JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : X360 - PS3

Test Red Dead Redemption : Undead Nightmare

Test Red Dead Redemption Undead Nightmare
Les Notes
18 20 note multi-utilisateurs Red Dead Redemption 5 5

Jamais à court d’idées quand il s’agit de nous surprendre, Rockstar Games fait à nouveau étal de son talent et de son savoir-faire avec Undead Nightmare. Conjuguer le far west américain avec l’un des fléaux les plus rentables de l’histoire du cinéma mais aussi du jeu vidéo, il fallait oser ! Le mariage est improbable sur le papier mais le résultat est tout bonnement exceptionnel, prouvant que les trouvailles les plus saugrenues peuvent être parfois les meilleures. Au-delà de cet habillage amusant, Undead Nightmare prolonge l’expérience Red Dead Redemption d’une dizaine d’heures de jeu supplémentaires en solo, tandis qu’en multi, on ne compte plus les nuits passées à défourailler du zombie entre amis. Jouissif.


Les plus
  • Le mariage réussi entre far west et zombie
  • Les 4 chevaux de l'Apocalypse
  • Dialogues bien écrits et rigolos
  • 10 heures de plus en solo, parties infinies en multi
  • Excellent rapport qualité/prix
Les moins
  • Quelques soucis d'interaction
  • De gros bugs de collision
  • La torche plus efficace que les armes


Le Test

Si jusqu’à présent, les DLC gratuits comme payants ont permis aux fans de John Marston, et on les sait nombreux, de prolonger l’expérience Red Dead Redemption, il manquait cet épisode inédit qui nous permettrait de nous replonger dans ce far west incroyable qu’était le chef d’œuvre de Rockstar Games. Ne cherchez pas plus loin et inclinez-vous devant Undead Nightmare, le dernier contenu téléchargeable qui va vous faire aimer Halloween comme personne. Car vous n’êtes pas sans savoir depuis la fin de Red Dead Redemption que la mort lui va à merveille !


Nous étions nombreux à découvrir la fin tragique de Red Dead Redemption en mai dernier. Aussi merveilleuse que celle du premier Mafia en son temps, elle concluait le jeu de manière magistrale, laissant entrevoir une sorte de lueur d’espoir au moment d’incarner le rejeton de John Marston. Oubliez donc ce moment d’émotion, dans Undead Nightmare, c’est plutôt l’inverse qui se passe, puisque notre cow-boy n’a jamais été aussi vivant et sa petite famille reléguée au statut de parasites zombifiés. C’est le postulat de départ de ce DLC surprenant qui va nous emmener à nouveau sur les terres gigantesques de ce far west américain. Sans explication aucune, une épidémie a semble-t-il contaminé tout le pays, rendant ses citoyens aussi putréfiées que les héros des films de George A. Romera. Evidemment, Halloween approchant à pas de géant, les gars de chez Rockstar San Diego ont eu la bonne idée de rendre hommage à cette fête nationale par l’arrivée des zombies dans leur dernier chef d’œuvre. C’est d’autant plus recevable que les morts-vivants n’ont jamais été aussi populaires dans le jeu vidéo, étant donné que même certaines séries telles que Call of Duty s’y sont mises depuis quelque temps. Cet aparté mis à part, sachez que les voyous, mercenaires et autres charlatans dans Red Dead Redemption ont été remplacés par ces êtres immondes, dénués de toute logique et parole.

Sois mort et tais-toi !

