JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : Xbox - PC - PlayStation 2

Test Scarface

Test Scarface

Scarface : The World Is Yours ne sera pas une légende comme son alter ego cinématographique, c'est un fait. Puisque l'on approche de la fin du cycle de la PlayStation 2, on ne se focalisera pas trop sur les erreurs techniques qui n’en finissent plus de s’exhiber. Là où l'on tire notre coup de chapeau à Radical Entertainment, c'est d'avoir su respecter les codes du film, ce qui accorde à Scarface un pouvoir immersif insoupçonné. Dire du baron que c'est un GTA-like, c'est une insulte.


La Note
14 20 note Scarface : The World is Yours
Les plus
  • Tony Montana de retour aux affaires
  • Réalisation efficace
  • Une B.O. magnifique !
  • Des dialogues percutants
  • L'irrévérence omniprésente
Les moins
  • Manque de souplesse du lock
  • Trop d'erreurs techniques
  • Obliger de se rendre à la banque pour sauvegarder
  • Pas de sous-titres dans la version Xbox


Le Test

Il fallait être sacrément burné pour relever le défi, celui de ressusciter Tony Montana en jeu vidéo. Parti pour être la risée de tout un milieu, si l'on s'en tient aux premières versions du jeu, Scarface : The World is Yours a remonté la pente au fil des mois. Reste maintenant à savoir si Radical Entertainment réussira à faire honneur au film culte de Brian De Palma ?


Si tout le monde adule le désormais mythique GTA : Vice City, c'est bel et bien Scarface le daron du milieu. Source d'inspiration intarissable pour le titre de Rockstar Games et tous ses lèche-culs, le film culte de Brian De Palma réclame à son tour sa part du gâteau. Scarface : The World is Yours reprend là où le film se termine, avec une petite touche personnelle qui permet à Tony de ne pas se faire buter froidement dans le dos par un sbire de Sosa. La vie sauve donc pour notre réfugié cubain, mais tout un empire à rebâtir. Cela passe d'abord par la reconquête de sa propre villa, placée sous le controle de la police depuis la fusillade. Avec l'aide de Gaspar Gomez, Tony va devoir dans un premier temps arroser les ripoux pour qu'ils lui cèdent son bien. Une mise en bouche qui met le doigt sur l'un des moteurs du jeu : la thune.

 

Forgive me mama

 

Ici, avoir les poches blindées de biftons est dix fois plus efficace qu'un gilet pare-balles. Confiné aux petits deals de bouffon quand il débarque à Little Havana, Tony doit convaincre divers patrons de lui vendre leur établissement pour qu'il puisse en faire des façades. Il pourra ainsi négocier des kilos de blanche, alimenter son réseau, et faire grimper son compte en banque. En plus du trafic de drogue, on peut aussi faire danser les gangs de quartier, et remplir les missions plus ou moins foireuses de Felix pour se faire du fric. Avec tout cet argent sale dans les mains, mieux vaut connaître dans son entourage un banquier capable de le blanchir. On le sait, les banques ont les dents assez longues, et il va falloir tchatcher sec encore une fois pour éviter de se faire entuber avec leur taux de merde. Le principe est simple et original : un cercle divisé en plusieurs zones s'affiche à l'écran; lorsque l'on appuie sur O, une jauge rouge apparaît et reste active tant que l'on a le doigt dessus. Il faut alors relâcher le bouton dans la zone la plus avantageuse pour endormir son monde. Ce système est omniprésent dans les négociations, même avec les flics que l'on peut baratiner si on ne veut pas se faire confisquer la coke et l'argent sale que l'on a sur soi.

 

Oyé sapapayaaa !!!

 

Le sexe, la corruption, l'argent, les poucav', les coups de Trafalgar, voilà le quotidien de Montana qu'a essayé de retranscrire Radical Entertainment, avec un style Miami Vice assez bien foutu. Normal, on est en Floride. Des dealers à chaque coin de rue, des meufs qui se déhanchent les fesses pour aguicher, des inconnus qui racontent leur vie privée au premier venu, voici le rêve américain dans toute sa splendeur ! Des lieux mythiques du films tels que le Babylon Club, sont aussi de la partie. Le clipping, les ralentissements de boucher et les bugs de collision d'école brisent les yeux, c'est vrai, mais la gestuelle de Tony est tout bonnement admirable. Sans parler de son verbe et ses répliques au débit cassé toujours aussi fracassants. On aurait juste aimé un travail plus profond sur ses expressions faciales. Dans Scarface : The World is Yours, la tenue correcte exigée est composée d'une paire de schlaps, un pince, une chemise, une veste et un flingue. Tiens, en parlant de flingues, les gunfights représentent sans doute la faiblesse la plus notable du jeu. On ne remet pas en cause l'aspect bourrin des affrontements, mais on déplore uniquement le manque de souplesse dans la visée. En effet, il n'est pas possible, en mode lock, de passer d'un adversaire à un autre en un coup de stick. On est obligé de relâcher L1 pour en cibler un autre. D'un autre coté, Scarface : The World is Yours a mis l'accent sur le démembrement et les différentes parties du corps des ennemis que l'on peut viser, histoire de faire monter la jauge de rage. Une fois remplie et activée, Tony devient une grosse brute indestructible avec des coups de fusil plus puissants, et une barre de vie bonifiée à chaque ennemi abattu. Les missions en bagnole sont plutôt bien orchestrées, avec du business à livrer à droite à gauche, et des traîtres à neutraliser. Finalement, le trip réside avant tout dans la crainte que l'on doit inspirer, et le léchage de botte que l'on doit exiger. Via le bouton L2, on accède à un menu où l'on peut non seulement gérer l'extension de son empire et les opérations en cours, mais aussi investir dans des biens exotiques qui feront monter la cote du personnage auprès des malfrats.

 

Avec Scarface : The World is Yours, on s'attendait à tout sauf à ça ! Assez risible à l'E3 dernier et aux différentes présentations, le titre de Radical Entertainment arrive finalement à tirer son épingle du jeu, grâce à une ambiance proche du film de Brian De Palma. Pas étonnant que le jeu devrait trouver son public, celui qui considère le film comme une oeuvre culte, à juste titre d'ailleurs. Quant aux autres, ils découvrivront un jeu d'action sympathique, quoique assez cru et violent, doté d'innombrables lacunes techniques. Mais en toute franchise, on s'attendait vraiment à pire.





Réagir à cet article 8 réponses
Réagir à cet article
Laurely Birba par Laurely Birba
le lundi 6 novembre 2006, 13:30
Suivre ce rédacteur sur

À découvrir également
Autres articles

Scarface : 5 000 jurons selon le Guiness Selon l'édition 2011 du Guiness, Scarface : The World is Yours serait le jeu comprenant le plus de gros mots. 14 | 21/01/2011, 11:17
Test Scarface Ressuscité il y a presque un an, Tony Montana débarque maintenant sur Wii pour un résultat similaire. 11 | 11/09/2007, 13:47


Derniers commentaires
Par UFk_Lox le Vendredi 7 Septembre 2007, 12:44

likeSmall
voter citer
le manque de sous titre sur la Xbox est regretable mais pour les fans,
ca reste que du bonheur


Par benoitdu91 le Samedi 13 Janvier 2007, 23:04

likeSmall
voter citer
Ce jeu défonce tout et en plus ce n'est pas une adaptation minable,dommage qu'il ne sorte pas sur 360.

Par didaste le Samedi 13 Janvier 2007, 17:57

likeSmall
voter citer
ta réson

Par -PoPi- le Mercredi 3 Janvier 2007, 12:26

likeSmall
voter citer
N'empeche qu'ils ont exploités la licence scarface avec brio
Niveau scénario, c'est mortel, ca colle parfaitement


Par snatch le Mercredi 3 Janvier 2007, 12:23

likeSmall
voter citer
Tony Montana de retour aux affaires

Par edwinboabdil le Mardi 19 Décembre 2006, 17:59

likeSmall
voter citer
pas mal mais sans plus un gta like mal copié

lambiance seulement doit etre bien


Par redmannumber03 le Dimanche 17 Décembre 2006, 17:54

likeSmall
voter citer
J'aurais vachement bien aimé une version next gen ! :cry:

>> Voir les 8 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Scarface : The World is Yours

Jeu : Action/Course
Editeur :Sierra Entertainment
Développeur :Radical Entertainment
Dates de sortie :
27 Octobre 2006
27 Octobre 2006
24 Octobre 2006
N.C.
7 Septembre 2007

18 ans et plus


Les vidéos
 
Scarface : The World is Yours
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours