JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : X360 - PS3

Test Asura's Wrath : la rage et la puissance d'un Shonen

Test Asura's Wrath sur PS3 et Xbox 360 Hit JeuxActu
La Note
17 20

Considérer Asura’s Wrath comme un simple et vulgaire beat’em all serait sans nul doute la plus grosse insulte qu’on pourrait lui faire. Plutôt à mi-chemin entre jeu d’action et un dessin animé interactif, le titre développé par CyberConnect2 donne une grosse part de voix à l’histoire et à la narration, deux points sur lesquels les développeurs ont apporté un soin tout particulier. Asura est dans une extrême colère (qui ne le serait pas ?) et c’est à travers ses actes, souvent peu réfléchis mais ô combien sincères, que l’on va s’attacher à ce personnage qui possède énormément de similitudes avec Naruto et Son Goku. L’émotion est également au cœur du jeu et s’avère même être un facteur qui permet à Asura’s Wrath de se démarquer de la concurrence, grâce notamment au travail de la compositrice en chef, Madame Fukuda, qui a su créer des thèmes forts et souvent envoûtants. Sachez néanmoins que le gameplay n’a pas été sacrifié pour autant puisqu’il alterne intelligemment entre séances de castagnes, phases de QTE et rail shooter façon Panzer Dragoon. Seule l’absence de challenge pourra freiner les hardcore gamers en mal de reconnaissance, et ceux-là peuvent directement choisir le mode de difficulté le plus élevé, God, qui risque de leur donner du fil à retordre. Ce sont donc ces partis-pris qui font d’Asura’s Wrath un jeu unique et atypique, prenant le risque de diviser l’opinion publique. Personnellement, nous avons été touchés par cette aventure originale et réussie, qui mérite tout simplement le plus grand des soutiens. Car à l’heure des suites nauséabondes et des redites sans âme, Asura’s Wrath s’inscrit presque comme un pamphlet d’une industrie où la créativité n’a visiblement plus sa place…
Retrouvez plus bas la suite de notre test d'Asura's Wrath


Les plus
  • Mise en scène de dingo
  • Personnages ultra charismatiques
  • Une direction artistique incroyable
  • Narration réussie
  • Musiques envoûtantes
  • Certains combats déjà cultes
  • La découpe en épisodes
  • Les nombreuses références
  • Durée de vie correcte
  • Deux fins différentes
Les moins
  • Yasha n’est finalement pas assez différent d’Asura
  • Les QTE qui n’influent pas vraiment sur le gameplay
  • Le manque de challenge en difficulté normale
  • Quelques décors un peu vides


Le Test

Ce n’est un scoop pour personne, depuis de nombreuses années, Capcom cherche à se diversifier en multipliant les collaborations avec d’autres studios, afin de partager sa vision du jeu japonais capable de séduire à la fois le marché occidental et celui de l’Archipel. Après le sympathique mais très perfectible Dark Void et en attendant le reboot audacieux de Devil May Cry, voici venir Asura’s Wrath, fruit d’une entente parfaite entre l’éditeur nippon et le studio CyberConnect2, qui a de l’idée et de l’énergie à revendre.


Asura s WrathAsura’s Wrath, ou littéralement La Colère d’Asura. Au-delà d’une prononciation à arracher les tympans, le titre du nouveau jeu produit par Capcom et développé par CyberConnect2 reflète totalement le concept autour duquel a été bâtie l’histoire, celle d’Asura, un demi-dieu qui a été choisi pour faire partie des Huit Divinités qui règnent sans partage sur l’univers tout entier. Depuis des millénaires, ces entités célestes sont vénérées par les Terriens, sujets régulièrement aux attaques des Gohmas, des créatures viles réfugiées sur la planète bleue et ennemis numéro un de nos chevaliers divins. Grâce à une flotte volante impressionnante, la maîtrise d’une technologie dévastatrice faite de collecte d’âmes et de ses Huit Généraux aux pouvoirs extraordinaires, le Royaume de Shinkoku a su asseoir son autorité en envoyant Vlitra, le plus puissant des Gohmas, sous l’écorce terrestre. Une nouvelle bataille remportée par les Dieux qui fêtèrent ça goulûment, à tel point que personne n’a vu venir le meurtre sauvage de l’Empereur. La faute fut alors rejetée sur Asura, devenu un élément perturbateur aux yeux de Deus, le chef des Huit Divinités. Victime d’un complot car présent sur les lieux du crime au mauvais moment, notre héros va perdre sa femme Durga, tuée dans l’agitation, pendant que sa fille Mithra sera kidnappée par les hommes de Deus, qui lui a dessiné son avenir pour les années à venir. Lâché par ses anciens compagnons, Yasha son beau-frère y compris, Asura fut banni du royaume et envoyé dans les enfers où il va y séjourner pendant 12 000 ans. Autant vous dire qu’à son réveil, celui-ci a le temps de ruminer sa colère, ce qui va le pousser à affronter un par un tous ceux qui l’ont trahi, tel un Chevalier de Bronze franchissant les 12 maisons du Zodiaque.


"ANGER IS A GIFT"


Asura s Wrath
Tel est donc le postulat de départ d’Asura’s Wrath qui, comme vous avez pu le deviner, fait la part belle à son scénario. C’est même le moteur principal des développeurs de CyberConnect2 qui avaient en tête de réaliser un jeu d’action où le joueur pourrait jouir d’une histoire captivante. Pour ce faire, Capcom et CyberConnect2 ont décidé d’un commun accord de prendre les dessins animés japonais et autres séries telé actuelles comme références, afin de mettre en forme ce jeu d’action qui se veut différent des autres. Il a donc été décidé qu’Asura’s Wrath sera découpé en épisodes, avec un résumé au début et à la fin de chaque chapitre pour rappeler les faits. Les fans d’animés nippons sauront apprécier ce choix, assez étonnant au départ, mais qui s’avère être au final l’une des plus grandes idées du projet, puisqu’elle permet de focaliser systématiquement l’attention du joueur pendant une demi-heure, le temps minimum pour terminer un volet. CyberConnect2 a donc cherché à instaurer un maximum d’éléments dans chaque épisode pour que le joueur ne s’ennuie pas une seule seconde. Ceux qui apprécient le grand spectacle ne seront d’ailleurs pas déçus, Asura’s Wrath proposant certainement les combats les plus démesurés qui puissent exister à ce jour. Bayonetta avait déjà placé la barre très haut, mais le titre de Capcom va plus loin en proposant des boss fights encore plus impressionnants. Avec leur taille planétaire, Wyzen et Deus dans sa forme ultime donneront du fil à retordre à Asura, qui n’hésitera d’ailleurs pas à faire appel à la grande prêtresse, Mithra sa propre fille, pour faire apparaître deux paires de bras dans le dos qui ne seront pas de trop pour faire face à ces ennemis imposants.

 

Ceux qui apprécient le grand spectacle ne seront d’ailleurs pas déçus, Asura’s Wrath proposant certainement les combats les plus démesurés qui puissent exister à ce jour.

 

Asura s WrathIl est cependant de bon ton de rappeler qu’Asura’s Wrath est tout sauf un clone de God of War, même si certaines séquences de gameplay rappellent le titre de Sony Computer Entertainment avec ses arènes d’ennemis à abattre à l’aide d’attaques à distance et de coups à porter au corps-à-corps. On retrouve la palette de coups faibles, forts et autres esquives, sans oublier la possibilité de locker un adversaire pour ne pas se perdre dans ce maëlstrom de streums qui arrivent toujours pas vague. Il faudra d’ailleurs systématiquement nettoyer chaque zone pour déclencher la Furie, qui permet d’accéder à la séquence suivante. Heureusement, en gardant un œil sur sa jauge de Trikaya, il est possible de passer dans un mode de rage supérieur, qui permet à notre héros d’infliger des dégâts supérieurs. Malheureusement, pas de nouvelles armes à débloquer ni de nouveaux coups à gagner au fil de l’aventure, Asura se limite à la colère qui l’anime et ses 6 bras qu’il pourra faire pousser de façon scriptée. C’est d’ailleurs sur ce point-là que Asura’s Wrath divisera les joueurs, puisque pour conserver cette ligne directrice de dessin animé interactif, les développeurs ont découpé le gameplay en deux parties. D’un côté, on retrouve du beat’em all classique, ainsi que des séquences de shoot sur rails à la manière d’un Space Harrier / Panzer Dragoon ; et de l’autre, ces fameuses cinématiques interactives gorgées de Quick Time Events, qui permet de favoriser l’immersion du joueur et garder en haleine cette narration dynamique. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il sera possible de passer outre les QTE, dans le sens où les manquer ne sera pas synonyme de Game Over, comme c’est le cas dans d’autres jeux, comme Heavy Rain par exemple. En fonction de la réussite des QTE, il sera possible d’obtenir une note à la fin de chaque chapitre, permettant de débloquer moult illustrations, mais surtout accéder à la deuxième fin du jeu, la vraie, celle qui permettra de faire la lumière sur le fin de cette histoire de vengeance divine.


STREET FIGHTING MAN


Asura s WrathQuant à la polémique concernant l’absence de challenge dans Asura’s Wrath, elle reste à moitié infondée. S’il est vrai que le titre reste assez tolérant dans sa difficulté normale et qu’il se finit en une huitaine d’heures de jeu, les choses se corsent sérieusement en mode God, où certains boss risquent de vous donner du fil à retordre, notamment les derniers qui ne vous feront aucun cadeau, quitte à épuiser le joueur jusqu’à la moelle. Heureusement, les checkpoints, assez bien placés, ne vous obligeront pas à vous farcir tout un combat, surtout quand l’ennemi en face possède plusieurs étapes ou transformations. Seul regret : le personnage de Yasha. S’il est plaisant à prendre en main, on regrette qu’il soit finalement assez proche d’Asura dans son gameplay, bien que ses coups soient à l’opposé de ce dernier. Sans trop vous spoiler, sachez que sa présence en tant que second personnage jouable n’est pas anodine, surtout après la tournure que prend l’histoire qu’on pourrait croire sortie d’un épisode de Naruto. Les références à l’œuvre de Kishimoto sont légions, ce qui n’est guère étonnant quand on sait que CyberConnect2 a un lien de parenté très fort avec le mangaka. Mais Asura’s Wrath s’inspire d’autres œuvres japonaises fortes ayant bercé notre enfance : Hokuto no Ken, Dragonball ou bien encore Saint Seiya. Toutes les personnes appréciant de près comme de loin ces dessins animés ne pourront rester insensibles à la lutte noble que mène Asura. Nous avons été littéralement conquis par le titre de Capcom, vous l’aurez deviné, qui propose enfin quelque chose de différent et réussi. Et cette prise de risque mérite tout simplement d’être salué.

 






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Asura's Wrath 2 : "il n'y en aura pas vu les mauvaises ventes du premier" Actuellement à Paris pour la promotion de Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 3, Hiroshi Matsuyama a répondu à nos questions et notamment celle d'un éventuel Asura's Wrath... 8 | 08/02/2013, 18:07
2012 : le Top 5 de JEUXACTU A quelques heures du coup d'envoi de l'année 2013, toute l'équipe de JEUXACTU a rendu son Top 5 des jeux qui ont marqué chacun des membres de la rédaction. 39 | 31/12/2012, 09:45


Derniers commentaires
Par Skywaker le Samedi 14 Juillet 2012, 3:55
je partage le méme avis que 'gentili ' , j n'ai vraiment pas aimé ce jeu
tres peu de Gameplay >< !


Répondre
-
voter voter

Par kyuusei le Vendredi 4 Mai 2012, 3:13
J'ai A-D-O-R-E-R. Se jeux est magnifique, sublime et envoûtant.
Je commençais à penser que les jeux d'aujourd'hui se contenter seulement de servir des licences avec un designs de personnage très pousser avec des décors somptueux, mais, dénuder de tout scénario digne de se nom et que vois-je? Asura Wrath. Une bande son envoûtante et très accrocheuse, bien que malheureusement trop répétitive par endroit dommage.
J'avoue que je n'était pas très enthousiaste quand à l'originalité du gameplay, mais passer la demi heure, une fois dans le bain le jeux se joues facilement, il est même difficile de décrocher (je l'ai fini d'une traite en demi-dieux avec que des S et quelque A et j'ai vue la fin secrète s'était dur quand même è_é. Maintenant à moi le mode dieux mouhahaha). Je le recommande à tout ceux qui recherche un scénario travailler (j'ai pleurer à plusieurs endroit ceux qui y ont jouer me comprendront ;p (oui chui un mec et alors xD)).
J'ai pour habitude de revendre mes jeux pour en reprendre des nouveaux mais je pense qu'il va rester au chaud pour les soirs où je serais pris de "frénésie" Banzaiii


Répondre
-
voter voter

Par Libanais le Vendredi 13 Avril 2012, 8:42
Moi je partage un avis différent de ce que j'ai pu lire.
Je vais directement mettre mes points positifs et négatifs sur la table.
Points positifs:
-charisme et disigne des demis dieux
-scénario

Points négatifs:
-l'image et le son lors des cinematiques bugs
-peu de gameplay
-difficulté très facile
-coupure entre sutra (chapitre-niveau) sans intérêt finalement


Répondre
-
voter voter

Par Narutovore le Vendredi 2 Mars 2012, 19:38 Modérateur

likeSmall 2490
Ce jeu n'est hélas pas pour moi qui ne jure que par l'action pure et dure ; à la rigueur si mon temps et mon budget avaient été sans limites...
J'espère cependant qu'il trouvera son public car CyberConnect2 est un excellent studio et les titres atypiques sont aujourd'hui trop rares pour ne pas être encouragés !


Répondre
-
voter voter

Par bixente23 le Mercredi 29 Février 2012, 7:19

likeSmall
ben moi j'aime beaucoup ! pas mon jeu de l'année, mais un très bon jeu, à recommander !!

Répondre
-
voter voter

Par EnricoS le Lundi 27 Février 2012, 13:14
voila un site qui a compris ce jeu qui a eu le malheure d etre comparé à God of war alors que c'est plus un shonen interactif avec des references de dingue
moi je dis merci aux dev pour leur originalite parce que c trop rare des jeux kom ca


Répondre
-
voter voter

Par Spyralex85 le Dimanche 26 Février 2012, 15:45

likeSmall 5
je viens de débuter le jeu et le concept m'a fortement séduit, un Shonen complètement interactif, il fallait oser :-) En tout cas paris réussi pour les petits gars de CyberConnect 2 qui nous offre un titre hors norme et surtout hors du commun ^^. Ce titre est un peu le Heavy Rain à la sauce Japonaise et quel pied ^^

Répondre
-
voter voter

Par drumstick le Samedi 25 Février 2012, 16:14

likeSmall 1
J'ai suivi votre coup de coeur et je ne suis pas déçu
j'ai fini le jeu ce matin mais visiblement j'ai pas la bonne fin, donc va falloir que je me coltine tous les S pour débloquer la vrai fin ^^


Répondre
-
voter voter

Par HeavyShare le Vendredi 24 Février 2012, 14:20

likeSmall
je les test mais se ne pas mon style de jeux mais je lui donne tout de meme la note 15 sur 20

Répondre
-
voter voter

Par Dreamon le Vendredi 24 Février 2012, 14:13
Je viens de le récupérer à mon Micromania, je vous donne mon avis ce soir ^^

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 22 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Asura's Wrath

Jeu : Action
Editeur : Capcom
Développeur : CyberConnect2
24 Fév 2012

24 Fév 2012

Zone Membres

Vos Notes :
16/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Les vidéos
 
JEUXACTU : l'émission 241 au Parc de Passy
Test vidéo Asura's Wrath Test vidéo Asura's Wrath
Asura's Wrath : le trailer de lancement Asura's Wrath - Le trailer de lancement
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.