C’est donc un univers totalement nouveau et décalé que vous allez découvrir avec Undead Nightmare. Si les environnements restent les mêmes, on se surprend à les apprécier de manière différente. Les villes sont pour la plupart du temps déserts et le brouhaha ambiant a laissé place à un silence de mort quand ce ne sont pas des hurlements qui viennent perturber ces instants de solitude. Il suffit d’un moment d’inattention pour se faire sauter à la gorge par l’une de ces créatures qui n’ont qu’un seul but : vous pomper le sang et vous transmettre la maladie le plus vite possible. Si dans un premier temps, John Marston fera connaissance avec le premier type de zombie, lent et souvent prévisible, très vite, notre cow-boy devra faire face à d’autres espèces de morts-vivants. Les Bolters par exemple se distinguent des zombies classiques par leur vitesse plus accrue, qui leur permet de se déplacer plus rapidement et donc d’être beaucoup plus imprévisibles. Certains d’entre eux n’hésitent d’ailleurs pas à se déplacer à quatre pattes, tels des animaux enragés. Il y a aussi les Bruisers, lents et gros mais dont la force est décuplée grâce à leur embonpoint. A ne pas sous-estimer donc. Mais ce sont les Retchers dont il faut vraiment se méfier, puisqu’ils ont la faculté de balancer une substance liquide issue de leurs entrailles causant de sévères dégâts. Si de nouvelles armes ont été ajoutées à l’arsenal de John Marston, c’est bel et bien la torche qui sera la plus efficace contre ces infectés. Evidemment, les brûler vif permet de faire des économies de balles, mais il faut compter quelques minutes de plus pour que les zombies rendent définitivement l’âme. La meilleure technique consistant à leur asséner quelques coups de torche pour qu’il prenne feu et ensuite prendre la poudre d’escampette. Les joueurs lâchent apprécieront l’astuce. Car on a beau faire les malins avec un fusil entre les mains, mieux vaut savoir viser pour éviter de gaspiller des munitions pour rien. Tirer dans la tête est bien la meilleure façon de s’en débarrasser ; une manœuvre plus facile à dire qu’à faire quand on sait que les zombies ont la fâcheuse tendance à attaquer par poignée de dix.

Bien évidemment, progresser dans l’aventure principale reste l’intérêt premier de ce DLC, qui offre une durée de vie qui avoisine les dix heures de jeu. Comme ce fut le cas pour les deux épisodes de GTA IV, The Lost and Damned et The Ballad of Gay Tony, Rockstar Games ne s’est pas foutu du joueur et encore moins de son porte-monnaie, puisqu’une fois cette aventure terminée, il est possible de se faire plaisir en multi..."

Heureusement, et quand bien même tout le pays soit infesté de ces êtres immondes, le jeu offre des moments de répit, généralement après avoir nettoyé une ville et sauver les quelques survivants qui se sont barricadés sur les toits des bâtiments. Leur parler permet non seulement de dénicher des informations sur l’origine de la pandémie, mais aussi de déclencher des missions, obligatoires comme facultatives, qui va permettre de se rendre à d’autres points de la carte. A l’instar du jeu originel, Undead Nightmare se consacre à l’exploration et à la balade à dos de cheval. Bien sûr, il ne sera pas rare de croiser la route de quelques morts-vivants égarés entre deux cactus, mais ce n’est rien comparé à la chasse aux chevaux zombies que l’on s’amusera à dompter. Là aussi, plus facile à dire qu’à faire car ces derniers sont du genre coriaces et à détaler dès lors que vous tentez de les approcher. A l’instar des chevaux sauvage, il va falloir les attraper au lasso et ensuite les maîtriser en leur grimpant dessus. Seulement voilà, même apprivoisés, ces chevaux d’outre-tombe restent moins dociles que la moyenne. Changements de direction inattendus, cabrés inexpliqués et désobéissance en permanence, mieux vaut finalement garder sa monture habituelle, à moins de tomber sur l’un des chevaux de l’Apocalypse. Il en existe quatre au total et chacun disposant de compétences distinctes, leur chasse fera partie de l’un des objectifs majeurs d’Undead Nightmare. Bien évidemment, progresser dans l’aventure principale reste l’intérêt premier de ce DLC, qui offre une durée de vie qui avoisine les dix heures de jeu. Comme ce fut le cas pour les deux épisodes de GTA IV, The Lost and Damned et The Ballad of Gay Tony, Rockstar Games ne s’est pas foutu du joueur et encore moins de son porte-monnaie, puisqu’une fois cette aventure terminée, il est possible de se faire plaisir en multi, grâce à un tout nouveau mode coop’ baptisé "Undead Overrun". L’idée est en effet de repousser des vagues de zombies entre amis depuis un cimetière, en sachant que l’ennemi ne fait qu’augmenter et que les munitions s’amenuisent au fur et à mesure. Une bonne gestion des balles et une organisation intelligente est donc la clef pour la survie. Si cela ne suffisait pas, il reste le mode "Land Grabe" ou "Territoire" qui s’inscrit dans le Free Roam habituel. Il sera ici question de garder sa parcelle de terre le plus longtemps possible, en prenant en compter que l’ennemi n’est pas uniquement infecté mais peut être également son voisin, épris subitement d’une soif de conquête inexpliquée. Le genre de crasse qu’on apprécie encore plus quand il s’agit du copain qu’on a invité pour justement pour nous épauler dans ce test nocturne.







 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


Autres articles

Red Dead Redemption 2 : Rockstar détaille le contenu des superbes éditions collectors Rockstar vient de mettre un nouveau coup de pression aux joueurs du monde entier en dévoilant les images et le contenu de toutes les éditions spéciales de Red Dead Redemption 2. On vous explique tout ce qu'il faut savoir ici. 12 | 04/06/2018, 18:13
Xbox One X : Red Dead Redemption et Gears of War 2 en 4K, les vidéos comparatives Durant son émission Inside Xbox, Microsoft a annoncé que de nombreux jeux allaient avoir le droit à une version "Enhanced" sur Xbox One X. Gears of War 2 et Red Dead Redemption, qui font partie de la liste, se montrent en vidéo. 4 | 11/04/2018, 09:53


Derniers commentaires
Par zackff7 le Dimanche 10 Juillet 2011, 13:15

likeSmall 2
le jeu est cool ^^

Répondre
-
voter voter

Par jhon mar'( le Vendredi 8 Juillet 2011, 22:03
bien dare

Répondre
-
voter voter

Par liberte56 le Vendredi 1er Juillet 2011, 1:45

likeSmall
un dlc comme on en voit peu,genial la au moin je n ai pas payer pour rien a acheter imperativement

Répondre
-
voter voter

Par dsfnjnfjvgn le Mardi 28 Juin 2011, 2:47
bruno89 a écrit:sil vous plait si quelqun a se jeux si il peut menvoyer en message voir si il est bien ou pas merci !!
tres coole


Répondre
-
voter voter

Par SubZer0 le Samedi 26 Mars 2011, 18:18
choubi a écrit:j'ai pas bien compris... C'est un jeu comme modern warfare donc avec sa boite de jeu ou c'est juste un contenu téléchargeable ou il faut deja avoir red dead redemption pour pouvoir y jouer... Merci de m'éclairer


C'est un jeu en version boite ( pas besoin de télécharger ), et pas besoin de posséder Red dead original pour y jouer :wink: , pour une simple extension c'est du lourd ça c'est sur, et vu le prix à acheter les yeux fermés.


Répondre
-
voter voter

Par eagle65 le Samedi 26 Mars 2011, 18:14

likeSmall
juste mortel

Répondre
-
voter voter

Par Red dead Redemption le Lundi 7 Mars 2011, 23:30
Bahh le truc ces qui ont pas sue organisé le scenario , sur le 1 er Volet John Marston etais sancer etais avoir tué par des soldats Americain
Du coup je me demande si il ya une fin caché de Red dead redemption
( Oui je sais le truc de la dernier mission ) Mes une autre Qu'oi :?


Répondre
-
voter voter

Par reach094 le Vendredi 4 Février 2011, 17:38

likeSmall
cool

Répondre
-
voter voter

Par nicoco7100 le Lundi 24 Janvier 2011, 21:17
pour trouver de l appat je s est qu il faut que tu ailles dans le bois avec ton cheval et quand tu galop tu va voir des loups des cochon tu c est les les tuer directement je vient de l acheter aujourd hui et j ai tuer de l appat donc je s est bien fait moi confiance :lol: :lol:

Répondre
-
voter voter

Par cod37_BEN le Samedi 15 Janvier 2011, 19:50

likeSmall
mmm a écrit:Le jeux Coute 32€ Sur boite

sa depend


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 65 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Red Dead Redemption

Jeu : Action
Editeur : Rockstar Games
Développeur : Rockstar San Diego
21 Mai 2010

21 Mai 2010

Zone Membres

Vos Notes :
18/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Les vidéos
 
Xbox One X : Red Dead Redemption et Gears of War 2 en 4K, les vidéos comparatives
RDR Undead Nightmare - Trailer de lancement RDR Undead Nightmare - Trailer de lancement
Red Dead Redemption - Trailer multi Undead Nightmare Red Dead Redemption - Trailer multi Undead Nightmare
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.