JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : PC - X360 - PS3

Test Call of Juarez Gunslinger

Test Call of Juarez Gunslinger sur PS3

Pour moins de 15 €, Techland nous offre un titre réussi, qui n’a pas à rougir des grosses productions. Les développeurs ont particulièrement soigné l’univers grâce à l’utilisation du cel-shadding pour les graphismes, les musiques, les doublages et la narration qui rendent le jeu pêchu et prenant ! Cependant Call of Juarez : Gunslinger n’est pas exempt de tout défaut. La durée de vie, l’I.A, sa linéarité et le sous-titrage empêchent ce Call of Juarez d’atteindre totalement ses objectifs. Un titre arcade qui se déguste comme un jeu arcade. Intensément et rapidement !

Retrouvez plus bas la suite de notre test de Call of Juarez Gunslinger


La Note
14 20 note Call of Juarez Gunslinger
Les plus
  • Un bel hommage à l’univers du Western
  • Mise en scène originale et prenante
  • Action rythmée
  • On révise ses classiques
Les moins
  • Pas facile de lire les sous-titres pendant les gun-fights
  • Se termine en 4 heures
  • Replay-value guère passionnant
  • Une liberté d’exploration tronquée


Le Test
Il aura suffi d’un seul épisode, le troisième, pour que la série Call of Juarez perde toute sa crédibilité. Techland, toujours aux commandes de son bébé, s’est décidé à renouer avec l’ambiance western-spaghetti avec Call of Juarez : Gunslinger, un jeu résolument arcade, dédié aux plates-formes de téléchargement en ligne.

Call of Juarez GunslingerCe Call of Juarez : Gunslinger aurait très bien pu s’appeler le "Western pour les Nuls" car son scénario nous propose de réviser la culture américaine grâce à la narration de son personnage principal, SilasGreaves, que vous allez incarner tout au long des 14 chapitres qui compose l’aventure. C’est donc la conquête de l’Ouest qui est au cœur de l’intrigue car notre héros, ancien chasseur de primes, évoque ses rencontres avec les plus célèbres protagonistes du grand banditisme de l’époque. Butch Cassidy, Jessie James, Sundance Kid, Billy The Kid ou encore les frères Dalton, ces noms vous sont forcément familiers et Call of Juarez : Gunslinger rend un bien bel hommage à cette période de l’histoire américaine tant et si bien qu’il n’y a quasiment plus de rapport entre cet opus et les épisodes précédents. Comme si Techland faisait à la fois table rase du passé pour repartir sur de nouvelles bases, beaucoup plus arcades cette fois-ci.

 

Last man standing


Call of Juarez GunslingerD’ailleurs, le mode "Histoire" dans lequel vous vous lancerez dès le départ, tranche radicalement avec les épisodes précédents. Pas ou peu d’exploration, l’action suit littéralement la narration de Silas pour donner à la fois un côté dynamique et scripté au jeu. Sortez des sentiers battus et un message vous alertant que vous perdez le fil de l’histoire apparaîtra à l’écran avant de vous faire respawner au bon endroit en cas de persévérance. Alors oui, le Far West porte mal son nom dans Call of Juarez : Gunslinger tant la liberté de déplacement est étriquée. Bien évidemment, on vous laissera ici ou là visiter une grotte, une mine, un saloon histoire de récupérer les pépites de vérité, des fiches-techniques résumant les évènements, les personnages, les technologies américaines du XIXème siècle. Une liberté assez étriquée mais qui a pour objectif de renforcer l’action grâce à des séquences de gun-fight soutenues. Comme pour les trois autres volets, on garde la vue FPS pour une immersion maximale. Les six-coups, les rangers, les carabines, la dynamite ou les fusils à canon scié seront vos meilleurs amis pour dézinguer les hors-la-loi qui se mettront sur votre chemin. A la différence d’un jeu de tir en vue subjective traditionnel, Call of Juarez : Gunslinger nous apparaît presque comme un Time Crisis à la sauce Western. Cette impression que les ennemis apparaissent zone après zone, avec cette fâcheuse tendance à tirer et à se planquer ne vous quittera pas jusqu’à la fin du jeu. Comme s’ils étaient destinés à finir en chair à canon sans autre forme de procès...

 

"Silas la vie, c'est une folie..."

 

Call of Juarez GunslingerA défaut d’avoir bossé leur intelligence artificielle, Techland a préféré miser sur leur nombre. Alors que certaines séquences mettent en scène deux ou trois gusses à éliminer, d’autres vous obligeront à examiner le décor pour trouver des refuges de fortunes avant de ressortir en mode akimbo avec vos colts. Et c’est à ce moment-là que le mode "Concentration" prend tout son sens. Chaque ennemi que vous envoyez ad-patres remplit une jauge qui améliore votre rapidité, votre esquive et vos dégâts tout en ralentissant l’action façon bullet-time. Pratique, mais pas toujours indispensable, cette option évolue lorsqu’on récupère des points de compétences pour améliorer les capacités de Silas. L’expérience glanée au fur et à mesure des cadavres empilés et des objectifs réussis vous octroie des bonus divers à débloquer dans le menu spécifique. Que vous privilégiez les combats rapprochés (fusils à canon scié), à longue portée (carabines) ou intermédiaires (colts), vous trouverez toujours une compétence qui facilitera votre progression. Munitions, rechargement, déplacements, rapidité… Avec 36 compétences à déverrouiller, le statut de légende de l’Ouest  ne sera pas à la portée de tout le monde et il faudra refaire le jeu pour être certain de tout acquérir. En plus des gunfights saupoudrés ici ou là de QTE, de TNT et de séquences de gatlings à utiliser, Call of Juarez : Gunslinger ne fait heureusement pas l’impasse sur les duels indissociables de cette période charnière de l’histoire américaine. Lors de ces séquences, sang-froid, dextérité, rapidité et précision vous seront demandés pour ne pas finirà six pieds sous terre. Le jeu propose de gérer à la fois la position de la main qui dégainera avec le stick analogique gauche, le coup d’œil sur l’ennemi avec le stick droit, le dégainementavec une gâchette et le tir avec cette même gâchette. Les développeurs ont même pensé aux mauvais joueurs, aux tricheurs, à ceux qui balaient la loyauté d’un revers de main. Il ne vous est pas interdit de tuer votre vis-à-vis sans mettre attendre qu’il dégaine. Vous remporterez certes le duel mais ferez une croix sur la récompense et donc sur les bonus de compétence. A vous de voir !

 

Le bon, la brute et le cinglé

 

Call of Juarez GunslingerC’est bien beau de reprendre les Jessie James, les duels, les colts et les cercueils mais encore faut-il que Call of Juarez : Gunslinger tiennent la route niveau réalisation. L’univers du western n’est guère surexploité en jeu vidéo. Et depuis l’excellentissime Red Dead Redemption, c’est compliqué de passer derrière. Ce nouveau Call of Juarez n’a pas la prétention d’égaler le chef-d’œuvre de RockstarGames mais il s’en sort plutôt bien à commencer par ses graphismes. Ici aussi, le cel-shadding est à l’honneur pour un rendu agréable notamment sur les décors de jour plutôt que sur les paysages nocturnes. L’Ouest sauvage américain, les villes fantômes, les Rocheuses et autres trains à vapeurs donnent indéniablement un cachet au jeu et renforce l’immersion tant souhaitée par les développeurs.Malheureusement, le fait que le jeu soit en version originale sous-titrées en français empêche de suivre correctement le scénario. Dieu sait qu’il n’est pas évident de lire tout en canardant des ennemis. Même les plus anglophones d’entre vous auront recours aux textes car les accents et les intonations des différents intervenants ne sont pas toujours audibles. Et c’est dommage car Techland a assuré niveau doublages, musiques et mise en scène. Ils ont voulu rendre l’expérience unique et très franchement, on se laisse porter par le rythme insufflé au jeu jusqu’au dénouement final. Après ? C’est peut-être un peu plus compliqué de poursuivre l’aventure Call of Juarez : Gunslinger. L’absence de multijoueur nuit forcément à la durée de vie du soft qui n’est pas bien longue. En mode "Histoire", comptez 4 à 5 heures, tout au plus. Les modes "Duel" et "Arcade" ont un air de déjà-vu en reprenant niveaux et boss du mode principal. Pour ceux quichercheront à peaufiner les succès et trophées, Call of Juarez : Gunslinger les tiendra en haleine une petite dizaine d’heures de jeu supplémentaires pour récupérer l’ensemble des secrets cachés du jeu, pour débloquer toutes les améliorations de Silas et remplir tous les défis fixés par les développeurs.

 





Julien Dordain par Julien Dordain
le dimanche 2 juin 2013, 12:08


 Furieux Votez  Blasé Votez  Indifferent Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Indifferent


À découvrir également
Autres articles

Call of Juarez Gunslinger : trois nouvelles images et un trailer de lancement Ubisoft a mis en ligne trois images inédites ainsi que le trailer de lancement de Call of Juarez Gunslinger que l'on vous invite à visionner sans plus attendre. 1 | 21/05/2013, 09:52
Call of Juarez Gunslinger : l'histoire du jeu racontée en chanson Encore quelques semaines avant de mettre la main sur le prochain Call of Juarez Gunslinger et en attendant, Ubisoft nous invite à découvrir l'histoire du jeu à travers un trailer tout en chanson. 1 | 07/05/2013, 10:06


Derniers commentaires
Par honestdaniel le Mercredi 26 Juin 2013, 7:16

likeSmall
bon c'est vrai il est bon a regarde

Répondre
-
voter voter

Par a-r-z-a-k-1 le Mercredi 19 Juin 2013, 13:04

likeSmall
Plutôt dur l article j ai teste pour 15 euros c cool vous préférez peut être dragon qui lui a tué carrement farcry 3 ou est le rapport avec le jeu j ai pas pige alors pour call un peut de conprehension Enfin c comme vous voulez lol

Répondre
-
voter voter

Par chakib579 le Mardi 11 Juin 2013, 15:27

likeSmall
oui,tu as raison il est très court mais la 3 partie et la partie du dalton et avons la derniére partie sont des partie déficile mais c'est bien 16/20

Répondre
-
voter voter

Par hane le Mardi 4 Juin 2013, 15:56

likeSmall
très bon jeux mais très court il va falloir 5 ou 6 heurs pour le finir mais mérite bien un 16/20...

Répondre
-
voter voter

Par Tetsuo04 le Mardi 4 Juin 2013, 15:28
Test d'amateurs!
Se termine en 5 heures? Déjà en difficile il m'a fallu au moins 7 heures, auquel il faut ajouter le double pour finir le mode Authentique, sans compter les 3 étoiles à avoir par niveau en mode arcade (vraiment chaud) et les 15 affrontements du mode duel. Pour 15€, c'est plus qu'honorable surtout vu la qualité générale du titre. 16/20


Répondre
-
voter voter

Par Toll_Khyenn le Mardi 4 Juin 2013, 15:05

likeSmall
Se termine en 4 heures


Encore heureux qu'il n'est pas cher parce que bonjour l'arnaque...


Répondre
-
voter voter

Par keterze le Mardi 4 Juin 2013, 14:28

likeSmall
Très bel article bravo ! Surtout que le moteur graphique est bien optimiser et en + jolie
Image


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 7 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Call of Juarez Gunslinger

Jeu : FPS
Editeur : Ubisoft
Développeur : Techland
22 Mai 2013

22 Mai 2013

22 Mai 2013

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Les vidéos
 
Ubisoft annonce Call of Juarez Gunslinger
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours