JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : PC

Test Mass Effect

Test Mass Effect
La Note
16 20

Comme sur Xbox 360, BioWare nous convie à une nouvelle aventure riche et profonde avec cette version PC de Mass Effect. Si les premières heures de jeu sont toujours aussi très rébarbatives et pourront agacer même les plus coriaces des joueurs, la suite des événements gagne en intérêt et également en dynamisme, grâce à des phases d’action beaucoup plus présentes. Bien évidemment, on pourra toujours pester face à une réalisation graphique en dent de scie, une I.A. mal étudiée, une exploration à pied monotone, mais l’univers dépeint ici et l’importance des dialogues entre les personnages nous font vite oublier ces défauts.


Les plus
  • Un mélange action, tactique et RPG appréciable
  • Un univers et des dialogues d'une profondeur inouïe
  • Des doublages convaincants
  • Un scénario évolutif
  • L'exploration spatiale
  • La modélisation des personnages
Les moins
  • Les premières heures de jeu peu passionnantes
  • Une I.A. des alliés pas tip-top
  • Réalisation inégale
  • Quelques défauts techniques
  • Un rythme pas assez soutenu
  • La conduite du Mako


Le Test

Acclamé par une critique assez euphorique lors de sa sortie sur Xbox 360 en novembre dernier, Mass Effect était toutefois loin d'être parfait. Près de huit mois après sa prestation sur la console de Microsoft, le titre de BioWare change de support et, par la même occasion d'éditeur, pour tenter de se refaire une nouvelle santé. Avec une interface optimisée pour l'occasion, Mass Effect a-t-il gardé toute sa superbe ? La réponse dans les lignes qui suivent.


Testé sur un Intel Core 2 Q6600 2,40 Ghz - 4 Go de RAM - GeForce 8800 GT 512 Mo

 

Il y a longtemps dans une galaxie très lointaine…

 

Plutôt que de puiser à nouveau dans les licences lucratives à la Star Wars, BioWare a fait confiance à sa bonne étoile pour nous créer un univers complètement inédit, mais cependant proche des trilogies de Georges Lucas. Parce que l’histoire se déroule en 2183, il faut repousser à quelques centaines d’années-lumière notre connaissance de l’univers connu. Le système solaire n’est pas unique en son genre et par conséquent, les êtres humains ne sont plus seuls dans l’univers. Plutôt minoritaire, notre race doit désormais cohabiter avec une multitude d’extra-terrestres et tout ce beau monde tente de s’entendre du mieux possible afin de vivre en harmonie. Mais les choses ne sont pas des plus faciles et pour caresser les différentes civilisations dans le sens du poil, plusieurs organisations sont créées et regroupées en ambassades dans la Citadelle, capitale politique, culturelle et économique de la communauté galactique. Bien que chaque gouvernement règle ses propres problèmes en interne, il leur arrive souvent d’en référer au Conseil de la Citadelle, un organisme exécutif regroupant des représentants des Républiques Asari, de la Hiérarchie Turienne et de l’Union Galarienne, avec pour chacun d’entre eux des rôles prédéfinis. Ces derniers peuvent mandater des militaires d’élite des Affaires Spéciales et Tactiques de Reconnaissance ou Spectre afin d’assurer la paix et la stabilité des colonies. Ils peuvent agir comme bon leur semble sans jamais rendre de compte à personne. Forcément avec de tels privilèges, les choses vont tourner au vinaigre quand, sur la planète Eden Prime, l’un des meilleurs agents Spectre, Saren, met tout en œuvre pour éradiquer l’espèce humaine avant de s’en prendre directement à toute la galaxie. C’est au cours de votre toute première mission que vous découvrez le pot aux roses non sans quelques dégâts humains.

 

A propos, qui êtes-vous ? Les développeurs de BioWare nous ont laissé le plaisir de choisir notre héros. Pour ceux qui manqueraient d’imagination, il est possible de commencer la partie avec l’avatar prédéfini, le Commandant Shepard tel qu’on a pu le découvrir depuis l’annonce du jeu en 2005. Mais il est également possible de créer son propre personnage humain, en définissant tout d’abord son sexe, puis son historique (Terrien, Colon ou Stellaire), sa classe et enfin son visage. Si la modélisation faciale propose de nombreuses options (nez, yeux, bouche, mâchoire, pilosité, maquillage…), c’est surtout le choix de la classe qui nous importe puisqu’elle spécialisera vos compétences. Tout d’abord, vous pouvez opter pour le Soldat, un agent entraîné dans le maniement des armes. Un gars, tout comme le Franc-Tireur, qui préfère l’odeur de la poudre, ou du moins des lasers – 2183 oblige – aux bidouillages biotiques ou technologiques des Ingénieurs, des Adeptes, des Sentinelles ou des Porte-étendards. Il va sans dire que chacune de ces classes possède ses avantages et ses inconvénients. Heureusement, au fil de l’histoire vous serez épaulé par des PNJ spécialisés dans une des catégories. Toujours est-il que les choix opérés avant de commencer une partie auront une répercussion sur l’attitude de votre personnage principal vis-à-vis de ses interlocuteurs.

 

Are you talking to me ?

 

Et discuter avec un maximum de personnes est une chose très importante dans Mass Effect, pour ne pas dire la plus importante. Tout comme Star Wars : Knights of The Old Republic en son temps, les développeurs de BioWare nous ont concocté un système de dialogues pour le moins impressionnant avec de multiples réponses à sélectionner afin de faire avancer le schmilblick. Vos réponses auront bien évidemment un impact sur la suite des évènements qu’elle soit scénaristique ou relationnelle. De manière générale, vous avez régulièrement trois types de réponses disponibles oscillant entre le neutre, le pragmatisme et le conciliant. Quand aucune des réponses ne vous convient, vous pourrez recourir à votre Charme ou votre Intimidation pour arriver à vos fins. Ces deux talents évolueront comme n’importe quelle caractéristique mais glaneront quelques points d’expérience ici ou là au fil des dialogues. C’est pourquoi, il est toujours important d’aller au bout des choses lorsqu’on vous discutez avec une personne. Autre raison, et non des moindres, certains entretiens vous permettront de débloquer des quêtes annexes qui, ajoutées à l’intrigue principale du jeu, confère à Mass Effect une durée de vie honnête. Et pour que votre tâche ne soit pas trop rébarbative, le jeu est intégralement doublé en français. Hormis quelques petits couacs ici ou là, le doublage est des plus réussis avec pour chaque race extraterrestre un dialecte qui lui est propre ou certain tic de langage. Le vice est poussé encore plus loin, jusqu’à découvrir un Codex, un journal de bord, où chaque nouvelle entrée dispose d’un descriptif écrit et parlé. Ainsi vous pourrez vous renseigner sur tout et n’importe quoi (planètes, armes, vaisseaux, gouvernements…). Les développeurs se sont efforcés de créer un univers riche, à la Star Wars, qui prendra toute son ampleur au fur et à mesure de l’aventure. Ce n’est pas le cas des cinq premières heures de jeu, longues et ennuyeuses où l’on passe le plus clair de son temps à blablater avant de partir explorer la galaxie à bord de son vaisseau baptisé le Normandy.

 

Vers l’infini et au-delà

 

Une fois dans l’espace concilien, vous êtes libre de visiter n’importe quel système et y découvrir planètes, vaisseaux ou astéroïdes. De ce fait, vous choisirez vos missions comme bon vous semble, en privilégiant soit les quêtes principales, soit les missions annexes. Chaque planète possède sa propre histoire, ses propres caractéristiques et selon son degré de danger vous pourrez y atterrir ou simplement l’analyser pour découvrir certaines richesses inexploitées. Lorsque vous pénétrez dans l’atmosphère d’une nouvelle planète, le Normandy cède sa place au Mako, un engin motorisé et lourdement armé qui peut se frayer un chemin dans les endroits les plus escarpés ou sur les flancs d’une montagne abrupte. Peu maniable et doté d’une physique étrange, le véhicule permet de se déplacer rapidement tout en restant protégé. Il ne vous est pas interdit d’en descendre pour mieux apprécier certains bâtiments d’apparence déserts. Avant chaque sortie du Normandy, vous sélectionnerez deux coéquipiers sur les six disponibles qui formeront votre commando. Ces derniers agiront de leur plein gré en combat, même s’il vous est possible dans les options de bidouiller certains de leurs attributs comme l’utilisation de leurs talents. En jeu, vous ne contrôlerez que Shepard. Et, à la manière de n’importe quel jeu d’action tactique, vous pourrez ordonner à vos collègues de tenir une position, de se concentrer sur un ennemi, de vous suivre ou d’aller jusqu’à un point défini. Bien que très classiques, ces options tombent très vite à plat à cause d’une gestion de l’intelligence artificielle mal étudiée. Il n’est pas rare que vos alliés se plantent juste devant votre viseur ou reste à découvert sous le feu ennemi. Pour éviter les pertes inutiles, on préfère faire le boulot en solo en les laissant à retrait. Tout comme GRAW ou Gears of War, on a affaire ici à une caméra au dessus de l’épaule, d’un petit curseur et d’une aide à la visée (désactivable). Rien de bien compliqué même s’il faudra se familiariser aux déplacements un peu patauds de Shepard. Heureusement que vous pouvez choisir leurs armes, même durant un combat. En appuyant sur la touche assignée, vous ouvrirez l’arsenal et sélectionnerez le fusil d’assaut, le pistolet, le fusil à pompe ou le fusil de précision. L’autre bouton flipper ouvre la Roue des Pouvoirs. En appuyant sur les touches correspondantes au cours d’un combat, le jeu se met sur pause, vous laissant le temps de réfléchir à quelle action réaliser. Et c’est d’autant plus important pour les pouvoirs biotiques pouvant paralyser vos ennemis, augmenter votre protection, accélérer la cadence de tirs, réduire le bouclier d’un adversaire ou ressusciter un allié. Est-t-il besoin de préciser que chaque compétence se débloque au fur et à mesure de l’XP engrangée en se référant à l’écran Commando. A chaque montée de niveau, vous aurez jusqu’à deux points à octroyer à l’une des nombreuses compétences qu’elles soient militaires ou biotiques. Vous améliorerez ainsi votre précision, les dégâts occasionnés, la durée des effets biotiques ou vos points de vie. Le tableau des talents est plutôt clair, ce qui n’est pas franchement le cas de votre équipement lorsqu’il s’agit de faire le ménage, d’associer des mods à vos flingues ou tout simplement de les vendre.

 

Reste un point à éclaircir au sujet de Mass Effect : sa réalisation graphique. Au fil du développement, l’équipe de BioWare nous a pondu tout un tas de screenshots se focalisant sur la modélisation des personnages. Et effectivement, on comprend mieux aujourd’hui cet acharnement. Qu’ils soient humains ou extraterrestres, les visages des protagonistes de Mass Effect sont très réussis et doublés d’une synchronisation quasi parfaite entre les lèvres et les dialogues. C’est également le cas de l’animation. Très réaliste au premier abord, on remarque bien vite que la course de Shepard et des siens manque de rythme, donnant ainsi une certaine monotonie à l’exploration, monotonie renforcée par l’obligation d’attendre lorsque vous prenez l’ascenseur. Et Dieu sait qu’il y en a beaucoup dans Mass Effect ! Ajoutons à cela, quelques temps de chargement réguliers et il y a parfois de quoi bailler aux corneilles entre deux missions. Pour en revenir au moteur graphique, on ne sait pas trop s’il faut être déçu ou enchanté par le jeu. Bien qu’il soit propre sur lui, malgré de vilains ralentissements, des petits loadings de rien du tout en jeu et quelques saccades, les décors sont parfois trop lisses, trop simples voire même sans vie, ce qui est compréhensible pour une planète inexplorée mais pas pour une ville. Mieux vaut être franchement un adepte des univers de science-fiction pour apprécier les décors de Mass Effect.






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


Autres articles

Mass Effect, le film d'animation en 2012 Un film d'animation inspiré de l'univers de Mass Effect verra bel et bien le jour à l'été 2012. 11 | 07/04/2011, 17:20
Mass Effect : le film bientôt au cinéma Les droits d'adaptation cinéma de Mass Effect acquis par Legendary Pictures. Un scénariste 'légendaire' attaché. 12 | 25/05/2010, 15:17


Derniers commentaires
Par archnophobia1 le Lundi 21 Mars 2011, 4:54

likeSmall 18
an trs bon jeu :)

Répondre
-
voter voter

Par rei le Dimanche 3 Août 2008, 11:39

likeSmall
Sauf qu'il y a eu des différences (très légère mais bon)

Voila un article complet (en anglais) qui détail des différences entre les 2 versions.
Les quelques ralentissements semblent disparaitre sur PC, les graphismes sont plus beaux, et quelques différences d'interphase.
J'avais lu aussi une différence au niveau du système de clé.

http://www.videogamer.com/features/article/28-05-2008-425.html


JA devrait tout de même signaler sur les petites différences entre chaque version (on demande pas des longueurs, juste l'essentiel).
Car ici certains défauts sont corrigé.
Ca me rappelle l'article sur PES 6, le jeu sur PS2 est très bon, sur 360 il est bourré de défaut, et d'oublie rendant le jeu très très moyen.


Répondre
-
voter voter

Par padoue74 le Samedi 2 Août 2008, 20:30

likeSmall
Je viens de vérifier, ce test est un copier/coller du test sur 360, du coup on ne sait pas si les défauts de la 360 ont été corriger, ni comment le gamepaly à évoluer.
Est-ce que c'est agréable de jouer au clavier/souris? Est-ce qu'on peut utiliser une manette?
Ce serait bien messieurs les rédacteurs de ne pas essayer de duper vos lecteurs par des copier/coller pour les tests sur les portages. Déjà ça ne fait pas très pros (ça fait limite grosse feignasse même).
Ensuite vous pouvez induire le consommateur qui vous fait confiance en erreur si le portage est totalement différent de la version originale (voir les tests de Okami ou DBZ BT3 sur wii où vous ne parlez quasiment pas du nouveau gameplay).


LOL!

en même tps, si le jeu est strictement le même, c'est pas anormal.


Répondre
-
voter voter

Par Phenos le Jeudi 19 Juin 2008, 17:06

likeSmall
Très bon test! En tout les cas, Mass Effect est parti pour être le RPG de l'année, vu le contenu dont il dispose: gameplay intense, jeu très beau, dialogues dans un style cinématographique réussi, une carte géante... Miam!

Répondre
-
voter voter

Par jordan190290 le Jeudi 19 Juin 2008, 11:57

likeSmall
Trés bon test ! rien a dire tout y et !
L'aillant eu sur Xbox360 je le conseil a tous ! :D


Répondre
-
voter voter

Par Phil-Vhee le Mercredi 18 Juin 2008, 11:16

likeSmall
C'est beau ! :roll:

Répondre
-
voter voter

Par Kald le Lundi 16 Juin 2008, 15:38

likeSmall
Je viens de vérifier, ce test est un copier/coller du test sur 360, du coup on ne sait pas si les défauts de la 360 ont été corriger, ni comment le gamepaly à évoluer.
Est-ce que c'est agréable de jouer au clavier/souris? Est-ce qu'on peut utiliser une manette?
Ce serait bien messieurs les rédacteurs de ne pas essayer de duper vos lecteurs par des copier/coller pour les tests sur les portages. Déjà ça ne fait pas très pros (ça fait limite grosse feignasse même).
Ensuite vous pouvez induire le consommateur qui vous fait confiance en erreur si le portage est totalement différent de la version originale (voir les tests de Okami ou DBZ BT3 sur wii où vous ne parlez quasiment pas du nouveau gameplay).


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 8 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Mass Effect

Jeu : Action/RPG
6 Juin 2008

23 Nov 2007

Zone Membres

Vos Notes :
18/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Les vidéos
 
Vidéo gameplay Mass Effect
Vidéo Gameplay Mass Effect Vidéo Gameplay Mass Effect
Vidéo gameplay Mass Effect Vidéo gameplay Mass Effect
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.