JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : DS

Test Ghost Trick : Détective Fantôme

Test Ghost Trick
La Note
16 20

Cousin éloigné de Ace Attorney, Ghost Trick assume la parenté jusqu'au bout avec une mise en scène relativement similaire, Masakazu Sugimori aux commandes de la bande-son, et Shu Takumi à l'écriture. Et pourtant, malgré l'emprunt des défauts de la série qui montre du doigt, le jeu de Capcom réussit à imposer son style, par le biais d'un gameplay accrocheur, qui bégaye parfois un peu, mais qui réussit toujours à complexifier les situations et surtout d'une histoire très forte à la qualité d'écriture évidente. Attachant, prenant et bourré d'humour, Ghost Trick est une expérience de jeu qui illumine le début d'année de la DS avant la passation de pouvoir et l'arrivée d'une nouvelle dimension qui ne sera pas celle des fantômes.


Les plus
  • Une réalisation de grande qualité
  • Un style d'animation réussi
  • Un concept très prenant
  • Excellente écriture
  • Un casting attachant
Les moins
  • Tendance à la répétition
  • Pas d'évolution du concept
  • Très verbeux
  • Une seule solution par "énigme"


Le Test

Créateur de la série Ace Attorney et scénariste de chaque épisode, Shu Takumi semble parfois se laisser dépasser par la saga qu'il a réussi à imposer avec peine et astuce à Capcom. Avec ses spin-off intéressants mais loin de la série principale, son manque de renouvellement et un épisode plutôt moyen, à savoir Ace Attorney : Apollo Justice, cette dernière commence lentement à s'épuiser. Mais s'il est bien un chose qui reste toujours très juste, c'est l'écriture de Takumi et sa façon de créer des personnages forts et qui s'impriment très vite dans l'esprit. Une qualité qui surgit dès les premières secondes de Ghost Trick, accompagnée d'un souffle qui rappelle les premières objections d'un certain avocat. Mais le risque de la répétition n'est jamais très loin.


Dans de nombreux récits, le rebondissement central se trouve être la mort de l'un des personnages principaux, voire du héros. Une disparition qui arrive souvent à la fin d'une aventure à un point charnière. Mais Ghost Trick ne s'embarrasse pas d'effets de manche, ni de solos de violons qui se lamentent. Sissel, le héros de cette histoire est en effet mort avant même le début du jeu. Une situation qui pose un léger problème pour la poursuite de la carrière de cet homme mystérieux qui va néanmoins pouvoir retrouver son statut de figure principale grâce au pouvoir des fantômes. Coachée par une lampe de bureau douée de parole du nom de Ray, l'âme de Sissel va apprendre à posséder un peu tout et n'importe quoi afin d'influer sur l'environnement. Car lorsque l'on est un spectre, qui plus est amnésique, les possibilités de découvrir son assassin et les commanditaires derrière ce meurtre peut rapidement s'apparenter à une course-poursuite aussi improbable qu'un gunfight dans Columbo. Et c'est pourtant la posture de détective que vous allez devoir endosser dans le but d'obtenir des réponses souvent gardées par des personnes elles aussi sujettes à des morts brutales. Votre but sera donc d'empêcher ces décès en cascade en utilisant ces fameux « ghost tricks » qui semblent étrangement ne pouvoir être maîtrisés que par Sissel.

Et le fantôme opéra

A la manière d'un Ace Attorney, Ghost Trick comprend en effet deux types de phases distinctes, des passages dans le monde réel, composés de scènes narratives se concluant par une mort ou un événement spécial et des voyages dans la dimension des fantômes où il est possible d'interférer avec le bon ordre des choses. Ame errante, Sissel a la capacité de visualiser les noyaux des personnes qu'il a auparavant ramené à la vie et ceux de certains objets. Une vision qui lui permet de se déplacer dès qu'un de ces points d'attaches se trouve suffisamment proche de lui. Pour ce faire, il suffit de tirer un trait entre deux noyaux et de progresser ainsi dans les divers tableaux. La difficulté étant alors de trouver le bon moyen de franchir des espaces parfois très vastes entre deux points. C'est ici qu'entrent en jeu les tours de fantôme. Ces derniers autorise le joueur à manipuler le décor de façon plus ou moins libre, en dépliant un canapé, en faisant glisser un t-shirt sur une corde à linge ou encore à simplement se placer au creux d'un objet, comme un pot-à-eau ou une cuiller dans le but d'être transporté par un NPC. Les situations se révèlent nombreuses et très variées, et il vous faudra souvent réfléchir par avance à un enchaînement d'actions à réaliser dans le but d'atteindre un endroit inaccessible. Pas vraiment évidentes avant d'avoir été testées, ces solutions nécessitent régulièrement une progression par l'échec, ce qui peut s'avérer frustrant pour les amateurs de jeux d'aventure, peu habitués à se retrouver au pied du mur sans aucune possibilité de poursuivre l'investigation. Un côté old-school qui est pourtant la deuxième face du concept de fond du jeu, le retour dans le temps pour corriger le destin.

