JeuxActuJeuxActu.com

GTA 5 : on y a joué, voici nos dernières révélations !

Les enfants, le 2 septembre 2013 est une date à marquer d'une pierre blanche : tout d'abord parce que Florian Thauvin a signé à l'OM, mais aussi et surtout parce que nous avons eu enfin l'occasion de poser nos petites mains bronzées sur GTA 5. Un privilège pour lequel n'importe quel fan de la série serait prêt à tuer, d'autant que la dernière production de Rockstar Games a toutes les chances d'être le jeu de l'année. Après avoir poliment refusé un croissant et un jus d'orange donc, nous voilà plongés dans la ville de Los Santos et sa campagne Blaine County pendant quasiment trois heures. Suffisant pour se familiariser avec les différentes commandes du jeu, et accomplir cinq missions qui nous ont salement mis l'eau à la bouche.

GTA 5Rockstar Games, c'est avant tout un coffre-fort inviolable. Impossible de gratter une quelconque information supplémentaire, de sortir du périmètre délimité par l'éditeur américain. Décidé à préserver l'effet de surprise jusqu'au moment du test, il a naturellement gardé quelques cartouches sous le coude. En clair, cette mise en bouche ne permettait pas de switcher entre Trevor, Michael et Franklin en off-mission, ni de jeter un oeil sur l'élaboration d'un braquage. Mais même sans ces deux aspects qui font partie du coeur de GTA V, la démo avait de la gueule. Côté prise en main, les aficionados retrouveront leurs marques immédiatement, tandis que les néophytes ne mettront pas dix plombes avant de savoir courir, grimper sur un mur ou encore dégainer une mitraillette. Avant de passer aux choses sérieuses, nous avons pu nous balader à travers Los Santos pendant de longues minutes, au volant d'un bolide particulièrement nerveux. Si les véhicules étaient lourds à contrôler dans GTA IV, ce n'est plus le cas ici puisque la maniabilité a non seulement gagné en souplesse, mais aussi en précision. D'ailleurs, il faudrait être aveugle pour ne pas s'apercevoir que les développeurs se sont appuyés sur le gameplay du dernier Midnight Club, afin que les courses-poursuites soient beaucoup plus intenses. Prendre un virage à grande vitesse ne met plus les doigts au supplice, et c'est un véritable régal de se faufiler à travers les obstacles pour larguer ses poursuivants. La conduite dans GTA 5 a beau verser dans l'arcade, le comportement de la voiture variera d'un modèle à l'autre ; sachant qu'il sera possible de customiser sa monture en allant faire un tour chez Los Santos Customs, aussi bien pour obtenir de meilleures performances sur le bitume que pour repeindre la carrosserie. Avec plus de 1 000 combinaisons possibles par bagnole, il devrait y avoir de quoi faire.

 

Les dialogues sont percutants, les phrases fusent dans tous les sens, bref, ça jacte beaucoup. Incontestablement, c'est Trevor qui nous a le plus impressionnés. C'est vraiment un malade ce type, et son caractère en acier trempé crève déjà l'écran."

 

GTA 5En attendant de pouvoir jouer aux apprentis mécaniciens, nous avons pu constater que le GPS était toujours de mise pour se rendre d'un point à un autre sans encombre, une fonctionnalité précieuse lorsque l'on sait que la map du jeu sera plus grande que celles de GTA San Andreas, GTA IV et Red Dead Redemption réunies. Autre point sur lequel nous nous sommes attardés durant nos premières virées en voiture : la caméra. En titillant le stick droit, il est possible de déplacer l'objectif tout autour du véhicule, et ce sous n'importe quel angle. Ce n'est pas tout, car le joueur peut presser B pour actionner une sorte de mode cinéma, et suivre du coup la progression du véhicule comme s'il s'agissait d'un film. Par exemple, la caméra ira se positionner au niveau de la roue avant gauche pendant quelques instants, avant d'aller se caler près d'un pont sous lequel passera la voiture, et ainsi de suite. Puisque l'on a toujours la main sur l'engin à ce moment-là, ce n'est pas le moyen le plus pratique pour rouler sans se prendre un mur, mais cela donne une certaine dimension cinématographique à la conduite plutôt agréable dans les zones dégagées. On n'oubliera pas non plus de préciser que quatre vues sont disponibles une fois que l'on est aux commandes d'une machine. Bizarrement, les développeurs de Rockstar Games n'ont pas intégré de vue cockpit/guidon comme on aurait pu le croire, et les pilotes avides de vitesse devront se contenter d'une caméra subjective que l'on a trouvée efficace. Enfin, nous avons eu droit à un avant-goût des différentes stations de radio qui seront présentes dans GTA 5. Interdiction formelle de parler des morceaux qui ont bercé nos oreilles pendant cette session de trois heures, mais il y en aura pour tous les goûts. Mention spéciale pour les talk-shows qui changent des musiques sous licence que l'on a l'habitude d'écouter.

 

2 BE 3

 

GTA 5Après avoir ingurgité quelques kilomètres en voiture, il était temps de se lancer dans la mission "Saisie", l'une des toutes premières du jeu. Celle-ci met en scène Franklin et son pote Lamar, tous deux employés par un certain Simeon Yatarian qui tient un garage et, accessoirement, adore arnaquer ses clients. Il vient de vendre une moto à l'un d'entre eux et demande à ses deux acolytes d'aller la récupérer, naturellement. Une fois arrivés à Vespucci Beach (l'équivalent de Venice Beach pour ceux qui ne l'auraient pas encore deviné), les deux lascars fouillent chaque box de la résidence. Ils tombent alors nez à nez avec ledit client qui fait visiblement partie d'un gang armé jusqu'aux dents, un joyeux prétexte pour introduire les gunfights de GTA V qui profitent des améliorations pensées pour Max Payne 3. En appuyant sur LB, on accède à un weapon wheel dans lequel figurent toutes les armes (fusil d’assaut, sniper, arme de poing, grenade, lance-grenades…) dont dispose le personnage. Rockstar Games n'a pas précisé le nombre de flingues qu’il pourra transporter, mais on sait qu'un même slot sera par moments susceptible d’abriter une seconde arme du même type. En sortant notre petite calculette, cela porterait à 14 le nombre d'armes que l'on pourrait porter sur un seul dos, mais rien de bien officiel n'a encore été annoncé à ce sujet. Quoi qu'il en soit, le système de couverture n'est plus aussi rigide que dans GTA IV. Une pression sur RB permet de s'abriter derrière un mur, et il suffit d'incliner le stick gauche pour sortir de sa planque et poursuivre sa progression à travers les balles. La visée n'est jamais prise en défaut - surtout avec l'auto-aim - et il est possible de régler la vitesse du réticule pour gagner en confort. Là où l'on sent que les gunfights ont été remaniés également, c'est au niveau du level design qui semble beaucoup plus inspiré que par le passé. Si on pouvait se permettre de foncer tête baissée jusqu'à présent, il faudra dorénavant avancer avec prudence pour ne pas se prendre une balle en traître.

 

Le switch entre Franklin, Trevor et Michael se présente bel et bien comme l'arme absolue du jeu. Si l'idée séduit déjà beaucoup sur le papier, elle fait preuve d'une efficacité redoutable lorsque l'on tient la manette entre les mains."

 

GTA 5L'I.A. est loin d'être idiote, et les ennemis changent constamment de position pour obtenir un meilleur angle de visée. Plusieurs fois on s'est pris des balles dans le dos, et on ne parle même pas des adversaires qui se perchent en haut des bâtiments pour tenter un headshot. Les chiens. Du coup, pour se faciliter la tâche, il ne faut pas hésiter à cibler les éléments destructibles du décor - les bonbonnes de gaz, les réservoirs d'essence, le moteur des voitures entre autres. Cela permet non seulement d'économiser ses munitions, mais aussi d'éliminer plusieurs ennemis à la fois. Une fois la zone nettoyée, Franklin et Lamar devaient prendre en chasse le bonhomme qui avait pris la fuite avec la fameuse moto. Deux options s'offraient alors à nous : soit lui rentrer dedans pour provoquer un accident, soit lui tirer dessus tel un gibier. Bourrins que nous sommes, nous avons choisi la première. Simple et efficace, surtout que Franklin peut activer ses compétences de pilote pour mieux appréhender les virages, juste en pressant les deux sticks. Affaire classée. La seconde mission, nommée "A trois, c'est mieux", est sans doute celle qui illustrait de la plus belle des manières les ambitions de GTA V. Elle réunissait en effet les trois protagonistes que l'on ne présente plus, et qui avaient pour objectif d'infiltrer les bureaux de l'International Affairs Agency (la CIA à la sauce GTA), afin de procéder à l'extraction d'une cible chère au FIB (ou FBI si vous préférez). Pendant que Franklin filait se positionner de manière à pouvoir couvrir ses deux compères, ces derniers prenaient la direction du building de l'IAA à bord d'un hélicoptère dirigé par Trevor. L'occasion de s'apercevoir qu'il faudra faire preuve d'un minimum de doigté pour ne pas se crasher contre un bâtiment. En fait, il fallait d'abord prendre de l'altitude (RT) avant d'incliner légèrement le stick gauche vers le haut pour avancer. Une fois au-dessus du toit de l'immeuble, on devant appuyer sur LT pour s'en approcher et permettre à Michael de descendre en rappel.

 

L'UNION FAIT LA FORCE

 

GTA 5Après avoir localisé l'étage où se trouvait l’individu torturé par les agents de l’IAA, Michael devait briser la fenêtre et supprimer les premiers gardes qui arrivaient en masse. Le moment idéal pour switcher sur Franklin qui, au loin et équipé de son sniper, pouvait couvrir son acolyte et aligner les adversaires les uns après les autres. Michael pouvait ainsi délivrer la cible et demander à Trevor de venir les récupérer. Les deux hommes à bord, il s'agissait ensuite d'échapper aux hélicoptères envoyés par l'IAA. Dans la mesure où la visée automatique n'est pas disponible lorsque l'on est à bord d'un engin, la capacité spéciale de Michael pour mieux ajuster les adversaires est d'une aide précieuse avec des poursuivants aussi mouvants. Si l'on peut choisir d’incarner Trevor pour contrôler la machine, il est conseillé de se focaliser sur Michael et éviter ainsi de se prendre un missile en plein vol. Quant à Franklin, s'il se fait attaquer à son tour, une alerte indiquera immédiatement qu'il est en danger. Pratique. Même une fois le champ libre, il faut veiller à bien manier l'hélicoptère jusqu'au point de chute. On n'en saura pas plus sur les motivations du FIB à l'égard de leur mystérieuse cible. L’épisode "Poudre aux yeux" offrait l’occasion à Trevor et Franklin d'unir leurs forces, à travers une fusillade on ne peut plus musclée. En fait, un trafic de drogue entre Lamar et un membre des Ballas a mal tourné, et le quartier se retrouve quadrillé par les autres adeptes du gang en à peine quelques secondes. La particularité de cette mission était la présence du chien de Franklin, Chop. Même si cela n'était pas flagrant dès le premier coup d'oeil, il détournait l'attention des ennemis en leur aboyant dessus, et permettait ainsi de mieux les prendre à revers. On a également pu mieux mesurer l'importance du switch entre les personnages. En effet, il était beaucoup plus facile de s’en sortir en changeant constamment de personnage, qu’en la jouant loup solitaire.

 

Bref, on pourra aborder une mission de plusieurs manières différentes dans GTA 5, et c'est cette liberté d'action, conjuguée à un univers dont la taille flirte avec l'infini, qui retourne la tête."

 

GTA 5C'est aussi dans cette mission que notre barre vitale a le plus morflé, Rockstar Games nous précisant alors que celle-ci se régénérera à 50% dans GTA V, et qu'il sera ensuite nécessaire de boire du soda ou de se procurer des packs de santé pour qu'elle revienne à 100%. Pour éviter d'accumuler les échecs, le fait que Trevor puisse infliger le double de dégâts et en encaisser moitié moins grâce à sa capacité spéciale, nous a grandement facilité les choses ; d'autant que les flics de GTA 5 ne baissent pas leur culotte devant le premier venu. Même lorsque les trois gangsters se sont emparés de jet skis pour remonter le canal, les forces de l’ordre ont fait appel à leur brigade nautique pour leur barrer la route. Si nous avons choisi de prendre la fuite le long de la plage comme des victimes, on aurait très bien pu jouer les bonhommes en passant par Los Santos, et se lancer dans une course-poursuite de malade. Bref, on pourra aborder une mission de plusieurs manières différentes dans GTA V, et c'est cette liberté d'action, conjuguée à un univers dont la taille flirte avec l'infini, qui retourne la tête. Dans le cas suivant, "Ron le nerveux", Trevor décide de se venger des Lost qui ont réduit en miettes un objet auquel il tenait énormément. Avec l'aide de son ami Ron donc, ils infiltrent la base du gang qui jouxte un aérodrome. Trevor doit tout d'abord couvrir son acolyte à l'aide d'un sniper acheté dans un point de vente de l’enseigne Ammu-Nation (le zoom de la lunette se réglant avec le stick gauche), une séquence qui n'est pas sans rappeler celle de Max Payne 3 où le héros éponyme assure les arrières de son pote Raul Passos. Si cette première étape n'est pas bien compliquée à accomplir, les choses deviennent un peu plus tendues lorsque les adversaires arrivent avec toute la cavalerie. Là encore, il faut bien ouvrir l'oeil pour ne pas se prendre une balle en pleine nuque. Vient ensuite le moment où Ron se glisse aux commandes d'un avion chargé de came, avec Trevor perché sur l'aile gauche et qui continue de fusiller les adversaires. Afin d’offrir au joueur un champ d’action à 360°, il peut les cibler tout en se retournant sur lui-même, toujours façon Max Payne 3.

 

SIGNÉ ROCKSTAR

 

GTA 5Après s'être glissé aux commandes d'un second avion lui aussi blindé de poudre blanche, Trevor décide de larguer la came des Lost en pleine mer, histoire de leur rendre la monnaie de leur pièce. A l'instar de l'hélicoptère, le contrôle du bimoteur ne se fait pas les doigts dans le nez, et les changements de direction de dernière minute sont rarement possibles. Même lorsque l'on est sur le point de se poser sur le sol (en n’oubliant pas de sortir le train d’atterrissage), il faut prendre le soin de réduire les gaz pour ne pas se planter ; et si l’on manque la piste, il est nécessaire de reprendre de l'altitude avant de tenter de nouveau la manoeuvre. Enfin, la dernière mission qui nous a été proposée de découvrir est "Déraillement". Cette fois-ci, Trevor souhaite mettre la main sur de l'or (au final, on récupérera une précieuse relique) qui se trouve à bord d'un train. Pour y parvenir, il va convaincre Michael de se procurer un zodiac et se placer sous un pont qui enjambe la rivière de Zancudo. Pendant ce temps, Trevor enfourche une moto et prend en chasse le fameux train pour sauter sur l’un des wagons ; une manoeuvre loin d'être évidente et qui nous a demandé quelques tentatives avant de réussir, d’autant qu’il fallait ensuite remonter le train jusqu’à la cabine du conducteur, toujours en moto. Après avoir fait dérailler le train en le faisant percuter contre un autre venant en face, Trevor indique à Michael – déjà en position - quel conteneur il doit faire exploser avec ses bombes collantes. Pendant que son compère s'affaire, le psychopathe de GTA V s'occupe des flics qui rappliquent en quelques secondes. Avec le fusil de précision à visée thermique, éliminer les ennemis est un jeu d’enfant. Une fois le trésor récupéré, nos deux hommes pouvaient prendre la poudre d'escampette à travers les rapides de la rivière, avec les policiers à leur trousse que l’on devait bien évidemment éliminer. Terrible. Une dernière scène d’action palpitante qui signait la fin de la démo.

 

Enfin, en termes de réalisation, le jeu est un sacré défi pour les consoles actuelles qui ont été poussées dans leurs derniers retranchements. Bien que les paysages regorgent de détails, nous n'avons constaté aucune baisse de framerate du début à la fin."

 

GTA 5Que retenir de ces trois heures passées en compagnie de GTA 5 ? Tout d'abord que le switch entre Franklin, Trevor et Michael se présente bel et bien comme l'arme absolue du jeu. Si l'idée séduit déjà beaucoup sur le papier, elle fait preuve d'une efficacité redoutable lorsque l'on tient la manette entre les mains. Il est évident que le gameplay a été conçu de manière à ce que cette triple lecture soit la plus fluide possible. Le joueur ne perd aucune miette des événements et est en permanence invité à changer de peau pour accomplir sa mission. Du coup, le fait de ne pas avoir pu les incarner en dehors du cadre des missions est on ne peut plus frustrant, tant les possibilités semblent nombreuses. D’ailleurs, on nous a rappelé que GTA V ne disposerait pas d’un mais de trois scénarios différents à travers Franklin, Trevor et Michael. Il y aura des moments où nos trois brigands se retrouveront pour réaliser des coups ensemble, certes, mais chacun défendra ses propres intérêts, ce qui permet de souligner cette qualité d'écriture dont jouit GTA 5. Les dialogues sont percutants, les phrases fusent dans tous les sens, bref, ça jacte beaucoup. Incontestablement, c'est Trevor qui nous a le plus impressionnés. C'est vraiment un malade ce type, et son caractère en acier trempé crève déjà l'écran. Michael et Franklin ne sont pas en reste bien sûr, et on s'est même déjà attaché à Lamar qui fait déjà office de roi des plans foireux. Soigner les personnages secondaires a toujours été une règle d'or chez les frangins Houser, et GTA V le démontre une nouvelle fois avec brio. Enfin, en termes de réalisation, le jeu est un sacré défi pour les consoles actuelles qui ont été poussées dans leurs derniers retranchements. Bien que les paysages regorgent de détails, nous n'avons constaté aucune baisse de framerate du début à la fin. La modélisation des protagonistes est affutée, et leurs expressions faciales ont fait l'objet d'une grande attention des développeurs de Rockstar Games. Du "Red Dead Redemption ++", comme le martèle Maxime.

 

LES ROIS DU GRAND BANDITISME


GTA 5Mais le plus saisissant demeure ce constraste entre Los Santos où les gratte-ciel se multiplient à la vitesse de la lumière, et Blaine County où la faune et la flore reprennent leurs droits. Ces deux poumons de GTA V sont reliés par un gigantesque réseau routier, et s'enfoncer dans la campagne permet de croiser des animaux sauvages qu'il sera possible de chasser dans la version définitive du titre. Il y aurait encore tant à dire sur cette démo, comme la customisation des armes (puissance, cadence de tir, etc), ou encore la jauge de compétence spéciale qui augmente en fonction de la manière dont on se débarrasse des ennemis. Trois heures de bonheur et on a déjà l’impression d’avoir écrit un dictionnaire. On n’ose même pas imaginer pour le test. Indéniablement la marque des jeux qui ont beaucoup à raconter, mais qui se vivent avant tout. Rendez-vous donc le 17 septembre pour LA claque !





Laurely Birba par Laurely Birba
le mardi 3 septembre 2013, 18:01
Suivre ce rédacteur sur


 Furieux Votez  Blasé Votez  Indifferent Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Indifferent


À découvrir également
Autres articles

GTA 5 : on peut aussi incarner un requin, un orque, un dauphin ou un poisson Avec GTA 5 sur PS4 et Xbox One, on va de surprises en surprises ! Après avoir appris qu'on pouvait se transformer en animaux de la basse-cour, voilà qu'on apprend qu'on peut incarner des requins, dauphins et autres poissons. 3 | 22/11/2014, 09:48
GTA 5 : un embouteillage qui prouve que l'écosystème du jeu est autonome Depuis la sortie de GTA 5 sur PS4 et Xbox One, les vidéos pullulent sur YouTube à nouveau. Une nous a d'ailleurs tapée dans l'oeil, celle d'un embouteillage qui prouve que l'écosystème du jeu est autonome. 7 | 21/11/2014, 16:02


Derniers commentaires
Par giovanni pisani le Jeudi 28 Novembre 2013, 9:12
sta5 police ds nnnnnnnnnnnnnnnnnnnaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaannnnnnnnnnnnnnnaaaaaanananana

Répondre
-
voter voter

Par yayouaa le Samedi 21 Septembre 2013, 16:43
a la fin franklin est ce quil meurt ?

Répondre
-
voter voter

Par jacquet maxime le Mercredi 18 Septembre 2013, 19:23
bonjour comment on fait pour télécharger un démo de gta5?

Répondre
-
voter voter

Par guida44 le Jeudi 12 Septembre 2013, 12:59

likeSmall
génial....il va faire fureur c'est certain!!!

Répondre
-
voter voter

Par StarFunction le Mardi 10 Septembre 2013, 17:49
silverman27 a écrit:merci pour ce test qui a l'air de confirmer la qualité vantée par R*de ce jeu.
J'ai passé enormement de temps sur GTA4, en mode solo comme en multi. Puis, je suis passé a Red dead redemption, qui m'a bluffé par sa beauté (a l'epoque), et son gameplay.
J'espere retrouver le meme plaisir sur cet opus GTA.
Rien de tel que d'aller bourriner un peu ses potes, faire des sauts en voitures, chasser le rat volant ou bien, tout simplement, se ballader en helicoptere a la tombée du jour.
A la vue des trailers qui circulent, il ne parait pas mettre une grande claque graphique(je me trompe peut etre, pas la peine de troller en hurlant a l'assassin!) mais je suppose que cela serai vite gommé par la multitude de combinaisons de jeu et d'activités proposées (le poker peut etre?). en bref j'espere retrouver de bons mini-jeux, une aventure épique, des personnages charismatiques et un gameplay intuitif.
Merci a R* pour le 4 et d'ores et déjà pour le 5
FAN :ugeek:


Voilà un post qui résume mon avis :)

Concernant la qualité graphique, elle a l'air d'être au rendez vous ! Après faut pas s'attendre non plus à une qualité semblable à Uncharted 2 et 3, vu la taille du monde ouvert. Mais apparemment Rockstar a fait de gros progrès au niveau de la modélisation des personnages, des ombres et lumières, des animations, de la profondeur de champ...

Rien à dire, le JEU DE L'ANNEE arrive dans une petite semaine !


Répondre
-
voter voter

Par casseurflowters le Mardi 10 Septembre 2013, 8:51
damned encore de longues nuits devant ma ps3.... Dieu qu'ils sont créatifs chez Rockstar

Répondre
-
voter voter

Par hooooly le Mardi 10 Septembre 2013, 8:11
pfff marre d'attendre la sortie de GTA V..... Jou J - 8

Répondre
-
voter voter

Par Vod le Lundi 9 Septembre 2013, 13:16
C'est une blague le deuxième paragraphe au sujet des caméras et des vues!?
C'est votre premier GTA?


Répondre
-
voter voter

Par Youyouk le Dimanche 8 Septembre 2013, 11:16
Quelqu'un sait si il y aura une différence notable entre la version PS3 et la version 360 ?

Répondre
-
voter voter

Par LaCritique le Samedi 7 Septembre 2013, 23:52
Super ! Tout y est dans ce post, j'aimerais faire un clin d'oeuil au journaliste qui sais nous expliquer tout son test sans que nous en somme lasser et j'aime sa touche d'humour comme pour le transfert de Florian Thauvin ! Sans compter ce jeu qui seras sans doute le meilleur de cette année .

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 62 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







GTA 5

Jeu : Action/Course
Editeur : Rockstar Games
Développeur : Rockstar North
18 Nov 2014

18 Nov 2014

27 Jan 2015

17 Sept 2013

17 Sept 2013

Zone Membres

Vos Notes :
19/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr