JeuxActuJeuxActu.com

The Last of Us : notre preview depuis l'E3 2012


On parle beaucoup de Rockstar Games et de ses productions qui mettent des droites dans le foie, mais il s'avère que Naughty Dog n'est pas mal non plus dans ce registre. Après nous avoir mis à genoux à l'E3 2011 avec une démo sublime d'Uncharted 3, le studio a débarqué au Convention Center de Los Angeles cette année avec The Last of Us, un survival horror qui tranche radicalement avec les aventures exotiques de Nathan Drake. Nous avons eu droit à une présentation en behind closed doors durant laquelle les développeurs ont pu insister sur quelques aspects du jeu, et notamment l'interaction entre Joel et Ellie. Nos impressions à froid, comme il convient toujours de le faire avec un blockbuster en puissance.

The Last of UsThe Last of Us, un titre qui claque pour un jeu qui a su faire monter progressivement la pression jusqu'à l'E3 2012, depuis l'officialisation de son développement à la fin de l'année dernière. Chargé de clôturer la conférence de Sony Computer Entertainment sur un coup de fusil à pompe en pleine tête, la nouvelle production de Naughty Dog impressionne tout d'abord par la qualité de sa réalisation. Uncharted 3 était déjà une merveille visuelle, mais The Last of Us va encore plus loin en affichant un milliard de détails à l'écran. On comprend rapidement que la ville de Pittsburgh a été ravagée par une épidémie il y a une vingtaine d'année, et les décors portent les vestiges de la civilisation du XXIème siècle. Affiches de films, voitures de luxe fracassées, stations de bus détruites, gratte-ciels effondrés, écrans plats lorsque l'on découvre les intérieurs, rien n'a été laissé au hasard. Impossible de compter le nombre de textures tellement elles sont riches, et puis que dire des expressions faciales d'Ellie et de Joel qui parviennent à véhiculer plusieurs émotions avec un réalisme incroyable. Oui, inutile de s'appeler L.A. Noire, Heavy Rain ou encore Beyond Two Souls pour nous faire chialer, et comme le doublage est lui aussi en titane, on prend un malin plaisir à scruter la moindre de leurs réactions. Même les animations font mal à la tête, et chacun n'hésite pas à poser ses mains contre le mur pour inspecter les environs, ou mieux se planquer à l'approche d'un inconnu. La caméra n'est jamais prise en défaut et place constamment le joueur au coeur de l'action. Bref, du grand art. L'interaction permanente qui existe entre les deux personnages fait également partie des principales qualités de The Last of Us. Ils n'arrêtent pas de converser dès qu'ils en ont l'occasion, se racontent des anecdotes, plaisantent même ; ça vit dans The Last of Us, une expression qui peut faire sourire quand on connaît le background du jeu.

 

Riche en émotions

 

The Last of UsEt cette interaction entre les deux protagonistes ne se limite pas qu'à des échanges de politesse, puisqu'Ellie n'hésite pas à porter secours à Joel lorsque celui-ci se fait attaquer par un groupe de survivants. On l'a bien vu dans la démo qui nous a été présentée : la jeune fille s'est emparée d'un objet pour aller le fracasser sur le crâne de l'agresseur. Et puis, ce qui est terrible dans les combats de The Last of Us, c'est que l'on sent bien que Joel n'est pas un Jason Bourne capable de mettre au sol une armée de soldats à lui tout seul. Non, ici, on a plutôt affaire à un homme qui donne l'impression de ne pas vraiment savoir s'y prendre pour tuer un individu, ce qui le rend d'ailleurs autrement plus humain. La séquence où il met dix plombes pour étouffer son ennemi fait immédiatement penser au pré-générique de Casino Royale, avec James Bond (incarné par Daniel Craig) qui noie son assaillant comme un sauvage pour décrocher le célèbre permis de tuer. Du coup, il est plutôt préférable de prendre les ennemis par surprise au lieu de foncer dessus tête baissée. C'est justement l'option choisie par Joel tout au long de cette démonstration, même si les événements ont par la suite pris une mauvaise tournure. Là encore, The Last of Us fait preuve d'une authenticité de malade mental, avec des adversaires qui se montrent eux aussi hésitants dans leurs gestes. On en a même vu glisser sur le sol pour prendre la fuite, en apercevant Joel les pointer avec son revolver. Les voir le supplier de ne pas les abattre lorsqu'ils sont désarmés a de quoi décontenancer, sincèrement. En tout cas, ceux qui craignaient que les affrontements soient aussi scriptés que ceux d'Uncharted 3 peuvent être rassurés : Naughty Dog a en effet confirmé qu'Ellie ne prêterait pas systématiquement main forte à Joel, et que ces interventions dépendraient grandement du contexte dans lequel se trouveront les deux héros. On pensera à vérifier une fois le jeu entre nos mains.

 

Impossible de compter le nombre de textures tellement elles sont riches, et puis que dire des expressions faciales d'Ellie et de Joel qui parviennent à véhiculer plusieurs émotions avec un réalisme incroyable."


The Last of UsQuoi qu'il en soit, Naughty Dog n'a pas commis l'erreur de reprendre l'architecture d'Uncharted 3 telle quelle en lui collant un univers horrifique. Il y aurait naturellement eu une incohérence entre le gameplay taillé pour un jeu d'action pur et dur et la notion de survie mise en avant par Christophe Balestra et ses équipes. Ici, pas de grimpette à la Nathan Drake mais une bonne vieille courte échelle pour permettre à Ellie d'atteindre certains endroits par exemple. Idem en ce qui concerne les munitions : elles se comptent sur les doigts d'une main et il faut impérativement les économiser pour éviter toute mauvaise surprise. Enfin, il reste quand même quelques zones d'ombre à éclaircir, comme les Infectés dont Naughty Dog n'a volontairement pas parlé. En effet, les ennemis croisés par Ellie et Joel jusqu'à présent sont d'autres survivants qui essaient eux aussi de s'en sortir, et il n'est pas impossible que des alliances de circonstance se créent durant l'aventure. Viscéral, The Last of Us est incontestablement le jeu de l'E3 2012 à nos yeux, et nous avons hâte d'en apprendre davantage sur ce projet ambitieux dont la date de sortie n'a pas été communiquée, vous vous en doutez bien.

 


Réagir à cet article 6 réponses
Réagir à cet article
Laurely Birba par Laurely Birba
le vendredi 8 juin 2012, 18:48
Suivre ce rédacteur sur

À découvrir également
Autres articles

The Last of Us PS4 : une réduction pour les possesseurs du jeu sur PS3 ? Annoncé à 60 dollars, The Last of Us Remastered pourrait bien être proposé à un prix inférieur pour tous les joueurs possédant déjà le jeu sur PS3. Dans tous les cas, Sony réfléchit à un business model cohérent. 8 | 17/04/2014, 11:32
The Last of Us : tous les détails du DLC "Grounded Bundle" Alors que tout le monde ne parle plus que de la version PS4 de The Last of Us, Naughty Dog et Sony attisent les attentes avec l'annonce d'un nouveau DLC baptisé "Grounded Bundle". 6 | 16/04/2014, 18:05


Derniers commentaires
Par skate74 le Lundi 3 Septembre 2012, 9:16
voter citer
pour moi The Last Of Us et assassin creed 3 seront les meilleures jeu qui vont sortir du grand art !!!!!

Par Tsuki-Yomi le Jeudi 14 Juin 2012, 15:49

likeSmall 718
voter citer
Sans doute le jeu le plus prometteur de l'E3.
Naughty Dog est décidément une boite pas comme les autres.

Je suis triste de voir certaines personnes déplacer le débat sur des sujets aussi désuets que stériles sur l'utilité de la violence dans les jeux vidéos.

Certains se plaignent notamment qu'à la conférence de Sony des gens aient applaudi lorsque la jeune fille envoie la brique à un assaillant. Ces râleurs jouent les hypocrites sur une soi-disant montée de violence dans les jeux vidéos alors que celle-ci a toujours été présente sur ce support, autant que dans les films.
Je fais partie de ce qui ont été bluffé par l'action de Ellie, n'ont pas parce qu'il y'a du sang, mais parce qu'il s'agit là d'une prouesse prometteuse en terme d'interaction avec un PNJ. L'absence de scripte laisse aller notre imagination en terme de gameplay.
Et la violence ici est faite pour être limite dérangeante. Car ce jeu s'adresse à des joueurs mâtures, désireux de vivre une expérience de survie, une expérience immersive et réaliste dans un monde hostile et sans espoir apparent.

NG a bien évolué depuis Crash Bandicoot.
Pour mon plus grand plaisir.
Never Stop Playing, comme qui dirait.


Par Dede979 le Lundi 11 Juin 2012, 17:14

likeSmall
voter citer
squeeze69 a écrit:tellement réaliste , que les scènes d' exécutions deviennent choquantes !!!
Et dire que des enfants jouerons a çe jeux.


J'ai ce qu'il te faut, bon jeu ;)
http://www.jeuxvideo.com/jeux/wii/00025853-dora-sauve-la-princesse-des-neiges.htm


Par squeeze69 le Lundi 11 Juin 2012, 13:17

likeSmall 63
voter citer
tellement réaliste , que les scènes d' exécutions deviennent choquantes !!!
Et dire que des enfants jouerons a çe jeux.


Par klein88 le Dimanche 10 Juin 2012, 21:44
voter citer
il a l'air très prometteur ce jeu

Par alextoulon le Vendredi 8 Juin 2012, 20:48
voter citer
très bonnes impressions merci, la démo m'a fait penser à du I Am Alive. En parlant de courte échelle, dans la démo, au début, Joel aurait pu aider Ellie à descendre de la fenêtre ... J'ai bien aimé, sinon, le fait de fouiller son sac en direct pour accéder à l'inventaire, je trouve ça pas mal. Je me pose, malgré tout, certaines questions telles que: Ellie pourra t elle mourir et engendrer un game over? Joel peut il menacer un ennemi avec une arme sans munitions? Pourra t-on utiliser les véhicules?... ya encore beaucoup de points d'interrogations autour du jeu.

>> Voir les 6 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







The Last of Us

Jeu : Survival Horror
Editeur : Sony Computer Entertainment
Développeur : Naughty Dog
14 Juin 2013




Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours