JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : Wii U

Test Darksiders 2 Wii U

Test Darksiders 2 sur Wii UAu final, cette version Wii U n’apporte pas grand-chose à Darksiders 2. Avoir toute l’interface du jeu sur l’écran du Gamepad est plutôt agréable, même si la navigation n’est pas parfaite, la faute à une sensibilité du tactile parfois difficile et à une organisation pas toujours logique. Les mouvements à effectuer avec la reconnaissance de mouvement alourdissent la maniabilité de Death et on préférera amplement passer par une jouabilité classique. Le titre de Vigil ne perd toutefois rien de ses grandes qualités et la possibilité de jouer au jeu en remote play est finalement l’apport le plus marquant de cette version.
Retrouvez plus bas la suite de notre test de Darksiders 2

La Note
18 20 note Darksiders II
Hit JeuxActu
Les plus
  • Aussi joli que les versions PS3 et Xbox 360
  • Moins buggué aussi
  • Tous les DLC disponibles
  • Le remote play
  • Une ambiance particulière entre enfer et paradis
  • Incarner la Mort, il fallait y penser.
  • L'aspect RPG classique qui enrichit le gameplay
  • Des boss qui en imposent
  • Des combats jouissifs et dynamiques
  • Une durée de vie conséquente
Les moins
  • La maniabilité Wii U franchement lourde et inutile
  • La reconnaissance tactile parfois difficile
  • Quelques chutes de framerate
  • Réalisation parfois inégale
  • Un peu trop de loot


Le Test
Trois mois après sa sortie sur Xbox 360 et PS3, Darksiders II s’offre une nouvelle sortie sur console de salon pour accompagner le lancement de la Wii U. Un choix étrange quand on pense au public cible de la console, mais après tout, Nintendo veut essayer de réunir tous les types de joueurs sur son nouveau support. Dommage que le titre de THQ et Vigil Games ne soit qu’un simple portage sans idées spécifiques pour le gameplay Wii U.

Darksiders IILa religion n’est pas un sujet très pratique à traiter dans le monde du jeu vidéo, comme dans n’importe quel média d’ailleurs. Toutefois, elle regroupe, grâce à ses mythes et ses légendes, un certain nombre d’éléments qui peuvent constituer un univers riche et fort, pour peu que les développeurs puissent se les approprier. Visceral Games avait réussi quelque chose de très intéressant avec Dante’s Inferno, tout comme Vigil Games avec Darksiders. Succès surprise en 2010, le jeu de THQ nous présente aujourd’hui la suite directe des aventures de War, l'un des Quatre Cavaliers de l’Apocalypse. Mieux, Darsiders 2 se déroule en parallèle de l’épisode originel. Alors que War se démène pour ramener l’Equilibre entre le Bien et le Mal, après avoir été pris au piège et déclenché l’Apocalypse sur Terre, un autre Cavalier tente de sauver l’âme de son frère. Il s’agit de Death, le Cavalier de la Mort, qui cherche à laver l’honneur de War en annulant sa faute, c’est-à-dire en ramenant l’Humanité à la vie mais aussi en affrontant ses propres démons…

 

Prendre la Mort aux dents

 

Darksiders IIAu-delà de ce changement de personnage sur lequel Vigil Games a beaucoup insisté, il y a d’abord une évolution conséquente dans le gameplay de la série. Avec Darksiders 2, on se trouve face à un Action-RPG qui a cessé de se renier. Alors que le premier épisode versait parfois dans le beat’em all, sa suite penche clairement vers le Zelda-like. On progresse toujours à travers un monde semi-ouvert, celui des Fondateurs, en allant de donjon en donjon au rythme des quêtes qui sont attribuées à Death. Mais les influences du jeu de rôle se font clairement sentir. La carte est en effet nettement plus vaste et pouvoir l’afficher sur l’écran du Gamepad  se révèle plutôt utile ; on peut ainsi chevaucher Despair, le fidèle destrier de Death, pour la traverser de long en large, choisir de suivre uniquement le fil rouge de la narration ou partir en exploration afin de remplir des quêtes annexes ou découvrir des trésors. Une nouveauté appréciable, d’autant que Dust, le corbeau qui accompagne le Cavalier Masqué, peut vous aiguiller à tout moment par une simple pression du stick gauche sur la direction à prendre jusqu’au prochain objectif. La gestion du héros a également été largement approfondie et elle peut elle-aussi s’effectuer entièrement via l’écran tactile du Gamepad. Plus besoin de mettre sur pause donc pour jeter un œil aux statistiques complètes de Death ou pour switcher rapidement d’équipement, malgré une reconnaissance tactile parfois approximative. Le loot se place en effet rapidement au cœur du jeu, et trouver la meilleure arme ou la pièce d’armure la plus efficace devient vite très addictif. Le système de crafting encourage même à récupérer des armes moins puissantes. Vous pourrez en effet les sacrifier pour booster les compétences des armes dites possédées, modifiables un certain nombre de fois. L’exploration de ce nouveau terrain de jeu est donc favorisée par la découverte de trésors. Ceux-ci sont certes indiqués sur la map, mais ce sera à vous de trouver le chemin pour y accéder ; alors que d’autres bonus à récolter ne sont, eux, pas localisés.

 

La gestion du héros peut elle-aussi s’effectuer entièrement via l’écran tactile du Gamepad. Plus besoin de mettre sur pause donc pour jeter un œil aux statistiques complètes de Death ou pour switcher rapidement d’équipement

 

Darksiders IIAutre modification majeure dont nous parlions un peu plus haut : le style du héros. Exit War et ses gros muscles, place dorénavant à Death et son agilité hors pair. Plus vif, moins lourd, mais aussi moins costaud que son frangin, sa personnalité influe grandement sur sa jouabilité. Si le double saut n’est plus disponible, on sent tout de même que les développeurs ont voulu rendre ce nouveau héros bien plus souple que son prédécesseur. Les deux faux de Death sont beaucoup plus rapides que l’épée massive de War, et ses mouvements sont plus fluides. On se surprend à esquiver beaucoup plus souvent, pour mieux contre-attaquer grâce aux quelques combos à disposition ; la liste n’est pas extraordinairement longue mais elle est assez étoffée et variée pour prendre du plaisir sans se perdre dans les commandes. Oubliez cependant la maniabilité spécifique à la console de Nintendo : que ce soit pour esquiver ou encore nager, les features spécifiques à cette version alourdissent considérablement la maniabilité de Death. La taille du Gamepad n’est pas gênante en elle-même pour les mouvements, mais ceux qui n’accrochent pas à la gestion tactile des menus reviendront au classique Controller Pro. De la même façon, on préférera utiliser une bonne vieille combinaison de boutons qu’une touche tactile pour déclencher les attaques magiques, qui accompagnent désormais les coups au corps-à-corps. Il faudra auparavant les débloquer ou augmenter leur puissance en dépensant des points de compétence dans les deux arbres de progressions disponibles. Les combats sont jouissifs, Death plane sur les champs de bataille comme l’ange de la mort qu’il incarne et l’hémoglobine coule par hectolitres. Une option permet d’ailleurs de connaître le volume de sang que vous avez fait gicler depuis le début de votre partie. Excellent. La topographie des donjons a également été adaptée aux caractéristiques plus virevoltantes de notre Faucheur. Difficile d’ailleurs de ne pas penser à Prince of Persia Les Sables du Temps en voyant Death faire du wall-running, ou sauter de corniches en corniches. Chacun des niveaux, au level design très travaillé, requerra une bonne dose d’observation pour comprendre la marche à suivre. Mais les cerveaux de chez Vigil Games ont bien fait les choses : juste ce qu’il faut pour se casser un petit peu le bonnet sans se prendre la tête.

 

Les faucilles et le marteau

 

Darksiders IIEt si les casse-têtes dans les sous-sols oppressent les plus claustrophobes, profitez d’une balade à cheval pour vous aérer un peu la tête et admirer les paysages. Le monde des Fondateurs nous plonge dans des décors exotiques, poétiques ou chaotiques qui contrastent ou s’accordent à merveille avec l’ambiance gothique de Darksiders 2. Même s’il n’est pas ce qui se fait de mieux visuellement sur consoles, Darksiders 2 séduit grâce à ses graphismes agréables et sa direction artistique affirmée. Par chance, cette version Wii U a bénéficié des erreurs de ses aînées et les bugs ont quasiment tous été effacés. Idem pour les chutes de framerate, qui sont nettement moins présentes. Les chargements, eux, sont malheureusement toujours aussi nombreux, notamment entre les différentes zones du jeu. Dommage que les décors et les personnages n’aient pas tous bénéficié de la même attention, quand on voit le charisme de certains boss et la beauté de certains environnements. Idem pour les musiques aux accents tantôt asiatiques, tantôt sud-américains, qui se révèlent captivantes, envoûtantes ; mais diantre, que les boucles sont courtes ! Darksiders 2 bénéficie toutefois de l’ambiance si particulière qui avait fait le sel du premier épisode, et qui donne au titre ses moments véritablement épiques. Rien que pour le combat à cheval contre le Goliath et les frissons qu’il procure, côtoyer la Mort est une expérience qui mérite d’être vécue. D'autant plus que tous les DLC sortis à ce jour pour les versions 360 et PS3 ont été inclus à la version Wii U, et que le voyage n'en durera que plus longtemps.

 





Florian Velter par Florian Velter
le lundi 26 novembre 2012, 16:45


 Furieux Votez  Blasé Votez  Indifferent Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Indifferent


À découvrir également
Autres articles

Darksiders 3 : Nordic promet un avenir génial à la série Darksiders est toujours au programme pour Nordic Games, qui a récupéré la licence des mains de l'agonisant THQ. Le troisième épisode de la franchise fait partie des plans de l'éditeur. 8 | 04/07/2014, 17:40
Nordic Games rachète la marque THQ Un représentant de Nordic Games vient de révéler que le studio avait racheté les droits de la marque THQ, afin de publier des jeux sous le nom du défunt éditeur américain, dont probablement Darksiders ou encore MX Vs ATV. 13/06/2014, 12:53


Derniers commentaires
Par jose1 le Vendredi 30 Novembre 2012, 17:48
Loin de moi l'idée de déverser ma haine sur jeux actu, cela serait inutile. Je souhaite simplement signaler qu'encore une fois, c'est sur ce site que les journalistes trollent le plus les jeux sortant sur des consoles nintendo, le reste de la presse ayant souligné, certes le côté accessoire de la mablette pour ce jeu, mais également et surtout la bien meilleure prise en main que sur les autres plates formes, ce qui est contredit ici. A raison ?

Répondre
-
voter voter

Par Kekinoux le Mardi 27 Novembre 2012, 0:32

likeSmall
Ca ne m'etonne pas non plus .... Et a mon avis beaucoup de jeux (multiplateforme) vont être comme ca :/

Répondre
-
voter voter

Par angel D ice le Lundi 26 Novembre 2012, 23:10
j'etait sur qu' il n'exploiterais pas le gamepad comme il se doit

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 3 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Darksiders II

Jeu : Action/Aventure
Editeur : THQ
Développeur : Vigil Games
21 Août 2012

21 Août 2012

21 Août 2012

30 Nov 2012

Zone Membres

Vos Notes :
19/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Les vidéos
 
Wii U : tous les jeux du lancement réunis en une seule vidéo
Darksiders 2 : trailer du mode Aréna Darksiders 2 entre dans l'arène en vidéo
Darksiders 2 : tous les trailers du jeu Darksiders 2 : un dernier trailer ultra dark !