JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : X360 - PS3

Test Lollipop Chainsaw

Test Lollipop Chainsaw

A vrai dire, on pensait mettre un beau râteau à Juliet Sterling. Avec sa première heure de jeu pénible, son level design basique et ses mécaniques de gameplay parfois rouillées, le titre de Suda51 allait finir comme beaucoup de beat’em all : au fond d’une corbeille. Mais c’était sans compter sur le charme de cette pom-pom girl qui se dévergonde dès le deuxième niveau pour laisser place à un festival de combos jouissifs, où le grand n’importe quoi côtoie le génie de Suda51 qui n’a pas son pareil pour nous offrir un univers unique. Tronçonner du zombie n’a jamais été aussi orgasmique et ce sont tous ces à-côtés délicieusement irrévérencieux qui participent à ce déluge de plaisir coupable. On aime et on le fait savoir !

Retrouvez plus bas la suite de notre test de Lollipop Chainsaw


La Note
15 20 note Lollipop Chainsaw
Hit JeuxActu
Les plus
  • Un festival de grand n’importe quoi
  • Une ambiance explosive
  • Direction artistique survitaminée
  • Des dialogues succulents !
  • Des boss déjà cultes
  • Bande-son géniale
  • Bardé d’idées incroyables
  • Juliet Sterling : une héroïne terriblement sexy !
Les moins
  • Gameplay un brin rigide
  • Linéaire au possible
  • Caméra reulou
  • Ca loade dans tous les sens
  • Se finit en 6h
  • Pas de multi


Le Test

Un an à peine après un Shadow of the Damned rafraîchissant, Suda51 est déjà de retour avec une nouvelle œuvre : Lollipop Chainsaw. Dans ce jeu, on incarne Juliet Sterling, une blonde cheerleader à forte poitrine chasseuse de zombies et qui se balade toujours avec sa tronçonneuse entre les mains. Pas étonnant quand on apprend que son lycée a été envahi par des zombies et que sa seule chance de survie est de découper tous les infectés qui s’y trouvent. Sorte de Buffy contre les Vampires avec un habillage kawaii, Lollipop Chainsaw ne ressemble à aucun autre jeu et c’est certainement là sa plus grande force. Voici sans plus attendre notre test de Lollipop Chainsaw.


Pour Juliet, le monde est kawaii même avec des zombiesKiller7, la série No More Heroes et le récent Shadow of the Damned notamment, Suda51 a prouvé au monde entier qu’il n’est pas un game designer comme les autres. Loin de se plier aux exigences d’une industrie qui a tendance à se répéter, l’homme préfère faire les choses avec passion, en suivant son cœur et surtout ses envies. On connaît ses goûts pour le "grandilolesque" et No More Heroes fut un excellent terrain de jeu pour son créateur, qui en a fait un patchwork d’idées à la fois géniales et improbables. Un concept réutilisé dans le récent Shadow of the Damned et confirmé dans ce Lollipop Chainsaw qui assume totalement son côté série Z. De l’histoire, ô combien banale, à son déroulement, sans queue ni tête, et ses répliques potaches, Lollipop Chainsaw ne se prend jamais au sérieux. Son univers réunit à peu près tout ce que Suda51 apprécie dans la vraie vie et nous le fait savoir sans le moindre état d’âme, à commencer par son héroïne : Juliet Sterling. Jeune blonde de 18 ans coiffée de deux couettes qui renvoient à l’innocence des premiers jours, notre héroïne affiche néanmoins un décolleté plongeant assez impressionnant et une mini-jupe qui incite à jeter un œil pour savoir ce qui se passe en-dessous. Mais cette tenue ô combien affriolante est justifiée par le fait que notre miss fait partie du comité des pom-pom girls du lycée de San Romero, et quand ce dernier est souillé par la présence de morts-vivants, son âme de chasseuse de zombies est forcément en ébullition. Il faut dire que Juliet fait partie d’une famille dont l’héritage, et accessoirement le passe-temps favori, est de défourailler de l’undead par centaine. Une activité d’autant plus justifiée par le fait que Nick, son boyfriend du moment, périra sous ses yeux le jour de son anniversaire et que le seul moyen de le sauver n’est autre que de lui couper la tête. Désormais accroché à sa jupe, Nick va donc suivre sa dulcinée à travers toute la ville à la recherche de ce virus qui a semble-t-il condamné l’Humanité. Une fois de plus…

 

Massacre à la tronçonneuse

 

Zed, l'homme au vocoder, est certainement le boss le plus réussi du jeuLes premiers pas dans Lollipop Chainsaw sont pénibles et laborieux, ne nous voilons pas la face. Avec son architecture basique (des couloirs à suivre bêtement, des zones à nettoyer mécaniquement) et son nombre de combos archi limité, le titre de Grasshoper Manufacture repousse, énerve, frustre, au point même de devenir répugnant. Il faut passer le deuxième niveau pour que les choses se débloquent et deviennent plus intéressantes, aussi bien en termes d’ambiance que de mécaniques de gameplay. Car comme beaucoup de beat’em all modernes, les enchaînements meurtriers se débloquent au fil de l’aventure. Ici, c’est à l’aide de médailles, méticuleusement récupérées en tuant un maximum de zombies, que l’on accède à de nouveaux pouvoirs. Ils sont nombreux, parfois loufoques, souvent efficaces et certains d’entre eux paraissent même inaccessibles tant leur prix est mirobolant. Mais Lollipop Chainsaw récompense les joueurs les plus méritants, ceux qui prendront le soin d’abattre les infectés de la plus classe des manières et en groupe de préférence. On est évidemment loin des possibilités offertes par un Devil May Cry ou Bayonetta, mais les attaques s’enchaînent avec un plaisir coupable, qui parvient à hisser Lollipop Chainsaw au-dessus de la mêlée. Le titre se paie même le luxe de proposer des phases de shoot à la troisième personne qui participent un peu plus à la variété du gameplay. Le cas échéant, la tronçonneuse de Juliet se métamorphose en tronçogun balançant des balles en forme de lipstick totalement dans le ton du jeu. En gros, une façon plus glamour de défoncer du streum.

 

Mais Lollipop Chainsaw récompense les joueurs les plus méritants, ceux qui prendront le soin d’abattre les infectés de la plus classe des manières et en groupe de préférence."

 

Il y a de nombreuses tenues sexy à débloquer dans le jeuLe bestiaire n’est d’ailleurs pas en reste, avec une multitude de zombies plus délirants les uns que les autres. Certains se décapitent en un coup de tronçonneuse, d’autres sont plus résistants et nécessitent un peu plus de jugeote. Quant aux boss, ils peuvent dès à présent faire partie des méchants les plus what the fuck de 2012. Entre le métalleux enragé, le viking au look de Kiss, la hippie psychédélique, le rasta au vocoder ou bien encore le Elvis géant putréfié, on peut dire que l’imagination de Suda51 n’a pas de limites. Du génie qu’il met aussi à contribution lors de dialogues succulents et de mini-jeux qui viennent égayer les interminables séances de tronçonnage, où le bon goût rétro fait écho aux ancêtres du jeu vidéo tels Pac-Man ou Arkanoid. Une fois encore, le studio Grasshopper Manufacture sait se démarquer de la concurrence par un soin apporté à l’univers, au détriment peut-être de certaines mécaniques aujourd’hui désuètes. Entre les murs invisibles, la caméra un peu folle, les scripts qui ne veulent pas se déclencher, l’absence de sauts et les obstacles infranchissables, il y a de quoi se demander si les développeurs ont regardé ce qu’il se faisait chez les voisins américains. De même, la durée de vie vraiment faible (6 heures à tout cassé) limite l’euphorie, surtout qu’il n’y a aucun multijoueur ou mode supplémentaire pour prolonger l’expérience. Et ça, c’est douloureux à avaler.

 

 

TEST VIDÉO LOLLIPOP CHAINSAW





Maxime Chao par Maxime Chao
le lundi 18 juin 2012, 18:50
Suivre ce rédacteur sur


 Furieux Votez  Blasé Votez  Indifferent Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Indifferent


À découvrir également
Autres articles

Jade Raymond : "je n'aime pas les jeux qui prennent les gamers pour des idiots" Très populaire, Jade Raymond est connu avant tout pour être la productrice du premier Assassin's Creed sorti en 2007. Lors d'une interview, elle dénigre tous ces jeux qui prennent le joueur pour des idiots. 16 | 16/04/2014, 11:17
Lollipop Chainsaw : 1 million de jeux vendus dans le monde C'est par le biais du site officiel de Lollipop Chainsaw que Grasshopper Manufacture annonce que le jeu totalise désormais plus d'un million d'exemplaires vendus à travers le globe. 4 | 07/03/2014, 09:16


Derniers commentaires
Par PALUSTRAN guillaume le Lundi 9 Juillet 2012, 22:58
voter citer
Ouais on peut le dire c'est du pur délire.
une fille carrément sexy, fan de sucette et pleine de vie ,bref une pom-pom girl qui n'est pas banale.
Cette fille n'est pas une blonde pour rien.
Elle possède des pouvoirs et son boulot est le même que celui de sa famille spé****é dans le massacre de zombies.
Le jour de son anniversaireou elle fête ses 18 ans elle retrouve son petit ami Nick mais surprise! Il se trouve qu'il n'est pas seul. Des Zombies son la aussi.
contaminé Nick dévoile ses sentiments à la belle Juliet.
ne voulant pas le perdre elle le décapite tout en le donnant vie. Il n'est plus qu'une tête bavarde comme une pie.
Pour le sauver la belle Juliet qui est pom-pom girl et chasseuse de zonbies dois suivre les ordres de son sempai, sauver le monde de l'invasion de zombies. Son bahut et infecté de zombies et Juliet dois reprendre du service. Armé d'une tronçonneuse elle va en découdre et pour aujourd'hui le menu c'est mecs décomposé mais pas dans l'au delà.
Elle devra surtout découper du zombies mais également sauver quelques rescapés rencontrer des membres de sa famille consulter des e mail prendre ses cadeaux d'aniv' pour transformer sa tronçonneuse en fusil ou autre objets tellement déments.
On pourra au file de l'aventure acheter de nouvelles attaques et combos, de nouveau fringues pour mettre en valeurs notre belle blonde, con troller des corps décapiter avec notre tête ambulante ou bien tirer dedans ou embrasser, on pourra même jeter un regard sous la jupe de notre bombe sexy qui t'en emperchera dès l’occasion.
Les niveau son un peu cours 6 heures à tout casser sans mode multis ou mission plus captivantes pour prolonger l'expérience,dommage.
On apprécie le découpage et le sang qui coule mais le plus impressionnant c'est que notre belle héroïne n'a pas la moindre tache de sang et n'est même pas décoiffée après un massacre ou un boss, dur de croire qu'elle est le repas le plus recherchée du continent (comme un poulet dans un KFC ou l’espérance de vie est de maximum 13 secondes).
Quitte à avoir une fille sexy avec du charme montrer au moins qu'elle à du style sur le tronçonnage de morts vivants.
Sinon le jeux et bon dans l’ensemble ou pourra savoir que les blondes ne sont pas si bettes mais plutôt dégantées lorsqu’il s’agira de massacrer des morts vivants.
oui 15/20 et une note équitable.


Par DarkSydLord59 le Lundi 25 Juin 2012, 19:02

likeSmall
voter citer
jeu bizarre. dabord on deteste puis on adore... et c fini. bonne rejouabilité pour debloquer tout un tas de bonus mais ca fait fake (pas fan du genre? passe ton chemin). quelques niveaux supp et ennemis inedits auraient ete les bienvenus. je lai eu neuf mais ceux qui hesitent doivent clairement attendre une version occaz ou budget sinon deception assurée pour la somme versée

Par Florex le Dimanche 24 Juin 2012, 15:01
voter citer
Super jeu, un peu court mais génial! Si vous hésitez je vous le conseil cheudement!

Par DEFERLANT le Samedi 23 Juin 2012, 12:07

likeSmall 16
voter citer
sans moi

Par bixente23 le Mardi 19 Juin 2012, 11:29

likeSmall 11
voter citer
je le prendrai, mais quand il passera à 20-30e. trop court pour investir plus, et je ne pense pas le garder.

Par bobalatin le Lundi 18 Juin 2012, 23:51

likeSmall 81
voter citer
Le test m'a convaincu mais je vais attendre une version en occaz quand même

Par Zanshin le Lundi 18 Juin 2012, 17:26

likeSmall 5
voter citer
Pas de version PC ?

>> Voir les 7 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Lollipop Chainsaw

Jeu : Combat
Editeur : Warner Bros.Games
Développeur : Grasshopper Manufacture
15 Juin 2012

15 Juin 2012

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Les vidéos
 
JEUXACTU : l'émission 255 à la Passerelle Debilly
Test vidéo Lollipop Chainsaw Test vidéo Lollipop Chainsaw
Lollipop Chainsaw : trailer sexy Lollipop Chainsaw : ça tranche et ça découpe en vidéo
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours