JeuxActuJeuxActu.com

Metal Gear Solid 4

Il est étonnant de constater par soi-même à quel point ce qui semble acquis ne tient parfois qu’à un fil. Ou à un câble réseau plus exactement. Bien décidé à tout plaquer, femme, job et enfants car tombé sous le charme de Kyôto, une simple conversation MSN avec Maxime à l’autre bout du monde m’a fait revenir à la raison. Konami a en effet organisé la semaine passée un évènement exceptionnel, d’envergure mondiale dans notre belle capitale. La raison ? Tout simplement pour dévoiler à un parterre de journalistes la version quasi-définitive de Metal Gear Solid 4 : Guns of The Patriots !


Du 22 au 24 avril dernier, nous étions donc conviés - comme une bonne soixantaine de confrères venus des quatre coins de la planète - dans un grand hôtel parisien, avec interdiction formelle de quitter le bâtiment. Quasiment 72 heures passés dans des conditions carcérales, bien que nos hôtes aient multiplié les efforts pour notre bien-être. Salle de massage à disposition, SPA, hôtesses veillant à notre hydratation, tout ou presque était fait pour nous faire oublier la cave dans laquelle nous étions séquestrés. Pour ce qui était des conditions de jeu, elles étaient évidemment optimales. Poste individuel et nominatif, écran Bravia de 80 cm, casque émulant un son Dolby Digital 5.1 ; finalement il ne manquait plus que le pouf pour se sentir comme à la maison. D’excellentes conditions de jeu qui se doivent d’être précisées, la saga Metal Gear Solid portant avec ce quatrième opus son analogie avec le cinéma à un niveau rarement atteint dans notre univers vidéoludique. Une performance évidente quand on connaît l’exigence de Hideo Kojima ; une exigence qui l’a d’ailleurs poussé à collaborer étroitement avec une équipe de Dolby afin de sublimer l’expérience sonore, convaincu qu’une atmosphère immersive bonifie le gameplay. Sans aller jusque-là, nous reconnaissons sans problème qu’une bonne prise en charge de ce facteur rend l’expérience de jeu plus riche. Car comme pour tous les autres opus de la série, c’est bien de cela qu’il s’agit : une expérience de jeu. C’est pourquoi nous ne dissèqueront pas nécessairement chaque élément du gameplay aussi bien ici même, que dans le futur test qui arrivera le 30 mai prochain.

There’s no war

De toutes les manières, preview oblige, nous sommes contraints de passer sous silence un nombre incalculable d’éléments. Chose que notre conscience professionnelle ne nous aurait pas permis de révéler, rassurez-vous. Pour faire partie des cinq premiers journalistes au monde à avoir fini le jeu dans cette version quasi-définitive (dixit Kojima himself), nous vous confirmons les bonnes paroles du producteur star, qui lors de la conférence donnée durant l’event, a clairement dédié Metal Gear Solid 4 : Guns of The Patriots à ses plus fervents supporters ; ceux qui le suivent depuis une dizaine d’années, depuis une époque où la modélisation de Solid Snake rivalisait en charisme avec celle d’un Gabe Logan. Il n’est donc pas étonnant de voir se multiplier dès les premières heures de jeu les références qui décrocheront sans nul doute chez l’amateur sourires, petits rires, et autres manifestations qu’aurait n’importe quel fan choyé. Pourtant l’environnement dans lequel notre héros se retrouve lâché ne se prête pas aux familiarités. Son physique non plus d’ailleurs. Comme vous le savez sans doute, Snake est vieux, frappé du syndrome de Werner qui le soumet à un vieillissement précoce. Affaibli, il se voit obligé de revêtir une combinaison développée par Otacon - son fidèle compère depuis Shadow Moses -, l’OctoCamo. Celle-ci, en plus de ses facultés mimétiques, permet de stimuler la musculature atrophiée du sénior. Un vrai cadeau du ciel, puisqu’elle lui permet de retrouver une partie de ses sensations, et les nôtres par la même occasion. Ouf ! En effet, Metal Gear Solid 4 : Guns of The Patriots peut se révéler déstabilisant à plus d’un titre. Plongé dans un conflit au cœur du Moyen-Orient, Snake doit s’infiltrer à travers le champ de bataille pour rejoindre une troupe d’informateur qui semble bien renseignée sur les agissements de Liquid Ocelot : la Rat Patrol. Un objectif clair, mais dont la réalisation a de quoi décontenancer les vieux baroudeurs des précédentes aventures du Serpent. Le fait de n’appartenir à aucun camp constitue une des principales nouveautés de gameplay. Se faufiler en prenant parti nous expose aux rafales ennemies, et avoir le malheur de tuer un “coéquipier” nous laisse seul contre tous. Dans ces moments là, on est tout heureux de retrouver notre bon vieux Snake, histoire d’évoluer à pas de loup, avec quelques bribes de CQC héritées tardivement de Big Boss, et une maîtrise toujours aussi parfaite de la poudre à canon. Une poudre bien chère en ces temps de conflit puisque les armes laissées sont désormais inutilisables, car affiliées à un ID. Un petit désagrément bien vite compensé par la rencontre avec Drebin, le Guns Launderer (le blanchisseur d’armes), dont les connaissances et la bonté semblent bien trop suspectes pour ne faire de lui qu'un simple marchand… Bref, inutile d’aller plus loin, vous vous doutez bien que la traque du Soviet’ à la main démoniaque constitue le point de départ de cette mission qui s’annonce comme étant finale. Et croyez-nous, elle ne s’annonce pas de tout repos. C’est tout ? Hé oui, il faut bien en garder sous le coude pour le 30 mai !






