JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4

Test Kingdom Come Deliverance : un forgeron, de l'ambition et des bugs à foison

Test Kingdom Come Deliverance : un forgeron et des bugs à foison
La Note
13 20

Kingdom Come Deliverance est un jeu incroyablement vaste et profond qui aurait pu séduire sans peine tous les amateurs de RPG velus, d’histoire et de folklore moyenâgeux grâce à la richesse impressionnante de son gameplay. Malheureusement, si les 7 ans de développement consentis par Warhorse Studios ont permis de jeter les fondations d’un projet très prometteur, ils ont été insuffisants pour que ce dernier soit abouti. Rempli de bugs jusqu’à la moelle, le jeu est – en l’état – bien trop faible techniquement pour qu’on puisse profiter de ses nombreuses et indéniables qualités. Le titre étant dans un pire état que de nombreux early access, on a du mal à voir pourquoi la sortie officielle n’a pas été repoussée ou du moins transformée en un accès anticipé. Si vous revenez sur ce test après que de nombreux patchs aient été effectués et que les nombreux problèmes techniques ont disparu, vous pouvez aisément ajouter 2 à 3 points à la note finale ici présente.


Les plus
  • La rigueur historique
  • Le côté pédagogique du titre
  • De très nombreuses manières de faire évoluer le héros
  • Des choix avec des vraies conséquences
  • Des jeux de lumière séduisants
  • Le combat bien pensé
  • Les musiques qui nous plongent dans l'ambiance
Les moins
  • Buggué jusqu'à la moelle
  • Le tir à l'arc imprécis au possible
  • Le crochetage cauchemardesque
  • Le verrouillage des cibles aux fraises lors de grosses batailles
  • Les textures très moyennes
  • Environnements très vides
  • C'est pas très beau en gros
  • Très mal optimisé sur PC


Le Test

Lassés des jeux de rôle aux univers heroic-fantasy qui pullulent sur les étals des vendeurs de jeux vidéo ? Réjouissez-vous, car le studio Warhorse a pensé à vous. Après sept ans de production, les développeurs basés à Prague nous dévoilent aujourd’hui Kingdom Come Deliverance, un RPG assez hardcore aux mécaniques de jeu complexes et qui opte clairement pour le réalisme. On vous avoue qu’après toutes ces années, on pensait trouver un des jeux indépendants les plus léchés du marché, et on a été très surpris par ce qu’on a découvert. Sans plus attendre, on vous emmène avec nous en plein cœur du Royaume de Bohème au XVème siècle, alors que Sigismond 1er du Saint-Empire romain germanique est en train d’arracher le pouvoir des mains de son demi-frère Wenceslas IV.


Kingdom Come DeliveranceDans cette période troublée du Moyen-Âge, on incarne Henry, le fils du forgeron de la ville de Skalice, une petite bourgade tranquille qui prospère sous le règne du seigneur Radzig Kobyla. Malheureusement, dans sa quête de pouvoir, Sigismond perçoit le suzerain local comme une menace et envoie son armée de mercenaires Coumans raser le tranquille village. Privé de sa famille et de toute attache sentimentale après les massacres inhérents à la bataille, le jeune Henry va donc se mettre au service de son seigneur, jurant de venger ses parents. Si c’est à peu près l’objectif global du jeu, sachez que la route sera extrêmement longue, et que de nombreuses embûches se dresseront sur la route de notre héros. Ici, pas question donc de créer votre propre personnage, mais on pourra néanmoins avoir une large influence sur lui (moins sur l’histoire) en fonction de notre manière de jouer et des choix que l’on fera en cours de jeu. Comme on vous l’a révélé dans l’introduction, Kingdom Come Deliverance adopte une approche extrêmement réaliste, ce qui va se traduire par bien des manières. Tout d’abord, en tant que fils de forgeron, notre héros fait plutôt partie de la couche basse de la population, celle dont les conditions de vies sont dures, et dont l’existence ne vaut pas grand-chose aux yeux des instances dirigeantes. De même, notre personnage est initialement un ignare total, dépouillé de toute forme d’éducation (si ce n’est la base). Henry ne sait donc pas se battre (un peu à mains nues, absolument pas avec des armes), est analphabète (comme 90% de la population), n’a aucune connaissance des sciences (alchimie ou même des bases de physique) et est un bon chrétien dévolu à sa foi catholique. Heureusement, on pourra résoudre tous ces problèmes en prenant des cours auprès de PNJ et en étudiant directement in-game.

 

IL ÉTAIT UNE FOIS... LA VIE !

 

Kingdom Come DeliveranceAutant vous le dire tout de suite, les débuts du jeu vont être laborieux, puisqu’à presque chaque action qu’on veut faire, on se heurte à un blocage dû à l’ignorance de notre héros. D’un autre côté, ceci nous permet de plonger directement dans la réalité de la vie au XVème siècle, et la valeur pédagogique du jeu devient alors évidente. On en apprend énormément sur les relations entre les différentes couches de la société, et on découvre les différents milieux grâce à l’ascension sociale assez rapide que réussira Henry, passant de simple fils d’artisan à soldat. Dans la grande veine des RPG réalistes, ici pas de niveau ni d’XP, mais des compétences qui s’apprennent avec la pratique (ou grâce à notre apparence qui nous permet d’utiliser certaines réponses spécifiques lors des dialogues), et un inventaire particulièrement exigeant où chaque objet dispose de son poids propre (comme dans S.T.A.L.K.E.R) ce qui aura un impact sur la capacité de déplacement du héros. En effet, Henry dispose d’une multitude de paramètres qu’il faudra surveiller. Si la classique barre de vie se passe d’explications, il faudra aussi faire avec une jauge d’endurance, une jauge de faim (il faudra s’alimenter) et de sommeil (il faudra dormir). Chaque fonction vitale devra être effectuée avec minutie car trop manger est l’assurance d’une digestion difficile, et donc de capacités sportives amoindries. De même, un jeûne prolongé sera fatal au héros, tandis que s’alimenter avec de la nourriture avariée pourra faire plus de mal que de bien. Chaque élément de l’inventaire dispose d’ailleurs d’une durée de vie, l’usure pour les armes, armures et vêtements, la décomposition organique pour les denrées périssables. Comme dans Zelda : Breath of the Wild, il sera possible de cuire nos aliments afin d’en modifier les propriétés. La cueillette est aussi au programme, qu’il s’agisse d’obtenir de quoi manger, de quoi faire un bouquet pour séduire une dame, ou qu’on se lance dans la création de potions.

 

BOHEMIAN RAPSODY 

 

Kingdom Come DeliveranceKingdom Come Deliverance propose une montagne de mini-jeux comme des parties de dés à l’auberge (avec mise à la clef), des duels chevaleresques à l’épée, à l’arc ou à poings nus, et même un atelier rémoulage pour s’assurer que nos armes restent tranchantes. D’ailleurs, si le système de combat à l’épée est particulièrement bien fait et réaliste (développé avec des spécialistes de l’escrime moyenâgeuse) avec son système de différentes gardes et de coups d’estoc et de taille, d’autres domaines ont fait preuve de moins d’attention de la part des développeurs. Le tir à l’arc est pour sa part nettement plus frustrant du fait d’un système de visée des plus aléatoires. Le pire reste bien sûr le mini-jeu de crochetage de serrure dont l’idée à forcément germée dans le cerveau malade d’un sadique influencé par le Malin en personne. Totalement aléatoire et demandant une coordination sans faille, ce système où l’on doit suivre le mouvement d’une serrure avec un crochet (dirigé par la souris) tout en conservant une même position relative nous mènera la plupart du temps directement en prison. Vous l’avez compris, la vie quotidienne va prendre pas mal de temps de jeu, et se lancer dans une quête en négligeant la maintenance du héros et de son matériel est le meilleur moyen de se faire rapidement tuer. Ah oui, chaque décès nous ramène à la dernière sauvegarde, or le jeu ne sauve notre progrès que lors des moments importants des quêtes, lorsqu’on dort (ce qui doit se faire dans un lit qui nous est ouvert, pas question de piquer le plumard d’un PNJ quelconque), ou lorsqu’on boit un flacon de Schnaps spécifique (un alcool rare et ruineux à l’achat). La sauvegarde sera donc particulièrement compliquée, et il arrive assez souvent qu’on doive refaire la dernière heure de jeu après être mort stupidement sans avoir enregistré son progrès.

 

Pire, le jeu est littéralement truffé de glitches, qu’il s’agisse de problèmes d’affichage, de bugs de collision, de triggers qui ne se déclenchent pas et qui nous obligent à charger une précédente sauvegarde, ou carrément de vrais plantages avec retour sous Windows.

 

Kingdom Come DeliveranceTant qu’à parler des choses qui fâchent, sachez que si les combats, la narration et même les quêtes annexes sont plutôt bien réalisées, le côté technique du jeu est un véritable désastre. En plus d’utiliser une version datée du CryEngine qui offre un rendu assez moyen (malgré de jolis effets de lumière), le jeu est simplement mal optimisé et bardé de bugs en tous genres. Même avec un PC équipé de gros matériel, il est impossible d’éviter les grosses chutes de framerate inhérentes à la pluie, à la nuit ou à certaines cinématiques qui mettent inexplicablement notre matériel à genoux (i7-6700K et GTX 1080Ti avec les derniers drivers). Pire, le jeu est littéralement truffé de glitches, qu’il s’agisse de bugs de collision, de problèmes d’affichage, de triggers qui ne se déclenchent pas et qui nous obligent à charger une précédente sauvegarde, ou carrément de vrais plantages avec retour sous Windows. Si on est prêt à fermer les yeux sur bon nombre de problèmes, leur multitude et leur variété vient immanquablement frustrer le joueur et nuire gravement à l’immersion. Plusieurs fois on s’est retrouvé avec des lignes de dialogues manquantes lors de cinématiques, qu’il s’agisse de l’audio comme des sous-titres, quand ces derniers ne changent pas inexplicablement de langue.

Même avec l’énorme patch day one (de 23 Go !) installé, le résultat est catastrophique, au point de faire passer certains jeux Early Access pour des AAA hyper léchés.


Kingdom Come DeliveranceIl est bien difficile alors de profiter du système de dialogue poussé (avec réponses autoritaire, diplomatique, hautaine, etc..) lorsque seule la première option est en français, tandis que le reste se compose d’un mélange entre Anglais, Tchèque et Allemand. Difficile aussi de prendre part à un combat à l’épée lorsque notre héros s’envole dans les cieux après un saut. Il faut là encore en repasser par la dernière sauvegarde qui se trouve avoir été faite il y a deux heures, et ce, grâce au système si particulier retenu par Warhorse Studios. Même avec l’énorme patch day one (de 23 Go !) installé, le résultat est catastrophique, au point de faire passer certains jeux Early Access pour des AAA hyper léchés. Malheureusement, si le contenu du jeu et ses qualités sont indéniables, la technique est bien trop catastrophique pour qu’on puisse en faire abstraction, et on se retrouve plus souvent à deux doigts de casser écran et périphériques de jeu à cause de dysfonctionnements qu’émerveillés par la richesse du gameplay, la profondeur du jeu et ses solides fondations historiques.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
50% Blasé


Autres articles

Kingdom Come Delivrance : le premier DLC arrive, voici toutes les infos et un trailer Le sympathique jeu de rôle Kingdom Come : Delivrance continue de s'améliorer avec une grosse mise à jour corrigeant un nombre de bugs impressionnants, en plus d'apporter son lot de nouveautés. 06/06/2018, 19:16
Kingdom Come Deliverance : un trailer avec plein de citations de presse Deep Silver nous dévoile aujourd'hui le "Accolade Trailer" de Kingdom Come Deliverance, soit une vidéo bardée de citations de presses très positives qui vantent les innombrables qualités du titre. 3 | 13/03/2018, 09:29


Derniers commentaires
Par Nitromethane le Lundi 7 Mai 2018, 2:51
Je reviens sur les points négatifs de ce test. Le tir à l'arc n'est pas imprécis il demande beaucoup d'entrainement. Les cibles, tournoi de tir, potion de l'archer ne sont pas là pour rien ! Pareil pour le crochetage.. J'ai galéré à mort au début puis j'ai pris le coup, j'ouvre même des difficile avec quelques atouts de crochetage. C'est un jeux dur à l'ancienne !

