JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : Xbox One - PS4 - Switch

Test L.A. Noire : un remaster qui repart avec les honneurs !

Test L.A. Noire : un remaster qui s'en sort avec les honneurs ! Hit JeuxActu
La Note
18 20
Si vous faites partie de ceux qui n’ont pas goûté à L.A. Noire sur Xbox 360 et PS3, c’est le moment ou jamais de vous laisser griser par le Motion Scan et les incroyables animations faciales qu’il est capable de produire. Au service d’interrogatoires durant lesquels on doit guetter la moindre mimique suspecte du prévenu, elles n’ont pas pris une seule ride et peuvent défier du regard les productions actuelles disponibles sur Xbox One et PS4. En revanche, on ne peut pas en dire autant de la qualité graphique du jeu dans son ensemble, même si la Switch s’en sort plutôt bien quand on opte pour le mode portable. L’autre bon point pour la console de Nintendo, ce sont les fonctionnalités tactiles qui rendent les contrôles intuitifs, que ce soit pour consulter la carte, jeter un œil au carnet, ou encore récupérer les indices. Bref, même nous qui avions terminé L.A. Noire à l’époque, on a pris beaucoup de plaisir à résoudre de nouveau les affaires dans la peau de Phelps.

Les plus
  • L.A. Noire dans le creux de la main (Switch)
  • Le Motion Scan toujours aussi impressionnant
  • Les DLC inclus d'office
  • L'ambiance qui déchire
  • La qualité du doublage
  • Une B.O. solide
  • Les interrogatoires prenants
  • Une excellente durée de vie
  • Des contrôles tactiles intuitifs (Switch)
Les moins
  • Des gunfights assez mous
  • 13 Go à télécharger pour la 4K, même sur une Xbox One classique
  • 13 Go à télécharger, même avec une version physique (Switch)
  • De l'aliasing et du clipping (Switch)


Le Test

Rockstar Games est conscient qu’il va casser des gueules avec Red Dead Redemption 2, mais avant de donner une nouvelle leçon d’open-world au reste de l’industrie, les frangins Houser ont décidé de s’offrir un petit apéro avec la version remasterisée de L.A. Noire. Développé à l’époque par les équipes de Team Bondi sur Xbox 360 et PS3, le jeu s’était immédiatement imposé comme la référence absolue en matière d’expressions faciales. D’ailleurs, c’est autour du fameux Motion Scan que s’articulait les interrogatoires menés par l’agent Cole Phelps, et notre trip à Los Angeles nous avait permis d’en apprendre davantage sur le procédé de capture. Depuis, les technologies ont évolué, et on se demande forcément si ce qui représente l’essence même de L.A. Noire n’a pas pris un coup de vieux. Notre verdict.


L.A. NoireAvec des studios tels que Quantic Dream (Heavy Rain, Beyond : Two Souls, Detroit : Become Human) ou Naughty Dog (Uncharted 4 : A Thief’s End, The Last of Us 2) qui accordent une importance de dingue aux animations faciales et à ce qu’elles peuvent dégager, on aurait pu croire que Rockstar Games envoyait L.A. Noire et son Motion Scan à l’échafaud ; mais après plusieurs heures de jeu, il faut bien admettre que la magie opère toujours. A la limite, on pourrait émettre quelques réserves sur certaines expressions un peu trop exagérées pour être naturelles, mais d’un point de vue strictement technique, il n’y a pas moyen de l’ouvrir. La synchronisation labiale est parfaite, les imperfections de la peau sont extrêmement bien rendues, et le regard des personnages est capable de véhiculer toute une palette d’émotions. Heureusement d’ailleurs, puisque c’est à partir de ces mimiques et autres tics que le détective Cole Phelps va devoir déterminer si le suspect qu’il interroge ment ou dit la vérité. Généralement, les premières entrevues sont faciles à mener et les prévenus ont du mal à nous la faire à l’envers. Ce n’est qu’ensuite que les choses se corsent nettement, avec des individus suffisamment forts dans leur tête pour ne rien laisser transparaître. Histoire de ne pas se planter comme un bleu et être rétrogradé à la circulation, il est donc primordial de ratisser les scènes d’infraction – ou de crime – pour récupérer un maximum d’indices.

Si vous faites partie de ceux qui n’ont pas goûté à L.A. Noire sur Xbox 360 et PS3, c’est le moment ou jamais de vous laisser griser par le Motion Scan et les incroyables animations faciales qu’il est capable de produire.

 

L.A. NoireMagnanime, les développeurs de Team Bondi ont mis en place quelques assistances grâce auxquelles on peut savoir si l’on est passé à côté d’un élément crucial. Par exemple, tant que l’on entend la petite mélodie qui accompagne chaque phase d’investigation, ça signifie que tous les objets de la zone n’ont pas été examinés. Quand on passe à proximité d’une éventuelle pièce à conviction, la manette peut aussi se mettre à vibrer. Bien évidemment, tout ce qui se trouve dans le périmètre n’est pas forcément utile à l’enquête, à l’image des bouteilles de bière, des tasses de café, ou des vases qui reviennent inlassablement. C’est sans doute là que réside la principale faiblesse de L.A. Noire, à savoir le manque de variété dans les « leurres ». En effet, on finit par repérer dès le premier coup d’œil les éléments qui ne sont là que pour faire illusion, ce qui réduit quelque peu le challenge. Après, il est toujours possible de désactiver les aides pour aiguiser son sens de l’observation. En tout cas, à la manière de Columbo, Cole Phelps note tout dans son calepin pour mieux mettre les suspects en face de leurs contradictions via l’action « Accuser ». Il arrive qu’il faille insister pour leur tirer les vers du nez, ce à quoi sert la commande « Intimider ». Enfin, on peut très bien avoir affaire à un témoin honnête ; dans ce cas, c’est l’option « Amadouer » qui est utile.

ENQUÊTES EXCLUSIVES

 

L.A. NoireCela aurait sans doute impliqué un travail encore plus colossal, mais on aurait apprécié de véritables embranchements scénaristiques. Là, Phelps a plutôt tendance à retomber plus ou moins sur ses pattes, qu’il se trompe ou pas. Il peut arriver que l’on mette un innocent derrière les barreaux, mais ne vous attendez pas à une foultitude de fins différentes. Les conséquences sont limitées, et on s’attachera surtout à ne pas se taper une mauvaise évaluation une fois l’enquête bouclée. Les plus doués gagneront en XP et se verront même remettre des points d’intuition à chaque nouveau grade atteint. Et puisque l’on en parle, soulignons que les points d’intuition réduisent le risque de se tromper avec, par exemple, la possibilité de faire appel à la communauté (Rockstar Social Club) afin d’être mis sur la bonne voie. On aurait tendance à l’oublier, mais L.A. Noire ne se contente pas d’enchaîner les interrogatoires, Phelps ayant l’occasion de se dégourdir un peu avec des fusillades et des courses-poursuites. Bon, l'arsenal est assez restreint pour tout vous dire. Ca ne suffit pas pour expliquer la relative mollesse des gunfights, mais ça y contribue quoi qu’il en soit. Par contre, impossible de résister à la magnifique ambiance du jeu et au Los Angeles de 1947 pour lequel les développeurs ont collaboré avec des historiens. Souci d’authenticité oblige, des milliers d’archives ont été consultées, et l’une des enquêtes du jeu reprend même la célèbre affaire du Dahlia noir. Bref, rien n’a été laissé au hasard, ce qui est également valable pour la B.O. jazzy d’où ne s’échappe aucune fausse note.

L’autre bon point pour la console de Nintendo, ce sont les fonctionnalités tactiles qui rendent les contrôles intuitifs, que ce soit pour consulter la carte, jeter un œil au carnet, ou encore récupérer les indices.

