JeuxActuJeuxActu.com

Test également disponible sur : PC - PS3

Test LIMBO

Test LIMBO PS3 et PC
La Note
18 20
Après s'être imposé comme le meilleur jeu du Xbox LIVE Arcade en 2010, LIMBO débarque enfin sur le PlayStation Network et Steam pour le plus grand bonheur des joueurs qui n'avaient pas eu l'occasion de découvrir l'univers exceptionnel du titre de Playdead. Jeu extrêmement atypique, LIMBO pourrait facilement passer pour une production arty faussement alambiquée  avec son propos vaporeux et sa grande sobriété. Mais bien au contraire, le titre de Playdead diffuse un vrai plaisir de jeu et se base sur un game-design à la fois carré et inventif. Il met en avant la volonté de ses créateurs de créer un jeu et non une oeuvre. Ce qui n'empêche pas LIMBO de joueur avec les émotions profondes du joueur, d'afficher un style visuel magnifique, à la fois chaleureux et angoissant et de laisser l'imagination travailler. Souffrant de quelques imperfections, comme une durée de vie rachitique et une dernière partie un peu trop "mécanique", LIMBO est une aventure brillamment simple.

Les plus
  • Une direction artistique magnifique
  • Un univers à la fois angoissant et fascinant
  • Des idées de gameplay très bien vues
  • Un environnement sonore travaillé
  • Une difficulté bien calibrée
  • Une animation bluffante
Les moins
  • Très court
  • Une fin frustrante
  • Le scénario très flou
  • La progression old school


Le Test

Premier jeu des développeurs du petit studio Playdead, Limbo fait partie des jeux qui fonctionnent en rapport à la sensibilité. Forcément soumis à des impératifs logiques de game-design et à un principe de base, il n'en demeure pas moins tributaire de l'acceptation du joueur à rentrer dans un univers, une atmosphère globale qui se montre elle bien moins facilement définissable. Jeu "trip" à la Braid, Limbo est néanmoins moins expérimental, plus simple et plus proche. Ce qui ne veut pas dire moins intéressant.


Les décors dans LIMBO sont tout simplement somptueuxLIMBO montre dès ses premières secondes qu'il est un jeu aux contours assez peu définis. En effet, son histoire est très floue. Démarrant sur le réveil du héros causé par une simple pression sur la touche "A", sans explications sur le gameplay, le jeu reste à jamais silencieux, à part un bref descriptif. Celui-ci indique au joueur que le petit personnage qu'il commande est à la recherche de sa sœur au sein d'une sombre forêt et aucun autre indice ne viendra enrichir le propos. Les créatures croisées, les ombres menaçantes, ces ruines aux rouages immenses, rien n'a d'explication claire. Une seule chose est certaine, il est impératif de fuir, d'avancer sans cesse dans un monde dont la règle est l'oppression. Fondant sur le joueur, l'univers brut de LIMBO diffuse une véritable angoisse qui n'aura de cesse de le rattraper au fil d'une avancée où les silhouettes noires semblent tour à tour magnifiques ou terrifiantes. Uniquement composé de noir et de blanc, avec quelques dégradés de gris, l'environnement présent dans le jeu semble sortir d'un théâtre d'ombres macabre. Jouant sur la profondeur, ce dernier fait de chaque zone d'ombre le moment d'une disparition potentielle. Ombre lui-même, le petit personnage s'évanouit en effet dans le décor dès qu'il ferme ses yeux, unique zones lumineuses de son corps. Soumis à un univers visuellement étonnant et aux codes encore absents, le joueur avance à tâtons ; jusqu'à se faire trancher la tête d'un seul coup sans aucun signe préalable, et en silence. C'est à ce moment précis, quelques secondes après l'ouverture que LIMBO vous donne le seul indice valable : le monde alentour veut votre mort.

L'armée des ombres

Le héros de LIMBO ne sachant pas nager, une barque est donc très utilePas réellement choquant visuellement, excepté les diverses morts parfois assez gores infligées au petit héros, LIMBO est bien plus dérangeant psychologiquement face à l'incompréhension d'une telle violence injustifiée. Possédant un gameplay basé sur une progression par l'échec bien old school, le jeu de Playdead prend un plaisir malsain à cacher habilement les innombrables pièges. La majeure partie du temps, la mort surprend sans aucun moyen de prévoir cette issue fatale. Mélange entre plates-formes et énigmes, LIMBO pousse très souvent à tester bon nombre de solutions fatales avant de se rendre compte que les limites du jeu sont très bien établies et que la recherche de moyens détournés n'est d'aucune utilité. Les divers puzzles nécessitent une pleine concentration et certains s'avèrent même particulièrement corsées dans la dernière ligne droite. Rien d'insurmontable, mais un vrai challenge qui rejoint parfaitement la précision extrême du level design, notamment en ce qui concerne les sauts. La grande force dans la conception du jeu étant que ce dernier (même si le joueur sait pertinemment que la prise de risque est un aller direct vers l'échec) le pousse à tenter. Il laisse croire très souvent à la possibilité de passer outre la règle du jeu pour se refermer sans pitié. Un cloisonnement intelligent qui agit de concert avec un système de checkpoints idéalement placés à deux ou trois exceptions près, permettant de reprendre immédiatement avant un passage délicat. L'avancée se fait donc par à-coups mais sans jamais donner l'impression d'une difficulté artificielle ou d'un schéma de progression trop basique. Le concept est certes simple mais l'exécution de ce dernier est fait avec un réel brio. De nombreuses idées de gameplay intelligentes viennent très souvent émailler l'expérience et poussent le joueur encore une fois à l'observation. Car n'importe quel élément de l'environnement est une pièce de résolution potentielle. Rares sont les objets inutiles simplement décoratifs. Un ensemble conçu pour l'utilisation de deux boutons seulement, un dédié au saut et un autre aux actions (pousser, tirer, etc.), dans une simplicité surprenante et très efficace. Une jouabilité brute qui permet néanmoins de profiter d'un grand nombre de situations différentes et qui diffuse un attrait immédiat. Une nouvelle preuve qu'un gameplay totalement maîtrisé, même réduit à sa plus simple expression, peut être le vecteur d'un réel plaisir. Une sobriété de façade qui renvoie directement à l'image même du jeu.

Moment de silence

Les sauts dans LIMBO demandent de la dextéritéPassé les énigmes et les sauts aventureux, LIMBO est surtout une parenthèse étrange. Un titre qui happe pendant quelques heures et qui parvient à ne jamais extraire le joueur de son activité. Playdead a réussi la conception d'un monde tellement étrange, fascinant d'angoisse et de beauté froide, que chaque partie immerge dans les pas de ce petit être sans armes, voire sans âme. Car l'autre force de LIMBO, bien plus subjective, est le dépassement du cadre de son histoire. Une fois terminé, le jeu laisse le joueur en plan, sans même un "The End" pour conclure l'expérience en bonne et due forme. Très abrupte, la conclusion de LIMBO garde en elle son secret et reste très frustrante. Si cette absence de "corps" donne un goût amer à cette aventure sans but, elle ouvre également bien des perspectives. LIMBO incarne en effet typiquement le jeu dont la vie se compose ensuite de discussions, de théories et de recherches d'indices. Il demeure dans l'esprit longtemps après sa fin à la fois pour des raisons esthétiques mais aussi via un besoin de comprendre. Pour sortir de l'angoisse muette que le jeu diffuse. Il est possible de réunir des éléments allant dans le sens de telle ou telle conception de l'histoire (le titre même du jeu, le nom du dernier succès dans sa version anglaise, etc) mais même les développeurs de Playdead restent vagues sur le sujet. Un côté sec et un choix de narration très risqué qui risquent de couper profondément LIMBO du public. D'autant qu'avec sa durée de vie extrêmement réduite, entre 3 et 4 heures de jeu lors d'une première partie, le titre de Playdead limite également son audience à des personnes intéressées au départ par le concept et l'ambiance. Mais LIMBO est loin d'être un petit jeu arty présomptueux et sans âme. C'est un titre à la jouabilité finement calibrée, au concept simple et prenant. Une trop courte expérience qui amène à plonger dans un univers de plus en plus agressif sans retirer la force d'une direction artistique somptueuse et la beauté touchante des rares moments d'accalmie. Et malgré les atrocités auxquelles il sera confronté, il est difficile de s'empêcher de mettre fin une nouvelle fois au sommeil de ce petit héros. Jamais une simple touche n'aura causé à la fois tant de malheurs et dispensée une expérience aussi forte.








 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Astuces LIMBO Retrouvez ici la mystérieuse liste des succès déverrouillables pour LIMBO, le jeu de plateformes indépendant disponible depuis quelques mois sur xbox 360, et bientôt sur PC et PS3. 1 | 22/07/2011, 12:48
LIMBO daté sur le PSN et PC Playdead annonce que LIMBO débarquera le 20 juillet prochain sur le PlayStation Network, et le 2 août sur PC. 13 | 11/07/2011, 10:24

Limbo sur Steam et le PSN 18 | 01/07/2011, 11:32
LIMBO sur PlayStation 3 ? 20 | 29/06/2011, 16:03


Derniers commentaires
Par JOGA le Dimanche 1er Mai 2016, 11:26

likeSmall
Limbo est un jeu d'énigmes / plateforme en noir et blanc, le tout en 2D.
Vous commencez directement sans savoir pourquoi vous êtes là et avancer vers l’inconnu jusqu'à la fin. On rentre directement dans le "vif du sujet", sans fioritures et sans même le "minimum syndical". Surprenant !

Pauvre techniquement, seul 2 touches (saut et action) seront présentes, sans musiques, sans histoire (du moins jusqu'à la fin et encore... mais je ne vais pas vous "spoiler").

Le jeu se base sur l'action et les casses-têtes en mourir et recommencer. (je ne suis pas sûr d’avoir compris cette phrase, soit elle est mal tournée soit il manque des mots. C’est une mécanique de « die and retry » ?)
Un principe simple mais pas un jeu simpliste, même si les énigmes sont logiques elles ne sont pas forcément évidentes.


Celles-ci sont d'excellente qualité, on finit toujours par trouver plus ou moins rapidement.
Les phases de plateforme sont du même acabit et éviter les pièges ponctuant votre parcours ne sera pas chose aisée. Mais à force de persévérance on y arrive, surtout que les point de sauvegarde sont toujours bien placés, évitant par ce fait de "s'arracher les cheveux".
Quel plaisir de réussir ces épreuves et d'avancer à tâtons vers la suivante en sachant très bien que l'on va encore mourir plusieurs fois avant de trouver la solution. Le "challenge" est là et la fierté de le relever aussi. Tout a été pensé pour et c'est réussi.

Assez beau graphiquement avec un environnement détaillé, le jeu misera surtout sur l'ambiance.
Elle sera composée exclusivement de cet aspect visuel et de bruitages venant perturber ce silence angoissant omniprésent.
Glauque à souhait, cruel par moment, cette aventure ne vous fera pas de cadeaux, mais rien d'insurmontable cependant.

Limbo est très court (environ 5h pour le terminer) mais le tout est réalisé est réalisé avec brio.


Répondre
-
voter voter

Par archnophobia1 le Mardi 26 Mars 2013, 14:01

likeSmall 18
20/20 une CF.

Répondre
-
voter voter

Par Jimynie le Dimanche 29 Janvier 2012, 14:55
J'ai découvert ce jeu l'année dernière sur la console d'un ami et j'ai adoré. Du coup ce même ami me l'a offert via steam (pour une néophyte comme moi, l'inscription fut un véritable chemin de croix) et j'adore toujours autant même si je suis très nulle. Ah oui, car Limbo est mon premier jeu et je tiens absolument à le finir même si ça me prend un an.
Bref, jeu à recommander à toutes les personnes qui comme moi ne joue quasiment jamais aux jeux vidéos.


Répondre
-
voter voter

Par Kika013 le Vendredi 2 Décembre 2011, 15:53
MAIS QUAND va-t-il arrêter de mettre des "CH" à la fin de chaque mot ??
>> "(...)dans une sombre forêCH, le héros aux deux yeux lumineuCH va simplement devoir avancerCH sans s'arrêterCH face à de multiples dangerCH"
Personnellement, c'est à cause de ça que je me suis tournée vers les autres sites de jeux vidéos. C'est tout simplement exaspérant.


Répondre
-
voter voter

Par sofianedu78 le Samedi 5 Novembre 2011, 15:20

likeSmall
les note de mes camarades bastien 19/20 jhinal 16/20 karim 20/20 alexis 18/20 le totale 8,9/10 MERCII A BIENTOTTT

Répondre
-
voter voter

Par fredolpo62000 le Mercredi 24 Août 2011, 12:26

likeSmall
il a l'aire bien ce jeux il merite bien sa note

Répondre
-
voter voter

Par Aubingeorg le Vendredi 19 Août 2011, 15:46

likeSmall
Perso les jeux comme ça, ça me fait flipper :D

Répondre
-
voter voter

Par x-Apple-x le Jeudi 18 Août 2011, 15:32

likeSmall
Moi je trouve que c un bon jeux pour se divertir de temps en temps. en generale je trouve qu'il est bien ! ^^

Répondre
-
voter voter

Par jujoju le Lundi 15 Août 2011, 12:13

likeSmall
il est bien mais se n'est pas mon style de jeyx et pour noter j'aurais mis 13/20

Répondre
-
voter voter

Par Shinjuriki le Samedi 13 Août 2011, 13:58

likeSmall 2
Il est vraiment bien, mais je n'irais quand même pas jusqu'a mettre 18/20. Pour ma part, je mettrais 15/20 grand max !

Répondre
-
voter voter

>> Voir les 17 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







LIMBO

Jeu : Réflexion
Editeur : Playdead
Développeur : Playdead
5 Juin 2013

2 Août 2011

21 Juil 2010

20 Juil 2011

5 Déc 2014

Zone Membres

Vos Notes :
13/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours