JeuxActuJeuxActu.com


Test également disponible sur : X360 - PS3

Test Saints Row 2

Test Saints Row 2

Bien qu’il s’inscrive dans la pure lignée du premier épisode sur Xbox 360, Saints Row 2 doit aujourd'hui faire face au maître-étalon GTA IV, sorti quelques mois plus tôt. Le manque de subtilité dans le scénario, malgré un second degré bien présent, réduit une fois de plus Saints Row 2 au rand de simple ersatz, manquant cruellement de charisme. Et pourtant, le titre offre une kyrielle de possibilités en terme de personnalisation. Protagoniste, habitats, voitures, tout est pensé pour que le joueur s’immerge totalement dans le jeu, mais sans résultat. Cependant, on prend son pied à mettre Stilwater sans dessus dessous et ce malgré un gameplay plutôt raide. C’est surtout grâce à sa durée de vie rallongée par un maximum de missions annexes que le titre de THQ tire son épingle du jeu. Plus d’armes, plus de véhicules, la présence d’un mode coopération et quelques bonnes idées ne font cependant pas tout. Si troisième volet il y a, espérons que les développeurs donnent enfin une âme au jeu, élément crucial qui manque actuellement à la série depuis ses débuts.


La Note
14 20 note Saints Row 2
Les plus
  • Toujours aussi complet
  • La personnalisation approfondie du perso et du gang
  • Grande diversité dans les véhicules
  • La présence d'un mode coopératif
  • Défoulant comme il faut
Les moins
  • Graphismes qui datent
  • Sérieux manque de charisme
  • Pas bien dur
  • Moteur physique étrange
  • Quelques raideurs dans le gameplay
  • Pas plus original que le premier
  • Multijoueur faiblard


Le Test

D’abord considéré comme une pâle copie de GTA, Saints Row a pourtant réussi à se démarquer grâce à l’absence de la série phare de Rockstar Games et surtout du fait qu’il s’agissait du premier jeu du genre sur console haute définition. Et qui dit succès commercial, dit irrémédiablement suite. THQ s’est donc attelé à nous sortir un second opus qui ne laissera personne sur le bord de la route puisque disponible aussi bien sur Xbox 360, PlayStation 3 et PC. Mais depuis le mois d’avril, le roi des jeux d’action openworld a repris ses droits. Alors où se situe ce Saints Row 2 en cette fin d’année ?


On le sait depuis 2006, les développeurs de Volition vouent un culte sans mesure à la série Grand Theft Auto. Et c’est à la fois pour rendre hommage au titre de Rockstar Games et aussi pour se faire plaisir que l’équipe nous avait pondu un premier Saints Row sympathique, même s’il ne faisait pas l’unanimité. Critiqué pour son manque d’ambition et surtout d’identité, le soft a tout de même réussi le pari d’imposer sa marque à l’époque sur Xbox 360, alors que cette dernière s’apprêtait à subir les assauts de Just Cause ou bien encore Crackdown. Et pourtant Saints Row a su trouver son public, ce même public qui, deux ans après, attend impatiemment cette suite, non pas grâce à la présence des fringues de Booba ou à la collaboration de la porno-star Tera Patrick, mais pour découvrir le Stilwater de 2008.

 

Life is very complicated

 

Bien qu’elle soit strictement identique entre les deux opus, la ville de Stilwater a cependant gagné en superficie. Cantonnée à 16 km² dans le premier épisode, la cité se découvre ici de nouveaux quartiers tels qu’une zone universitaire, un aéroport, une centrale nucléaire offshore ou encore une prison au beau milieu de l’océan. Ce ne sont pas les seuls changements, la ville est désormais la proie de nouveaux gangs puisque vous allez réintégrer la ville après les faits de*u premier Saints Row. Comme à leurs habitudes, les développeurs de Volition nous proposent ici de créer un avatar à son image, ou pas. Désormais, il est possible de commencer l’aventure dans la peau d’un homme, d’une femme ou d’un mix entre les deux sexes pour encore plus de folie. Tout y passe dans la création du personnage. Après avoir déterminé son sexe et sa corpulence, vous pourrez modifier comme bon vous semble son visage en paramétrant n’importe quel détail de son faciès. On passe facilement une bonne demi-heure à définir la couleur de l’iris, l’emplacement des yeux, la courbe des paupières, rétrécir la cloison nasal, écarter les oreilles, agrandir leur lobes, augmenter la taille des lèvres ou faire fondre un double menton. Les possibilités sont immenses et sont incontestablement un plus pour Saints Row 2 qui va même jusqu’à personnaliser la démarche, la voix, le maquillage ou la personnalité de votre héros. Bien entendu, les choses ne s’arrêtent pas en si bon chemin. Outre la création de l’avatar et la possibilité de le modifier n’importe quand en se rendant dans une chirurgie esthétique, Stilwater regorge de magasins de fringues, de bijoutiers ou de tatoueurs pour parfaire son protagoniste. L’image qu’on projette dans Saints Row 2 est toute aussi importante que dans le premier opus, car elle permet notamment de gagner du respect utile pour accéder à de nouvelles missions et ainsi se forger une réputation en ville. Les créateurs du jeu vous offrent également l’opportunité d’améliorer votre habitat ou votre quartier général moyennant finances.