 

L.A. NoirePour ce qui est de la réalisation sur Xbox One et PS4, L.A. Noire affiche logiquement des textures plus propres que sur la génération précédente. La 4K est même de mise sur Xbox One X, d’où le téléchargement de 13 Go de données supplémentaires. En tout cas, il ne s’agit pas d’un remake façon Shadow of the Colossus sur PS4 alors qu’une refonte des animations n’aurait pas été du luxe. A la base, les déplacements rigides des personnages tranchent avec l’hyper réalisme de leurs faciès, et c’est encore plus flagrant sur les consoles d’aujourd’hui. En ce qui concerne la version Nintendo Switch, on a droit à du classique : 720p en mode portable, 1080p sur l’écran du salon. On ne va pas vous le cacher, avec la console dockée, le résultat n’est pas des plus éblouissants – l’aliasing et le clipping écorchent les yeux. En fait – et c’est malheureusement le cas avec la plupart des jeux Switch – il est préférable de jouer sur l’écran de la console, sa taille réduite permettant de lisser naturellement les défauts visuels. Au niveau des contrôles, Maxime les a déjà évoqués à cette adresse dans une longue preview, et on se contentera juste de rappeler que même en possession de la version physique de L.A. Noire, un téléchargement de 13 Go et des poussières sur l’eShop sera indispensable pour récupérer l’intégralité du contenu du jeu, c’est-à-dire avec les DLC.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
50% Joyeux


À découvrir également
Autres articles

L.A. Noire : enfin une date de sortie pour la version en réalité virtuelle Rockstar Games s'est enfin décidé à communiquer la date de sortie de L.A. Noire en réalité virtuelle. Pour la découvrir, vous savez ce qu'il vous reste à faire. 04/12/2017, 14:30
L.A. Noire : on a redécouvert le jeu de Rockstar sur Nintendo Switch et en VR avec le HTC Vive La sortie de L.A. Noire n'est plus qu'une question de jours. Toutefois, nous avons eu l'occasion de découvrir le jeu dans ses versions Switch et HTC Vive en VR, ce qui nous permet de voir le jeu sous un nouvel angle. 6 | 09/11/2017, 16:07


Derniers commentaires
Par El-Tuco le Dimanche 19 Novembre 2017, 13:41

likeSmall 1494
LA.Noire en version vanilla old-gen (PS3/360) bénéficiait déjà d'une belle réalisation avec une bonne durée de jeu tournant autour d'une trentaine d'heures voir un peu plus, pour tout boucler afin d'atteindre les 100%. Le titre possède en bonus une grosse jouabilité pour revivre et finir les enquêtes plus vite. Franchement rien que pour son ambiance et avec cette nouvelle remastered version, il n'y a pas hésité.

Répondre
-
voter voter
1

Par Talkyan le Samedi 18 Novembre 2017, 19:11
Ils vint noys casser la g****e avec leur microtransactions .... j espere que l open world sera aussi vivant qu un wildlands ou un origins car en réalité la conccurence est bien là

Répondre
-
voter voter

Par Jayhem le Vendredi 17 Novembre 2017, 10:33
"Rockstar Games est conscient qu’il va casser des g*****s avec Red Dead Redemption 2, mais avant de donner une nouvelle leçon d’open-world au reste de l’industrie"

Ah bon? vous l'avez vu l'open-world? vous y avez joué?


Répondre
-
voter voter
1

Par Jon-Snow le Jeudi 16 Novembre 2017, 19:20

likeSmall 333
Juste pour certains commentaires sur le jeu noté 15 sur 20 (skyrim)... Le jeu l.a noire noté 18 sur 20 sur toute les consoles y compris Nintendo switch !!! donc moralité jeuxactu n'est pas un site anti-Nintendo ;)

Répondre
-
voter voter
1

Par Jon-Snow le Jeudi 16 Novembre 2017, 19:11

likeSmall 333
très bon jeu a faire et a refaire sans modération....

Répondre
-
voter voter
1

>> Voir les 5 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







L.A. Noire

Jeu : Action
Editeur : Rockstar Games
Développeur : Team Bondi
20 Mai 2011

20 Mai 2011

14 Nov 2017

14 Nov 2017

14 Nov 2017

14 Nov 2017

Zone Membres

Vos Notes :
15/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.