JeuxActuJeuxActu.com



Test également disponible sur : PS4

Test EVE Valkyrie (PS VR) : des étoiles plein les yeux !

Test EVE Valkyrie sur PS4 PSVR
La Note
note EVE Valkyrie 14 20

Etant donné qu’EVE Valkyrie est un véritable jeu et non une énième expérience pour se familiariser avec la réalité virtuelle, le titre de CCP n’aura aucun mal à séduire les fans du genre sur PlayStation VR. Visuellement propre sans être exceptionnel, carré en ce qui concerne le gameplay, le jeu se montre en revanche radin quand on regarde d’un peu plus près son contenu. La campagne solo n’est qu’un tutoriel que l’on plie en une demi-heure, le multi ne repose que sur trois modes de jeu, et les optimisations des vaisseaux se comptent sur les doigts d’une main – sauf si vous adorez collectionner les skins. Et on a gardé le meilleur pour la fin : les microtransactions. Heureusement que les développeurs jurent qu’elles sont facultatives. Bref, EVE Valkyrie fait plutôt office de premier jet sur lequel pourront s’appuyer les shooters spatiaux à venir.


Les plus
  • Prise en main immédiate
  • Ne donne pas la gerbe
  • Des sensations sympas en VR
  • Le mode "Assaut du Transporteur"
Les moins
  • La pauvreté du contenu
  • Des environnements pas assez variés
  • La campagne solo anecdotique
  • Les microtransactions


Le Test

Ce qui est fabuleux avec la réalité virtuelle – et le PlayStation VR en particulier – c’est qu’elle permet de redécouvrir des genres sous un angle totalement nouveau. On l’a vu avec les jeux de course (DriveClub VR), les party games (The PlayRoom VR) et les FPS (RIGS : Mechanized Combat League) ; et en attendant la sortie de Resident Evil 7 pour voir la nouvelle gueule du survival horror, on a décidé de passer quelques heures en compagnie d’EVE Valkyrie, histoire de se faire un avis sur le shoot spatial à la sauce VR.


EVE ValkyrieAu cas où, on rappelle quand même qu’EVE Valkyrie est déjà sorti il y a quelques mois sur Oculus Rift, mais il faut bien admettre que le casque de Palmer Luckey n’est pas vraiment destiné au grand public ; tout le contraire du PlayStation VR de Sony Interactive Entertainment qui, en sus, présente l’avantage d’être plus abordable (399€ contre 699€ pour l’Oculus Rift). Compte tenu de ces paramètres qu’il ne pouvait ignorer, CCP ne s’est pas fait prier pour porter EVE Valkyrie sur le casque de réalité virtuelle de la PS4, même si le jeu est loin d’envoyer du rêve en ce qui concerne son scénario. En fait, on incarne un clone dans lequel a été intégrée la mémoire d’un pilote mort au combat. Du coup, les "Chroniques" de la campagne solo offrent l’occasion de prendre part à des missions narratives, qui permettent de revivre les événements ayant précédé le décès de notre héros. En prêtant attention aux dialogues, on se rend compte que l’on faisait partie de l’Escadron Valkyrie aux côtés de Rán Kavik, cette dernière vouant une haine sans limite à Fatal et ses troupes visiblement. Pour être honnête, ces missions n’ont rien d’exceptionnel et servent surtout à appliquer les leçons apprises un peu plus tôt ; car l’autre but du mode solo, c’est bien d’inculquer les bases du pilotage pour éviter de se faire torpiller par le premier ennemi croisé dans l’espace. Par exemple, on nous explique comment cibler correctement un adversaire, anéantir les missiles ennemis, ou encore à exécuter un roll. Sur ce point, on regrette que le tutoriel ne s’attarde pas plus longtemps sur le HUD, ce qui fera certainement tiquer les néophytes, surtout lors des parties à plusieurs.
 

La campagne solo n’est qu’un tutoriel que l’on plie en une demi-heure, le multi ne repose que sur trois modes de jeu, et les optimisations des vaisseaux se comptent sur les doigts d’une main – sauf si vous adorez collectionner les skins.


EVE ValkyrieJustement, le mode multijoueur, c’est ce qui constitue l’essence même d’EVE Valkyrie. Comme souvent, pour accéder à des vaisseaux plus puissants, il va falloir enquiller les points d’expérience, mais pas que. En effet, on va devoir aussi débloquer le plan de tel ou tel engin pour obtenir le droit de le piloter ; et ce n’est qu’une fois le blueprint du modèle concerné entre les mains que l’on pourra claquer non seulement l’Argent récolté au fil des victoires, mais aussi les pièces détachées récupérées sur les vaisseaux vaincus. Vous l’aurez compris, EVE Valkyrie incite clairement le joueur à gratter le maximum de ressources, les microtransactions étant naturellement là pour accélérer le processus de fabrication. Plus concrètement, en allant faire un tour chez le Quartier-Maître, il est possible de mettre la main sur des packs d’obligations d’Or convertibles en Argent. Les prix vont de 4€ à 99€, sachant qu’il y a aussi moyen de booster le nombre d’XP récupérés via des implants. Bref, tout est là pour céder à la tentation mais quitte à sortir la carte bleue, autant le faire pour un jeu qui le "nécessite" vraiment si l’on peut dire. Bien évidemment, on prend cher lors des premières joutes et la frustration est énorme ; mais on note également que la progression de notre personnage ne met pas dix plombes avant de décoller. Au départ, notre rang de pilote augmente à vitesse grand V – seules 4-5 sessions ont été nécessaires pour que l’on atteigne le niveau 5 – ce qui permet déjà de déverrouiller les vaisseaux "Banshee" et "Spectre" sans avoir à se farcir leur plan de fabrication. Plutôt pas mal.



EVE GUIMAUVE


EVE ValkyrieEt puis, casser le PEL serait une erreur vu le faible nombre d’optimisations – trois maximum –pour chacune des machines. La puissance de feu, les boucliers, le blindage et la vitesse sont les principaux critères qui permettent de les différencier les unes des autres, sans oublier les classes (Tank, Fighter, Support) contenues dans le jeu. Inutile de vous faire un dessin : une parfaite combinaison des trois est précieuse pour l’efficacité de l’équipe. D’ailleurs, précisons que le multi d’EVE Valkyrie – avec lequel on peut défier l’I.A. en coopération, ou d’autres joueurs en ligne - est constitué de trois modes de jeu. En "Team Deathmatch", le but est d’éliminer le plus de clones possible, tandis qu’en "Contrôle", il s’agit de s’emparer de certaines zones pour faire diminuer ensuite le nombre de clones de l’équipe adverse. Enfin, "Assaut du Transporteur" se déroule en deux temps. On doit d’abord neutraliser le bouclier du vaisseau-mère d’en face, avant de s’attaquer à son noyau. C’est ce troisième mode qui nous a le plus séduits pour la coordination des pilotes qu’il impose, mais aussi parce que c’est à ce moment-là que les bienfaits de la VR se sont le plus fait sentir. On n’ira pas non plus jusqu’à dire que le jeu nous a retourné le cerveau, mais c’est vrai que se retrouver dans le cockpit avec l’immensité de l’espace sous les yeux a de quoi griser les premières minutes. Néanmoins, on reste convaincu qu’il y a matière à faire mieux avec la réalité virtuelle, tant au niveau des sensations de vitesse que sur le plan du sound design ou des impacts qui manquent de consistance. Quand on percute un vaisseau ennemi, on a plus le sentiment de lui glisser dessus que de se fracasser contre sa carlingue.
 

Etant donné qu’EVE Valkyrie est un véritable jeu et non une énième expérience pour se familiariser avec la réalité virtuelle, le titre de CCP n’aura aucun mal à séduire les fans du genre sur PlayStation VR.


EVE ValkyrieEn termes de réalisation, on s’attendait à plus d’effets visuels. C’est propre, maîtrisé, mais ce n’est pas non plus le grand spectacle. La VR n’en étant qu’à ses balbutiements, on évitera toutefois de se montrer trop sévère, d’autant que l’on a déjà vu des carrosses se transformer en citrouilles sur PlayStation VR. Par contre, on a du mal à pardonner aux développeurs de CCP pour ce manque de variété au niveau des décors, alors que la science-fiction représente plutôt une source d’inspiration intarissable. Enfin – et on tenait à le souligner : le jeu ne donne absolument pas la gerbe, même quand on multiplie les acrobaties et que l’on s’amuse à piloter la tête à l’envers. Un vrai tour de force qui méritait d’être souligné tant EVE Valkyrie se présentait comme le bourreau idéal pour nos estomacs fragiles.


Laurely Birba par Laurely Birba
le mardi 8 novembre 2016, 19:14
Suivre ce rédacteur sur


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

EVE Valkyrie : le jeu soldé pendant les fêtes C'est par le biais d'un communiqué officiel que CCP Games annonce que le prix d'EVE Valkyrie a été revu à la baisse dans le cadre des fêtes de fin d'année. 1 | 21/12/2016, 12:40
EVE Valkyrie : une mise à jour qui améliore les graphismes du jeu sur PS4 Pro CCP Games annonce par le biais d'un communiqué officiel que les adeptes d'EVE Valkyrie peuvent, dès à présent, profiter d'une nouvelle mise à jour qui améliore la qualité graphique du jeu sur PS4 Pro. 07/12/2016, 15:38


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







EVE Valkyrie

Jeu : Combat Spatial
Editeur : CCP
Développeur : CCP
28 Mar 2016

13 Oct 2016

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.