JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : X360 - PS3

Test Vanquish

Test Vanquish
La Note
17 20

Beaucoup de choses ont été dites ces derniers temps concernant les productions japonaises, soit disant en retrait par rapport aux blockbusters occidentaux. Si certains ont encore des doutes à ce sujet, qu’ils jettent un œil à Vanquish, la dernière œuvre signée PlatinumGames. En plus d’afficher une réalisation solide, le jeu se paye le luxe de donner quelques leçons en matière de gameplay, grâce notamment à l’intégration de l’ARS, la fameuse armure qui permet des miracles. Particulièrement nerveux voire épileptique par moments, Vanquish pêche seulement par sa durée de vie trop courte et son manque de finesse.


Les plus
  • Réalisation qui en jette
  • Gameplay utra rodé
  • Maniabilité impeccable
  • De l'action à revendre
  • La difficulté old school
  • Des boss qui pètent bien
Les moins
  • Ca manque de finesse quand même
  • 7/8 heures pour finir le jeu
  • Scénario en retrait
  • Des coéquipiers qui ne servent à rien
  • Pas de multi
  • VF catastrophique
  • A déconseiller aux épileptiques


Le Test

Une chose est sûre, depuis que Clover Studio s’est éteint, Atsushi Inaba et ses équipes n’auront jamais été aussi actifs. MADWORLD en 2009, Bayonetta, Infinite Space et maintenant Vanquish cette année, PlatinumGames a réussi à se forger une petite réputation de studio majeur au Japon, dont les aspirations internationales peuvent également plaire au public occidental. Avec son ambiance sci-fi, ses personnages typé ricains et son mécanismes de jeu plus classiques que d’habitude, Vanquish est clairement taillé pour cartonner au pays de l’oncle Sam. En attendant, c’est chez nous qu’il nous rend heureux.


Il ne faudra pas en vouloir aux scénaristes de Vanquish, qui ont privilégié l’efficacité à l’originalité. Dans un futur lointain, mais suffisamment proche du nôtre, les Russes ont repris leur rôle de grand méchant. Pour prouver au monde entier qu’il ne faut pas prendre leurs menaces à la légère, ils ont décidé de rayer San Francisco de la carte. Pour ce faire, Victor Zaitsev, un des chefs de l’ordre de l’Etoile Russe (une faction responsable du changement de régime en Russie), utilise un canon à micro-ondes pour faire sauter la ville, et ses habitants par la même occasion. La réponse des Etats-Unis ne se fait pas attendre puisque la Présidente Elizabeth Winters décide de répliquer par la force, en envoyant ses meilleurs hommes sur la station orbitale ou séjourne l’affreux Zaitsev. C’est là qu’intervient la Defense Advanced Research Projects Agency, plus connue sous le nom de DARPA, une filiale de l’armée américaine qui n’hésite pas à faire appel aux scientifiques pour améliorer leurs compétences techniques sur le champ de bataille. C’est là qu’intervient Sam Gideon, le seul type des Etats-Unis à pouvoir endosser l’Armure à Réaction Surdéveloppée (ARS), une tenue de combat capable de booster les capacités du soldat qui la porte. Grâce à sa texture faite de nanotubes en carbone, l’ARS est aussi légère qu’une feuille de papier et aussi solide que l’acier. Autant vous dire qu’une fois en sa possession, on est capable de bien des prouesses.

C'est pas de la tarte...

L’ARS, c’est donc la nouvelle trouvaille de PlatinumGames pour nous concocter un gameplay survitaminé, capable de rivaliser avec les blockbusters américains, jugés plus inventifs que les récentes productions nippones. Grâce à cette armure de fou furieux, Sam Gideon est capable de tout, ou presque, donnant le sentiment au joueur d’être quasiment invincible. La possibilité de transporter trois armes lourdes simultanément renforce d’ailleurs cette sensation de surpuissance que Laurely Birba n’aurait pas renié au moment d’acheter sa Wii à la Fnac des Champs-Elysées. Par le biais de la croix directionnelle, il est possible de changer d’arme avec facilité et style qui plus est. Il suffit de voir comment l’arme se décompose et se recompose pour comprendre que PlatinumGames a peaufiné l’aspect visuel de Vanquish. A l’instar de cette armure blanche et de ce casque qui laisse par moments entrevoir la gueule de gossebo de Sam, la réalisation technique de Vanquish laisse pantois. Fichtrement beau, exception faite de quelques textures baveuses, le titre de SEGA et de PlatinumGames affiche surtout un frame-rate d’une rare constante. Les effets spéciaux et autres explosions à l’écran sont légion, mais rien ne vient perturber la fluidité de l’action, même lorsqu’un boss, faisant la taille d’un immeuble de 10 étages, apparaît sans prévenir. Car Vanquish, c’est aussi l’assurance de moments épiques, rappelant au passage que c’est bien eux qui ont développé Bayonetta, réputé pour ses boss à la taille dépassant l’entendement. Moins nombreux que dans le Devil May Cry killer de PlatinumGames, les ennemis de fin de niveau de Vanquish se rattrapent par leur endurance et leur extraordinaire force à encaisser les balles et autres grenades perforantes. Rien que pour le premier boss, un tank à pattes capable de se transformer en robot géant, il faudra se montrer patient, précis et faire preuve de dextérité pour en venir à bout. Car quand bien même les points faibles sont affichés à l’écran, le nombre limité de munitions, l’absence de véritables renforts sur le terrain (les coéquipiers de Sam étant tous des incapables) et le besoin de gérer les espaces et les couvertures dans le jeu relève encore plus le challenge. Sam Gideon a beau faire la guerre accompagné de gros caïds, il ne faudra jamais compter sur eux pour vous sortir d’une situation délicate. A l’inverse, c’est à vous de les encourager lorsqu’ils tombent au combat en leur administrant des soins improvisés, afin de les renvoyer au front.

Grâce à cette armure de fou furieux, Sam Gideon est capable de tout, ou presque, donnant le sentiment au joueur d’être quasiment invincible."

Comme tout Third Person Shooter qui se respecte, Vanquish fait appel à un système de couverture pour se protéger des attaques ennemies. Il est aussi performant que celui de Gears of War 2 ou d’Uncharted 2. En appuyant sur Carré ou sur X, il est donc possible de s’adosser à un élément protecteur du décor. Pas besoin d’ailleurs d’être collé au mur pour que la manœuvre soit correctement prise, Sam peut également le faire à plusieurs mètres de distance. A partir de là, il est possible de se déplacer tout en préservant sa couverture. Rien de bien original jusque-là et c’est en faisant intervenir l’ARS que les choses deviennent plus intéressantes. Si Gideon est plutôt bon au tir aux pigeons, il sait aussi se battre au corps à corps. Grâce au bouton B ou Rond, il est possible d’administrer des attaques fatales à ses adversaires. Ces coups varient en fonction de l’arme entre les mains. Le fusil d’assaut permet d’enchaîner des coups de poings ultra ravageur, tandis que le lanceur de disque donne la possibilité d’aller découper ses ennemis en plusieurs morceaux. Afin de ne pas trop abuser de ces attaques rapprochées, car assez puissantes il faut le dire, les développeurs ont limitées leur utilisation par une surchauffe de l’ARS, qui oblige d’attendre une trentaine de secondes avant de repartir à l’assaut. Tant mieux.

Piece of cake

Les armes étant assez variées et nombreuses tout au long de l’aventure, la variété des attaques en close combat ne fait qu’appuyer ce côté bestial du jeu. Rien de bien transcendant me direz-vous, mais c’était sans compter sur l’utilisation du Turbo, certainement le point névralgique de l’ARS et donc du gameplay de Vanquish. A n’importe quel moment de la partie, il est possible donc de décupler la vitesse de déplacement de Sam. Grâce à des moteurs à réaction placés au niveau de ses gambettes, notre héros peut se mettre à glisser à une vitesse folle. Les positions sont nombreuses : sur les fesses, sur genoux, en arrière, tout a été travaillé pour qu’on puisse se sortir de n’importe quel traquenard imposé par les robots russes en face, eux aussi coriaces. Evidemment, l’utilisation de ce Turbo est lui aussi limité dans le temps, l’excuse de la surchauffe étant également employée pour éviter les abus. Grâce à cette subtilité, l’action de Vanquish gagne clairement en intensité et surtout en vélocité, d’autant qu’il est possible de combiner les attaques (Turbo + close combat) pour de plus grandes satisfactions. Vous l’aurez compris, Vanquish n’est pas le genre de titres qui fait dans la dentelle. Véloce, musclé, survolté, le titre de PlatinumGames se contente d’aller à l’essentiel en délivrant une décharge d’adrénaline rarement vue dans un jeu vidéo. Toutefois, quelques points noirs viennent ternir le tableau comme cette absence de finesse qui pourra agacer les philosophes en manque de réflexion. On aurait aimé aussi que la progression dans le jeu se fasse de façon moins répétitives, tout comme ces ennemis et ces quelques boss ou mi-boss qui ont eux aussi tendance à se répéter. Vanquish souffre autrement d’une durée en-deça de la moyenne actuelle. Comptez 7 à 8 heures pour boucler l’aventure pour un habitué du genre, car les morts sont monnaie courante. Certains passages comme les affrontements avec les boss se font par une technique ancestrale : la progression par l’échec. Un aspect old school que les trentenaires comme nous se réjouiront de retrouver, tandis que les plus jeunes risquent d’être sévèrement agacés. Dommage également qu’une fois l’aventure bouclée, plus rien nous soit proposée pour prolonger l’expérience, car il est vrai qu’un multi avec un tel gameplay aurait pu générer quelques partie électriques sur le PlayStation Network et le Xbox LIVE. Tant pis, on s’en remettra.







 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


Autres articles

Bayonetta / Vanquish : un bundle serait prévu sur PS4 et Xbox One Sorti sur PC il y a quelques mois, Bayonetta et Vanquish pourraient être adaptés à leur tour sur PS4 et Xbox One en bundle. C'est du moins la rumeur qui court depuis que des revendeurs ont vendu la mèche. 7 | 11/09/2017, 14:32
Vanquish : le jeu est enfin disponible en 4K sur PC, la preuve en images et en vidéo SEGA fait savoir par le biais d'un communiqué officiel que Vanquish est dès à présent disponible sur PC en 4K. La preuve en images et en vidéo. 26/05/2017, 10:15


Derniers commentaires
Par liberte56 le Vendredi 1er Juillet 2011, 1:19

likeSmall
tres bon pour qui aime le genre,je l ai essayer ,et se sera sans moi

Répondre
-
voter voter

Par zackff7 le Dimanche 12 Juin 2011, 22:51

likeSmall 2
kaoru28 a écrit:mes franchement vanquish et hyper long moi j'ai 10 heure de jeux et je suis au chapitre 2.3 et ses vachement dur en normal moi je le conseille fortement ses un super jeux ^^


je trouve aussi , le jeu est pas mal corsé en normal et je dois avoir fait 5-6 heures de jeu et je suis pas près de décrocher ^^ En tt cas c un excellent jeu


Répondre
-
voter voter

Par rdr17 le Jeudi 23 Décembre 2010, 23:22

likeSmall
VANQUISH ET COMME DU HALO REACH OU HALO 3 MES POUR LA COUVERTURE 20/20

Répondre
-
voter voter

Par oigfou le Dimanche 12 Décembre 2010, 14:27

likeSmall
franchement pas terrible je l'ai fini en difficile en 4heure chrono

Répondre
-
voter voter

Par dedede 28 le Vendredi 12 Novembre 2010, 1:21
Tres bon test

Répondre
-
voter voter

Par sousou le Jeudi 11 Novembre 2010, 13:39

likeSmall
c'est un jeux que je me procurerai tot ou tard après mes priorités

Répondre
-
voter voter

Par KiraGantz le Jeudi 4 Novembre 2010, 0:57

likeSmall
ultimtheo a écrit:les jeux sont trop chere maintenan cest niporte quoi pour les jeune qui peuve plus en acheter

euh et le marché de l'occasion tu connais???


Répondre
-
voter voter

Par KiraGantz le Jeudi 4 Novembre 2010, 0:54

likeSmall
Biggy a écrit:Si vous saviez comme star wars force unleash 2 est bien meilleur !

J'espère que c'est de l'humour vu la pauvreté de cette suite qui a réussi à faire pire que son aîné (si, si j'ai adoré le premier)


Répondre
-
voter voter

Par KiraGantz le Jeudi 4 Novembre 2010, 0:49

likeSmall
hellben a écrit:MDR 7/8h pour finir le jeu il m'en a fallu 4H18....alors certes en easy...mais le jeu en normal ne va doubler la durée de vie...ni en hard...(ce que je refais actuellement)

Franchement qui joue en easy de nos jours les moins de 10 ans sans doute ou les handicapés de la manette (wii mote sors de ce corps).
Tu y rejoues en normal et difficile donc forcément la durée vie de jeu est plus longue, logique. Et généralement en mode difficile on passe un peu plus de temps étant donné que les ennemies et les boss sont plus long à abattre ainsi que les dommages recus qui ont un impact plus conséquents sur la jauge de vie, enfin je dis ca comme ca.
Pour ma part je l'ai acheté les yeux fermés tout comme bayonetta.


Répondre
-
voter voter

Par Tyriel le Mercredi 3 Novembre 2010, 19:00

likeSmall
Moi j'adore perso. je l'ai touché à 49 euros. Un jeu bien old school comme je les aime. A l'heure du tout assisté, du je progresse sans résistance... ca fait du bien. 7-8h peut être... mais il est clairement rejouable grace à un système de scoring typiquement jap.

Cela dit j'appuis : les jeux sont chers... mais il l'ont toujours été. Quand j'étais gosse, j'ai jamais pu me payer une cartouche de NES avec mon argent de poche non plus. En même temps, ca faisait aussi un peu le charme du truc. On finissait nos jeux en attendant le suivant pour Noel au lieu de zapper ;-) ... maintenant à 30 ans, ... je zape...


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 42 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Vanquish

Jeu : Action
Développeur : PlatinumGames Inc.
22 Oct 2010

22 Oct 2010

25 Mai 2017

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Les vidéos
 
Emission 188 au Bassin de la Villette
Vanquish - Trailer de lancement Vanquish - Trailer de lancement
Vanquish - Battlesuit Trailer Vanquish - Battlesuit Trailer
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.