JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : PC - X360

Test Frontlines : Fuel of War

Les Notes
13 20 note multi-utilisateurs Frontlines : Fuel of War 4 5

Peu passionnant en solo en raison d’une architecture globale construite autour du mode multijoueur, Frontlines : Fuel of War trouve ses ressources et affiche ses qualités une fois connecté sur le réseau ou sur le Xbox Live. Grâce à son gameplay assez nerveux et ses cartes plutôt vastes, le titre de Kaos Studios parvient à garder la tête haute, même si le sentiment de jouer à une copie de Battlefield résonne en écho. Une suite plus travaillée et plus ambitieuse pourrait gommer ces erreurs de jeunesse.


Les plus
  • Assez nerveux
  • L'utilisation des drones
  • Multi correct
  • Des cartes plutôt vastes
Les moins
  • Réalisation inégale
  • I.A. prévisible
  • Pilotage des véhicules trop rigide
  • Trop classique
  • Solo qui manque de consistance
  • Localisation des dégâts hasardeuse
  • Des rag-dolls farfelus


Le Test

Lorsqu’on a fait ses armes sur le "mod" Desert Combat de Battlefield 1942 et qu’on se décide à voler de ses propres ailes, quoi de plus naturel et logique que de se faire un nom dans le milieu avec ce qu’on sait faire de mieux ? C’est le fabuleux destin des membres de Kaos Studios qui lancent Frontlines : Fuel of War, une copie du célèbre FPS massivement multijoueur d’Electronic Arts. L’élève surpassera-t-il le maître ? Toutes les réponses dans les lignes qui suivent.


Nous sommes en 2024. A cette période avancée de notre monde, les enjeux politiques ne sont plus les mêmes que ceux que nous avons connus au début du XXIème siècle. Avec le déclin environnemental, la surpopulation ou bien encore l’érosion des structures politiques civiles, notre bas monde baigne dans le chaos le plus total. Dans ce futur pas si lointain, deux coalitions se livrent une lutte sans merci pour l’acquisition des derniers points de contrôle du pétrole sur Terre. Les ressources mondiales étant en train de diminuer comme peau de chagrin, la Chine et la Russie se sont rapprochées pour former l’Alliance de l’Etoile Rouge, tandis que les Etats-Unis et l’Europe ont unifié leurs forces sous la bannière étoilée de la Coalition Occidentale. Trop fièr pour trouver une issue pacifiste à cette pénurie, chaque clan a décidé d'employer la force pour aboutir à leurs fins. Une vision assez pessimiste de notre monde certes, mais assez plausible si on aime les scénarii des thrillers américains.

 

Au pays de l’or noir

 

C’est évidemment le prétexte tout trouvé par les scénaristes de Frontlines : Fuel of War pour nous envoyer au front, la rage au ventre et surtout l’index sur la gâchette, prêt à éliminer le premier ennemi qui tenterait de prendre la fuite. Si le choix de l’allégeance est offerte dans le mode multijoueur, la Coalition Occidentale est imposée d’emblée en solo. Première faute de goût du jeu, sans gravité bien évidemment, mais il aurait été plus judicieux et surtout plus équitable d’avoir le choix de son écusson avant de partir en guerre. Peu importe, puisque cette aventure solitaire improvisée n’est qu’une variante dirigiste à peine déguisée de ce qu’on trouve en multi. Mais ne jetons pas la pierre aux membres de Kaos Studios, l’intention est louable puisque leur rejeton a été avant tout développé pour le jeu à plusieurs, et en ligne de surcroît. Les objectifs sont eux aussi peu ou prou les mêmes, étant donné qu’il s’agit d’avancer sur la carte en capturant des points stratégiques et en utilisant la force si possible. Pour ce faire, l’arsenal mis à disposition est conséquent, que l’on évolue à pieds ou à bord d’un véhicule tout terrain ou un char blindé. Plusieurs classes distinguent également les fantassins et en fonction du statut, les armes proposées diffèrent, il y va de soi. Mais c’est surtout l’utilisation de drones télécommandés qui confère à Frontlines : Fuel of War un certain cachet. En effet, certaines situations nécessitent l’aide ces engins miniatures capables de débloquer une situation qui paraît aux premiers abords hautement délicate. L’hélicoptère miniature par exemple est l’ami idéal pour allumer les soldats embusqués, ceux qui ont la fâcheuse tendance de se cacher derrière un mur ou un élément du décor. La petite voiture à quatre roues motrices à l’inverse se montre efficace pour passer sous les blindés et les faire exploser de la plus belle des manières. Des appareils offerts avec générosité et abondance, ce qui permet aux moins doués de s’y reprendre à plusieurs reprises s’ils venaient à manquer leur cible. Attention néanmoins à lancer ces assauts dans un endroit sûr, votre soldat se retrouve à la merci de n’importe quelle balle perdue lorsqu’il fait joujou avec ces engins mécaniques.

 

Si Frontlines : Fuel of War regorge de bonnes idées piquées chez les voisins, le titre de THQ et de Kaos Studios peine en revanche à convaincre côté réalisation. Graphiquement un cran en-dessous par rapport à ce qui se fait aujourd’hui dans le genre, Frontlines : Fuel of War a, au minimum, deux ans de retard techniquement. En sus d’afficher des textures qui manquent singulièrement de détails, le jeu s’amuse, à l’insu de son plein gré, à faire disparaître des pans entiers de textures juste nous nos yeux. En contre-partie, et il faut bien le souligner, les cartes dans lesquelles on évolue sont plutôt vastes, ce qui n’excuse pas entièrement ces problème de pop-up, mais permet de mesurer le poids sur la balance d’un œil moins sévère. En ce qui concerne le gameplay, Frontlines : Fuel of War s’en sort plutôt pas mal, grâce à une action assez soutenue, où les séquences de tir aux pigeons sont légions. On y trouve donc une certaine jouissance ludique, altérée en revanche par une intelligence artificielle un brin prévisible. Fort heureusement, le nombre élevé d’ennemis à l’écran permet de masquer cette carence, si bien qu’avancer dans le tas, tête baissée et arme aux poings n’est pas un conseil d’ami. Toutefois, ceux qui cherchent un tant soit peu de finesse dans ce monde de brutes, risquent d’être déçus et même de déchanter, le leitmotiv ici est le frag, le frag, rien que le frag. Frontlines : Fuel of War ne peut ainsi donc pas cacher son classicisme flagrant qu’on pourra conpsidérer comme un désavantage face à une concurrence aujourd’hui sans la moindre pitié. S’il convient de souligner que le titre de Kaos Studios tire son épingle du jeu grâce à son mode multijoueur nerveux et assez efficace, il lui manque encore cette petite étincelle qui parviendra à le démarquer des pachydermes que sont Halo 3, Call of Duty 4 ou même le dernier Battlefield. La copie est loin d’être parfaite donc, mais en guise de jeu de transition, Frontlines : Fuel of War peut cependant satisfaire les joueurs moins exigeants.







 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Du contenu pour Frontlines : Fuel of War THQ évoque Frontlines : Fuel of War à travers deux vidéos dans lesquelles sont présentées les maps Hindsight et Sunder prochainement disponibles en téléchargement. 22/09/2008, 12:09
Frontlines : Fuel of War : Sunder Trailer Comme le prouve cette nouvelle vidéo, Frontlines : Fuel of War aura droit à une nouvelle carte baptisée Sunder. 22/09/2008, 12:08


Derniers commentaires
Par archnophobia1 le Mercredi 16 Mars 2011, 15:32

likeSmall 18
Moi je ne le trouve pas trôp nul...

Répondre
-
voter voter

Par padoue74 le Samedi 2 Août 2008, 22:16

likeSmall
comme il est dis a la conclusion de ce test, ce jeu est interessant pr du multi.

Répondre
-
voter voter

Par titi77230 le Dimanche 9 Mars 2008, 0:11

likeSmall
je vien de voir une video de ce jeu je le trouve impeu nul car il ressemble a dotre jeu

Répondre
-
voter voter

Par seblegamer le Samedi 8 Mars 2008, 23:55

likeSmall 30
Rien à voir avec le jeux ... mais par rapport à l'article ... y a un léger soucis vers la fin du premier paragraphe ^^

Je sais plus exactement la phrase ... mais il manque un morceau :o ^^'

C'est du genre : "Blablabla cette [PARTIE MANQUANTE :? ] Une blablabla"

Enfin apparemment y a que moi que ca a troublé (ou alors je suis le seul qui lit vraiment les tests ? :p )

Voilou ^^

EDIT : Voila la phrase en question :

"Trop fière pour trouver une issue pacifiste à cette Une vision assez pessimiste de notre monde certes, ..."


Répondre
-
voter voter

Par benoitdu91 le Samedi 8 Mars 2008, 16:05

likeSmall
Moi il me plait pas trop je le prendras pas.

Répondre
-
voter voter

Par foxmax le Samedi 8 Mars 2008, 12:51

likeSmall
franch'ment il est nul sur 360 et sur les autre consol il est trè fad

Répondre
-
voter voter

Par Kevyn le Jeudi 6 Mars 2008, 17:39

likeSmall 1
C'est un bon petit jeu à prendre en okaz, j'avais bien aimé la démo. ^^

Répondre
-
voter voter

Par metroid_2007 le Jeudi 6 Mars 2008, 1:34

likeSmall
ou la la ce message sa va pas aider le jeux :lol:

Répondre
-
voter voter

Par darckrico le Jeudi 6 Mars 2008, 1:08

likeSmall
Oturan a écrit:
metroid_2007 a écrit:il a pas l'air fameux :( :( :(


ben figure toi que je l'ai téléchargé sur PC et c'est pas si mal. Bon ça vaut pas un Battlefield et un Call of duty 4 mais ça va. Je trouve le test de JA assez juste dans les notes


a non je suis pas d'accord ce jeu c'est le jeu de guerre le plus merdique de l'année :? j'ai tester au bout de10 minute j'ai lâcher


Répondre
-
voter voter

Par Osuran le Jeudi 6 Mars 2008, 0:42

likeSmall
metroid_2007 a écrit:il a pas l'air fameux :( :( :(


ben figure toi que je l'ai téléchargé sur PC et c'est pas si mal. Bon ça vaut pas un Battlefield et un Call of duty 4 mais ça va. Je trouve le test de JA assez juste dans les notes


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 16 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Frontlines : Fuel of War

Jeu : FPS
Développeur : Kaos Studios
29 Fév 2008

29 Fév 2008

N.C.

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Les vidéos
 
Frontlines : Fuels of War - Comment ça marche ?
Reportage  Frontlines : Fuel of War Reportage Frontlines : Fuel of War
Premier trailer de Frontlines : Fuel of War Premier trailer de Frontlines : Fuel of War
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.