JeuxActuJeuxActu.com

E3 2013 > The Evil Within : le retour du vrai survival horror ?

Le moins que l'on puisse dire, c'est que depuis son annonce, The Evil Within nous fait sacrément envie ; et pas seulement parce qu'il s'agit d'une toute nouvelle licence signée Shinji Mikami, le créateur de Resident Evil. On l'attend de pied ferme parce que Tango Gameworks a promis un retour aux sources du survival horror, avec une atmosphère oppressante et un goût pour le sang prononcé. Les travaux avancent-ils dans la bonne direction ? C'est ce que nous allons voir tout de suite.

The Evil WithinAlors que de nombreuses productions étaient jouables sur le showfloor du Convention Center, The Evil Within ne se laissait approcher qu'avec les yeux. Nous avons quand même eu droit à du gameplay, ce qui est toujours une bonne chose pour mieux juger du potentiel d'un titre. Côté scénario, il faudra faire preuve de patience avant que les développeurs ne daignent nous lâcher une quelconque information, mais impossible de ne pas penser à Resident Evil lorsque l'on se rend compte que l'inspecteur Sebastian Castellanos, accompagné par deux de ses collègues, va devoir pénétrer dans un asile cafardeux où d'étranges phénomènes se sont produits. En jetant un oeil aux environs, notre homme aperçoit plusieurs voitures de police aux gyrophares activés mais silencieux, sans le moindre agent à l'intérieur. On a même le sentiment que les flics ont agi dans la précipitation, puisque l'un d'eux a oublié de prendre son arme avec lui. Au moment de franchir le seuil de la porte, Castellanos demande à sa partenaire de monter la garde ; le genre d'ordre que l'on n'aime pas recevoir quand on tient absolument à résoudre une affaire criminelle. A l'intérieur, on découvre un décor particulièrement glauque, avec des murs repeints par d'énormes traces de sang. Pas le temps d'admirer ce spectacle macabre, puisque notre équipier vient de trouver un survivant ; enfin, façon de parler puisque ce docteur d'un certain âge vit ses derniers instants, sans avoir le temps d'expliquer à notre inspecteur ce qu'il s'est passé. Comme un réflexe, Sebastian Castellanos se retourne vers les écrans de contrôle pour y déceler un éventuel indice. On assiste alors au massacre sanglant de trois policiers, qui semblent attaqués par une sorte de spectre capable de porter des coups à une vitesse hallucinante. Notre enquêteur n'a même pas le temps de se remettre de ses émotions qu'il est, à son tour, assommé par un individu dont on ne distingue pas le visage.

Ces premières minutes on ne peut plus alléchantes démontrent que le héros ne sera pas un surhomme mais, bien au contraire, un individu vulnérable qui devra mettre à contribution toutes ses compétences pour survivre."


The Evil WithinCes premières minutes on ne peut plus alléchantes démontrent que le héros ne sera pas un surhomme mais, bien au contraire, un individu vulnérable qui devra mettre à contribution toutes ses compétences pour survivre. La suite de la démo va dans ce sens d'ailleurs, puisque Castellanos reprend ses esprits en étant suspendu par les pieds, comme un vulgaire morceau de viande. La tête à l'envers, il repère un boucher muni d'un fendoir aiguisé qui s'avance dangereusement vers lui, pour au final découper un cadavre se trouvant à proximité. Le bourreau repart en direction de son établi en tenant la tête d'un homme à bout de bras, ce qui permet à l'inspecteur de se balancer pour tenter de récupérer le couteau planté dans le cadavre d'en face. Une fois libre de ses mouvements, le personnage peut se déplacer sans pour autant jouer les caïds. En effet, au lieu d'affronter cette montagne de muscles contre laquelle il n'aurait aucune chance de toute façon, il préfère la jouer discret et progresser dans cet endroit confiné en restant accroupi. Comme on pouvait s'en douter, le boucher devient fou de rage lorsqu'il se rend compte que son gibier a pris la poudre d'escampette, et se met à sa recherche équipé d'une énorme tronçonneuse. Même en prenant toutes les précautions, Sebastian se fait repérer et est à deux doigts de se faire découper en rondelles. Au final, il ne se fera écorcher "que" le mollet droit, ce qui rend encore plus pénibles ses déplacements. Du coup, il doit user de tous les subterfuges pour échapper au monstre, comme se cacher dans une armoire en attendant que la zone soit dégagée. Blessé mais lucide, il réussit ainsi à atteindre l'ascenseur et peut se permettre quelques secondes de repos avant de réaliser un tour de magie incroyable.

LE DÉMON DE MINUIT


The Evil WithinPlus concrètement, alors qu'il était à l'agonie en pénétrant dans l'ascenseur, au point de se demander s'il ne fallait pas lui amputer la jambe, notre inspecteur en ressort indemne, et s'offre même une petite accélération pour atteindre la sortie de l'asile. Une incohérence de dingue qui rappelle celles présentes dans Tomb Raider, et qui fait tâche au milieu de tous ces efforts mis en oeuvre par Tango Gameworks en termes d'angoisse. Une fois dehors, et après avoir été secoué par un tremblement de terre, Castellanos se retrouve face à une ville complètement dévastée et où il n'y a pas âme qui vive. Le suspens à son paroxysme, oui. La seconde partie de la démo permettait de faire connaissance avec l'interface de The Evil Within qui se réduit au strict minimum : les armes disponibles en haut à gauche de l'écran, et la barre de vie du personnage en bas. D'ailleurs, celle-ci était dans le rouge au début de la séquence, et c'est à l'aide d'une seringue trouvée dans une cabane que notre homme a pu soigner ses plaies. Un moment d'accalmie de courte durée, puisque des créatures malveillantes vont rapidement détecter la présence de l'inspecteur, et l'obliger à placer quelques headshots pour calmer leurs ardeurs. Toutefois, les munitions ne tomberont pas du ciel dans The Evil Within, et il faudra faire en sorte de les économiser pour espérer sans sortir en un seul morceau. Il n'y a pas que les armes à feu qui permettront d'exterminer des créatures, car on a pu voir l'enquêteur placer des explosifs à différents endroits de la cabane, pour ne pas se laisser envahir par les monstres. Si le plan fonctionnait à merveille au départ, les choses se sont rapidement compliquées par la suite, ce qui contraignait Sebastian à se réfugier au sous-sol.

Si The Evil Within séduit par son univers et la qualité de sa réalisation bien crade, on regrette en revanche que Shinji Mikami s'accroche à ce gameplay rigide qui a longtemps caractérisé Resident Evil."


The Evil WithinLe moment choisi par les développeurs pour lui faire subir tout un tas d'hallucinations dignes d'Eternal Darkness Sanity's Requiem. On a surtout apprécié l'énorme vague de sang qui s'abattait sur lui pour le téléporter dans un autre lieu. Décidé à découvrir ce qu'il se cachait au fond de ce long couloir, notre homme avançait doucement jusqu'à ce qu'il tombe face à une sorte de démon féminin aux longs cheveux et à la peau dégoulinante d'hémoglobine. Naturellement, la démo prit fin lorsque cette créature des ténèbres se jeta sur Castellanos. Si The Evil Within séduit par son univers et la qualité de sa réalisation bien crade, on regrette en revanche que Shinji Mikami s'accroche à ce gameplay rigide qui a longtemps caractérisé Resident Evil. On peut arguer que cette approche accentue justement la peur dans le jeu, mais des titres tels que The Last of Us ont prouvé qu'un système nettement plus souple pouvait tout autant magnifier le survival horror. Il n'y a qu'à regarder les animations du protagoniste pour comprendre que personne chez Tango Gameworks ne regarde ce qu'il se passe chez la concurrence. On ne demande pas au studio de scripter tous les mouvements de Sebastien Castellanos, mais le voir s'obstiner à courir contre un mur alors que la logique voudrait qu'il s'arrête et change de direction, ça fait désordre. Dans le même registre, lorsqu'il court, on a cette désagréable impression qu'il a un balai dans les fesses ; à l'ancienne. Malgré tout, ces défauts ne font pas oublier la valeur immersive de The Evil Within. A aucun moment nous n'avons décroché de la présentation, tant l'univers du jeu a fait l'objet d'un travail minutieux. Les décors regorgent de détails bien sales, et les sources lumineuses représentent réellement une bouffée d'air frais dans un environnement aussi obscur. La sortie du jeu est programmée pour 2014 sur les consoles actuelles, mais aussi sur celles dites de nouvelle génération ; sans oublier le PC.





Laurely Birba par Laurely Birba
le vendredi 14 juin 2013, 18:11
Suivre ce rédacteur sur


 Furieux Votez  Blasé Votez  Indifferent Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Indifferent


À découvrir également
Autres articles

The Evil Within : des informations sur le premier DLC du Season Pass C'est par le biais de son blog officiel que Bethesda Softworks a dévoilé des nouvelles informations sur le premier DLC majeur de The Evil Within. 2 | 11/12/2014, 16:16
The Evil Within : une mise à jour pour la version PC Bethesda Softworks fait savoir par le biais de son blog officiel, que les possesseurs de The Evil Within sur PC peuvent dès à présent profiter d'une mise à jour que l'on vous détaille juste là. 30/10/2014, 13:32


Derniers commentaires
Par STIFLER94130 le Dimanche 16 Juin 2013, 16:49

likeSmall
Un projet prometteur pour les "old school" gamers...

Répondre
-
voter voter

Par Toll_Khyenn le Samedi 15 Juin 2013, 6:03

likeSmall
Flambius a écrit:Mouais, je sais pas pourquoi mais ce jeu à l'air assez superficiel et surtout classique... moyennement tenté.


Il est annoncé comme "un retour aux sources" du Survival... Ca veut forcément dire "classique". ;)


Répondre
-
voter voter

Par Flambius le Vendredi 14 Juin 2013, 19:34

likeSmall
Mouais, je sais pas pourquoi mais ce jeu à l'air assez superficiel et surtout classique... moyennement tenté.

Répondre
-
voter voter

Par hane le Vendredi 14 Juin 2013, 19:29

likeSmall
voila un jeux qui promet des merveilles...

Répondre
-
voter voter

Par Jeuxactusdd le Vendredi 14 Juin 2013, 18:54

likeSmall 4
Je vais le surveiller de très près !

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 5 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







The Evil Within

Jeu : Survival Horror
Editeur : Bethesda Softworks
Développeur : Tango Gameworks
14 Oct 2014

14 Oct 2014

14 Oct 2014

14 Oct 2014

14 Oct 2014

Zone Membres

Vos Notes :
18/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr



')