JeuxActuJeuxActu.com



Test également disponible sur : PC - Xbox One - PS4

Test Marvel vs Capcom Infinite : le cross-over dans toute sa splendeur ?

Test Marvel vs Capcom Infinite : le cross-over dans toute sa splendeur ?
La Note
15 20
Après six années d’absence, Marvel vs Capcom revient avec un épisode Infinite qui alterne le bon et le moins bon. Si le retour au 2 vs. 2 est salutaire pour la lisibilité des combats, si le gameplay se montre à la fois accessible et profond dès que l’on se met à fouiner dans les Pierres d'Infinité et que l’on travaille les synergies entre les persos, le jeu se vautre en revanche sur le mode « Histoire » qui ne nous a pas fait rêver. En fait, on a la désagréable impression qu’il a été ajouté à l’arrache afin que Capcom s’épargne une nouvelle affaire façon Street Fighter 5. Quant à la réalisation de Marvel vs Capcom Infinite, elle ne restera pas dans les mémoires en dépit d’effets visuels qui rappellent de manière efficace que ce sont des super-héros qui se mettent dessus. Allez, on va éviter de faire les vieux grincheux en se remémorant le fabuleux X-Men vs. Street Fighter, mais c'est vrai que l'on en attendait plus d'Infinite.

Les plus
  • Des combats toujours aussi dynamiques
  • La complémentarité entre les persos
  • Accessible pour les néophytes
  • Les Pierres d’Infinité
  • Des effets visuels qui renforcent l’impact des coups
Les moins
  • Le mode « Histoire » court et insipide
  • Les temps de chargement interminables
  • Le character design décevant
  • On a vite fait le tour des modes de jeu


Le Test

Véritable rouleau compresseur dans les salles de ciné, le MCU (pour Marvel Cinematic Universe) ne pouvait pas continuer à faire l’impasse sur les jeux de baston, surtout avec l’arrivée de "nouveaux" super-héros depuis l’excellentissime X-Men vs. Street Fighter. C’est donc en toute logique que Capcom et Disney se sont réunis pour développer Marvel vs Capcom Infinite, un épisode dont les ambitions commerciales se situent autour de deux millions d’exemplaires vendus. Une goutte d’eau par rapport aux milliards de dollars générés par les films, mais un sacré défi pour une licence désireuse de rattraper le temps perdu.


Marvel vs Capcom InfiniteCar ça fait plus de six ans maintenant que Marvel vs. Capcom 3 est sorti, et même si le tag team est toujours de rigueur dans Infinite, les développeurs ont décidé de réduire le nombre de combattants présents à l’écran. Du coup, on se retrouve avec seulement quatre persos, ce qui ne nuit en rien au dynamisme du jeu. En fait, le but premier était de rendre les affrontements plus lisibles, moins bordéliques, ce que de nombreux joueurs reprochaient à MvC3. Et puis, il y a aussi cette supposée synergie entre les deux partenaires qui explique la fin des plans à trois. Pour quel résultat, au final ? Eh bien, c’est vrai que Marvel vs Capcom Infinite se montre globalement plus clair que son prédécesseur, d’autant que les strikers ont été recalés par les équipes de Capcom. Il n’empêche que même à quatre, quand les combos s’éternisent et que les grosses attaques se succèdent, ça peut piquer les yeux. En tout cas, les profanes n’auront plus l’impression d’être snobés, d’autant qu’Infinite a considérablement simplifié certaines commandes. On vous rassure, le Shoryuken s’exécute toujours à l’ancienne, mais matraquer LP permet de claquer un Auto Combo, qu’il soit au sol ou dans les airs. Il y a aussi un second enchaînement commun à tous les personnages (LP, LK, HK, bas+HP) et qui se termine par un launcher. Une porte d’entrée bienvenue pour les débutants qui souhaiteraient s’y mettre en douceur.

 

Si le retour au 2 vs. 2 est salutaire pour la lisibilité des combats, si le gameplay se montre à la fois accessible et profond dès que l’on se met à fouiner dans les Pierres d'Infinité et que l’on travaille les synergies entre les persos, le jeu se vautre en revanche sur le mode « Histoire » dont l’insipidité est tout simplement scandaleuse.


Marvel vs Capcom InfiniteAutre point qui risque de faire grincer des dents les puristes : les Hyper Combos. Contrairement aux autres Marvel vs. Capcom, il n’est plus nécessaire de s’embêter avec des quarts de cercles : presser simultanément HP et HK suffit à sortir une grosse attaque. Ce n’est pas tout, car dès que l’on a compris que l’on peut abuser de l’Active Switch – autrement dit, changer de perso durant le combat – sans la moindre contrainte, on se fait rapidement une idée de la boucherie qui s’annonce derrière. Car si Marvel vs Capcom Infinite se veut accessible, c’est aussi la garantie pour les adeptes de sortir des phases lunaires avec une ribambelle de hits, d’autant que le jeu est assez indulgent au niveau des timings. Bref, comme nous l’affirmions il y a quelques mois, Tatsunoko vs. Capcom a peut-être servi de modèle tant le rythme est débridé dans Infinite. Après, quelques subtilités ont été glissées ici et là, histoire de ne pas cracher sur ceux qui ont nourri le portefeuille de Capcom pendant toutes ces années. Par exemple, il y a le Counter Switch qui casse le combo adverse en échange de deux barres d’Hyper. On pourrait également parler de l’Advancing Guard (Poing+Pied) qui, en plus de repousser l’adversaire, réduit les effets du chip damage.

ET PLUS SI INFINITÉ


Marvel vs Capcom InfiniteMais l’innovation majeure, ce sont bien évidemment les Pierres d'Infinité (au nombre de six) qui ne sont pas sans rappeler le système de Groove de Capcom vs. SNK. En clair, en fonction de la GEMME que l’on va choisir, les « pouvoirs » de notre perso seront différents, sachant qu’il faudra jongler entre l’Infinity Storm (un pouvoir propre à la pierre utilisée) et l’Infinity Surge (un coup spécial qui permet de faire grimper la jauge de Storm). Ainsi, ceux qui miseront sur la stone du Pouvoir pourront faire rebondir leurs opposants et amorcer plus facilement des juggles avec l’Infinity Surge, tandis que l’Infinity Storm décuplera la puissance des coups. La Pierre de l’Espace, pour sa part, offrira la possibilité d’attirer l’adversaire vers soi et, si nécessaire, de l’enfermer dans un bloc de cristal pour mieux l’enchaîner. Du côté du Temps, les inconditionnels des dashs seront servis, et si l’on décide d’activer l’Infinity Storm, la rapidité d’exécution du personnage sera meilleure avec aucune frame de recovery et une plus grande liberté dans les combos. En ce qui concerne la gemme de la Réalité, il y aura moyen de manger le cerveau du joueur d’en face avec des projectiles qui se dirigeront directement vers lui, et des attaques élémentaires aux effets variables. Pour ce qui est de la Pierre de l’Âme, elle présente l’avantage de ressusciter notre partenaire avec l’Infinity Storm ; pour les retournements de situation improbables, Capcom ne pouvait pas mieux s’y prendre. Enfin, il y a la stone de l’Esprit qui permet de sonner l’adversaire - et de l’exposer, du coup, à un combo dévastateur – sans oublier la jauge d’Hyper Combo qui se régénère tranquillou.

Mais l’innovation majeure, ce sont bien évidemment les Pierres d'Infinité (au nombre de six) qui ne sont pas sans rappeler le système de Groove de Capcom vs. SNK.


Marvel vs Capcom InfiniteDonc, à vous de voir quelle Pierre vous convient le mieux, le but étant bien évidemment de créer des associations capables de diminuer les faiblesses des uns et des autres. Combler la lenteur de Thor avec la gemme du Temps peut être judicieux par exemple, mais rien n’empêche d’insister sur sa puissance avec la Pierre du Pouvoir. Vous l’aurez compris, avec le 2 vs. 2, les combinaisons sont multiples et c’est certainement ce qui intéressera les vieux de la vieille pour faire la différence. Comme n’importe quel autre jeu de baston au moment de sa sortie, Marvel vs Capcom Infinite n’échappe pas au débat sur sa tier list. Bien sûr, on ne peut pas à l’heure actuelle de désigner avec certitude les S+ et les D, et on évitera de s’appuyer sur le classement de MvC3. Après, au vu de ce que l’on a constaté, il serait quand même étonnant que Dante ne soit pas top tier, tout comme Strider avec qui le fils de Sparda s’entend à merveille quand ils font équipe. La fameuse synergie, vous vous rappelez ? Bon, Infinite contenant 30 personnages, nous n’avons pas non plus essayé tous les binômes possibles, et on préfère laisser cette tâche aux pros qui ont l’habitude d’être conviés à l’EVO.

 

LE MONDE EST STONE


Marvel vs Capcom InfiniteNous allons plutôt nous attarder quelques instants sur le mode « Histoire » de Marvel vs Capcom Infinite qui, ô surprise, s’inspire des productions NetherRealm (Mortal Kombat, Injustice). On incarne donc différents super-héros, le tout entrecoupé de cinématiques et de dialogues qui ne nous ont pas plus emballés que ça. La campagne solo se torche en quatre heure à peine, et pour être tout à fait honnête, il n’y a pas grand-chose d’intéressant à retenir. En fait, si : les interminables temps de chargement qui, mis bout à bout, totalisent sans doute quinze bonnes minutes. Hallucinant. Pour le reste du contenu d’Infinite, c’est du grand classique avec les modes « Arcade » et « Versus », le jeu en ligne (fermé à l’heure où nous écrivons ce test), ainsi que les Défis qui permettent de réviser en même temps les bases du jeu. Pour conclure sur une note artistique, la réalisation d’Infinite n’est pas vraiment au top. La faute à un character design raté – qu’il s’agisse des persos Marvel ou Capcom – et à des décors scolaires. Pourtant, l’idée de proposer des stages résultant d’une fusion entre les deux univers était bonne sur le papier (Asgard + Mega Man X = Xgard, par exemple), mais le coup de crayon n’est pas du tout inspiré. Heureusement que ça bouge bien et que les effets visuels sont là pour renforcer l’impact des coups. En tout cas, on attendait beaucoup plus de l’Unreal Engine 4 avec lequel Marvel vs Capcom Infinite manque cruellement de caractère.



 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
60% Blasé


À découvrir également
Autres articles

Marvel vs Capcom Infinite : Black Panther et Sigma se lâchent dans ce nouveau trailer Annoncés récemment dans les prochains DLC de Marvel vs Capcom, Black Panther et Sigma reviennent aujourd'hui en vidéo afin de nous montrer l'étendue de leur talent. En sus, on sait enfin quand les personnages seront disponibles. 06/10/2017, 16:16
Marvel vs Capcom Infinite : du gameplay sous stéroïdes avec la chasseuse de Monster Hunter Disponible depuis quelques jours, Marvel vs Capcom Infinite continue à dévoiler les personnages qui seront présents dans ses futur DLC. Après Black Panther, c'et au tour de la chasseuse de Monster Hunter de montrer ses talents. 22/09/2017, 10:40


Derniers commentaires
Par junkhead67 le Mercredi 20 Septembre 2017, 21:41
Les moins qui sanctionnent ni la realisation sans cachet ni le cast repompé a 85%. Triste epoque journalistique.

Répondre
-
voter voter

Par otaku38 le Mardi 19 Septembre 2017, 13:47

likeSmall 100
Pas assez de persos
Pas assez de décors
Et les dlc commencent vraiment a me **** les boules ! sortez nous un jeu complet à 59 euros et non un jeu + season pass à 80 euros
c'est du foutage de g****e chez capcom , prenez exemple sur snk avec le dernier kof c'est complet , y a des persos , des décors a foisons


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 2 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Marvel vs Capcom Infinite

Jeu : Combat
Editeur : Capcom
Développeur : Capcom
19 Sept 2017

19 Sept 2017

19 Sept 2017

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.