JeuxActuJeuxActu.com

Red Dead Redemption 2 : plus interactif, plus organique, Rockstar repousse les limites de l'open world

Red Dead Redemption 2 : Rockstar repousse les limites de l'open world
2018 est en passe de devenir l’année la plus folle côté jeux vidéo et c’est peu de le dire. Si les AAA s’enchaînent au point de rendre hystérique la presse et les joueurs, il y a cependant un jeu qui cristallise toute cette hype. Ce titre-là, c’est Red Dead Redemption 2, un jeu attendu à plus d’un titre, non seulement parce qu’il s’agit de la suite du meilleur jeu de l’ère PS3/X360, mais aussi parce que c’est le nouveau jeu des créateurs de GTA V, un jeu sorti en 2013, soit il y a 5 ans maintenant. Depuis, la firme des frangins Houser n’a rien commercialisé, préférant consolider la partie online de ce dernier, toujours jouée par des centaines de milliers de personnes chaque mois. Officialisé à l’automne 2016 (rappelez-vous le logo Rockstar sur fond rouge qui a été publié sur les réseaux sociaux un dimanche midi et qui a cassé Internet en quelques minutes), Red Dead Redemption 2 arrivera sur les étals le 26 octobre prochain sur PS4 et Xbox One, c’est acté. Toutefois, malgré une date de sortie qui approche à grands pas, Rockstar reste très discret concernant son jeu, lâchant des bribes d’informations par parcimonie ; une habitude bien connue de l’éditeur qui préfère miser sur la carte de la rareté plutôt que d’occuper le terrain médiatique (jusqu’à l’écœurement comme peuvent le faire certains éditeurs). Après de longues semaines de mutisme, on peut enfin sortir de notre silence et officialiser le fait que JEUXACTU était le seul et unique média français à pouvoir se rendre le 26 mars dernier à Edimbourg, en Ecosse, pour 1/ visiter les nouveaux locaux de Rockstar North, 2/ découvrir plus de 45 min de gameplay de Red Dead Redemption 2 sur PS4. La claque qu’on a prise fut tout bonnement monumentale. Récit d’une journée à marquer d’une pierre blanche.

8 ANS DE DÉVELOPPEMENT !

Red Dead Redemption 2N’empêche, lorsque Red Dead Redemption 2 sortira sur PS4 et Xbox One le 26 octobre prochain, il se sera écoulé 8 ans avec le premier épisode. Un temps de gestation incroyablement long que Rockstar Games a su tirer profit, grâce notamment à une stratégie de développement qui a été remodelée avec GTA V, un jeu qui n’aura pas seulement marqué son époque pour ses notes dithyrambiques (97% de moyenne sur Metacritic), mais aussi par son business model qui a su s’inspirer des plus grands jeux online en terme de popularité. Fidéliser ses joueurs pour perdurer dans le temps, voilà un leitmotiv que Rockstar Games a su appliquer avec GTA V, et par extension GTA Online, véritable cash machine qui continue de figurer parmi les titres les plus joués sur Steam chaque semaine. C’est d’ailleurs la longévité de GTA V qui a permis à Rockstar Games de prendre son temps pour Red Dead Redemption 2, qui a une fois encore fait appel à l'ensemble de ses studios internes (North, San Diego, New York, Toronto, et New England) qui travaillent sur le jeu depuis la fin du premier épisode. Avec 8 ans de développement, Red Dead Redemption 2 est non seulement le jeu le plus ambitieux de Rockstar Games, mais c’est aussi le tout premier jeu next gen’ de l’éditeur, dans le sens où c’est le premier qui a été pensé et développé sur PS4 et Xbox One, GTA V ayant été remasterisé – et sublimé – sur ces consoles en 2014. Justement, pouvoir bénéficier d’un temps de production aussi long n’est donné à personne, les rares jeux profitant d’un planning aussi étiré étant systématiquement des arlésiennes, c’est-à-dire des projets dont le développement a été chaotique et sans nul doute rebooté à plusieurs reprises. Mais chez Rockstar, c’est juste un luxe que les développeurs peuvent se permettre, ce qui signifie par conséquence qu’ils ne boxent plus dans la même catégorie que les autres. Sachant qu’ils pouvaient jouir d’un temps de production extensible, tous les studios de Rockstar Games avaient donc un seul objectif avec Red Dead Redemption 2 : révolutionner le jeu open world, un genre qu’ils ont eux-mêmes créé (ou du moins popularisé) avec GTA III au début des années 2000. Rappelez-vous, à l’époque, on disait encore GTA-like et non jeu à monde ouvert.

 

1899, C’ÉTAIT IL Y A 12 ANS

 

Red Dead Redemption 2Aller plus loin dans le jeu open world, c’est-à-dire repousser les limites, franchir un nouveau cap, ce n’est pas uniquement en des termes techniques que Rockstar souhaite faire évoluer le jeu vidéo. Pour concrétiser leurs ambitions, il leur fallait aussi une histoire solide, avec des personnages forts, hauts en couleurs, et très vite, l’idée de raconter ce qui s’est passé avant les événements du premier Red Dead Redemption s’est imposé de lui-même. Pour Rockstar, il était en effet évident de se reposer sur des personnages auxquels le joueur s’était déjà attachés, permettant également de mieux comprendre comment la bande de Dutch Van Der Linde s’est disloquée, provoquant par la même occasion la quête vengeresse de John Marston, qui connaîtra lui aussi une fin tragique. Une fois encore, c’est Dan Houser (co-fondateur de Rockstar et accessoirement scénariste de tous les jeux de l’éditeur) qui s’est attelé à l’écriture. Dan Houser n’a jamais été le genre d’artiste à se mettre en avant, mais on est tout de même curieux de connaître le nombre de pages nécessaires au script quand on voit à quel point le jeu est devenu encore plus verbeux que n’importe quel GTA, série déjà réputée pour jacter dans tous les sens. Mais on y reviendra. Car pour l’heure, on peut aujourd’hui vous l’écrire noir sur blanc : l’histoire de Red Dead Redemption 2 se déroulera en 1899, soit 12 ans avant les événements du premier épisode. À cette époque, tous les hors-la-loi qui vivent en bande, tous ces marginaux au look de cow-boy sont désormais pourchassés par les autorités. Et s’il y a bien un gang que les forces de l’ordre aimeraient mettre sous les verrous, c’est bien celui de Dutch dont les activités à l’époque étaient florissantes voire enrichissantes.

 

QUI EST DONC ARTHUR MORGAN ?

 

Red Dead Redemption 2Si l’on va donc retrouver Dutch et ses hommes (Bill Williamson, Landon Ricketts, Javier Escuella, Sadie Adler, Micah Bell et bien sûr John Marston), c’est surtout l’occasion pour Dan Houser d’introduire un tout nouveau personnage, Arthur Morgan, hissé au rang de protagoniste principal, celui avec lequel le joueur va découvrir cette nouvelle épopée. Evidemment, à ce stade, on ne connaît pas grand-chose de lui, ce dernier n’ayant jamais été évoqué dans le premier Red Dead Redemption. Mais on peut sans doute compter sur l’intelligence et le talent d’écriture de Sir Houser pour faire le lien scénaristique avec le premier épisode et ainsi comprendre son absence lorsque John Marston a accepté de trahir tous ses anciens compagnons de route. Pour l’heure, tout ce que l’on sait à propos d’Arthur Morgan, c’est qu’il s’agit du bras droit de Dutch envers lequel il est complètement loyal, ce dernier l’ayant recueilli lorsqu’il n’était encore qu’un enfant. Il y a donc un lien affectif fort entre les deux hommes, une relation père-fils sur lequel Rockstar Games va forcément jouer pour créer des situations émotionnelles fortes. De la manière dont Rob Nelson (co-studio head de Rockstar North) nous l’a décrit lors de notre interview fleuve, que vous pouvez d’ailleurs retrouver ici, c’est qu’Arthur Morgan considère la bande de Dutch comme sa seule et unique famille, celle qu’il sera prêt à défendre coûte que coûte, au péril de sa vie s’il le faut, sachant qu’en sus, il obéit au doigt et à l’œil d’un Dutch sans scrupules. Dutch Van Der Linde, un leader charismatique dont on avait pu voir les différents contours de sa personnalité dans le premier Red Dead Redeption, ce dernier n’hésitant pas à exécuter des innocents sans la moindre hésitation. Une transition parfaite pour vous expliquer qu’Arthur Morgan sera lui aussi un personnage froid, calculateur et sans pitié, aux antipodes d’un John Marston qui n’avait qu’une envie : se ranger, oublier son passé et vivre une vie de famille paisible, bien loin de la violence imposée par son ancien gang.

C’est donc acté, Arthur Morgan sera le seul et unique personnage jouable de Red Dead Redemption 2. Une question qui a de nombreuses fois été soulevée, notamment suite au système proposé par GTA V avec ses trois protagonistes qu’on pouvait permuter à la volée. Si Rob Nelson (co-Président de Rockstar North, on vous le rappelle) n’exclut pas de réutiliser le schéma de GTA V dans un autre jeu, imposer un main character pour Red Dead Redemption 2 permet de se focaliser sur les aventures d’Arthur Morgan, ses intentions, la façon dont il va évoluer au cours de l’histoire, sachant qu’il est de loin un personnage-clef de la bande de Dutch.

 

Red Dead Redemption 2C’est donc acté, Arthur Morgan sera le seul et unique personnage jouable de Red Dead Redemption 2. Une question qui a de nombreuses fois été soulevée, notamment suite au système proposé par GTA V avec ses trois protagonistes qu’on pouvait permuter à la volée. Si Rob Nelson (co-Président de Rockstar North, on vous le rappelle) n’exclut pas de réutiliser le schéma de GTA V dans un autre jeu, imposer un main character pour Red Dead Redemption 2 permet de se focaliser sur les aventures d’Arthur Morgan, ses intentions, la façon dont il va évoluer au cours de l’histoire, sachant qu’il est de loin un personnage-clef de la bande de Dutch. La relation qu’entretient Arthur Morgan avec les autres membres du gang est elle aussi très forte, et c’est autour de ces liens affectifs que repose le cœur de l’histoire, mais aussi le gameplay de ce Red Dead Redemption 2. Car non seulement ça sera l’occasion de redécouvrir tous ces as de la gâchette, mais on pourra aussi avoir un champ d’actions – plus ou moins ouvert – pour faire évoluer le caractère d’Arthur Morgan, selon les choix que le joueur fera au fil de l’aventure. Concrètement, en jeu, on retrouvera une jauge d’honneur qui évoluera en fonction des activités et des choix que fera le joueur. Décider de se comporter honorablement – ou non – dans des quêtes aura une influence sur la jauge d’honneur, sachant qu’elle aura des répercussions sur le comportement de notre héros. Cela se traduira par des choix à faire lors des missions (principales comme secondaires) et de la manière de se comporter également dans la vie à travers différentes activités quotidiennes. Rockstar se laisse d’ailleurs un champ des possibles pour faire évoluer a minima l’identité d’Arthur Morgan selon les décisions prises par le joueur, mais il conservera néanmoins ses principaux de caractère, c’est-à-dire un homme qui ne plaisante pas, soyez rassurés.

 

Autre élément qui va changer pas mal de choses, c'est la caméra. A l'instar de ce qui a été fait avec le dernier GOD OF WAR, l'angle de vue a été énormément rapproché, ce qui réduit certes le champ de vision mais offre davantage de dynamisme mais aussi d'intimité.

 

Red Dead Redemption 2Autre élément qui va changer pas mal de choses, c'est la caméra. A l'instar de ce qui a été fait avec le dernier GOD OF WAR, l'angle de vue a été énormément rapproché, ce qui réduit certes le champ de vision mais offre davantage de dynamisme mais aussi d'intimité. A l'heure actuelle, on ne sait pas si la caméra pourra prendre du recul ou de la hauteur, mais un tel changement a forcément des conséquences dans le gameplay. Lors des séquences de shoot (on en parle un peu plus bas), l'action est évidemment renforcée, tandis que durant les moments de chasse, on a comme le sentiment de faire corps avec la nature. Arthur Morgan se retrouve en effet au plus près de la flore, mais aussi de la faune avec laquelle il jouira d'un niveau d'interaction totalement nouveau et jamais vu dans un jeu vidéo. On a d'ailleurs souvent parlé du côté organique du monde ouvert de Zelda Breath of the Wild, mais Rockstar Games est passé à l'étape supérieure. Là encore, on consacre une grosse partie à cette folle envie de nous offrir un monde crédible, naturel, authentique.

Red Dead Redemption 2

 

LA BALLE EST DANS LEUR CAMP

 

Red Dead Redemption 2Isolée de la société, pourchassée par les autorités du pays, la bande de Dutch est contrainte de vivre recluse, loin des regards. Pour bénéficier encore de leur liberté, nos hors-la-loi ont érigé un campement. Une sorte de mini-village dans lequel Arthur Morgan va pouvoir se reposer entre deux missions périlleuses. C’est l’une des plus grosses features de Red Dead Redemption 2, puisqu’elle sera au centre de la vie quotidienne de Morgan et de tous les autres membres de la bande de Dutch. C’est certes le point de ralliement de nos cow-boys, mais c’est surtout le point de départ de tout. C’est de là d’où partent toutes les ramifications du jeu, sa structure en somme, c’est le cœur de l’open world fascinant que Rockstar Games essaie de mettre en place. Car contrairement à n’importe quel QG qu’on peut retrouver dans un jeu lambda, le campement de Red Dead Redemption 2 est non seulement vivant et interactif, mais il est par-dessus tout évolutif. Pour tourner (sous-entendre survivre), le camp a besoin d’argent, de ressources et de matières premières, des éléments qu’on retrouve bien évidemment dans l’open world du jeu. Voler des gens, braquer des banques (ou des trains), partir à la chasse, tout cela prend son sens et une nouvelle dimension dès lors qu’on sait que toutes ces activités sont justifiées par le besoin de survie. Mieux, Arthur Morgan aura également l’occasion de modifier le camp, dans ses installations mais surtout dans son ambiance. Plus le campement sera fourni en argent et en ressources et plus les hommes de Dutch se sentiront bien ; ils seront souriants, ils joueront, chanteront. À l’inverse, si vous ne remplissez pas votre rôle de fournisseur et que vous délestez le bien-être du camp, c’est l’inverse qui se produira. Les visages se fermeront, la tristesse fera place à une atmosphère lugubre, provoquant pourquoi pas maladie et désertion. Rockstar Games ayant conscience que cette nouvelle fonctionnalité peut être chronophage, il ne sera pas obligatoire de subvenir aux besoins du campement, dans le sens où cela n’aura pas d’impact direct sur le déroulé de l’histoire. Si le joueur décide de contribuer aux besoins du campement, il sera alors récompensé avec des bonus inédits et sans doute exclusifs, qui pousseront les jusqu’aux-boutistes à prendre cette nouveauté très au sérieux.

 

Histoire d’aller plus loin dans leurs idées et d’offrir avant tout un monde cohérent et organique (retenez bien ce mot !), les équipes de Rockstar Games ont fait en sorte que le camp devienne un jeu dans un autre jeu.


Red Dead Redemption 2Histoire d’aller plus loin dans leurs idées et d’offrir avant tout un monde cohérent et organique (retenez bien ce mot !), les équipes de Rockstar Games ont fait en sorte que le camp devienne un jeu dans un autre jeu. Une sorte de poupée russe où l’on pourra passer du temps pour non seulement en prendre soin (n’importe quel membre de la bande peut participer à l’entretien du campement, et certains mieux que d’autres – les femmes par exemple ? Authenticité de l’époque oblige), mais aussi interagir librement avec toutes les personnes qui y vivent. Et on ne parle pas d’une dizaine de d’individus avec qui interagir, mais plutôt d’un nombre deux à trois fois supérieur. Parler avec les autres, c’est aussi débloquer des missions annexes et des activités amusantes. Mais qu’elles soient principales ou secondaires, les quêtes dans Red Dead Redemption 2 ont pris une nouvelle dimension, plus narratives, plus naturelles et surtout sans la moindre interaction. Dans la peau d’Arthur Morgan, le joueur peut ainsi profiter de la vie au campement comme il le souhaite, ce dernier proposera en son sein ses propres activités pour ne jamais s’ennuyer. Il ne faut d’ailleurs pas oublier que la bande de Dutch étant en cavale, elle ne peut pas se permettre de rester trop longtemps au même endroit. Cela signifie que le campement déménagera en fonction des événements liés à l’histoire, permettant ainsi de changer de décor, et par conséquence d’éviter la redondance des lieux. Vous l’aurez compris, le camp n’est pas qu’une simple idée de gameplay balancée comme ça au hasard, puisqu’il a aussi été pensé pour servir le scénario.

OR-GA-NI-QUE !

Red Dead Redemption 2L’objectif pour Rockstar Games étant de rendre son open world vivant et organique, un travail colossal a été réalisé autour des PNJ, qui disposeront chacun d’un cycle de vie unique, calé en prime sur l’horaire de la journée. Cela permet ainsi de varier au maximum leurs activités, mais aussi leurs dialogues qui diffèreront systématiquement et s’adapteront même selon la situation et l’évolution d’Arthur Morgan. Dans la démo qu’on a pu voir, DualShock 4 en mains, Rockstar Games a réussi à faire tomber toutes ces mécaniques basiques du jeu vidéo, qui nécessitent par exemple de se positionner à un endroit bien précis (pour faire apparaître le bouton d’interaction) pour déclencher une conversation, et dans certains cas de figure une cinématique, mettant alors en place un champ contre-champ qui casse le rythme. Dans Red Dead Redemption 2, tout cela a été repensé pour ne jamais couper l’action en cours, et rendre ainsi la situation la plus naturelle possible. Qu’il s’agisse d’Arthur Morgan ou du PNJ avec lequel il entreprend une conversation, la discussion n’est désormais plus figée, chaque interlocuteur pouvant vaquer à ses occupations tout en parlant. On a en effet pu voir Arthur Morgan se rapprocher d’un feu de camp (près duquel il y avait une gourde d’eau), se baisser pour se servir du café, continuer à déambuler dans le camp tout en buvant tranquillement (il suffisait alors d’appuyer sur R1) et continuer à taper la discute avec d’autres PNJ, eux-mêmes très occupés à faire autre chose en même temps. Rendre son open world organique, c’est aussi passer par de nouvelles intentions de gameplay, et à l’heure actuelle, c’est simplement du jamais vu.

 

UN NIVEAU D’INTERACTION ULTRA POUSSÉ

 

Red Dead Redemption 2Vous l’avez compris, pour rendre le monde de Red Dead Redemption 2 le plus organique possible, Rockstar a mis en place un tout nouveau système d’interaction. Environnements, PNJ et animaux, tout doit réagir de la manière la plus naturelle et logique possible. Si la démo était déjà bluffante dans le campement, Arthur Morgan pouvant entamer une conversation avec n’importe qui, ce qui aboutissait à des dialogues adaptés selon le contexte et les situations, le jeu mise également sur les détails. Pendant notre démo, on a pu voir Arthur Morgan s’approcher d’un PNJ pour ouvrir une conversation. Ce dernier ne connaissant notre cow-boy ni d’Eve ni d’Adam, il va par défaut se méfier de ce dernier, posant alors sa main sur son colt pour être sûr que Morgan n’est pas là pour le détrousser, ou pire l’abattre de sang-froid. Le monde alentour réagira en fonction des actions du joueur. Autre exemple : Arthur peut héler une diligence qui passe près de lui pour la ralentir. Il peut distraire le conducteur, le braquer, l’abattre, le dépouiller ou à l’inverse lui demander de le conduire à la ville le plus proche. Lors d’un crime, Morgan peut exiger d’un témoin de faire vœu de silence en le menaçant et/ou le dépouillant au passage. C’est au joueur qu’incombe la responsabilité d’agir en conséquence, modifiant par la même occasion certains aspects de la personnalité d’Arthur Morgan.

 

QUI VA À LA CHASSE… PREND UNE CLAQUE !


Red Dead Redemption 2Si l’interaction avec d’autres êtres humains nécessitent de multiplier la variété des situations et des dialogues, rendre organique le monde animal est un challenge hautement plus relevé. Pour nous montrer qu’ils maîtrisent également cet aspect, les développeurs de Rockstar Games nous ont proposé une petite partie de chasse lors de notre démo, afin que l’on puisse constater l’évolution hallucinante avec le premier épisode, mais aussi n’importe quel autre jeu vidéo existant. Ce fut l’occasion de voir Arthur Morgan monter à cheval, autre animal qui a bénéficié d’un soin incroyable et d’un sens inouï du détail, mais on y revient dans quelques paragraphes. Pour l’heure, nous avons pu assister à une petite balade dans les bois, histoire d’aller chasser du lapin et du cerf et de nous dévoiler deux méthodes bien distinctes. Pour les bunnies, Arthur Morgan a préféré faire parler la poudre depuis son cheval pour être sûr de ne pas les rater. Une fois proche des cadavres, plusieurs possibilités s’offrent alors au joueur :

1/ Ramasser le gibier tel qu’il est et l’accrocher à l’arrière de son cheval

2/ Dépecer l’animal à la main d’un geste franc, ranger sa fourrure dans la sacoche et abandonner le cadavre

3/ Dépecer le lapin, récupérer sa peau et répartir avec le butin

Red Dead Redemption 2

Pour la chasse au cerf, la méthode lors de notre démo fut différente puisqu’elle a fait appel à une arme inédite dans le jeu : l’arc. Une arme qui a le vent en poupe dans le jeu vidéo depuis de nombreuses années et qui a montré à quel point elle peut se montrer jouissive. Ça tombe bien, c’est avec les armes blanches que la notion d’émotion est entrée en jeu. Ce passage était également le bon moment pour nous montrer comment Arthur Morgan se comportait en mode furtif. Avec cette caméra qui s’est grandement rapprochée du personnage (de la même manière que celle du dernier GOD OF WAR), une sensation d’intimité s’installe immédiatement. En s’approchant des cerfs qui broutent quelques mètres plus loin, Arthur Morgan doit se montrer le plus discret possible pour ne pas les effrayer. Les cerfs réagiront en conséquence, par rapport à la situation créée par le joueur. Si jamais Arthur reste discret en ne faisant aucun bruit, alors les animaux retourneront à leurs occupations. Dans le cas où le danger se fait de plus en plus oppressant, les cerfs détaleront aussitôt.

Red Dead Redemption 2Dans notre cas de figure, Morgan est resté silencieux, lui permettant de préparer son tir avec son arc. La flèche part, le cerf est touché et chute dans un cri de douleur. Blessé mais loin d’être mort, l’animal tente de se relever avec difficulté. Il parvient par la suite à prendre la fuite, laissant par la même occasion une traînée de sang. Arthur Morgan retrouve le cerf plusieurs dizaines de mètres plus loin, agonisant au sol. En s’approchant de lui, notre héros s’aperçoit que la bête redresse la tête, le fixe avec un regard de détresse inattendu. Morgan se baisse, pose la main sur le cerf, sort son grand couteau et le plante au niveau de son cœur pour l’achever une bonne fois pour toute. L’animal meurt dans un dernier cri de douleur, dégageant par la même occasion un sentiment d’émotion fort, auquel on ne s’attendait absolument pas. Une scène marquante qui rappelle bien entendu celle de GOD OF WAR lorsqu’Atreus est guidée par la main de Kratos pour achever un cerf sacré. Mais contrairement à GOD OF WAR où cette séquence était présentée par le biais d’une cinématique, celle de Red Dead Redemption 2 se faisait dans la continuité de l’action, seamless, sans la moindre coupure ni interaction, ce qui vous laisse comprendre le degré d’immersion proposée par Rockstar Games. Insuffler de l’émotion, mieux créer une scène la plus authentique possible, dans un moment aussi anodin qu’une partie de chasse, voilà le genre d’innovations que va proposer le jeu. Du délire.

 

DANS LES MOINDRES DÉTAILS

 

Red Dead Redemption 2Mais sachez que ce niveau d’interaction incroyable et inédit s’applique à tous les autres aspects de l’open world, à une échelle exponentielle. Permettre de faire la moindre petite chose dans un univers gigantesque pour que tout paraisse organique et réel, c’est le nouveau "step" que Rockstar souhaite franchir. Nous avions déjà eu des bribes dans GTA V avec ce sens du détail déjà inouï (la brise du vent qui fait bouger les voiles d’un bateau accosté au port, le son et les animations ultra réalistes des tongs, le bruit du ventilateur qui se coupe quelques secondes après celui du moteur d’un véhicule, etc.), tout cela sera poussé à son paroxysme dans Red Dead Redemption 2. On a vu Arthur Morgan secouer sa tasse pour la vider de son eau, ouvrir sa sacoche pour ensuite la ranger à l’intérieur. Pour ouvrir une boîte cadenassée, notre héros n’utilise pas ses poings comme un demeuré, mais a l’intelligence de sortir son grand couteau de son étui, et ainsi faire sauter le verrou pour s’emparer du contenu situé dans le coffre. Avant de monter ou de descendre de son cheval, notre cow-boy prend bien le soin d’accrocher ou de retirer son arc de la selle, tout comme il prendra soin de passer les rênes par-dessus la tête de son cheval pour l’attacher. Bien évidemment, Rockstar Games a aussi travaillé la physique des environnements, notamment toutes les traces de pas qui marqueront tous types de sols (boue, sable, poussière, végétation), sachant que les animations des personnages réagiront en fonction du relief et du terrain également. Autre détail qui a son importance et qui prouve que le monde réagira selon les actions d’Arthur Morgan : accumuler du gibier sur son cheval, c’est aussi s’exposer à l’odorat d’animaux plus féroces (un ours ou un guépard par exemple) qui n’hésiteront pas à attaquer. Il en va de même avec les autres PNJ, qui en apercevant Morgan et ses trophées accrochés à sa monture, seront eux aussi attirés par le butin. Des détails partout pour tout, Red Dead Redemption 2 en proposera à une quantité jamais atteinte et avec un degré de finition dont seul Rockstar en a le secret. La claque.

 

LE CHEVAL, MEILLEUR AMI DE L’HOMME


Red Dead Redemption 2Parmi les autres éléments du jeu qui ont bénéficié d’un soin tout particulier, on peut également évoquer le cheval. Sachant qu’on va passer une bonne partie de son temps à dos de canasson, Rockstar ne pouvait pas négliger sa représentation et se devait de nous offrir un animal qui soit le plus fidèle possible à la réalité. Dans Red Dead Redemption 2, les chevaux jouent en effet un rôle à part puisqu’ils ne sont pas seulement un moyen de transport, c’est aussi un compagnon personnel et le prolongement naturel du personnage. Et en ce sens, les équipes de Rockstar ont sans nul doute créé le cheval le plus réaliste du jeu vidéo à l’heure actuelle. Jusqu’à présent, la Palme d’Or dans cette catégorie appartenait au remake de Shadow of the Colossus, mais Rockstar Games a franchi l’étape suivante, qu’il s’agisse de ses animations, mais aussi dans son I.A. avec une interaction aux situations jamais vue. Car au-delà du fait qu’ils se déplacent avec une fluidité incroyable quelle que soit leur vitesse (trot, galop), les chevaux disposent aussi d’une agilité et d’une souplesse inégalées, avec en sus des réactions qui doivent être les plus naturelles possibles. Chaque race dispose de sa propre personnalité et les chevaux réagissent d’une manière qui leur est propre à l’environnement, à l’eau, à la peur, au stress, voire même aux interactions avec Arthur Morgan par exemple.

Chaque race dispose de sa propre personnalité et les chevaux réagissent d’une manière qui leur est propre à l’environnement, à l’eau, à la peur, au stress, voire même aux interactions avec Arthur Morgan par exemple.


Red Dead Redemption 2Durant la démo, on a pu voir le cheval faire des petits pas de côté pour éviter un obstacle, mais aussi le besoin de le calmer avant de monter dessus car il aura entendu des coups de feu quelques secondes avant. Il y a donc une connexion à faire entre Arthur et son cheval pour bien évidemment gagner sa confiance. On va pouvoir le caresser, le rassurer aussi lorsqu’il est agité ou apeuré ; on peut aussi lui donner à manger, mais aussi le panser s’il est blessé. Plus Arthur Morgan passera du temps avec son cheval, plus il parviendra à le calmer dans des situations de stress, et mieux, il pourra aussi améliorer sa vitesse ou son endurance. Bien sûr, Morgan peut perdre son cheval à tout moment (mort, fuite) et cet apprentissage, ce lien à créer entre lui et l’animal est forcément à refaire avec un nouveau canasson. D’ailleurs, les chevaux sauvages doivent être capturés au lasso (ou via d’autres méthodes) avant de pouvoir les dompter et les monter. Sachez autrement qu’il est possible d’utiliser la selle ou les sacoches du cheval pour transporter des armes supplémentaires, des carcasses d’animaux et d’autres objets que Morgan ne peut pas porter sur lui. Toujours dans cette optique de jouer sur le sens du détail, on a pu s’apercevoir que la queue du cheval est constamment en mouvement. Elle réagit en fonction des déplacements, mais aussi parce que les chevaux ont pour habitude de balayer les mouches et autres insectes qui leur tournent autour. Dans un souci de réalisme, Rockstar a aussi créé une myriade d’animations pour que les chevaux s’adaptent eux aussi au terrain et au relief. Mieux encore, selon s’il marche, trotte, galope ou monte une colline, la respiration de l’animal changera selon chaque situation. C’est du jamais vu dans un jeu vidéo.

 

BRAQUAGE À L’AMÉRICAINE

 

Red Dead Redemption 2Outre le besoin de nous montrer à quel point ils sont en passe de révolutionner le jeu open world avec cette dimension naturelle et organique, les développeurs de Rockstar nous ont également dévoilé une séquence de braquage, issue d’une mission annexe des plus lambdas. Une quête qui s’est déclenchée depuis le camp et qui a donc permis à Arthur Morgan de réunir trois de ses compères (Bill Williamson, un afro-américain et une femme - non, il ne s'agit pas d'Abigail Marston). Cinématique déclenchée avant de passer à l’action, on s’aperçoit que notre groupe de hors-la-loi se sont changés pour l’occasion. Arthur Morgan arbore en effet un long manteau en cuir et redresse son foulard sur le nez pour ne pas être identifié. Ce n’est qu’une fois arrivés en ville et en s’approchant d’une banque que nos malfrats ont alors le choix entre deux stratégies d’approche : "fille bourrée" ou "fille perdue". Selon le choix effectué, l’approche diffère, modifiant le type de diversion réalisé par la femme du groupe. Le résultat n’en reste pas moins le même, pouvoir pénétrer à l’intérieur de la banque pour y voler de l’argent dans les différents coffres-forts, eux-mêmes sécurisés dans une zone bien précise de l’établissement.

Red Dead Redemption 2

Pour y avoir accès, Arthur doit menacer le personnel de façon verbale et physique. Les insultes fusent autant que les coups de crosse, mais il ne faut surtout pas les abattre, sous peine de faire échouer la mission. Après avoir obtenu gain de cause et récupéré le butin (Morgan fait sauter les coffres avec de la dynamite), les forces de l’ordre déboule manu militari, ce qui nous a permis d’avoir un rapide coup d’œil du système de gunfight, lui aussi grandement amélioré depuis le premier épisode. On a pu voir Arthur Morgan se mettre à couvert, variant les animations en fonction de sa planque. De même, Rockstar a aussi varié au maximum les mouvements d’Arthur Morgan qui aura différentes façon de tenir son arme, mais aussi de tirer selon sa position, l’arme qu’il utilisera ou le style tout simplement (du tir classique ou en frappant rapidement le chien du revolver avec la paume de la main). Le fameux Dead Eye sera bien entendu de la partie, avec des améliorations que Rockstar Games n’a pas souhaité nous détailler lors de la démo. Toujours est-il que l’on pourra encore ralentir le temps, marquer les ennemis à plusieurs endroits du corps et les abattre avec classe. À ce titre, sachez que des killcams ont été mises en place pour magnifier certains gestes, mais aussi certaines morts. Reste à savoir maintenant dans quelle conditions ces focus se déclencheront, mais on peut faire confiance à Rockstar pour nous en mettre plein la vue.

 

LA BEAUTÉ D’UN MONDE VIVANT

 

Red Dead Redemption 2Reste alors un dernier point à évoquer : l’aspect graphique. Si Red Dead Redemption vient d’être sublimé sur Xbox One X visuellement parlant avec des textures 4K, Rockstar Games a depuis quelques années mis un point d’honneur pour que ses jeux en open world soient désormais des références graphiques, pour ne pas dire le mètre-étalon en la matière. À sa sortie et pendant de nombreuses années, GTA V fut considéré comme le plus beau jeu du monde, ou du moins le plus bel open world jamais créé. Si ce dernier reste toujours une claque graphique (notamment sur PC avec les mods ajoutés par les joueurs bricoleurs), Red Dead Redemption 2 devrait lui voler la vedette sans aucun souci. Avec sa nature sauvage, dense, riche et son sens incroyable du détail, le jeu nous a littéralement abasourdis, n’hésitant à pas à créer des ambiances visuelles stupéfiantes. Grâce à la météo dynamique et l’introduction du cycle jour/nuit, il ne sera pas rare de rester bloqué devant un coucher de soleil crépusculaire, ou devant un panorama éblouissant, entre pluie fine et chutes de neige, provoquant alors des changements en temps réel du terrain (apparition de neige et de boue au sol).

 

Grâce à la météo dynamique et l’introduction du cycle jour/nuit, il ne sera pas rare de rester bloqué devant un coucher de soleil crépusculaire, ou devant un panorama éblouissant, entre pluie fine et chutes de neige, provoquant alors des changements en temps réel du terrain (apparition de neige et de boue au sol).


Red Dead Redemption 2À ce titre, sachez que les personnages réagiront en fonction du climat, dans leur manière de s’habiller, mais aussi via les différents types de crasse qu’on pourra voir apparaître sur leurs vêtements. Sueur, crasse, trace de boue, tout a été traité avec le plus grand soin et et le plus grand réalisme, au point que ce sens du détail en devient presque maniaque. De même, on parvient aussi à distinguer les différents types de textures (tissu, cuir, métal, bois), ce qui permet de renforcer encore plus ce sentiment d’authenticité et ce côté organique recherché. Un nouveau cap risque une fois encore d’être franchi, d’autant que les développeurs nous ont précisé que la démo qui tournait sous nos yeux déjà ébahis était issue d’une version PS4 standard. Histoire de garder de belles cartouches sous le coude, Rockstar m’a promis que j’aurais l’occasion de découvrir la version PS4 Pro lors d’un événement prochain, me promettant un gap technique conséquent. Autant vous dire que la hype n’a jamais été aussi folle et que Red Dead Redemption 2 est définitivement devenu le jeu le plus ambitieux de 2018 et l’open world le plus fou jamais créé.

 

La sortie de Red Dead Redemption 2 est attendue pour le 26 octobre 2018 sur PS4 et Xbox One.


Notre degré d’attente


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
94% Excité


À découvrir également
Autres articles

Red Dead Redemption 2 : Ma et les frères Dalton sont bien dans le jeu, voici comment les trouver Parmi les Easter Egg qui méritent d'être trouvés dans Red Dead Redemption 2, il y a la possibilité de tomber nez-à-nez avec la famille Dalton, Ma et les 4 frères. On vous explique comment faire. 13 | 15/11/2018, 14:52
Red Dead Redemption 2 : comparaison et évolution de la map "New Austin" avec le 1er Red Dead On continue notre série des comparatifs pour Red Dead Redemption 2 avec une vidéo qui met l'accent sur l'évolution graphique de la map et notamment New Austin qu'on avait déjà pu découvrir dans le 1er épisode. 14/11/2018, 17:34


Derniers commentaires
Par Maxime06 le Mercredi 9 Mai 2018, 13:28

likeSmall 228
El-Tuco a écrit:Rockstar Games depuis 1997 c'est des grandes licences comme, Grand Theft Auto, Max Payne, Midnight Club, Manhunt (des barres de rire!) LA-Noire, et évidement Red Dead Redemption...des années de développement et de savoir faire qui ont engendrées au final, une maitrise technique totale. Je ne suis pas inquiet.

perso j'ai toujours pensé que LA Noire n'était pas vraiment dans le haut de gamme des productions rockstar... Enfin j'ai été très déçu de ce jeu. je ne le mettrai pas au même niveau qu'un GTA ou un Red Dead. Le jeu a du potentiel c'est clair (les phases d'enquête sont sympas, la reconstitution du Los angeles des années 40 est magistrale, les visages sont ultras réalistes...) mais on fait toujours un peu la même chose dans ce jeu, du coup ça en devient ennuyeux :/ j'ai trouvé aussi que l'histoire en elle-même était pas si intéressante que ça. Il n'y a aucun rebondissement.
enfin bref. le jeu était sympa mais sans plus...


Répondre
-
voter voter

Par El-Tuco le Mardi 8 Mai 2018, 16:24

likeSmall 4047
Narutovore a écrit:Leur énorme succès est donc amplement mérité ! Et dans un monde où, en jeux vidéo comme ailleurs, les échecs commerciaux immérités côtoient fréquemment les daubes qui cartonnent dans les charts, ça fait vraiment plaisir...

Rockstar Games depuis 1997 c'est des grandes licences comme, Grand Theft Auto, Max Payne, Midnight Club, Manhunt (des barres de rire!) LA-Noire, et évidement Red Dead Redemption...des années de développement et de savoir faire qui ont engendrées au final, une maitrise technique totale. Je ne suis pas inquiet.


Répondre
-
voter voter
1

Par Zwipp le Mardi 8 Mai 2018, 7:52
Hello !

Super article et vidéo ! Y a t'il des nouvelles ou avez-vous vu le mode fps ?


Répondre
-
voter voter

Par Narutovore le Lundi 7 Mai 2018, 15:47 Modérateur

likeSmall 3540
@ azerty
Je confirme ! Que l'on aime ou pas leurs jeux personne ne peut nier que Rockstar Games fait un boulot monstrueux et prend de gros risques financiers pour proposer aux joueurs des jeux de qualité. Leur énorme succès est donc amplement mérité ! Et dans un monde où, en jeux vidéo comme ailleurs, les échecs commerciaux immérités côtoient fréquemment les daubes qui cartonnent dans les charts, ça fait vraiment plaisir...


Répondre
-
voter voter
1

Par azerty le Lundi 7 Mai 2018, 14:54

likeSmall 30
rock star l'un des rares studios qui font un travaille irréprochable on globalité même si tu n'es pas fan ça mérite le respect car leurs jeu on une durabilité hors norme avec un suivi de ouf.

Répondre
-
voter voter

Par HOKUTO55 le Dimanche 6 Mai 2018, 23:23
SAVIEZ-VOUS, que le titre RED DEAD REDEMPTION, en language secret singnifier : LA MORT DU PARTIE SOCIALISTE...

Répondre
-
voter voter
1

Par Hammurabi le Dimanche 6 Mai 2018, 23:17

likeSmall 3
1DDD a écrit:Ça ne sera pas obligatoire, faut lire avant de critiquer banane

Un timer reste un timer, obligatoire ou non. De plus, si tu veux le 100%, il y a de grande chance que ce soit obligatoire.

Mais tu m'as fait rire car tu n'es pas très intelligent. C'est plutôt toi qui n'a rien lu xD. Je n'ai jamais parlé d'obligation dans mon post, donc faut lire avant de réagir, banane. xD


Répondre
-
voter voter
1

Par Nizo le Dimanche 6 Mai 2018, 10:52
@bavard-roi

Chacun donne son avis, mais à un moment faut arrêter de faire les visionnaires. Et donc tu trouves des défauts à RDR, en ayant...vu des vidéos...c'est la meilleure ça. Je pense pas qu'on puisse se rendre compte du travail accompli sur ce jeu, et même un jeu en général, en regardant des vidéos. Donc peut-être que tu trouves la note de RDR trop élevée, mais en me basant sur le fait que j'ai passé un bon paquet d'heures dessus, les notes ne sont pas surestimées. Mais si tu peux me citer un jeu qui n'a aucuns défauts, je veux bien, mais j'en connais pas. Rien est parfait.[/quote]

Quand j'ai parlé de RDR1 ? Je parlais du 2 sur le point de sortir et de gta5. Le 1 a très bien été noté (il n'a pas eu 20 à mes souvenirs). Pourtant, il est reconnu comme un chef d'œuvre. Je parlais de la note prochaine et possible de ce 2.
Et tu peux féliciter le travail accompli en ne mettant pas la note maximal. Mettre 20 à un jeu vidéo est complètement absurde et ça ne fait pas sérieux.
C'est comme si tu disais que c'est le meilleur jeu de tous les temps et ce n'est pas possible.
Je suis désolé mais un jeu qui a défauts, il faut en tenir compte. Aussi bon que le jeu puisse être.. Sinon, le jugement est faussé et ça ouvre les portes à n'importe quoi.
Déjà 3 20/20 depuis la sortie de Uncharted 4 et c'est trop.
Alors qu'il ne devrait pas en avoir un qui devrait exister.

Et pour info, j'ai déjà testé RDR 1 (à Micromania) et je n'ai trouvé qu'un GTA au far west ( et vu mon amour pour la série GTA...) Donc, j'ai déjà joué au jeu un minimum pour voir qu'il ne me plairait pas. Donc l'argument, tu n'as pas testé, donc tu ne peux pas savoir, ça ne marche pas dans ce cas. D'autant que ça ne répond pas à ma critique en plus.

Et en plus, tu ne fais que me donner davantage raison.


Répondre
-
voter voter
2

Par El-Tuco le Dimanche 6 Mai 2018, 9:07

likeSmall 4047
HeavyShare a écrit:Waouh la chance que tu a eu Maxime, je me permet. Je te remercie d'avoir détailler tout cela au mieux que t'as pu, j'ai qu'une hâte de mettre la main dessus. Je les acheter avant même de voir du gameplay


Ce n'est pas un hasard si un jeu comme GTA V cartonne toujours même 5 ans après sa sortie! Rockstar Games, ou la maitrise, le savoir faire et la qualité vidéoludique au service du joueur! Il en sera de même pour la licence RDR.
À ma connaissance la seule licence capable d'offrir un véritable Western open world avec tous les ingrédients du genre! Si seulement Ennio Morricone du haut de ces 89 ans pouvait faire la BO ultime... :P

Image


Répondre
-
voter voter
1

Par Spyderco83 le Dimanche 6 Mai 2018, 8:02
J'espère Qu'il sera en français.

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 45 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Red Dead Redemption 2

Jeu : Action/Aventure
Editeur : Rockstar Games
Développeur : Rockstar San Diego
26 Oct 2018

26 Oct 2018

Zone Membres

Vos Notes :
18/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.