant sur R1 pour annuler une série d’attaques et réapparaître dans le dos de son ennemi, pour ensuite renverser la situation. Le genre de trucs bien pratiques, tout comme les déplacements à la vitesse de la lumière qui permettent de surprendre son ennemi en quelques secondes, alors qu’il pensait être peinard au fond de l’arène en train de recharger son cosmos. Toutes ces qualités énumérées donnent l’impression que Saint Seiya : Brave Soldiers est un excellent jeu de baston. Il n’en est rien, ou du moins pas assez. Certes, des efforts ont été faits depuis les opus sur PS2, mais tout cela reste bien insuffisant pour un jeu qui sort en fin de carrière de la PS3. C’est d’autant plus vrai que le titre fait tout pour nous dégoûter de lui, à commencer par un nombre restreint, pour ne pas dire rikiki de personnages disponibles en Versus. C’est simple, il y en a 5, nos Chevaliers de Bronze, sur les 60 disponibles dans le roster. Une façon comme une autre pour Dimps de nous obliger à nous farcir le mode solo qui recouvre l’ensemble des chapitres, du Sanctuaire à Hadès en passant par Poséidon mais mettant de côté la partie Asgard. Celle-ci ne figure en effet pas dans le jeu et c’est quelque chose d’assez frustrant quand on sait à quel point les Chevaliers d’Hilda de Polaris ont la classe suprême. Soit.

 

Toutes ces qualités énumérées donnent l’impression que Saint Seiya : Brave Soldiers est un excellent jeu de baston. Il n’en est rien, ou du moins pas assez. Certes, des efforts ont été faits depuis les opus sur PS2, mais tout cela reste bien insuffisant pour un jeu qui sort en fin de carrière de la PS3." 


Saint Seiya : Brave SoldiersHeureusement, l’histoire va jusqu’au bout des 3 actes d’Hadès, avec les spectres ayant envahi le Sanctuaire, les Enfers à visiter et Elysion où nos Chevaliers de Bronze enfilent leur armures célestes. C’est un peu la cerise sur le gâteau de Brave Soldiers qui se montre généreux dans son casting, à défaut de l’être dans son contenu. On aurait aimé aussi que les décors fassent l’objet d’un travail plus poussé, avec un peu plus de relief, des sols à exploser, des colonnes à transpercer, des niveaux à changer. Rien de tout ça. C’est d’autant plus frustrant car la progression dans l’histoire est archi poussive, obligeant parfois à se taper le même combat 3 fois d’affilée, sous prétexte par exemple qu’un élément supplémentaire, voire perturbateur dans le dessin animé est apparu. Débloquer l’ensemble des Chevaliers est donc long, fastidieux et il faut être patient pour ne pas baisser les bras en cours de route. On ne sait pas si l’épreuve en vaut la chandelle car Saint Seiya : Brave Soldiers enchaîne plus les maladresses que les qualités pour qu’on daigne lui accorder plus de temps. Car ce ne sont pas les bons jeux qui manquent en ce moment, sans oublier que la next gen’ est déjà dans la place. Quitte à claquer 70€, autant le faire intelligemment. Oui, vous m’avez compris.

 





Maxime Chao par Maxime Chao
le mardi 26 novembre 2013, 23:55
Suivre ce rédacteur sur


 Furieux Votez  Blasé Votez  Indifferent Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Indifferent


À découvrir également
Autres articles

Saint Seiya Brave Soldiers : un DLC pour récupérer de nouveaux costumes Sorti il y a quelques jours à peine, Saint Seiya : Brave Soldiers dispose déjà d'un premier pack à télécharger afin de récupérer des costumes inédits. Avis aux intéressés qui possèdent ce jeu vraiment pas engageant. 1 | 27/11/2013, 14:48
Saint Seiya Brave Soldiers : 15 images de plus pour la sortie du jeu Il n'y a pas que la Xbox One qui sort aujourd'hui, il y a aussi Saints Seiya : Brave Soldiers qui se laisse découvrir à travers 15 images inédites des Chevaliers d'Or et d'Athena. 22/11/2013, 12:29


Derniers commentaires
Par olivierr le Jeudi 5 Décembre 2013, 0:34
voter citer
@JUANITO59 Avez vous acheté le jeu pour dire celà ?

Par Juanito59 le Samedi 30 Novembre 2013, 2:18
voter citer
C'est honteux à ce tarif la,un seul mot honteux,ils se foutent de notre g****e,je viens de leur envoyer un mail bien salé.Je suis un fan inconditionnel de saint seiya mais la y a du foutage de g****e.Meme les versions pourries de ps2 sont meilleures ,c est intolérable .Dbz et naruto ont quelques opus excellents mais les fans des chevaliers peuvent crever,55euros la daube à ce prix ils pourraient fournir la vaseline.
Aux gars qui sont fans et qui ont aimer le jeu je vous comprends pas,ce jeu est indéfendable ,franchement y a rien .mais vraiment rien de rien de bon vous parlez des graphismes,ils sont pas dignes de la PS3
un fan en colère


Par Juanito59 le Samedi 30 Novembre 2013, 2:13
voter citer
C'est honteux à ce tarif la,un seul mot honteux,ils se foutent de notre g****e,je viens de leur envoyer un mail bien salé.Je suis un fan inconditionnel de saint seiya mais la y a du foutage de g****e.Meme les versions pourries de ps2 sont meilleures ,c est intolérable .Dbz et naruto ont quelques opus excellents mais les fans des chevaliers peuvent crever,55euros la daube à ce prix ils pourraient fournir la vaseline

Par Ashtague le Jeudi 28 Novembre 2013, 2:07
voter citer
A ma connaissance il n'y a pas eu un seul bon jeu Saint Seiya, toutes consoles confondues, c'est triste
Qu'il refile ça à Cyberconnect 2, ils vont faire un good game


Par Luffy3 le Jeudi 28 Novembre 2013, 0:17
voter citer
Peagusriuken a écrit:Les fanboys aveuglés sont de sortie, ce jeu est une daube sans nom et mérite même pas d'etre sur PS3, 4/10 sur Gamekult et 62% sur metacritic ça veut tout dire


Je rajoute le 12/20 de jeuxvideo.com qui liste les memes defauts que Jeuxactu et tous les autres sites
http://www.jeuxvideo.com/articles/0001/ ... s-test.htm

Ah ces fanboys aveuglés qui "s'astiquent" le poireau devant Saint Seiya :lol:


Par Deelane le Jeudi 28 Novembre 2013, 0:13

likeSmall 43
voter citer
Mr.Ocelot a écrit:Avant de comparer le travail qui a été effectué sur Saint Seiya : Brave Soldiers sur les excellents Dbz Budokai Tenkaichi, il faut que tu revois ton sujet car c'est Spike qui a développé le jeu et non Dimps.Les graphismes sont tres bon le mélange de cell shading pour les corps et celui de graphisme "normal" pour les cloth est une excellente idée.Le gameplay ne casse pas des briques mais ce n'est pas mal, parait'il que c'est le meme que Naruto mais je n'ai pas envie de me lancer dans un nouveau shonen d'au moins 1000 épisodes et encore moins d'y jouer.... enfin bref c'est un jeu qui a été conçu pour les fans donc tu as raison sur un point le fanboy que je suis s'astique trés bien le manche devant sur ce jeu, car c'est le cas et je prefere envoié des Ryu Sei Ken, et des Galaxian Explosion en gueulent devant ma télé et faire **** ma copine avec ça ( la pauvre '^^ ) plutot que de jouer a un call of (avec ou contre des gosses de douze ans ) ou a une autre bouse qui déja l'an prochain sera obsolete.Le coup de l'astiquage est a prendre bien sur au second dégré car je vois déja les commentaires douteux ;)


C'est bien Dimps qui a fait les Budokai, que racontes-tu?


Par Peagusriuken le Mercredi 27 Novembre 2013, 23:55
voter citer
Les fanboys aveuglés sont de sortie, ce jeu est une daube sans nom et mérite même pas d'etre sur PS3, 4/10 sur Gamekult et 62% sur metacritic ça veut tout dire

Par Acheron le Mercredi 27 Novembre 2013, 20:48

likeSmall 21
voter citer
Les graphismes sont effectivement très proches de l'anime et c'est très plaisant! Par contre les arènes sont biens vides alors que nos chers chevaliers se font allègrement envoyés contre les murs ou les piliers...

Un roster de 60 persos mais pour combien de doublon? Les chevaliers de bronze ont 3-4 versions chacun, la moitié des chevaliers d'or ont leur version Surplis. Tout de suite ça réduit... Pourquoi ne pas avoir fait un "select skin" et proposer les guerriers d'Asgard et d'autres Spectre?


Par Mr.Ocelot le Mercredi 27 Novembre 2013, 19:14
voter citer
Avant de comparer le travail qui a été effectué sur Saint Seiya : Brave Soldiers sur les excellents Dbz Budokai Tenkaichi, il faut que tu revois ton sujet car c'est Spike qui a développé le jeu et non Dimps.

Les graphismes sont tres bon le mélange de cell shading pour les corps et celui de graphisme "normal" pour les cloth est une excellente idée.

Le gameplay ne casse pas des briques mais ce n'est pas mal, parait'il que c'est le meme que Naruto mais je n'ai pas envie de me lancer dans un nouveau shonen d'au moins 1000 épisodes et encore moins d'y jouer.

... enfin bref c'est un jeu qui a été conçu pour les fans donc tu as raison sur un point le fanboy que je suis s'astique trés bien le manche devant sur ce jeu, car c'est le cas et je prefere envoié des Ryu Sei Ken, et des Galaxian Explosion en gueulent devant ma télé et faire **** ma copine avec ça ( la pauvre '^^ ) plutot que de jouer a un call of (avec ou contre des gosses de douze ans ) ou a une autre bouse qui déja l'an prochain sera obsolete.

Le coup de l'astiquage est a prendre bien sur au second dégré car je vois déja les commentaires douteux ;)


Par olivierr le Mercredi 27 Novembre 2013, 17:36
voter citer
@GRANDPOPE2 les graphismes sont très proches de l'anime et c'est ce que souhaitent les fans

après ceux qui n'aiment pas les graphismes : ça m'étonnerais que vous soyez réellement fans de l'anime de Saint Seiya

prenez une capture d"écran et comparez avec les chevalier sans les armures ou les effets des attaques des chevaliers de Poseidon pour voir

premièrement dans le cas où les graphismes étaient affreux toute critique que vous faites ou que les journalistes font visent directement le travail de tout une équipe il ne faut pas l'oublier et toute personne a droit à du respect sur son travail

et deuxièmement l'équipe n'a pas besoin d'être défendu par moi car les fans de Saint Seiya sont nombreux et reconnaitront que le jeu est le meilleur jeu de Saint Seiya sorti à ce jour sur console et l une des meilleures adaptations d'anime au niveau des graphismes selon moi

sur les autres plans on peut déplorer des manques mais le gameplay reprend exactement ses prédécesseurs en rajoutant des nouveautés qui donnent une nouvelle vie au gameplay

donc personnellement je pense que ce jeu mériterai un bon 17 18 pour les fans et 15 pour les nom fans et question graphismes un 10 sur 10

les armures font réelles et les personnages semble être un anime ce choix est très original je trouve

après si l'on souhaite jouer qu'en anime il suffit de jouer avec les personnages sans leurs armures


>> Voir les 23 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Saint Seiya : Brave Soldiers

Jeu : Baston
Editeur : Bandai Namco Games
Développeur : Dimps
22 Nov 2013

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours