JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PS4

*Test* Astro Bot : le PlayStation VR tient enfin sa killer app !

Test Astro Bot sur PS4 : le meilleur jeu du PlayStation VR, c'est lui ! Hit JeuxActu
La Note
18 20

Un coup de maître. Voilà comment on pourrait résumer Astro Bot qui a tout compris à la réalité virtuelle, un peu comme Super Mario 64 avec la 3D. D’ailleurs, si Nintendo cherchait encore une bonne raison de se mettre à la VR, il l’a trouvée avec le jeu de Team ASOBI! qui chasse sur ses terres. En exploitant à la fois les fonctionnalités du PlayStation VR et celles de la DualShock 4, il offre des mécaniques de gameplay astucieuses qui savent se renouveler au fil des niveaux. Avec ses boss fights de premier ordre, sa B.O. entraînante, ses multiples références et sa fraîcheur innocente, Astro Bot s’impose tout simplement comme la killer app du casque VR de la PS4. Dommage que l’expérience soit trop courte et qu’il faille débloquer des défis pour gratter du challenge.


Les plus
  • La killer app du PlayStation VR
  • La complémentarité entre les deux personnages
  • Des mécaniques de gameplay ingénieuses
  • Le prix du jeu, c'est cadeau
  • Bourré d'humour
  • Les multiples références aux cadors de la plate-forme
  • Immersif au possible
  • La B.O. entraînante
  • Ca va peut-être donner envie à Nintendo de se mettre enfin à la réalité virtuelle
  • Un maîtrise parfaite des perspectives et de la profondeur
  • Des boss fights qui valent le détour
  • 0 motion sickness
  • Une approche intelligente de la VR
  • Agréable à regarder...
Les moins
  • ...même si ça manque encore de détails
  • Un peu trop court
  • Beaucoup trop facile


Le Test
Quand on regarde les quelque trois millions de PlayStation VR vendus dans le monde, on peut parler de miracle pour Sony Interactive Entertainment. En effet, jusqu’à présent, le casque de réalité virtuelle de la PS4 s’est contenté de proposer des « expériences » (excepté l’excellentissime Moss) mais aucun véritable jeu justifiant les 290€ qu’il coûte. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si Microsoft a décidé de tourner le dos au marché et que Nintendo joue la montre, le constructeur japonais estimant sans doute que la technologie n’est pas encore parfaitement cernée par les développeurs. Pourtant, avec Astro Bot, Team ASOBI! démontre qu’une bonne dose d’ingéniosité suffit pour créer ce que l’on considère à la rédaction comme la killer app du PlayStation VR.

Astro Bot : Rescue MissionOn avait senti le coup au Tokyo Game Show 2018, mais on ne s’attendait pas à un tel degré de maîtrise sur les cinq heures qu’a nécessité notre premier run. Avant d’entrer dans le vif du sujet, rappelons quand même à ceux qui prennent le train en marche qu’Astro Bot permet d’incarner le petit automate de The Playroom VR (SOS Robots). Cette fois-ci, il va devoir porter secours à ses congénères éparpillés sur cinq planètes (divisés en quatre niveaux) d’une galaxie inconnue suite à un terrible crash qui, en plus, a complètement pulvérisé leur vaisseau. Inutile de vous faire un dessin : pour réunir les différentes parties de la machine, il faudra venir à bout du boss qu’abrite chacun de ces mondes. Oui, c’est de la plate-forme pure et dure, et jamais on n’aurait imaginé que la réalité virtuelle puisse révolutionner le genre à ce point. Concrètement, comment ça passe ? Eh bien, imaginez Captain Toad mais avec les règles inversées : il n’est plus question de déplacer la caméra dans tous les sens pour dompter la moindre perspective, c’est désormais au joueur de tourner la tête, de se pencher, de se tortiller sur son fauteuil. C’est assez déroutant au départ, car si l’on contrôle en effet Astro à la 3e personne, lorsque l’on enfile le PlayStation VR, on se retrouve dans la peau d’un second personnage en vue subjective. Autrement dit, Astro Bot dispose de deux niveaux de contrôles qui subliment un gameplay pourtant ultra basique.