Hung Nguyen

le vendredi 2 mai 2008
17:50




 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

Metal Gear Solid : toutes ces raisons qui en font un objet de culte [Dossier] La sortie de Metal Gear Solid 5 est l'occasion de revenir sur une série culte mais qui demeure difficile d'accès. Enigmatique et pleine de mystère, Metal Gear est aussi l'oeuvre de Kojima, un concepteur de génie, un peu mégalo. 11 | 06/09/2015, 18:02
Metal Gear Solid : la série continuera sans Hideo Kojima C'est par le biais d'un communiqué officiel que Konami a fait comprendre que la série Metal Gear, malgré le départ de Hideo Kojima, continuerait d'exister. 14 | 20/03/2015, 14:42


Derniers commentaires
Par And1-Streetball le Mercredi 21 Mai 2008, 20:43

likeSmall
Il va être énorme dommage que je n'est pas la ps3 :(

Répondre
-
voter voter

Par benny le Mercredi 14 Mai 2008, 7:50

likeSmall
vivement le jeu meme si j'en ai quelques uns à finir avant :p

Répondre
-
voter voter

Par Deidara le Mardi 13 Mai 2008, 23:48

likeSmall
Ce jeu va faire un carton !

ça ne fait aucun doute surtout si on regarde ses excellents prédécesseurs...


Répondre
-
voter voter

Par Maniacguy le Samedi 10 Mai 2008, 12:07

likeSmall
fabien288 a écrit:Si tu n'a pas encore la ps3, fonce l'acheter, sinon tu raterait quelque chose !


8O


Répondre
-
voter voter

Par benny le Samedi 10 Mai 2008, 8:31

likeSmall
un jeu must have de plus sur ps3 :), la liste de must haves 2008 commence à etre longue

Répondre
-
voter voter

Par fabien288 le Vendredi 9 Mai 2008, 11:01

likeSmall
Si tu n'a pas encore la ps3, fonce l'acheter, sinon tu raterait quelque chose !

Répondre
-
voter voter

Par damihein le Vendredi 9 Mai 2008, 9:40

likeSmall
ca c'est un jeu qui me fera acheter la ps3, je suis fan de mgs depuis le premier sur ps1.

Répondre
-
voter voter

Par zackff7 le Lundi 5 Mai 2008, 20:20

likeSmall 2
black-bomb a écrit:
tuner5910 a écrit:
zackff7 a écrit:
konorh a écrit:Excellente preview qui donne bien envie :wink:


+1 d'accord avc toa , dommage que Kojima est déçus des caractéristiques techniques de la ps3, c pr ça qu'il a baclé son travail et qu'il sera nul mais bon il se vendra qd meme :lol: :lol:


Pourquoi tu critique tout les jeux ?
mais de toute façon Kojima n'a jamais était satisfait :wink:

Je crois que c'est de l'ironie mais faut avouer que c'est pas très drôle :?


dsl je ferais mieux la prochaine fois c vrai que sur ce coup g pas été très inspiré :D


Répondre
-
voter voter

Par gaegaete le Lundi 5 Mai 2008, 19:47

likeSmall
Hung a écrit:
waz a écrit:A un mois de la sortie alors que les USA et le Japon ont les détails depuis plus d'un mois et demi c'est bizarre quand même. Moi j'aurait été sur place c'est le premier truc que j'aurais demandé mais bon j' y était pas......


Pas la peine de monter sur tes grands chevaux l'ami. C'est effectivement une des questions que mes confrères et moi-même avons posé. Cependant, rien ne semble vraiment bien défini ; il faudra attendre une annonce officielle à ce sujet. Mais bon, une version collector semble bel et bien à l'étude.


Arf, nous n'avons vraiment pas de chance, nous autres pauvres Européens.
Pour une fois qu'on a un jeu le même jour que les autres, aucun pack comme au Japon (avec trois coloris différents), sans parler des prix '-_-
Bref, heureusement que le jeu s'annonce bien, même si, d'après les différentes preview que j'ai pu lire, le jeu ne s'annonce pas aussi extraordinaire...(je ne dis pas pour autant qu'il sera nul hein ^^)


Répondre
-
voter voter

Par Hung le Lundi 5 Mai 2008, 17:55

likeSmall
waz a écrit:A un mois de la sortie alors que les USA et le Japon ont les détails depuis plus d'un mois et demi c'est bizarre quand même. Moi j'aurait été sur place c'est le premier truc que j'aurais demandé mais bon j' y était pas......


Pas la peine de monter sur tes grands chevaux l'ami. C'est effectivement une des questions que mes confrères et moi-même avons posé. Cependant, rien ne semble vraiment bien défini ; il faudra attendre une annonce officielle à ce sujet. Mais bon, une version collector semble bel et bien à l'étude.


Répondre
-
voter voter

>> Voir les 22 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







Metal Gear Solid 4 : Guns of The Patriots

Jeu : Infiltration
Editeur : Konami
Développeur : Kojima Productions
12 Juin 2008

Zone Membres

Vos Notes :
15/20
Notez ce jeu
Acheter le jeu sur Micromania.fr

Les vidéos
 
Metal Gear Solid 4 : cinématique sur NGP
Metal Gear Solid 4 - Poisson d'avril Metal Gear Solid 4 - Poisson d'avril
Metal Gear Solid 4 Metal Gear Solid 4
Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.