JeuxActuJeuxActu.com


FIFA 18 : on a joué à la démo de l'E3 2017, nos premières impressions

FIFA 18 : découvrez notre premier avis sur le jeu

Maintenant que la saison de football 2016-2017 est terminée, les grandes manœuvres peuvent commencer. On ne parle pas du mercato estival et de l’OM Champions Project qui va l’animer, mais du prochain FIFA qu’Electronic Arts a présenté il y a quelques semaines dans un hôtel chic de Paris. Comme toujours, les développeurs d’EA Vancouver avaient beaucoup de choses à raconter pour montrer que FIFA 18 ira encore plus loin dans le réalisme et l’authenticité. A quoi faut-il donc s’attendre cette année ? On vous explique tout.


FIFA 18A l’heure où vous lisez ces lignes, le public présent à l’EA Play de Los Angeles a déjà mis ses mains sur FIFA 18. Des conditions pas vraiment optimales pour découvrir des nouveautés nécessitant d’enchaîner les matchs sans avoir à faire la queue, mais qui présentent l’avantage de ne pas se farcir une présentation PowerPoint d’environ trois quarts d’heure. Bon, les dix premières minutes ont rapidement été expédiées par Matthew Prior, le directeur créatif, qui a rappelé que le jeu tournerait une nouvelle fois sur le Frostbite. Sachant que l’intégration du moteur dans FIFA 17 a pris deux ans, et que les développeurs ont une année d’expérience en plus, on nous promet une meilleure maîtrise de la lumière, des faciès mieux finis (jusqu’aux poches sous les yeux), des nouvelles animations (grâce à l'implication de CR7), ainsi qu’une reproduction fidèle de la pilosité et des irrégularités de la peau. Bref, les promesses habituelles que les gros plans se chargent de tenir. Dans le feu de l’action, on vous avouera que l’œil est plus attiré par l’ambiance visuelle qui règne dans les stades. Selon les dires d’EA Vancouver, il sera désormais possible de faire la distinction entre une enceinte européenne et une autre d’Amérique du Sud. Les couleurs seront plus chaudes, la luminosité différente, et on pourra même apercevoir des cotillons aux abords du terrain. Matthew Prior a bien essayé de nous convaincre que les supporters avaient fait l’objet d’un soin particulier – notamment au niveau de leurs réactions qui différeront d’un individu à l’autre – mais ça ne nous a pas paru flagrant. N’empêche, pouvoir enfin célébrer un but avec les fans, on ne crache pas dessus.

 

Qu’est-ce que ça donne manette en main ? C’est assez délicat, dans le sens où la réactivité n'est plus du tout la même.


FIFA 18Par contre, ce qui change profondément par rapport à FIFA 17, c’est la mise en action et la course des joueurs. Comme expliqué par Samuel Rivera, le lead gameplay producer, les développeurs ont retravaillé les animations foulée par foulée, frame par frame, afin de mieux prendre en compte les changements d’appui et l’explosivité des joueurs athlétiques tels que Cristiano Ronaldo. Avec les nouveaux archétypes introduits dans FIFA 18, les sprints et l'allure varieront d’un footballeur à l’autre : sur une même distance, un petit gabarit aura besoin d’effectuer plus de foulées. Qu’est-ce que ça donne manette en main ? C’est assez délicat, dans le sens où la réactivité n'est plus du tout la même. En fait, on soupçonne EA Vancouver d’avoir trop voulu mettre en avant cette fameuse cohérence dans les enchaînements, aussi bien au niveau des frappes que des contrôles. Les petits pas d’ajustement au moment de claquer une reprise de volée, le coup de rein pour changer de direction ou amorcer un dribble, se retourner pour passer l’épaule et éliminer son vis-à-vis ; par rapport à d’habitude, tout ça met plus de temps à se déclencher. Et avec l’inertie qui rappelle que le poids du joueur est une donnée à ne pas ignorer dans le football, c’est comme si tout le jeu se retrouvait plongé dans une sorte de léthargie. L’exemple du gardien qui se traîne pour sortir dans les pieds de l’adversaire nous a définitivement tués. En revanche, on a apprécié le rythme plus posé par rapport à FIFA 17, ce qui oblige à construire les actions en multipliant les passes. On espère que le studio ne nous fera pas le même coup que l’année dernière, en rehaussant le curseur juste avant la sortie du jeu.

 

LES CARAVANES


FIFA 18Après, on reconnait que FIFA 18 sait faire preuve de quelques fulgurances, comme dans les dribbles. On se doute bien que les stars du ballon rond seront les mieux servies dans ce domaine, mais dans l’ensemble, il est plus aisé de placer des crochets dévastateurs. L’idée des développeurs a été de faire en sorte que le ballon soit tout le temps en mouvement, et de rendre donc plus difficile l’intervention adverse. A condition qu’EA Vancouver parvienne à trouver un équilibre - les exploits dans un petit périmètre étaient encore trop fréquents à notre goût – on valide. On valide également la physique de balle qui autorise les frappes lointaines pour débloquer une situation figée. En ce qui concerne les contacts, il semblerait que l’on soit reparti sur les mêmes bases que FIFA 17, c’est-à-dire qu’imposer son physique augmentera les chances de récupérer le ballon. Après, certaines collisions restaient douteuses, avec deux joueurs qui ne savaient plus trop où ils habitaient après s’être télescopés. On veut bien croire que ces moments d’absence seront corrigés d’ici la sortie du jeu. Côté I.A., les développeurs affirment que les déplacements des joueurs seront plus tranchants et les appels plus variés. C’est vrai que le jeu sans ballon paraît avoir pris plus d’épaisseur dans FIFA 18, mais il y a clairement de l’abus dans les une-deux et le jeu en triangle. Les joueurs ont tendance à se trouver systématiquement les yeux fermés, ce qui n’est pas une constante dans le football. On verra si ce sera le cas quand on pourra choisir des équipes moins cotées que celles présentes dans la démo (Chelsea, Juventus, Real Madrid entre autres).

Après, on reconnait que FIFA 18 sait faire preuve de quelques fulgurances, comme dans les dribbles. On se doute bien que les stars du ballon rond seront les mieux servies dans ce domaine, mais dans l’ensemble, il est plus aisé de placer des crochets dévastateurs.


FIFA 18Puisque l’on parle des équipes, soulignons le fait qu’elles disposeront chacune de leur propre "personnalité". Nous avons fait trop peu de matchs pour s’assurer du truc, mais sur le papier, il sera plus facile d’avoir la possession de la balle avec le Barça qu’avec Angers par exemple. Reste maintenant à savoir si cela obligera à miser uniquement sur les forces de l’équipe, ou s’il y aura moyen d’imposer sa patte. Bizarrement, aucun mot n’a été dit sur la défense. On ignore si EA Vancouver compte faire quelques révélations plus tard dans ce domaine, mais on nous a quand même fait comprendre que le jeu fera la différence entre le tacle d’un attaquant et celui d’un défenseur, toujours dans l’optique d’apporter un supplément d’âme à FIFA 18. Au passage, on saluera les petites retouches visant à améliorer l'ergonomie du jeu, à l'image des remplacements rapides. D'une pression sur la gachette, on pourra ainsi switcher de joueur, sachant que l'I.A. sera en mesure de soumettre des recommandations. Pour le moment, on ne sait pas encore sur quels critères elles seront basées (niveau de fatigue, organisation de l'équipe, etc).

"SI !!!!!"


FIFA 18Naturellement, le mode "The Journey" - qui a séduit plus de 13 millions de joueurs - sera de retour, avec de nouveau Hunter dans le rôle du héros. Il aura l’occasion de côtoyer de nouvelles stars dans sa carrière de jeune footballeur, de vivre des rebondissements de dingue, mais aussi de prendre des décisions lourdes de conséquences. Tout a été fait pour que l’immersion soit meilleure que dans FIFA 17, et la possibilité de customiser Hunter à l’envi sera probablement un moyen pour Electronic Arts de glisser quelques microtransactions. En tout cas, avec du multi en local, les fans de drama devraient y trouver leur compte. Véritable poule aux œufs d’or, le mode Ultimate Team fera l’objet d’une présentation à l’occasion de la gamescom 2017 si l'on a bien compris. Un choix qui n’est pas le fruit du hasard, l’Europe étant le terrain idéal pour annoncer les nouveautés au niveau des cartes à collectionner. En attendant d’en apprendre davantage, précisons également que Ronaldo – Il Fenomeno – ornera la jaquette de l’Edition Icône qui fait écho aux Editions Légende de NBA 2K. Tout est décrit à cette adresse. Enfin, sachez que FIFA 18 sera disponible à partir du 29 septembre (le 26 en cas de précommande), et qu’une version d’essai débarquera sur EA Access dès le 21 du même mois.





Notre degré d'attente


 Furieux Votez  Blasé Votez  Osef Votez  Joyeux Votez  Excité Votez
 Osef


À découvrir également
Autres articles

E3 2017 : la version Switch de FIFA 18 fait le plein d'infos Alors que la conférence EA s'est focalisée principalement sur les version PS4 et Xbox One de FIFA 18, nous avons quand même eu le droit à quelques informations sur la version Switch. Un seul mode de jeu devrait manquer à l'appel. 5 | 11/06/2017, 01:11
E3 2017 : FIFA 18 expose ses nouveautés dans une vidéo de gameplay Incontournable des conférences EA, FIFA 18 a bien sûr fait une apparition lors de l'évènement. A travers un court trailer de gameplay, l'éditeur nous dévoile toutes les nouveautés à venir sur le jeu. 1 | 10/06/2017, 22:47


Derniers commentaires
Par Sama-El le Dimanche 11 Juin 2017, 19:25

likeSmall 9
Sympa les couv différentes avec les deux Ronaldo.

Répondre
-
voter voter

Par LoveSign le Dimanche 11 Juin 2017, 13:44

likeSmall 321
Est ce que le rendue generale est plus realiste ???

Répondre
-
voter voter
1

>> Voir les 2 réponses dans le forum


Donnez votre avis sur ce sujet
Pour ne pas avoir à saisir les informations de code/nom vous pouvez vous créer un compte gratuitement !


*







FIFA 18

Jeu : Sport
Editeur : Electronic Arts
Développeur : EA Canada
28 Sept 2017

28 Sept 2017

28 Sept 2017

28 Sept 2017

28 Sept 2017

Zone Membres

Acheter le jeu sur Micromania.fr

Newsletters
Ne loupez rien de l'actualité du jeu vidéo en vous abonnant aux newsletters JeuxActu.








Jeu concours