Un coup de maître. Voilà comment on pourrait résumer Astro Bot qui a tout compris à la réalité virtuelle, un peu comme Super Mario 64 avec la 3D.

 

Astro Bot : Rescue MissionLe mini-androïde peut sauter, se propulser un court instant dans les airs, mettre des droites, et c’est tout. Des commandes old school qui renvoient à l’époque des premiers Mario, ce qui n’empêchait pas aux quasi quadras d’aujourd’hui de prendre énormément de plaisir. Team ASOBI! se montre toutefois moins vicieux que Nintendo, puisqu’à moins de sauter volontairement dans le vide, il est impossible de tomber. En fait, à chaque fois que l’on s’approche dangereusement du bord, une sorte de mur invisible nous empêche de faire le pas de trop. Ca ne fera certainement pas plaisir aux puristes de la plate-forme, mais il faut aussi reconnaître que l’appréciation des distances, des angles et de la profondeur est plus délicate en VR. Quant au second personnage que l’on contrôle en vue FPS, les fonctionnalités gyroscopiques du PlayStation VR lui permettent de mettre des coups de boule, d’esquiver les projectiles, ou encore de secouer la tête pour enlever les molards qui lui troublent la vision. Mais le plus intéressant demeurent les gadgets qu’il a la possibilité d’activité via le pavé tactile de la DualShock 4. Bon, ces outils annexes sont imposés en fonction des stages, mais ils présentent l’avantage d’instaurer une complémentarité entre les deux protagonistes. Par exemple, grâce à la corde du grappin, Astro pourra franchir des gouffres, alors que les shurikens seront précieux pour couper des cordes, le libérer des toiles d’araignée, et créer des plates-formes de fortune en les plantant dans des blocs de bois.



CE HÉROS DU FUTUR…

 

Astro Bot : Rescue MissionOn pense aussi à la pompe à eau façon Super Mario Sunshine qui permet de refroidir la lave et de marcher dessus. Perso, on a adoré la lampe torche avec laquelle il y a moyen de freezer les spectres comme dans Luigi’s Mansion, et même de révéler des passages invisibles à l’œil nu. Ce qui est particulièrement puissant avec Astro Bot, c’est que les développeurs parviennent à offrir deux-trois mécaniques distinctes avec un seul et même gadget, d’où cette fraîcheur que l’on ressent à chaque monde que l’on découvre. C’est encore plus grisant quand on s’efforce de récupérer les huit survivants que compte chacun des levels : certains sont vraiment bien cachés et il faut avoir un sens aigu de l’observation pour les repérer. Aucune raison de paniquer de toute façon, puisqu’une vingtaine de rescapés seront suffisants pour s’ouvrir l’accès vers le maître des lieux. En clair, pour gagner le droit de se mesurer au 5e golgoth, on devra avoir 100 potes d’Astro en sa possession. Nullement besoin de forcer son talent donc, ce que l’on constate également lors des boss fights où les patterns sont assez simples à décrypter. Au fond, l’intérêt de ces rendez-vous réside ailleurs : ils sont à la fois superbement réalisés, savamment mis en scène et bourrés d’humour. Mention spéciale à l’ultime combat où notre adversaire claque des feintes qui nous ont bien fait marrer. D’une efficacité redoutable, le level design nous a tout autant transportés en ne faisant que s’appuyer sur notre perception de l’espace qui n’est plus la même avec la réalité virtuelle. On comprend mieux pourquoi Nicolas Doucet, le directeur créatif, nous a assuré que jouer à Astro Bot sur un écran classique n’aurait aucun sens : il serait vidé de toute sa substance, de tous ces moments magiques que seule la VR permet d’obtenir.

L’immersion est tellement folle que l’on a avalé Astro Bot d’une traite, sans la moindre pause. Cinq heures d’ivresse durant lesquelles nous n’avons aucunement ressenti les effets du motion sickness.

 

Astro Bot : Rescue MissionLes zones aquatiques sont l’occasion de découvrir une tout autre ambiance où le son est étouffé, où chacune de nos expirations crée des bulles à l’écran grâce au micro. On s’est même surpris à baisser la tête quand les vagues ont commencé à s’agiter. Bref, l’immersion est tellement folle que l’on a avalé Astro Bot d’une traite, sans la moindre pause. Cinq heures d’ivresse durant lesquelles nous n’avons aucunement ressenti les effets du motion sickness. D’après ce que nous a expliqué Nicolas Doucet lors de notre rencontre à Tokyo, bien que le joueur puisse se balader partout avec Astro, en réalité, il ne dévie jamais d’un axe du début à la fin du niveau, ce qui soulage le cerveau et l’estomac. Sur le plan graphique, Astro Bot a bonne mine même si un titre tel que Moss se montre plus abouti dans ce domaine. Ca manque de détails dans les arrière-plans, les textures font parfois la gueule, mais le jeu se rattrape largement au niveau des boss qui prennent toute la place et rappellent la taille Minipouss d’Astro. Et puisque l’on parle des choses qui nous chagrinent un peu, les crédits illimités et les checkpoints tous les deux mètres flinguent définitivement la difficulté. Pourtant, on ne dispose que de trois vies face aux boss, mais il faut croire que les développeurs ne souhaitaient frustrer personne et jouer à fond la carte de l’accessibilité. Heureusement, ceux en quête de challenge pourront s’en remettre aux 25 défis que l’on débloque en pointant du regard les caméléons camouflés dans chaque stage ; des défis qui permettront de revisiter les niveaux mais dans des conditions plus tendues.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
79% Furieux


À découvrir également
Autres articles

PlayStation VR : le Mega Pack se présente, 5 gros jeux pour un prix vraiment intéressant ! Les offres concernant le PlayStation VR ne faiblissent pas, bien au contraire : aujourd'hui, Sony lève le voile sur un nouveau bundle, le Mega Pack, qui comprend le casque et cinq jeux pour un prix réduit... 28/11/2018, 18:21
Astro Bot : bientôt une démo du jeu sur PlayStation VR Les possesseurs de PlayStation VR seront certainement intéressés d'apprendre qu'Astro Bot : Rescue Mission va bientôt faire l'objet d'une démo. On vous explique tout juste là. 10/10/2018, 13:14


Derniers commentaires
Par Monsterkill le Mercredi 24 Octobre 2018, 22:50

likeSmall
safedreams a écrit:Les développeurs voulaient sortir de la VR gadget avec un vrai jeu comme ils disent et non pas une expérience de plus en VR...mais le test révèle quand même un jeu trop court et trop facile.... comme si un jeu trop court et trop facile pouvait être une killer app! Vous vous méprenez jeux actu sur ce coup... on achète pas un matos a 300 boules tout compris pour un jeu trop court et trop facile aussi bien soit il. Le pari et la promesse est hélas a moitié réussie et ce n’est pas encore un VRAI jeu VR mais encore une expérience intéressante mais très courte.... Malgré mon intéret de départ pour ce jeu (par votre faute) c’est pas le jeu qui me fera acheter une PSVR comme Sonic en son temps m’avait fait acheter une megadrive et Mario une Super Nes et une N64... Il faut raison garder.


C’est pas possible de sortir autant de c-onneries. J’ai le jeu, je l’ai fini et presque platiné et j’en suis déjà à 15 heures de jeu. Parler d’expérience est absurde ici. Ce jeu est un chef d’oeuvre ni plus ni moins, largement au niveau d’un Mario Galaxy en fait. Il faut jouer pour le comprendre, ce que tu ne feras pas étant donné la mauvaise fois qui transpire de tous tes propos.


Répondre
-
voter voter

Par safedreams le Mercredi 10 Octobre 2018, 10:40

likeSmall 173
foggiefogg a écrit:Ce qui m'a fait franchir le cap de la VR, c'est l'émerveillement total sur un PSVR World, la claque phénoménale sur un Rush of Blood, la magie enchanteresse d'un Moss. Je viens de finir Resident Evil VII avec le casque vissé sur le crâne et je peux aisément dire que ça faisait bien longtemps que je n'avais pas vécu une expérience vidéoludique aussi grisante. Et cet AstroBot doit être juste incroyable au vue de la "démo" proposée gratuitement avec le casque.D'ailleurs, je me demande encore comment on peut comparer un jeu à un autre sans même y avoir joué. Pas aussi bon que Mario 64!? Comment le sais-tu?Autrement, je te rejoins sur le fait que ce n'est sûrement pas la licence qui fera vendre des PSVR par palettes à priori. Mais je reste convaincu que cette technologie a de l'avenir. Du moins, je l'espère ;DLaissons lui le temps de faire son trou.


pas besoin d y avoir joué pour savoir que cette comparaison est ridicule tant Mario 64 est placé haut dans l’Histoire du média et le coeur des joueurs.

Après je comprends ce que le testeur a voulu dire a savoir que ce jeu montre aux autres développeurs comment utiliser la VR sur un jeu de plateforme. Mais ça reste une comparaison quand même trop élogieuse a mon avis.


Répondre
-
voter voter

Par foggiefogg le Mercredi 10 Octobre 2018, 0:11
Ce qui m'a fait franchir le cap de la VR, c'est l'émerveillement total sur un PSVR World, la claque phénoménale sur un Rush of Blood, la magie enchanteresse d'un Moss. Je viens de finir Resident Evil VII avec le casque vissé sur le crâne et je peux aisément dire que ça faisait bien longtemps que je n'avais pas vécu une expérience vidéoludique aussi grisante. Et cet AstroBot doit être juste incroyable au vue de la "démo" proposée gratuitement avec le casque.

D'ailleurs, je me demande encore comment on peut comparer un jeu à un autre sans même y avoir joué. Pas aussi bon que Mario 64!? Comment le sais-tu?
Autrement, je te rejoins sur le fait que ce n'est sûrement pas la licence qui fera vendre des PSVR par palettes à priori. Mais je reste convaincu que cette technologie a de l'avenir. Du moins, je l'espère ;D
Laissons lui le temps de faire son trou.


Répondre
-
voter voter

Par blackshade33 le Mardi 9 Octobre 2018, 13:13

likeSmall 45
safedreams a écrit:Il est comparé a Mario 64 steuplé.... C’est pas un peu exagéré?Pour la killer app, wait and see, on verra s’il fait vendre des PSVR a 300 euros pour ce jeu.Ceci dit, c’est probablement le très bon jeu que tout le monde dit mais pas au point de me faire franchir le pas sur cette gen. Et je dois pas être le seul.

Pas Mario 64 mais plutôt Mario Galaxy, c'est l'une des références de ce jeu mais ils y en a d'autres comme Sonic, Crash bandicoot,...etc..etc..
Le boss du monde 2 la pieuvre c'est clairement le même que dans Mario Galaxy poulpoboss !


Répondre
-
voter voter

Par safedreams le Lundi 8 Octobre 2018, 18:19

likeSmall 173
blackshade33 a écrit:Le jeu est aussi long que certains triple A.C'est sur que si tu foncés en ligne droite sans chercher les persos caché tu mettra beaucoup moin de temp!J'ai fait 2 mondes en 2h30 et j'ai pas trouvé tous les persos.Le jeu est 49€ contre 69€ donc perso je trouve que ça vaut le coût !Le seul petit reproche que je lui fait c'est les vie infinies, j'espère qu'ils corrigeront sa avec un patch,mais sinon top, pour moi c'est bien le Killer app PSVR !


Il est comparé a Mario 64 steuplé.... C’est pas un peu exagéré?

Pour la killer app, wait and see, on verra s’il fait vendre des PSVR a 300 euros pour ce jeu.

Ceci dit, c’est probablement le très bon jeu que tout le monde dit mais pas au point de me faire franchir le pas sur cette gen. Et je dois pas être le seul.


Répondre
-
voter voter

Par blackshade33 le Lundi 8 Octobre 2018, 13:13

likeSmall 45
safedreams a écrit:Les développeurs voulaient sortir de la VR gadget avec un vrai jeu comme ils disent et non pas une expérience de plus en VR...mais le test révèle quand même un jeu trop court et trop facile.... comme si un jeu trop court et trop facile pouvait être une killer app! Vous vous méprenez jeux actu sur ce coup... on achète pas un matos a 300 boules tout compris pour un jeu trop court et trop facile aussi bien soit il. Le pari et la promesse est hélas a moitié réussie et ce n’est pas encore un VRAI jeu VR mais encore une expérience intéressante mais très courte.... Malgré mon intéret de départ pour ce jeu (par votre faute) c’est pas le jeu qui me fera acheter une PSVR comme Sonic en son temps m’avait fait acheter une megadrive et Mario une Super Nes et une N64... Il faut raison garder.

Le jeu est aussi long que certains triple A.
C'est sur que si tu foncés en ligne droite sans chercher les persos caché tu mettra beaucoup moin de temp!
J'ai fait 2 mondes en 2h30 et j'ai pas trouvé tous les persos.
Le jeu est 49€ contre 69€ donc perso je trouve que ça vaut le coût !
Le seul petit reproche que je lui fait c'est les vie infinies, j'espère qu'ils corrigeront sa avec un patch,mais sinon top, pour moi c'est bien le Killer app PSVR !


Répondre
-
voter voter

Par Repenty le Lundi 8 Octobre 2018, 11:12

likeSmall 980
Attention, je détecte un escadron de rageux en Approche !! 18/20 pour un jeu VR ils ne vont pas supporter. Prévoir une cellule d'urgence médico-psychologique

Répondre
-
voter voter
3

Par safedreams le Lundi 8 Octobre 2018, 10:27

likeSmall 173
Les développeurs voulaient sortir de la VR gadget avec un vrai jeu comme ils disent et non pas une expérience de plus en VR...mais le test révèle quand même un jeu trop court et trop facile.... comme si un jeu trop court et trop facile pouvait être une killer app! Vous vous méprenez jeux actu sur ce coup... on achète pas un matos a 300 boules tout compris pour un jeu trop court et trop facile aussi bien soit il. Le pari et la promesse est hélas a moitié réussie et ce n’est pas encore un VRAI jeu VR mais encore une expérience intéressante mais très courte.... Malgré mon intéret de départ pour ce jeu (par votre faute) c’est pas le jeu qui me fera acheter une PSVR comme Sonic en son temps m’avait fait acheter une megadrive et Mario une Super Nes et une N64... Il faut raison garder.

Répondre
-
voter voter
1

Par foggiefogg le Dimanche 7 Octobre 2018, 10:46
Je l'attendais de pied ferme celui-là! Après le niveau ultra convaincant proposé sur le Playstation VR Room, je me suis dit qu'il fallait en faire un jeu. Ils l'ont fait! J'aurais peut être mis le prix dans les moins perso, parce qu'il va être vite torché, je pense. Moss était à 29€. Mais au diable l'avarice!!! Ce jeu sera mien. J'ai encore Mervils à finir ;D

Répondre
-
voter voter
1

>> Voir les 9 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Astro Bot : Rescue Mission

Jeu : Action/P-F
Editeur : Sony Interactive Entertainment LLC
Développeur : Sony Computer Entertainment Japan Studio
3 Oct 2018

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.