A la manière d'un Ace Attorney, Ghost Trick comprend en effet deux types de phases distinctes, des passages dans le monde réel, composés de scènes narratives se concluant par une mort ou un événement spécial et des voyages dans la dimension des fantômes où il est possible d'interférer avec le bon ordre des choses."


Le problème majeur d'une âme passant d'un objet à un autre et de rester coincé dans un vieux verre d'eau abandonné sur une table et de ne pas avoir de noyaux a proximité pour continuer. Outre l'aspect honteux de la chose, c'est surtout le fait d'être totalement bloqué qui se révèle handicapant. Une situation qui peut être réglée avec un retour temporel, soit au début du chapitre, soit au dernier checkpoint, ce dernier prenant la forme de plus récente modification de destinée que vous avez réussi à provoquer. Un manipulation qui n'est possible que dans le cadre d'une tentative de sauvetage. Lors des déplacements de base de Sissel, il n'est en effet pas possible de se retrouver coincé, le but étant simplement de faire appel à son sens de l'observation. En revanche dès qu'il s'agit d'éviter la mort d'un personnage important, l'âme du héros est ramenée 4 minutes exactement avant l'évènement, le temps exact que vous aurez pour l'éviter. Une excellente idée qui ajoute à l'obligation de progresser par la logique le stress temporel qui faisait défaut aux précédentes réalisations de Takumi. Une tension qui confère un rythme accrocheur à ces scènes de sauvetage qui donnent vraiment le sentiment que la renaissance se mérite. Chaque vie sauvée est donc un nouveau pas vers la vérité qui englobe non seulement la mort de Sissel, mais également une affaire criminelle bien plus importante qui s'étend sur tout le titre et se construit encore une fois à la manière d'un scénario d'un épisode d'Ace Attorney. Les éléments arrivent dans le désordre et des détails pourtant loin d'être marquants s'imbriquent dans ce tout, devenant d'un seul coup des réponses à des questions essentielles. Une science de la narration maîtrisée avec soin qui captive de bout en bout, soulignée une nouvelle fois par un casting de choix.

Tours et détours de fantôme

Poussant les caractères dans les extrêmes, Ghost Trick abrite certaines figures marquantes, de l'inspecteur désireux de tout faire de manière stylée à la jeune fille fougueuse et quasiment détachée de la mort qui passe justement son temps à disparaître dans des situations loufoques. Une galerie dense et variée dont chacun des membres se montre rapidement attachant, d'une part grâce à sa psychologie mais également à son animation. Inspiration lointaine d'un Flashback ou d'un Another World, la technique utilisée permet de donner une vie aux protagonistes, via des gestes amples et découpés avec soin qui font passer aisément les émotions. Placé sous l'ombre de Ace Attorney, Ghost Trick enrobe ce langage d'un grand nombre de sons et d'effets lumineux directement tirés des aventures de l'avocat à l'index érectile. Des clins d'oeil qui peuvent s'apparenter à la patte de Shu Takumi. Un style qui se reconnaît également par une tendance à la répétition. Une fois la surprise de la découverte des premières heures, le temps d'expérimenter les conseils donnés par Ray, le concept de base ne subit plus aucune évolution. Les outils de gameplay qui vous sont octroyés seront les mêmes jusqu'à la toute fin du jeu. Il en est de même de la structure narrative qui repose sur le même schéma à savoir le triptyque accès au niveau/accident/résolution. Un ordre immuable qui empêche le jeu d'être aussi surprenant que son principe de fond et qui amène une certaine lassitude.

L'autre élément brisant quelque peu les envolées du système de jeu et de l'histoire est une propension bien connue des amateurs de la série Ace Attorney à de la parlotte intensive."

L'autre élément brisant quelque peu les envolées du système de jeu et de l'histoire est une propension bien connue des amateurs de la série Ace Attorney à de la parlotte intensive. Si dans la majorité des cas ces dialogues bien denses servent le scénario, les personnages ont tout de même tendance à appuyer sur des points assez futiles à de nombreuses reprises. Un aspect verbeux qui n'empêche pas de profiter de cette enquête de grande qualité, mais il est dommage qu'avec cette nouvelle licence, Capcom n'ait pas trouvé bon de corriger un des points dommageables de la précédente saga de Takumi. Mais même en emportant ces bagages un peu lourdaud avec lui, Ghost Trick amène surtout des idées qui font du bien après une année où ce genre de vraie surprise s'est faite très rare. Le titre de Capcom fait partie de ces jeux qui légitiment la DS par une adaptation à ses possibilités et contraintes. Une volonté de repartir sur des bases saines qui donne presque l'impression de redécouvrir le premier Phoenix Wright dans un contexte différent ; dans une mort qui lui va vraiment bien.







 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

2011 : le Top 5 de JEUXACTU 2011 s'apprête à tirer sa révérence et il est donc grand temps pour toute l'équipe de JEUXACTU de faire un bilan de l'année qui vient de s'écouler. Voici comme chaque année notre sélection des meilleurs jeux de l'année. 43 | 22/12/2011, 00:53
Ghost Trick : Détective Fantôme Voilà une astuce pour Ghost Trick : Détective Fantôme. 2 | 08/02/2011, 19:31


Derniers commentaires
Par liberte56 le Lundi 11 Juillet 2011, 1:36

likeSmall
ca change un peut

Répondre
-
voter voter

Par zackff7 le Samedi 14 Mai 2011, 18:53

likeSmall 2
zackff7 a écrit:
Necate a écrit:J'ai adoré ce jeu, i lest juste excellent, des retournements de situations fantastiques, une qualité graphique tout simplement géniale. Certes, il n'y a qu'une seule solution par énigme, c'est un peu linéaire, mais l'OST et l'histoire comblent largement tout ça pour moi.
Et juste un bon gros GG pour les animations des personnages, un rendu assez rare pour un ds.


+1 , le jeu est une réussite techniquement et il est très bon ^^


ouais en fait !! il est pas si bien que ça


Répondre
-
voter voter

Par Skillet68 le Lundi 28 Mars 2011, 21:54

likeSmall
J'aime pas

Répondre
-
voter voter

Par zackff7 le Samedi 5 Février 2011, 17:58

likeSmall 2
Necate a écrit:J'ai adoré ce jeu, i lest juste excellent, des retournements de situations fantastiques, une qualité graphique tout simplement géniale. Certes, il n'y a qu'une seule solution par énigme, c'est un peu linéaire, mais l'OST et l'histoire comblent largement tout ça pour moi.
Et juste un bon gros GG pour les animations des personnages, un rendu assez rare pour un ds.


+1 , le jeu est une réussite techniquement et il est très bon ^^


Répondre
-
voter voter

Par Necate le Lundi 24 Janvier 2011, 10:17

likeSmall
J'ai adoré ce jeu, i lest juste excellent, des retournements de situations fantastiques, une qualité graphique tout simplement géniale. Certes, il n'y a qu'une seule solution par énigme, c'est un peu linéaire, mais l'OST et l'histoire comblent largement tout ça pour moi.
Et juste un bon gros GG pour les animations des personnages, un rendu assez rare pour un ds.


Répondre
-
voter voter

Par Doppeman le Samedi 22 Janvier 2011, 1:51
J'accroche pas non plus au concept, original ok mais trop zarb pour claquer 50 euros dedans

Répondre
-
voter voter

Par nic0286 le Vendredi 21 Janvier 2011, 18:32
ca al'air trop pourri
:(


Répondre
-
voter voter

Par nic0286 le Vendredi 21 Janvier 2011, 18:31
Ca a kl'air nul et les graphismes sont pourri c en 2D et serieux vous laisser pas abuser par la note et peut etre que il y a des mazos qui ont aimé mais pour moi ca a l'air pourri

Répondre
-
voter voter

Par tordo le Vendredi 21 Janvier 2011, 14:19

likeSmall 10
C'est plustôt sympa j'ai hâte de voir le jeu.

Répondre
-
voter voter

Par Otaku21 le Mardi 18 Janvier 2011, 12:30
Je l'ai déja fini, et vraiment j'ai adoré !

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 13 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Ghost Trick : Détective Fantôme

Jeu : Aventure
Développeur : Capcom
14 Jan 2011

Zone Membres

Vos Notes :
17/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.