JeuxActuJeuxActu.com

Of Orcs and Men : tous les détails du jeu en une preview

Un mur qui sépare le monde et tient à distance deux puissants belligérants, l'un sauvage et terrifiant, l'autre rigoureux et fédéré; des velléités expansionnistes qui promettent de tourner au génocide; une once de magie : Sylvain Séchi et Thomas Veauclin, ont sans doute pensé très fort au Trône de Fer lorsqu'ils ont posé les bases de leur nouveau jeu de rôle. Une référence de taille, qui n'effraie pas les deux créatifs ès médiéval-fantastique de Cyanide.


Of Orcs and MenCurieuse chose que le hasard. Alors même qu'ils avaient déjà imaginé le concept d'Of Orcs and Men, les deux rôlistes en chef de Cyanide ont eu l'opportunité de travailler directement sur la bible de J. R. Martin, qu'ils ont exploitée le temps de deux titres pas totalement enthousiasmants. La franchise littéraire monstre étant (très) momentanément épuisée, Of Orcs and Men peut désormais bénéficier de toute l'attention de ses géniteurs, ou tout du moins de Sylvain Séchi, devenu producteur du produit dont le développement a été confié aux Parisiens de Spiders. Drôle d’idée que de réunir autour d'une licence totalement inconnue mais affichant de grosses ambitions un producteur insatisfait de sa dernière création et une équipe dont la seule œuvre personnelle, Faery : Legends of Avalon, n'a guère convaincu. Mais à voir les premières séquences de Of Orcs and Men, les réussites et échecs de chacun ont été disséqués, digérés aussi, et l'alchimie a opéré. Bien plus beau que Game of Thrones et autrement moins vide que Faery, l'épopée médiévale-fantastique filée à l'aide du Silk Engine a une certaine gueule, et pas mal de suite dans ses sombres idées.

 

Un orc, un gobelin et Adolf Hitler

 

Of Orcs and MenLa tendance actuelle serait-elle à la "maturité" ludique ? Si la réalité du phénomène reste à vérifier, le mot est prononcé par bien des développeurs, qui justifient son emploi par leur propre débarquement dans l'âge présumé adulte, le franchissement du fatidique cap de la trentaine.  A l'heure de l'éclaircissement capillaire et des lendemains de cuite délicats, certains souhaitent non seulement jouer à des titres un peu plus adaptés à leurs exigences d'homme, ou de femme, responsable, mais également en concevoir. L'attention est louable, mais peut-on créer un jeu pour les grands sur le terreau du médiéval-fantastique, soit l'un des univers les plus connotés "neuneu irresponsable qui ne se sort de sa sombre chambrette que pour rencontrer ses pairs et jeter des dés à trop de faces en mangeant des chips" ? C'est le pari des Français, qui délaissent valeureux paladins et messies de lumière au profit de deux antihéros patibulaires, l'orc Arkaïl et le gobelin Styx. Si les méchants habituels sont les gentils du jour, qui peut bien endosser la glorieuse parure des bad guys ? Les humains, évidemment, le rôle de cador du mal étant dévolu à leur Empereur, qui a initié l'anéantissement quasi-industriel des races à la peau un peu trop verte. Pour mettre un terme au sinistre projet avant que leurs peuples respectifs ne finissent en charpie, la brute épaisse mais sensée et le petit sournois valeureux se lancent dans une mission d'assassinat au sommet. La maturité si soulignée du produit ne tient toutefois pas à ce seul basculement scénaristique, aussi excitant soit-il. Pour soigner un public en quête d'aventures tragiquement épiques, un soin particulier a été évidemment apporté aux dialogues, à la cohérence narrative, mais la dimension purement ludique du jeu a également été finement ciselée. 

 

Malgré l’équilibre du duo, les affrontements semblent retors et propices à l'élaboration de tactiques complexes, d'autant qu'il faudra composer avec la tendance d'Arkaïl à se fâcher tout rouge lorsqu'il est un peu trop pris à partie dans la mêlée."

 

Of Orcs and MenJeu de rôle en binôme mais sans coop', Of Orcs and Men vous place en continu aux commandes des deux héros, entre lesquels vous jonglez constamment. Vous incarnez l'un ou l'autre, switchez dès que vous le souhaitez et, lors des combats, un système de pause active, ou plutôt de slow motion, vous permet de définir la stratégie de chacun et de programmer jusqu'à quatre actions d'affilée en jouant des compétences respectives de vos têtes brûlées. La discrétion et les armes de jet pour Styx, la grosse baston qui tâche pour Arkaïl, les préférences de chacun ne surprendront personne. Malgré l’équilibre du duo, les affrontements semblent retors et propices à l'élaboration de tactiques complexes, d'autant qu'il faudra composer avec la tendance d'Arkaïl à se fâcher tout rouge lorsqu'il est un peu trop pris à partie dans la mêlée. Or, dès que l'orc perd le contrôle de ses nerfs, vous perdez le contrôle tout court et en êtes réduit à le contempler fracasser tout ce qui l'entoure sans discernement, y compris Styx si vous avez eu la mauvaise idée de le laisser à portée des lames massives de son compagnon. Malgré une grosse orientation action, une linéarité volontaire et une durée de vie raisonnable, Sylvain Séchi, qui admet être revenu de l’équation "bon RPG = long RPG", parle d'une quinzaine d'heures, la dimension rôlesque n'est pas négligée. Calqué sur celui de Mass Effect, le système de dialogue dynamique et cinématographique semble efficace et inventaires et compétences sont gérés distinctement pour chaque héros. Bien que conçu autour d'environnements fermés et d'une narration rigoureuse, Of Orcs and Men devrait également avoir le bon goût de vous laisser quelques latitudes. S'il ne semble pas possible de se comporter en vrai salaud durant toute la partie, vous pourrez tout de même éloigner régulièrement les deux compères de la voie de la bienfaisance. L'abandon du manichéisme, voilà effectivement une belle preuve de maturité. A vérifier sur PC, Xbox et PS3 au début du mois d'octobre.

 





Florian Viel

le mercredi 1 août 2012
7:55




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Astuces Of Orcs And Men Toutes les astuces pour Of Orcs And Men qui vont vous permettre de récupérer tous les Succès, les Trophées pour finir le jeu à 100%. 12/10/2012, 10:36
Test Of Orcs and Men Ce jeu de rôles pas tout à fait comme les autres met en scène un orc et un gobelin, en expédition punitive contre des humains. Et pourtant, ce sont eux les gentils... 4 | 11/10/2012, 17:09


Derniers commentaires
Par Le_Viking92 le Jeudi 2 Août 2012, 9:02

likeSmall
Elle me plait bien votre preview, le jeu me donne l'eau à la bouche, est ce parceque j'ai dépassé la trentaine, et que les lendemain de cuite sont difficle, je n'en sait rien du tout, mais en tout cas ce jeu me botte bien, en voilà 1 qui sort des sentiers battus et ca fait rudement plaisir.

Répondre
-
voter voter

>> Voir la réponse dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Of Orcs and Men

Jeu : RPG
Editeur : Focus Home Interactive
Développeur : Cyanide Studio
11 Oct 2012

11 Oct 2012

11 Oct 2012

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.