Buggé oui, mais c'est en cour de correction la 1.4 est sorti en avril 2018. Le jeux souffre d'un framerate qui ne tient pas même avec ma gtx 980ti (haut de gamme 2016)

Mais clairement c'est un super jeux comme j'aime ! J'adore le médieval ! Apres the witcher 3 de nombreux iront sur ce titre


Répondre
-
voter voter

Par GuessWhosBack le Mercredi 28 Mars 2018, 10:45
Les bugs on "a foison" on été corrigés pour la plupart avec une MAJ de 15GO !!!

Répondre
-
voter voter

Par Napoleone le Lundi 5 Mars 2018, 13:09

likeSmall 861
Le testeur a joué ine version sans mis a jour et donc beugué et il rajoute 2 point voyant le potentiel du titre si les majs debeug le jeu donc il me parait sage de respecter et comprendre son point de vu .
Si vous n avez pas rencontré ces beugs et bien rajoutéz 2 ou 3 point á la note voila tout. C est pas un jeu sans failles ...


Répondre
-
voter voter

Par Roadrebel le Jeudi 1er Mars 2018, 0:30

likeSmall 19
Apparemment la qualité du jeu ne fait pas l'unanimité non plus...

Au passage je viens de me remanger un enième plantage. Mais je commence à être habitué, en moyenne c'est une demi-douzaine par jour...

Edit : aujourd'hui j'ai pas joué beaucoup, seulement 3 plantages, 2 au menu quêtes mais çà c'est souvent le cas, un autre pendant un voyage rapide mais là c'est moins souvent, enfin le "souvent" est relatif avec ce jeu, finalement on s'habitue même au pire...


Répondre
-
voter voter
3

Par Rex 63 le Mercredi 28 Février 2018, 15:32
El-Tuco a écrit:Punaise quelle ambiance de merde! :|


Pour moi ça montre que le test ne semble pas faire l'unanimité auprès des joueurs.


Répondre
-
voter voter
2

Par Rex 63 le Mercredi 28 Février 2018, 15:29
Roadrebel a écrit:" 13 ? Ça me paraît un peu exagéré quand même. "Moi pas, je trouve la note sympathique en regard de la pitoyable réalisation technique et des multiples plantages qu'elle génère et les heures passées à devoir recommencer une quête du début.Et je vais pas m'apesantir sur les freezes, les persos sans tête, les textures qui mettent plusieurs secondes à apparaître, etc." Je n'ai pas testé le jeu mais au vu de ce que j'ai aperçu sur les walktroughs youtube, ce jeu me fait de l'oeil depuis une semaine. "Là je me gausse, tu n'as pas testé le jeu, juste vu quelques vidéos et çà te permet de mettre en doute l'objectivité du testeur ?Désolé d'en sourire (jaune) mais çà a quelque chose de surréaliste..." Mais je ne comprends pas un tel acharnement de la part des testeurs et des internautes. "Moi c'est plutôt l'acharnement des fanboys fanatiques qui hurlent au loup dès qu'on ose la moindre critique que je ne comprends pas. " Est-ce le côté trop proche de la réalité historique qui fait peur ? L'absence d'heroic fantasy ? "Précisément pas, moi je l'ai précommandé pour çà. Ce qui me met en rogne c'est plutôt d'avoir payé plein pot pour un produit clairement pas fini." Faut arrêter là c'est pas moche non plus. Un peu de mauvaise foi je trouve. "C'est clair que les vidéos sur Toutoube c'est le test ultime pour présager de la qualité graphique d'un jeu...


Donc dès qu'on défend un jeu, on est tout de suite un fanboy ? Ce serait gamekult qui met 13 je dis pas mais Jeuxactu cest aussi le site qui a mis 18 aux derniers Assassin's Creed origins et call of duty... donc jai le droit de remettre en cause le test.
Bein oui youtibe c'est peut être pas l'idéal pour apprécier les graphismes au détail mais je peux ai moins constater sur youtube que le jeu est loin d'être aussi laid que le test le prétend.

Apparemment les "fanboys" en dessous disent qu'il n'est pas si buggé que ça.

Après remet toi en question aussi. Tu precommandes une nouvelle licence. Moi je ne donne pas mon argent avant de recevoir un produit/service que je ne connais pas mais en même temps ou après.


Répondre
-
voter voter
1

Par Roadrebel le Mardi 27 Février 2018, 17:35

likeSmall 19
" 13 ? Ça me paraît un peu exagéré quand même. "
Moi pas, je trouve la note sympathique en regard de la pitoyable réalisation technique et des multiples plantages qu'elle génère et les heures passées à devoir recommencer une quête du début.
Et je vais pas m'apesantir sur les freezes, les persos sans tête, les textures qui mettent plusieurs secondes à apparaître, etc.


" Je n'ai pas testé le jeu mais au vu de ce que j'ai aperçu sur les walktroughs youtube, ce jeu me fait de l'oeil depuis une semaine. "
Là je me gausse, tu n'as pas testé le jeu, juste vu quelques vidéos et çà te permet de mettre en doute l'objectivité du testeur ?
Désolé d'en sourire (jaune) mais çà a quelque chose de surréaliste...


" Mais je ne comprends pas un tel acharnement de la part des testeurs et des internautes. "
Moi c'est plutôt l'acharnement des fanboys fanatiques qui hurlent au loup dès qu'on ose la moindre critique que je ne comprends pas.


" Est-ce le côté trop proche de la réalité historique qui fait peur ? L'absence d'heroic fantasy ? "
Précisément pas, moi je l'ai précommandé pour çà. Ce qui me met en rogne c'est plutôt d'avoir payé plein pot pour un produit clairement pas fini.

" Faut arrêter là c'est pas moche non plus. Un peu de mauvaise foi je trouve. "
C'est clair que les vidéos sur Toutoube c'est le test ultime pour présager de la qualité graphique d'un jeu...


Répondre
-
voter voter
2

Par El-Tuco le Mardi 27 Février 2018, 17:15

likeSmall 3847
Punaise quelle ambiance de merde! :|

Répondre
-
voter voter
2

Par Rex 63 le Mardi 27 Février 2018, 16:07
13 ? Ça me paraît un peu exagéré quand même.
Je n'ai pas testé le jeu mais au vu de ce que j'ai aperçu sur les walktroughs youtube, ce jeu me fait de l'oeil depuis une semaine.
Mais je ne comprends pas un tel acharnement de la part des testeurs et des internautes. Est-ce le côté trop proche de la réalité historique qui fait peur ? L'absence d'heroic fantasy ?

"C'est pas très beau en gros"
Faut arrêter là c'est pas moche non plus. Un peu de mauvaise foi je trouve.


Répondre
-
voter voter
2

Par llort le Mardi 27 Février 2018, 11:53
Tout le monde oublie que KCD est un jeu développé par une équipe de 160 personnes, qui plafonnait à 80 sur la fin du développement. Et ils réussissent à sortir un AAA avec bien moins de budget mais plus de talent que bien d'autres studios. Ils amènent ce côté indépendant, essayent de proposer quelque chose de différent. C'est ce qu'attendent beaucoup de joueurs par les temps qui courent. Toutes ces difficultés, cette écart avec les grands de l'industrie, le testeur ne les prend pas en compte. C'est très peu pro de sa part, et sachant tout cela, quand on lit "C'est pas très beau en gros", assez énervant.

Répondre
-
voter voter
1

>> Voir les 35 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Kingdom Come Deliverance

Jeu : RPG
Editeur : Deep Silver
Développeur : Warhorse
13 Fév 2018

13 Fév 2018

13 Fév 2018

Zone Membres

Vos Notes :
11/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.