 

On passe facilement une bonne demi-heure à définir la couleur de l’iris, l’emplacement des yeux, la courbe des paupières, rétrécir la cloison nasal, écarter les oreilles, agrandir leur lobes, augmenter la taille des lèvres ou faire fondre un double menton."

 

Vous vous en doutez bien, Stilwater ne vous a pas attendu pour continuer à vivre. Tout juste sorti d’un coma long de cinq ans, vous remarquerez bien vite que de nouveaux gangs ont pris la place des Vice Kings, des Wide Side Rollerz et des Carnavales. Désormais ce sont les Sons of Samedi, la Brotherhood, les Ronins qui imposent leurs lois au travers des différents quartiers. Une guerre des gangs qui fait rage depuis plusieurs années et qui a relégué les 3rd Streets Saints au rang de vieux souvenirs. Il ne tient plus qu’à vous de trouver la force de réunir quelques anciens collaborateurs et de reformer un gang aussi soudé qu’au premier jour. En soit, le scénario d’un Saints Row 2 n’est pas franchement son point fort, surtout si on le compare à l’excellent GTA IV. Si ce dernier nous raconte l’histoire d’un mec qui cherche simplement à se venger, Saints Row 2 prône la violence à n’en pas douter. Pas besoin donc de nous sortir un script long comme un roman pour mettre en scène une guerre des gangs. Bien évidemment, le soft propose un maximum de cut-scenes pour nous tenir en haleine avec tous les artifices que l’on retrouve dans un tel scénario : trahisons, coups fourrés, interrogatoires musclés et tout le toutim. Mais n’oublions pas non plus le côté ironique du jeu avec des protagonistes stéréotypés à mort et un humour souvent au ras des pâquerettes ou de la ceinture, c'est selon. Toujours est-il que chaque séquence vous rapproche un peu plus de votre ultime but : mettre un terme aux agissements de chaque boss et de leur gang. Pour y parvenir, il faudra gagner un maximum de respect et c’est là que Saints Row 2 tire son épingle du jeu, jusqu’à même voler la vedette à la série Grand Theft Auto.

 

Il faut de tout pour faire un monde

 

Qui n’a pas été déçu de découvrir le peu de missions annexes que proposait le quatrième opus de la série GTA ? Saints Row 2 peut se targuer d’offrir un maximum d’à-côtés qui augmenteront de manière considérable la durée de vie. Chaque action réalisée dans le jeu rapporte toujours du respect. On a évoqué la tenue vestimentaire et les missions liées à l’histoire, mais même lorsque vous vous baladez en bagnole, vous récupérez du respect grâce à votre style de conduite. Les développeurs ont piqué quelques idées du côté du jeu de Rockstar Games pour pimenter le pilotage. Rouler à contresens, frôler les bagnoles, piloter sur deux roues, faire un wheelie en motos ou un jump de taré sera récompensé par des étoiles plus ou moins importantes, converties par la suite en points de respect. Voitures, motos, camions, bus, bateaux, hélicoptères ou avions, le nombre de cascades réalisables est impressionnant, surtout si l’on ajoute à cela les phases de combats créditeurs de points. Ce qui compte vraiment ici, c’est le style, vous l’aurez compris. Vous serez donc récompensé en conséquence, que vous soyez tirs en pleine tête ou dans les bijoux de famille, ou si vous préférez la bouillie de piétons à bord d’un véhicule ou que vous balancez un ennemi du haut d’un immeuble. De ce fait, on cherche toujours à diversifier ses actions pour un meilleur résultat. Et pour nous aider dans cette tâche, Saints Row 2 offre un arsenal plutôt riche avec des armes blanches (couteau, batte, pieds-de-biches, katana, matraque, machette, masse), d’autres considérées comme non létales (tazer, bombe lacrymogène) avant de passer aux armes à feu et son éventail plutôt large allant des petits calibres (Vice 9, NR4), aux pistolets-mitrailleurs, aux fusils à pompe, aux fusils spéciaux. Pour encore plus d’effet et de spectacle, on retrouve bien évidemment les explosifs qu’ils soient à main ou montés sur lanceurs. On n’est pas au bout de nos surprises même si la sélection des armes est toujours aussi frustrante, nous obligeant de nous arrêter pour choisir correctement sa pétoire avec le stick analogique. Parmi les nouveautés de ce Saints Row 2, on notera la possibilité de prendre un piéton ou un ennemi comme bouclier humain ou encore le fait de ramasser n’importe quel objet pour s’en faire une arme de fortune.

 

Saints Row 2 peut se targuer d’offrir un maximum d’à-côtés qui augmenteront de manière considérable la durée de vie."

 

Parallèlement aux actions de simple gangster qui consistent à tirer sur tout ce qui bouge et à foncer sur tout ce qui traîne, on peut se divertir grâce à une douzaine d’activités. Les habitués du premier opus seront aux anges de retrouver les modes "Chaos", "Mac à dames", "Escorte", "Trafic de drogues", "Courses", "Tueur à Gages" ou encore l’excellent "Fraude à l’Assurance". Vous devrez, selon l’activité, feindre un accident de la route, tuer les macs rivaux, escorter une call-girl, livrer de la dope, éliminer une cible ou tout faire exploser sur votre passage. Mais pour ce second volet, les développeurs de Volition ont poussé le vice encore plus loin avec la possibilité de tabasser des fans un peu trop collants en mode "Gros Bras", concourir dans un tournoi de "Démolition", entrer sur le ring d’un "Club de Combat", prendre les commandes d’un hélico pour abattre ses ennemis, balancer le contenu d’un camion de vidange de fosses septiques sur les bâtiments publics, ou bien encore endosser le rôle d’un flic pour des arrestations musclées le tout filmé par une caméra d’un reality-show. Ah ça s’est sûr, Volition ne manque pas d’idée pour gonfler la durée de vie de son jeu, même si certaines activités tranchent avec l’univers gangsta’ de Saints Row 2. Parce qu’il faut bien l’avouer, pour ce qui est des  missions scénarisées, on reste dans le traditionnel en règle général. Et comme pour le premier opus, le jeu n’est pas bien difficile notamment grâce à une santé qui se régénère automatiquement, la possibilité d’ingurgiter de la nourriture pour retrouver la forme, le fait de recruter de la main d’œuvre  et à divers bonus que l’on débloque en terminant certaines activités. Cependant, les jusqu’au-boutistes en auront pour leur argent avec 50 CD de musique cachés dans la ville, 50 graffitis à recouvrir, une quarantaine de voitures à débloquer, des bâtiments à acheter et plusieurs autres options que je vous laisse le plaisir de découvrir. Quand à ceux qui se dirigeront vers les options online, il est toujours possible d’affronter jusqu’à 11 autres joueurs en mode "Bras de Fer" et "Bataille de Gangs". Le premier consiste a réussir certaines activités tout en abattant ses adversaire pour contrôler un quartier, tandis que le second jouable en solo ou en équipe n’est ni plus ni moins qu’un simple deathmatch. Des options revues à la baisse comparée à Saints Row premier du nom. Mais en contrepartie, ce Saints Row 2 propose un mode inédit, le mode "Coopératif". Accompagné d’une pote, il sera possible de revisiter Stilwater avec quelqu’un de plus dégourdi que l’intelligence artificielle.

 

Time Machine 

Car si une chose n’a vraiment pas changé depuis 2006, c’est l’I.A. Qu’il s’agisse des gangs rivaux, de la flicaille ou des membres de Saints que vous recrutez, ils ont un pois chiche à la place du cerveau. Rares sont ceux qui se mettent à couvert et il faut souvent revenir en arrière pour ne pas abandonner un collègue ou pour tout simplement le réanimer car ce dernier s’est fait trouer la peau dans son coin. On aurait aimer un réel travail de fond pour donner lieu à des gunfights anthologiques mais au lieu de ça, on avance prudemment éliminant le moindre bad boy qui se profile à l’horizon avant que ce dernier n’est eu le temps de nous repérer. Cette technique, pas particulièrement jouissive, permet entre autre de récupérer un peu de santé avant d’aller au charbon. Autre constat désagréable, la caméra. Pas toujours évidente à placée malgré sa grande liberté, cette dernière ne sait plus où donner de la tête lorsqu’on se fait percuter par une bagnole et qu’on finit sous ses roues. Quand on ne traverse pas le sol, le jeu ne replace comme si de rien était sur la route. Bizarre au même titre que le moteur physique "Havok" réutilisé dans cet opus. Si le constat est moins affligeant qu’en 2006, la réaction des corps et des objets n’a vraiment rien à voir avec le moteur Euphoria utilisé chez Rockstar Games. En règle général, l’ensemble est gonflé à l’hélium mais il arrive parfois qu’il soit impossible d’avancer à cause d’un lampadaire au sol ou d’une rambarde que vous avez cassée deux secondes plus tôt. Ce n’est pas encore le top niveau réalisation et même le moteur graphique commence un peu à accuser le coup avec des textures basiques, des effets de lumière faiblards ou certaines animations un peu trop raides à notre goût. En contre partie, Saints Row 2 offre un frame-rate des plus corrects qui ne bronche presque pas même lorsque c’est l’apocalypse en ville. On apprécie.





Réagir à cet article 29 réponses
Réagir à cet article
Julien Dordain par Julien Dordain
le mercredi 22 octobre 2008, 20:19

À découvrir également
Autres articles

PS3 : Saints Row 2 offert avec Saints Row 3 On apprend par le biais du PlayStation Blog que les possesseurs de Saints Row 3 sur PS3 se verront remettre gratuitement Saints Row 2, à condition d'activer leur pass en ligne avant le 13 février 2012. 5 | 17/11/2011, 05:59
Un nouveau DLC pour Saints Row 2 THQ annonce qu'un nouveau pack téléchargeable pour Saints Row 2 baptisé Corporate Warfare sera mis en ligne sur le Marketplace et le PlayStation Network le 28 mai prochain. 22/05/2009, 12:53


Derniers commentaires
Par christalle le Samedi 15 Décembre 2012, 17:44
voter citer
JEU PRéfère saint row que gta 4 car da gta 4 les voitures ne vont pas asser vite pour echaper aux keuf alors que dans saint row il y a des voiture qui vont beaucoup plus vite pour echaper aux keuf parce que il y a des nitro sur toute les voitures .

Par albines le Mardi 22 Décembre 2009, 12:56

likeSmall
voter citer
Pas mal mais les graphisme sont pas très beau.L'histoire du jeu elle est longue plus longue avec les petites missions que de gta 4.

Par Kami_D le Jeudi 6 Août 2009, 14:06

likeSmall
voter citer
Je n'ai pas encore fini le 1er mais je dois penser à acheter le second.

Par jejeplayer-29 le Jeudi 6 Août 2009, 13:23

likeSmall
voter citer
Il est sur que saints row 2 ne dépassent les graphismes de gta 4 mais il le dépasse au niveau de l'amusement, on peut faire ce que l'on veut tandis que dand gta 4 il n'y a presque aucun amusement à part dans le mode multi.

Par juliomariste le Lundi 3 Novembre 2008, 19:45

likeSmall
voter citer
les voitures sont pas mal mais certaines manque un peu de vitesse.

Par OursoN le Dimanche 2 Novembre 2008, 22:06

likeSmall
voter citer
GTA a une grandeeeeeeeeee longueur d'avance sur saints row 2. Niveau graphisme ya rien a dire rockstar est au point, ca laisse envisager des missions plus complete pour le prochaine GTA

Par haks le Samedi 1er Novembre 2008, 15:46

likeSmall
voter citer
je croit que saint row peut faire face a gta 4 au vue des possibilite accessible que l on peut faire dans saint row 2 gta 4 est bien fait mai na pa mis tout ce qu elle pouver faire et saint row l a tout pour se differencier de gta et ce donner un genre nouveau

Par Aristark42 le Lundi 27 Octobre 2008, 14:51

likeSmall
voter citer
Elle est où Tera Patrick ???? :oops:

Par jeje31 le Dimanche 26 Octobre 2008, 18:21

likeSmall
voter citer
Un jeu qui à l'air plutôt intéressant mais je vais quand même lui préférai GTA4 qui j'espère sortira vite en platinum.

Par Kami_D le Dimanche 26 Octobre 2008, 15:54

likeSmall
voter citer
fbdk a écrit:Un jeu qui souffre de sa comparaison avec GTA, mais pas mauvais en soi. Dommage que le prix des jeux ne soit pas indexé sur la qualité, il serait un peu moins cher que GTA et donc avec un rapport qualité/prix équivalent.


Ah ben là oui, je suis d'accord, excellente idée mais faut pas rêver! :)


>> Voir les 29 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Saints Row 2

Jeu : Action/Course
Editeur : THQ
Développeur : Volition
23 Jan 2009

17 Oct 2008

17 Oct 2008



Les vidéos
 
Saints Row 2 - Ultor Exposed Trailer
Saints Row 2 - Trailer PC Saints Row 2 - Trailer PC
Saints Row 2 Saints Row 2
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours