JeuxActuJeuxActu.com



Test également disponible sur : X360 - PS3 - Wii - Wii U

Test Angry Birds Star Wars : oiseaux de malheur

Test Angry Birds Star Wars sur PS3
La Note
12 20

S’il est de notoriété publique qu’Angry Birds Star Wars est un excellent jeu mobile pour smartphones et tablettes, ce n’est pas vraiment le cas une fois transvasé sur PS3 et Xbox 360. A l’instar de la compilation de 2012, le jeu souffre d’une prise en main handicapée par une gestion imprécise des sticks, à laquelle se greffent des lourdeurs de jouabilité puisqu’il faut aussi prendre en compte les pouvoirs des nos oiseaux à gérer en plus pendant les lancers. Ajoutez à cela un prix d’achat qui risque d’en refroidir plus d’un et vous saurez à quoi vous en tenir avec le jeu. Toutefois, pour les plus persévérants et ceux qui n’ont ni smartphones ni tablettes, Angry Birds Star Wars propose un contenu conséquent (220 niveaux) et une ambiance Star Wars pour le moins fun et décalée.
Retrouvez plus bas la suite de notre test d'Angry Birds Star Wars 


Les plus
  • L’association Angry Birds et Star Wars
  • Une bonne ambiance
  • 220 niveaux dont 20 exclusifs
  • Challenge de taille
Les moins
  • Un prix excessif
  • Jouabilité pas (mal ?) adaptée aux manettes
  • Toujours aussi imprécis


Le Test
Si la série Angry Birds est un véritable phénomène sur smartphones et tablettes, son adaptation sur consoles de salon est passée quasiment inaperçue. On se souvient avec amertume du portage des trois premiers épisodes l’année dernière dans la compilation Angry Birds Trilogy sur PS3, Xbox 360, Wii et Wii U et de la frustration qu’il avait causée suite à une jouabilité mal adaptée et un prix fortement excessif. On ne sait pas si Activision y a trouvé son compte mais toujours est-il que sa suite, Angry Birds Star Wars, fait son arrivée en ce mois de novembre glacial. Pour un résultat identique ?

Angry Birds Star WarsAvec 1,7 milliard de téléchargements, Angry Birds Star Wars est ce qu’on appelle un carton galactique. L’association entre le jeu de Rovio et la licence de George Lucas a non seulement donné naissance à une machine commerciale ultra puissante, mais aussi à l’un des jeux mobiles les plus populaires du grand public. Pas étonnant alors de voir le titre débarquer sur consoles de salon et de savoir que c’est Activision qui se cache derrière cette reconversion un peu fortuite il faut bien l’admettre. Car s’il est évident qu’on retrouve tous les ingrédients qui font d’Angry Birds Star Wars un excellent jeu mobile, on retrouve aussi les défauts qui avaient causé bien du tort à Angry Birds Trilogy l’an passé. Qu’il s’agisse des versions PS3, Xbox 360 et Wii, la jouabilité à la manette est purement et simplement mal agencée. Balancer nos oiseaux revanchards à la sauce Star Wars à la manette est toujours aussi peu précis, quelque soit la précision du stick analogique de chaque controller. C’est d’autant plus vrai que cette fois-ci, avec l’arrivée des pouvoirs des personnages, il est assez difficile de taper systématiquement dans le mille ; chose tout à fait possible sur iOS ou Android, grâce à l’écran tactile des téléphones. Les développeurs ont beau faire tous les efforts du monde, le stick analogique ne pourra en aucun cas remplacer la précision et la vitesse d’exécution de l’écran tactile. Du coup, on passe le plus clair de son temps à ajuster le tir, tout en essayant avec la touche L2 d’agrandir son champ de vision qui est assez restrictif au lancement de la partie. Ce qui était d’une simplicité extrême sur smartphones devient ici une vraie problématique, car on perd instantanément tout le fun qui émanait du gameplay.

 

Handicap International


Angry Birds Star WarsBien sûr, en insistant et persistant, mais aussi en faisant fi de ces quelques considérations, on parvient à avancer dans les niveaux. Ces derniers sont toujours aussi nombreux et découpés ici en 6 mondes bien distincts et fidèles à l’univers Star Wars. On démarre en effet sur Tatooine pour ensuite filer du côté de l’Etoile Noire, puis rendre visite à Hoth et terminer du côté de Cloud City. Par la suite, on pourra enchaîner les missions de Bobba Fett pour au final suivre la voie du Jedi avec l’aide de Yoda. Ce n’est donc pas moins de 200 niveaux qui nous attendent dans la galette, auxquels viennent se greffer 20 niveaux exclusifs supplémentaires. Un contenu pour le moins exhaustif mais qu’on a du mal à justifier quand on sait que le jeu est vendu environ 40€ dans le commerce, contre 0,89€ sur smartphones et tablettes. Certes, le business model proposé sur mobiles est du free-to-play, mais à l’instar du premier épisode, il est possible de ne rien payer en acceptant l’affichage de pub en échange. Difficile donc de trouver un véritable intérêt à Angry Birds Star Wars sur consoles de salon, malgré ses qualités intrinsèques et connaissant les soucis majeurs dont on l’accuse. Oui, certains titres sont mieux là d'où ils viennent...

 






 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Angry Birds : des profits en chute libre, le PDG de Rovio se retire La machine Rovio semble bien s'être légèrement enrayée. Le studio de développement finlandais a en effet annoncé un bilan financier particulièrement médiocre avec des déficits en forte baisse. 1 | 04/09/2014, 16:55
Angry Birds Star Wars : nouveau trailer des versions consoles Annoncé sur consoles de salon cet été, Angry Birds : Star Wars est de retour avec un nouveau trailer qui a pour objectif de nous présenter les principaux personnages du jeu, ainsi que leurs pouvoirs respectifs. 02/10/2013, 15:51


Derniers commentaires
>> Soyez le premier à donner votre avis


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Angry Birds Star Wars

Jeu : Adresse
Editeur : Activision
Développeur : Rovio
22 Nov 2013

29 Nov 2013

1 Nov 2013

1 Nov 2013

1 Nov 2013

1 Nov 2013

8 Nov 2012

8 Nov 2012

8 Nov 2012

8 Nov 2012

Zone Membres

Vos Notes : Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.